Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 La folie de la soif (fermé)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La folie de la soif (fermé)    Sam 27 Nov - 15:14

Hidan avait décidé d'arrêter un peu les longues guerres où il ne se passait rien et avait prit des "vacances". Il voulait absolument réaliser son rêve et tuer nombreux d'humains, anges ou de monstres pour devenir enfin immortel. Il se baladait donc, sa faux à la main, dans la longue plaine verte qui s'étendait sous ses pieds. Il s'arrêta, fatigué, au bord d'un lac, et se demanda quand était la dernière fois qu'il avait bu du sang... Quand il était parti, c'est à dire un peu moins d'une semaine.
*Merde, faut que je prenne un breuvage moi, sinon je vais crever...*
Soudain, il apperçu une petite cabane de bois isolée au mileu de quelques arbres. La partie droite de la cabane était longée par des linges séchant au soleil. Hidan s'empara d'une longue cape noire qu'il trouva particulièrement à son goût et la déposa délicatement sur ses épaules.
*Ils n'en auront plus besoin...*
Il s'approcha de la porte, et y frappa délicatement, mais juste assez pour être entendu et ne pas perdre un morceau de peau. Quelques secondes plus tard, un grand homme vint lui ouvrir. A sa grande taille, sa barbe noire, et ses muscles qui, à eux seuls, faisaient la taille d'Hidan, le jeune vampire reconnu bien là un bucheron.

- On peut vous aider ?
- Oui, pourriez-vous me donner un peu à boire, s'il vous plaît, j'ai très soif.
- Il y a un lac, juste derrière vous, monsieur. L'eau y est potable.
- Oh, ce n'est pas de l'eau qu'il me faut... Vous êtes seul ?
- Une seconde...

Le bucheron se retourna et, soudain sortit une hache qu'Hidan évita de justesse. Le bucheron avait apparement comprit ce qu'il se passait...

- Pars, vampire ! Je sais me battre ! hurla t-il.
- Moi aussi, marmonna Hidan.

Le bucheron semblait effrayé, mais il attaqua quand même Hidan, de front évidemment. Il évita l'attaque du bucheron sans problème, lui donnant un petit coup de faux dans les côtes au passage. Il avait réussi à avoir son sang tellement facilement qu'il ne voulut même pas utiliser son pouvoir. Il se contenta juste de gouter le sang.

- Mmmmh... Particulièrement acide. Une touche de graisse, mais pas de trop. Ouais, il est bon !

Le bucheron paru horrifié. Hidan s'avança vers lui lentement, et lorsqu'il fut assez près de lui, il esquiva l'attaque lancée par le bucheron, retomba sur ses pieds derrière lui et planta ses trois lames dans son dos. Il tomba alors sur le sol, et Hidan put avoir assez de sang pour un mois ! Il remplit quelques fiole qu'il gardait avec lui du sang du bucheron et se dirigea dans la maison.

- Chéri, que se passe t-il ?

*Merde, j'ai plus soif... Pas grave, elle me donnera quelques semaines de vie en plus.*
Il ressortit de la maison quelques minutes plus tard, toutes ses fioles remplies. Il avait gardé la cape noire, qui était mainenant tachée de quelques gouttes de sang...

- Pfff, ils avaient même un gosse... Humains misérables...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La folie de la soif (fermé)    Sam 27 Nov - 18:09

En sortant de la cabane de bois, Hidan cru apercevoir des ombres devant lui. Il leva les yeux et découvrit une dizaine de villageois armés de fusils, de fourches, etc. Il avaient l'air aussi effrayés qu'emplis de haine. Il entendait des "Tueur !" ou "Assassin !" ou encore pas mal de "A mort !!".

- Ahaha... Vous croyez sincèrement que vous pourrez me faire quelque chose avec vos armes en plastique ?
- En plastique ? Ahaha ! Abandonne, vampire ! S'en est fini de toi, hurla un des hommes.

Hidan, étant assez repu pour aujourd'hui, et ne voulait plus se battre. Il voulait simplement se reposer un peu quelque part... ou aller chasser une de ses primes. En feuilletant ses fiches de prime qu'il avait dégoté en partant de la citadelle vampiresque (sans prêter attention aux villageois) il remarqua que l'homme qui venait de lui parler était dans l'une de ses fiches.
"Tue tout les vampires qu'il voit" Il ne valait pas énormément d'or mais ce n'était pas l'argent qui interessait Hidan.

- Tiens tiens. Ornéo Himanake, tu es connu dans les chasseurs de primes toi...
- Ouais, et aucun vampire n'a pu m'avoir jusqu'à maintenant !
- Quand c'est 20 contre 1, c'est pas dur si le vampire n'est pas expérimenté. Malheureusement pour toi, ce n'est pas mon cas. Je vais donc te capturer mort ou vif.
- J'aimerai bien voir ça !

Hidan traça tranquillement son cercle de sang, et envoya sa faux dans le rang d'humains. Deux des hommes furent touchés, tandis que les autres évitèrent l'attaque. Ils foncèrent tous ensemble vers Hidan -Même Ornéo- certains lançant leur lance.
*Quelle bande d'abrutis...*
Il sortit de sa ceinture le petit couteau servant normalement à se mutiler, et l'utilisa cette fois-ci pour arrêter les lances à sa poursuite. Il courut en dehors du cercle et fonça au milieu des rangs ennemis. Il lança sa faux de tous les côtés, et tua ceux juste devant lui avec son couteau. Il ne resta bientôt plus qu'Ornéo.

- Moi, tu ne me battras pas !

Il sortit une longue épée, mais très fine et bien maniable. Il courut vers Hidan qui essaya de lui assener un coup fatal avec sa faux, mais remarqua que l'humain se téléporta -ou presque- derrière lui. Il se retourna vivement et leur deux armes s'entre-choquèrent. Ornéo sortit une deuxième épée de son autre main et essaya de trancher le ventre d'Hidan, qui se transforma en un nuage de chauves-souris, et redevint normal derrière lui pour lui donner un coup d'épée dans le dos. Ornéo s'avança pour ne pas être blessé, mais fut quand même touché et la lame d'Hidan comportait maintenant quelques gouttes de son sang. Le vampire courut en direction du symbole tracé auparavant et s'y arrêta d'un coup sec.

- Que comptes-tu faire sur ce ridicule cercle ? Hein ? Tu n'as même pas réussi à me blesser !
- Pas besoin de te blesser pour te tuer.
- Hein ?

Hidan lecha la goutte de sang d'Ornéo présente sur son épée. Alors, son corps se transforma et il eut la peau noire et blanche, en forme vaudou.
Il leva son couteau et l'enfonça dans sa jambe droite. Il ressentait la douleur, mais il aimait souffrir, tandis qu'Ornéo était désormais sur la sol, torturé de douleur.

- Ahaha...

Il planta son couteau dans son bras, et s'assena ainsi plusieurs coups, jusqu'à ce qu'Ornéo sombra dans un coma de douleur...

*Pauvre humain... Allez, il ne me reste plus qu'à me reposer, puis je l'emmenerai dans la ville, où il sera chatié.*
Revenir en haut Aller en bas
 
La folie de la soif (fermé)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» L’argent conduit à la folie !
» Crise de folie... |Libre|
» ~ Lorsque la folie danse la valse de la Vie ~
» Marie a soif de savoir [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Les Terres Franches :: Aratanye, la Comté du Nord :: Le Grand Plateau des Hopalus-
Sauter vers: