Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 Event: La folie sylvaine >>La flûte de Keorbe [Quête] [PV Aëlia, Tidaro, Emiya, Yuki]

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 09/04/2013

MessageSujet: Event: La folie sylvaine >>La flûte de Keorbe [Quête] [PV Aëlia, Tidaro, Emiya, Yuki]   Dim 7 Juil - 16:02


La flûte de kéorbe



    Vous n’avez tous, aucun souvenir de comment vous êtes arrivé dans ces lieux, vous allez devoir vous débrouiller pour sortir de là. Le pnj avec vous peut, soit vous aider, soit pas. Sur les 4 deux sont de votre côté, deux sont contre vous, à vous de jauger et de faire les bons choix. Il y a au court de cette quête un Pnj par personnage pour vous aider, ce pnj vous suivra tout au long de la quête, alors, faites le bon choix, car, si vous avez choisi le mauvais Pnj vous perdez automatiquement la quête.

  • Tidaro :
    Spoiler:
     
    Tout semble tanguer autour de toi, une forte odeur de vase et de poisson. La tête du dragon le fait énormément souffrir, il a très certainement trop bus hier soir, même pour un dragon, il y a parfois des limites qu’il a très certainement dépassé. Il se souvient d’une nit au bord du lac et de rien d’autre. En ouvrant les yeux, il les pose sur une magnifique Jeune femme Totalement nue. Ses cheveux d’or parsèment l’oreiller lui donnant un aire angélique, mais sa position, à moitié sur le jeune homme lui aussi nue à moitié sur le lit lui donne plutôt un air de succube. Qui est-elle ? Tidaro ne le sait pas… Que fait-elle ici ? Le dragon ne se souvient même pas de l’avoir vue à cette soirée…
    La demoiselle aussi ouvre les yeux d’ailleurs, elle se love contre Tidaro sans lui demander son avis mais avec toute la douceur don un homme pourrait rêver. Sa peau à des odeurs de miel et de sucre, elle est douce et délicieusement chaude. En souriant elle passe les bout de ses doigts sur le torse du jeune homme et dépose doucement ses lèvres dans son cou.

    « Réveillé mon amour ? »


    Des images lui reviennent en mémoire, une nuit (très) torride où la demoiselle n’aurait pas bouder son plaisir…

  • Yuki :

    Spoiler:
     
    Très gros mal de tête, oublis totale de ce qu’il s’est passé… Yuki se réveil au centre d’une salle pleine de peluches. Il ouvre les yeux et tout est flou, une petite voix résonne dans la pièce. Une [url=jeune fille]jeune fille[/url] joue avec un énorme chat blanc. La ppeluche semble animée et joue avec la gamine. Quand elle voie Yuki se réveiller elle applaudit

    « Yuyu-kun tu es réveillé ! Reviens jouer avec moi !! »

    Elle lui tend la peluche animée qui lui tend les bras, toujours cette même petite musique entêtante, toujours ses mêmes peluches. Yuki la revois jouer avec lui et ses peluche toute la nuit…

  • Aëlia :

    Spoiler:
     

    Une douce odeur la réveille, celle de pain qui grille et de fleurs. Sur un lit parsemé de pétales de roses rouges, la jeune elfe éveilles ses sens. Autour d’elle tout est blanc et rouge, des roses rouges et des murs de marbres blanc. Sous son lit un bain chaud aux huiles essentielles Mesurant bien 5 mètres de larges pour 7 de long. Les vêtements de la belle blonde sont à l’autre bout de la pièce, elle est donc parvenue nue jusqu’ ici et à entendre les bruit dans la salle voisine elle n’est pas seule. Les son provenant de là ne sont d’ailleurs pas effrayants, au contraires, en plus des odeurs, le son des couverts mettraient en appétit n’importe qui. Un [url=homme]homme[/url]De carrure assez impressionnante mais loin d’être désagréable et peut vêtue apporte à la jolie elfe un petit déjeuné de princesse.

    « Déjà debout jolie princesse ? Moi qui voulais te faire la surprise »


    Elle aussi à des images de la nuit dernière, une nuit douce et sensuelle qu’elle avait l’air d’avoir grandement apprécié…

  • Emiya :

    Spoiler:
     

    C’est sur une poitrine Exotique et chaleureuse que l’homme ouvre les yeux… Que fait-il là ? comme tous les autres avant lui il ne le sait pas…Les bras autour de lui sont ceux d’une [url=femme]femme[/url] à la peau caramel et au yeux de chat. Elle ronronne à son contacte semblant apprécier la position. Qu’à t’il fait de sa nuit ? La nudité de la jeune femme et la sienne lui donne certainement une petite idée… Comment est-ce possible ? Et bien… C’est possible ! En tout cas la place est bien chaude… Pas une parole ne sort de ses lèvres, rien, simplement le doux son de son ronronnement…

  • Tous :

    Sortir de ces lieu ne sera pas aisé…  à vous de décider qui vous êtes prêt à suivre…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emiya

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 04/08/2012

Feuille de personnage
Race: Invocation
Classe / Rang:
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Event: La folie sylvaine >>La flûte de Keorbe [Quête] [PV Aëlia, Tidaro, Emiya, Yuki]   Dim 7 Juil - 17:11

L’homme se réveilla, allongé dans une chambre aux reflets orientaux, une femme nue était à ses côtés. Il essaya de rassembler ses idées, mais rien. Ses derniers souvenirs étaient ceux de sa recherche de la jeune fée, de la fêtes de Shambala, de son arrivé dans la ville, les événements semblaient se mélanger, créant un fil chronologique absolument ignoble. La jeune femme allongée à ses côtés avait une allure féline, elle se cramponnait à lui comme le font les chats lorsqu’ils dorment et que l’on vient les caresser. Son ronronnement ne le laissait pas indifférent dans le sens ou c’était assez inhabituel d’entendre se son venant d’une « femme ».  Il est vrai que mis à part certain détails, elle était tout à fait son style. Jeune, svelte, une couleur de peau caramel qui donnerait envie à n'importe quel homme d'y gouter. Il ne savait pas encore comment gérer l’instant, devait-il la réveiller au risque que la féline ne s’énerve, ou devait-il la laisser dormir un peu, explorer les environs et venir la retrouver ensuite. Il se dit que la deuxième option serait sans doute la meilleure. Dans tout les cas, une sérieuse collecte d'information était prioritaire.

Lentement et délicatement, il essaya de sortir du lit sans réveiller la belle. Il commença alors à enlever le bras et la jambe de celle qui avait vraisemblablement partagé sa nuit. Toujours avec la plus grande délicatesse, il prit le drap et la recouvrit, un signe de tendresse auquel n'importe quel femme avait droit quelque soit la situation. Se mettant assis sur le lit, il regardait maintenant plus clairement au alentour, son corps commençait à réellement se réveiller.Ses habits était non loin de là éparpillé sur le sol, mêlés à ceux de la femme qui semblait dormir encore. Il se redressa alors adroitement afin de faire bouger le lit le moins possible pour aller récupérer ses affaires. Il replia les affaire de la demoiselle, il remit alors son pantalon et commença à faire quelques pas dans la pièce en direction de la fenêtre afin de se situer géographiquement.


Dernière édition par Emiya le Lun 8 Juil - 9:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tidaro Darcksoul

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 11/08/2012

Feuille de personnage
Race: Haut dragon
Classe / Rang: apprentie
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Event: La folie sylvaine >>La flûte de Keorbe [Quête] [PV Aëlia, Tidaro, Emiya, Yuki]   Lun 8 Juil - 8:07

Quel douleur ! En tout càs, il était sûr de ne pas avoir piquer sa crise la veille, car même quand il passait ses nuits a tuer, violer et voler, il n'avais pas aussi mal. Sûrement une trop grosse dose d'alcool ingérée trop vite, ça lui donnait mal au crâne, mais le reste de son corps allait bien, et plus que bien. La jeune fille qui devait avoir son âge, du moins sous forme humaine, était une des plus belles créatures qui ne lui avais jamais été offerte, et il se dit rapidement que, même quand il était totalement saoul, il avait des goûts de très bon connaisseur. Il y avait juste un petit problème, mais un problème qui avait son importance : il ne se souvenait pas du tout du nom de cette fleur qui s'offrait a lui. L'air de la mer et l'odeur de sa belle lui faisaient un bien incroyable, mais comment était-il arriver a cette mer ? Alors que, quelques temps plus tôt, il était encore en train de chercher une quelconque source de distraction, auprès des hauts dragons. Il l'avais apparemment trouvée. Le soleil qui entrait par une espèce fenêtre et qui venait taper sur la jeune demoiselle lui donnait des air angéliques, et la couverture qui lui collait à la peau révélait des courbes magnifiques qui auraient charmer n'importe quel mâle désirant la compagnie féminine, et surtout de la façon dont Tidaro en avait profiter.

-Oui mon soleil, rendors toi, je reviendrais te voir dans quelques temps, je vais sortir prendre l'air.

Il sortis délicatement du lit après avoir déposer un baiser pleind e tendresse et avoir caresser le corps de la belle jeune femme. Leurs vêtements étaient jétés dans un coin de la salle, il se pencha pour récupérer les siens et se rendit compte qu'il étaient déchirés par endroits, sûrement en voulant les ôter trop précipitamment. En tout càs, vue l'état de ses vêtements, de quelques traces de griffures sur son torse et le ton de la demoiselle, il avait prit un numéro gagnant. Il repassa rapidement ses sous-vêtements et passe un pantalon de tissu noir, légèrement déchirée au niveau de l'entrejambe et une espèce de courte cape noir également qui s'ouvrait sur son torse, le dessous de haut semblait avoir était totalement arrachée, et il ne pourrait sûrement pas pouvoir le remettre. Il avait souvent rêver de ce genre de scène dans ses fantasmes, et comme quoi, les rêves peuvent devenir réalité. Il prit les habits de la jeune femme et les déposas sur le lit, a ses pieds. Ils étaient tout deux sur un bateau, un petit peu éloigné des côtes. Il s'appuya sur une rambarde de bois et regarda le large en réfléchissant, cherchant surtout le nom de sa belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia
Noble Aventurière
Noble Aventurière
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 19/06/2012
Age : 27

Feuille de personnage
Race: Elfe
Classe / Rang: Haute Elfe
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Event: La folie sylvaine >>La flûte de Keorbe [Quête] [PV Aëlia, Tidaro, Emiya, Yuki]   Lun 8 Juil - 10:20

Quittant petit à petit les bras de Morphée, Aëlia ouvrait lentement les yeux. Une délicieuse odeur éveillait ses sens et surtout, son appétit. Que faisait cuire Lÿzie de bon matin pour que l’odeur soit aussi alléchante. C’est à cette dernière pensée que l’archère se redressa soudainement, le drap glissant sur sa peau et dévoilant la poitrine. Nue, elle était nue dans un lit parsemé de pétales de roses rouges, accordées à la décoration de la pièce. L’elfe chercha du regard ses vêtements et l’aperçu au loin, posés sur une chaise. Un bruit de couverts se fit entendre dans une pièce voisine puis un homme, semblant avoir perdu une partie de ses vêtements, apparu.

Dans un mouvement de réflex, Aëlia remonta immédiatement le drap sur sa poitrine. L’inconnu s’approchait d’elle avec un plateau, lui apportant visiblement son petit-déjeuner, et lui adressa la parole en usant d’une voix remplit de tendresse.


« Déjà debout jolie princesse ? Moi qui voulais te faire la surprise »

Il la tutoyait et lui parlait comme s’ils étaient de proches connaissances. Elle fronça les sourcils, prête à lui en dire deux mots, lorsque des bribes de souvenirs lui vinrent en tête. Comment se pouvait-être possible ? Jamais elle ne ferait ça avec un inconnu. Aëlia fixait le bel homme, le visage rouge, inquiet et perturbé. Qui est-il ? Que s’est-il passé ? Pourquoi est-elle ici alors qu’elle avait quitté Shambala quelques jours auparavant avec Lÿzie. Où est Lÿzie ? Toutes ses questions se bousculaient dans sa tête et tenter d’y répondre lui donnait mal à la tête.

Portant sa main droite à sa tête, elle ferma les yeux quelques secondes pour reprendre ses esprits et ses couleurs. Aussi surprenant que cela puisse être, le fait qu’il la tutoie la gênait, mais pas autant qu’à son habitude. Comme si c’était normal. Elle soupira et plongea son regard dans celui de l’homme cherchant la vérité. Malheureusement pour elle, ses yeux ne lui en dirent pas plus. Il semblait sincère mais mieux valait être prudente.

L’air gênée, elle détourna les yeux avant de prendre la parole d’une voix hésitante.


« Je… Désolée mais je n’arrive pas à me rappeler et… j’ai pas mal de questions en tête. » Légère pause.
« Où sommes-nous et je ne veux pas te blesser mais… je ne me souviens pas de qui tu es à part pour… enfin… Peux-tu me dire qui tu es ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ten-Points Yuki

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 10/12/2012
Localisation : je ne me localise pas, car je n'existe pas

MessageSujet: Re: Event: La folie sylvaine >>La flûte de Keorbe [Quête] [PV Aëlia, Tidaro, Emiya, Yuki]   Mer 10 Juil - 21:54

J'ouvrais les yeux. D'abord je ne distinguais pas très bien les formes, en revanche, je sentais un épouvantable mal de crâne. Qu'est-ce qui m'étais arrivé? Un Lost plus fort que d'habitude? Est-ce qu'on m'avait assomé? J'avais bu? Je dois dire que je ne tiens pas très bien l'alcool. J'avais peut-être trop mangé va savoir. Ou alors l'inverse, peut-être l'inverse, pas mangé depuis longtemps et pouf pas fait attention, un malaise vagal. A moins que...

''HAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!"
Je sentis les vibrations de ma voix se déplacer avec une très forte intensité autour de moi. Je veux dire, vous savez bien qu'un cri c'est assez fort, mais vous ne saisissez peut-être pas comment les miens le sont. Je m'étais rendu compte de mon erreur et avait baissé ma voix in extremis, juste assez tôt pour que personne à proximité ne soit blessé par mes ondes sonores. Ouf. Parce que j'entendais une petite voix toute douce et joyeuse. Et maintenant j'entendais une petite musique entrainante, je ne vous la détaillerai pas mais elle était assez jolie, et au lieu d'augmenter mon mal de tête, je me disais qu'elle le diminuait. Et là vous vous demandez surement "Mais pourquoi il a crié au fait?" Bah c'est parce que j'avais eu peur d'avoir accidentellement utilisé mes pouvoirs de Hurleur sur moi. Et que ça m'ait grillé la tête ou un truc du genre.

J'entendis des applaudissements. Je compris alors que la raison pour laquelle je ne pouvais pas voir, c'est que j'avais tout bêtement oublié de rouvrir les yeux. Faut dire que j'étais deboussolé. Et en rouvrant les yeux ça s'est pas arrangé. Un panda plus petit que moi et avec des ailes passa à mes pieds, en me regardant et en faisant un "Wouf". Mais c'était un...une peluche !!! On applaudit devant moi et il y eut un petit rire.


« Yuyu-kun tu es réveillé ! Reviens jouer avec moi !! »

Je levais les yeux pour voir une fille qui me tendait les mains. Elle devait avoir le même age que moi, peut-etre un tout petit peu plus jeune. Ses longues mèches blanches elle les secouait dans tout les sens en s'approchant. Ses vêtements noirs et blanc, qui rappelait curieusement les pandas qu'il y avait un peu partout dans la pièce aussi, et c'est vrai qu'elle est quand même plutôt jolie oui, quelque soit l'endroit où on regarde. et surtout ses yeux, pétillants de joie et de malice qui me dévisageait avec une moue toute contente. Si je n'avais pas été aussi deboussolé par la situation, au lieu de cligner bêtement des yeux, j'aurais surement rougis...de timidité. Mais bon ça aurait servi à rien. Elle me mit une peluche entre les bras et la peluche me dit "Bonjour". Je baissai les yeux et...aaaaaaaaah par les dieux ! ......vite il faut que je respire sinon je vais oublier de le faire et je vais manquer d'air. Shiro Neko !!! Shiro Neko mon idole est dans mes bras ! Et c'est pas une peluche inanimée ! Elle parle !!!!!!!!! Je la berçais en la serrant très fort. Des larmes me venait aux yeux. J'arrivais réussi à le rencontrer !!! Même si j'ignorais comment !!!!!!!...!!!

''Je...je, je..." je le lachai respectueusement, me reculait et fit une magnifique révérence, enfin autant que possible vu mon mal de crâne. La jeune fille qui était resté tout près, se mit à rire un peu de nouveau, de son rire si mélodieux, et je commençai alors à me souvenir, on avait passé toute la nuit à jouer ensemble, avec toutes ses peluches vivantes, et tout ses autres jouets. Ca avait l'air super, mais est-ce que Shiro Neko y était aussi?

"Shiro-sama, c'est vraiment un grand, très grand honneur que vous me faites là de pouvoir vous voir et..." Et je me reçus une peluche sur le coin de la tête. C'était la fille qui l'avait lancé

"Allez relance !"
Je le fis de bon coeur en souriant, conscient que Shiro-sama ne s'offusquerait pas de ça. J'avais tellement de questions à lui poser, à leur poser...d'ailleurs quel était le prénom de ma camarade de jeu? Puis bizarrement ce fut une seule question, bien plus terre à terre que les autres, qui sortit de ma bouche à ce moment là, alors que d'autres gens y auraient pensés bien plus tôt.
''Mais au fait, je suis où? et comment je suis arrivé là? C'est peut-être un rêve, ou alors jsuis mort? C'est ici le paradis? Hum excuse moi, mais c'est quoi ton nom? Je suis vraiment vraiment desolé, mais j'ai un trou de mémoire...''
Ouais c'est vrai, ça fais plus que une seule question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 09/04/2013

MessageSujet: Re: Event: La folie sylvaine >>La flûte de Keorbe [Quête] [PV Aëlia, Tidaro, Emiya, Yuki]   Mar 16 Juil - 10:49

Désolée de ce temps de réponse, j’ai perdu toute les réponses j’ai donc du tout recommencer avec pas mal de problèmes techniques… ce fut fun (ou pas)

Yuki> tu seras prié de me laisser gérer le PNJ, tu ne fais pas interagir un autre joueur dans un RP normal ? Alors là, c’est pareil, merci de ta compréhension.

Nous continuons dans l’ordre suivant : Emiya Tidaro Aëlia Yuki

thème


  • Emiya :

    Spoiler:
     

    La demoiselle s’accroche au jeune homme, elle semble ne pas vouloir le laisser partir. Ses ronronnements son stoppés et ses grands yeux sombres posés sur lui. Elle se redresse doucement et tente par tous les moyens de rester contre lui. Doucement elle dépose ses lèvres dans le cou du jeune homme avant de se rhabiller elle aussi.

    « Tu cherches la flûte c’est bien ça ? »


    Elle baisse les yeux et regarde le sol d’un air triste, l’on ne sait pas ce qui passe par sa tête, elle redresse doucement le visage vers le jeune homme.

    « Oui c’est pour ça, sinon tu ne serais pas là… »

    Elle attrapa la main du jeune homme dans la sienne en se mettant debout. Un très grand chat pouvant presque servir de monture arriva à son tour.

    « Prends-moi avec toi ! Je pourrais peut être t’aider ! »


    Etait-elle sincère ou non… Comment le savoir lorsque l’on a même pas souvenir de la personne que l’on a en face de nous… Mais ses yeux pétillaient d’une malice insondable, peut-être l’excitation d’aider ou peut-être celle de manipuler… Le chat ne fut pas le seul à arriver, bientôt une femme aux courbes des plus généreuses montra le bout de son nez.

    « Nephertis… Tu t’amuses encore avec un aventurier… Tu les as toujours empêché d’avoir la flûte… Alors celui-ci… je ne te le laisserais pas ! »

    Elle attrapa le jeune homme par la main et planta son regard pailleté dans le siens.

    « Viens avec moi, je saurais t’aider à trouver la flûte… Après tout, je suis une sirène… la musique est mon domaine… »

    Nephertis feula avant de la gifler avec violence.

    « Oui ils n’ont pas la flûte… pourquoi ? Parce qu’ils t’écoutent toi !! Laisse-moi venir avec toi Emiya…»

    C’est un choix qui s’offre au jeune homme… Il doit faire le bon… Si il veut parvenir jusqu’à la flûte…




  • Tidaro :

    Spoiler:
     

    La jeune femme blonde attrapa le dragon par la main, elle avait bougé bien vite pour une humaine… Assez vite pour que le dragon ne s’en rende pas compte. D’une poigne de fer elle le maintenait près d’elle.

    « Tidaro… mon amour… aide moi et je t’aiderais à mon tour… »


    Quel genre d’aide pouvait avoir besoin un pirate ? Elle soupira doucement en le regardant tristement…

    « Eyma, une sirène a volé mon trésor… si tu m’aide à le récupérer je t’aide à trouver la flûte… »

    Comment savait-elle pour la quête ? et ne voulait-elle pas simplement ralentir Tidaro ?  Elle le prend par la main et l’emmène jusqu’à une crique non loin de là. Une sirène s’y trouve allongée sur un lit de pièce d’or et d’objets précieux en tous genres. La jeune femme blonde menace la sirène.

    « Rends-moi mon trésor Salope ! »

    Intriguée, la sirène lève les yeux vers elle, son regard se met à changer, elle est effrayée, les yeux plein de larme… Elle ne semble pas comprendre ce qu’il lui arrive où est particulièrement manipulatrice.

    « Comment oses-tu Zaphyra… Comment oses-tu détourner un homme de sa quête ? »

    Ses yeux s’emplirent de larmes, la pirate elle restait toujours dur et impassible…

    « Sans lui… nous sommes perdu…laisses moi t’aider jeune dragon… »

    « Ne l’écoute pas mon amour, c’est une sirène, elle te manipule ! »


    La jeune femme blonde elle semble paniquée… Soit à l’idée de perdre son trésor, soit parceque Tidaro n’aura pas la flûte…

    Tuer la sirène ou la pirate ? Un choix est à faire… Laquelle des deux est celle qui le guidera jusqu’à la flûte ? Seul lui peut le savoir… Faut-il encore qu’il fasse le bon choix…



  • Aëlia :

    Spoiler:
     

    L’homme sembla amusé de la question de la jolie elfe. Il s’approche d’elle lui déposant son petit déjeuné sur les genoux tout en repoussant une mèche de cheveux derrière son oreille elfique. Son visage s’approche de celui de l’elfette pour l’embrasse sur le front avant de la laisser reprendre ses esprit un instant.

    «Mais voyons ma princesse, je suis Nilardis… Et nous sommes dans notre palais »

    Sa voix était suave, grave et douce, il passa son index le long du bras de la jeune femme en plongeant son regard charmeur dans celui de la demoiselle. Mais c’est instant de calme fut rapidement troublé. Des pas rapides arrivèrent quelqu’un courrait dans les couloirs. Un homme à la peau très noire s’approcha du couple. Il semblait énervé, des marques de liens se trouvaient dans son cou mais aussi sur ses poignets et il était vêtue comme un esclave.  

    « L’ennui c’est que Nilardis c’est moi…et que ce palais est le mien… »

    Il était essoufflé, il semblait fatigué… Il fit quelque pas en avant. En regardant Aëlia sans animausité…

    « Que dis-tu ?! Toi ? Nilardis ? Tu n’es qu’un esclave !! »

    Il s’approcha de lui, arrivant rapidement à sa hauteur, l’homme attrapa le drow par une corde qui pendait à son cou et le tira vers lui en lui donnant un coup de poing dans le ventre. L’elfe noir cracha du sang au visage de l’homme avant de reprendre difficilement.

    « Tous ce que tu veux c’est la flûte, et tu vas te servir de cette demoiselle pour ça… »

    L’homme lui redonna un coup de poing dans le ventre, le drow fini à genoux…

    « Qui croirait un drow ? Cette jeune femme n’est pas assez sotte pour se laisser berner par un horreur comme toi ! Tu es une honte pour ce monde ! Et tu sais qu’avec cette flûte tu pourrais faire régner ta race… »

    Le drow se releva à nouveau avec difficulté en grognant.

    « C’est là que tu te trompes... »

    Un nouveau coup de poing l’envoya au sol, Il fut attrapé par l’homme qui avait posé un couteau sous la gorge du drow.

    « écoutez-moi dame elfe, je sais que vous détestez ma race et ce à juste titre, mais JE suis Nilardis… Il est un assassin au service d’on ne sait qui et veut la flûte pour lui… Avec cette flûte il pourra pousser les elfes à s’entretuer…et c’est ce qu’il veut… je vous en supplie croyez-moi… Il s’appelle Emory et non Nilardis… »

    « Tais-toi déchet ! Dois-je le tuer mon amour ? »

    Tous repose sur les épaules de l’elfe… Qui va-elle choisir… lequel lui dira la vérité lequel lui mentira ??



  • Yuki :

    Spoiler:
     
    La jeune fille semble bien s’amuser avec Yuki et ses peluches vivantes, elle ne semblait pas écouter ses questions, elle ne semblait pas vouloir lui répondre, juste s’amuser avec lui. C’est à coup de peluches qu’elle s’amusaient. Toutes étaient plus grosses les unes que les autres, certaines avaient la taille de Yuki… Elle s’approcha de lui et chuchota à son oreille.

    « Faut que je te dise un secret… Je ne suis pas seul à vivre ici, il y a aussi une dame mais elle est méchante avec moi… »

    A ses mots, une femme apparut, tout de blanc vêtue… Ses cheveux aussi étaient plus blanc que la neige et ses yeux très claires. Elle porta un doigt accusateur sur la gamine.

    « Yuna qu’est-ce que tu as encore fait ?! Laisse ce jeune homme tranquille ! Il a quelque chose à accomplir !! »


    A ses mots, toutes les peluches disparurent en poussière, comme si elles n’avaient été qu’illusion. Yuna se mit à pleurer à chaude larmes en se lovant contre Yuki.

    « Je l’avais dit, elle est méchante avec moi… il faut la tuer… »


    La petite fille pleura toujours plus encore.

    «Moi tout ce que je veux, c’est vivre avec mes peluche, elle elle veut que je reste dans cette cellule… »

    La femme en blanc fit fie de ce que disait la gamine e tendis la main vers Yuki.

    « Tu as une tâche à accomplir, elle t’en empêchera… C’est pour cela qu’elle est là… Tu ne dois pas te laisser embobiner par cette petite, elle a juste le pouvoir de faire apparaître des peluches vivantes, et s’en sert pour te ralentir… fais-moi confiance. »

    La jeune femme garda sa main tendue, attendant une réponse du gamin…



  • Tous :

    Les choix que vous ferrez vont être très importants. Vous avez le choix entre un allié ou  un ennemis et vous ne saurez lequel vous avez choisi qu’à la fin de cette quête ou en écoutant les autres pnj… mais tous ne disent pas la vérité… C’est à vous de jouer~

    Amusez-vous bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emiya

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 04/08/2012

Feuille de personnage
Race: Invocation
Classe / Rang:
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Event: La folie sylvaine >>La flûte de Keorbe [Quête] [PV Aëlia, Tidaro, Emiya, Yuki]   Mar 16 Juil - 21:02

Emiya n’avais apparemment pas été assez discret, ou alors la femme ne devait pas dormir assez profondément afin qu’il ne la réveille pas.  Elle posa ses  yeux couleur ébène sur lui ce qui ne le laissa pas indifférent. Ce regard lui allait à ravir et ne faisait que rajouter un côté mystique et sensuelle au corps de celle-ci. Elle l’embrassa dans le cou, ce qui ne manqua pas de le faire frissonner d’envie. Elle le questionna ensuite au sujet de la flute avant de détourner le regard. Comment pouvait-elle le savoir ? Lui en avait-il parlé pendant la nuit ?

Effectivement, je suis à sa recherche, j’en ai grandement besoin afin d’aider mon peuple pour faire face au sylvain et à une corruption qui se propage.

Elle appela ensuite un chat de très bonne taille, il aurait pu facilement rivaliser avec une panthère en termes de taille et de majesté. Il n’était pas contre l’idée qu’elle l’aide, elle avait l’air d’en savoir plus sur la flute que lui-même. Seul son regard malicieux trahissait quelque chose dont il ne pouvait connaître. Etait-elle aussi à sa recherche ? C’est alors qu’une autre femme fit son apparition, une sirène. Il avait entendu plein d’histoire sur cette espèce. Chassé par les hommes car celle-ci les envoutaient pour les manger, esclavage forcé par les humains, race prônant la neutralité et servant les gardiens et l’équilibre, …

La « spécimen » qu’il avait sous les yeux avait un corps tout à fait exquis, en tout point parfait. Ses longs cheveux brun mêlés de quelques mèches violettes faisaient ressortir à merveille le bleu de ses yeux. Que dire du reste du son corps si ce n’est que chaque détail, formes, pourraient méduser à la demande de la sirène n’importe quel hommes de Shibai. Celle-ci l’attrapa par la main après avoir fait un ultime avertissement à celle avec qui il croyait avoir partagé une nuit. Au moins, il connaissait son nom maintenant. Elle lui demanda elle aussi de venir avec elle et ainsi de ne pas suivre l’autre femme. Son regard était tout aussi troublant que celui qu’il avait eut quelques instants auparavant. Ses yeux scintillant et azur avait une profondeur semblable à celle de l’océan. Essayait-elle de le charmer où tentait-elle de le libérer des charmes de l’autre dame ? Nephertis attaqua alors la sirène, l’homme fut assez surpris de voir une once de violence sortir d’un corps d’une femme si jolie. Il trouva cela un peu dommage, c’est alors qu’il se mit entre les deux femmes, souhaitant éviter ainsi une nouvelle confrontation.

Le choix n’est pas évident, Nephertis. Il est vrai que les sirènes ont une mauvaise réputation. Mais le faite que je ne me souvienne pas de la dernière nuit est assez bizarre tu ne crois pas ? Je ne veux plus d’acte de violence, la violence ne résout rien. (Emiya se tourna alors vers l’autre femme) J’aimerais que vous vous présentiez jeune demoiselle. Il est assez rare de voir une sirène, quelle préoccupation vous pousse à sortir de l’eau au lieu de chanter les louanges du Dieux Lolth ?

Il se permit alors de faire le tour des feux femmes, les regardant l’une après l’autre, essayant de juger qui il pourrait bien suivre. Si l’une des deux bougeait pour attaquer l’autre, il n’hésiterait pas à s’interposer, neutraliser la fautive sans toutefois la tuer. Deux options se confrontaient à lui. Suivre la femme chat, allié ou non. Suivre la sirène allié ou non. Ou alors leur demander de les suivre toutes les deux.
L’option de suivre la femme chat lui semblait évidente dans un premier temps. Elle n’en voulait absolument pas à sa vie puisqu’elle aurait certainement pu le tuer durant la nuit, sans le moindre effort. Elle possédait une monture qui ne le retarderait pas et qui pourrait l’aider aussi si d’autres personnes venaient s’interposer. Seulement, sa »première »  vie lui ne lui avait-elle pas apprit que l’évidence pouvait parfois ne mener à pas grand chose. Le souvenir de son dernier jour refit surface, lui sortant de Shambala lors de la première attaque surprise  des démons lors de la première Grande guerre. Seul tuant à coup d’épée le plus de démons possible, essayant d’en contenir le plus possible afin de laisser le temps aux elfes de s’organiser, de fermer les portes de l’enceinte, d’armée les défenses de la cité. Il se souvenait encore de se sentiment de bien-être à l’heure de sa mort, dans la pièce qui servaient au soin, en apprenant que son geste avait permis de sauver se très précieuse cité.

L’idée de suivre la sirène le rendait un peu plus sceptique. Elle pourrait se mettre à chanter, le faire nager, le couler et le manger. Elle serait bien déçu, n’étant pas à proprement parlé « vivant », une fois « mort » sont corps créé grâce à l’alchimie se décomposerait plus vite qu’un glaçon en plein soleil ce qui lui laisserait un goût amer dans la bouche pour un certain temps. Cependant, elle aurait très bien pu arriver en chantant, le manipuler pour tuer la féline et en finir après avec lui. Il est vrai que son argument l’aidait un peu. Une sirène étant aussi proche de la musique qu’une abeille à une fleur, elle pourrait certainement détenir plus d’informations que Nephertis sur l’emplacement du précieux instrument de musique. De plus, il ne semblait pas être le premier « aventurier » à venir chercher la flûte et tous n’ont pas eut la chance de poursuivre avec succès sa quête. Quel choix avaient-ils bien fait ?  

La dernière option lui plaisait bien. L’une des deux femmes voulait l’aider, l’autre non. La flûte ne pouvant être présente qu’à un seul endroit, il lui suffirait de suivre leurs indications et dès qu’il serait assez proche, les attachées toutes les deux puis prendre la flute. La « traîtresse » le prendrait surement très mal, l’allié, elle, devrait comprendre et approuver.  Les femmes accepteraient-elle de collaborer ? C’est alors qu’après ces dernières réflexions il se mit face aux deux charmantes femmes.

Une chose est sûre, l’une de vous me ment et ne m’aidera en rien. Sachez, sirène, que ce corps ne serait nullement à votre gout si les histoires de croqueuses d’hommes s’avèrent vrai. De plus, vous êtes toutes les deux aussi belle et charmante que l’autre, ce qui heureusement m’aide à ne pas choisir sur une pulsion primaire et hormonale si je peux me permettre. Je n’aurais aucune pitié pour une félonne et je n’hésiterais pas à occire cette dernière au premier signe avant coureur. Soit vous travaillez ensemble et vous me mènerez à la flûte soit je devrais faire un choix.  J’ai déjà une certaine idée en tête, pour conforter mon choix, je vais vous demander de faire une chose.

L’elfe s’approcha de la table, la plaça entre les deux sublimes créatures, il disposa deux chaises côté à côte de chaque côté de la table.

Si vous le désirez bien j’aimerais que vous vous asseyiez chacune en face de l’autre.  Ensuite vous allez chacune répondre à une question. « Que répondrait l'autre femme à la question: Où se trouve la chaise à côté de celle qui me permettra d'obtenir la flute sans encombre? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tidaro Darcksoul

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 11/08/2012

Feuille de personnage
Race: Haut dragon
Classe / Rang: apprentie
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Event: La folie sylvaine >>La flûte de Keorbe [Quête] [PV Aëlia, Tidaro, Emiya, Yuki]   Ven 19 Juil - 8:58

Tidaro se laissa guider, ils retournèrent sur terre et allèrent a pied jusqu'à une grande crique, Tidaro souria, un bonne éspace de combat, si cela était nécéssaire. Il approcha accompagnée de sa belle, et ils allèrent voir une sirène qui possédait une jolie quantité d'or, qui n'avait pourtant aucune valeurs aux yeux de Tid... Il se rendit compte d'une chose : il n'avais pas d'arme sur lui. Par bonheur, le soleil rayonnait, et il pourrait en crée une de lumière, mais il n'avait pas de quoi faire plus. Il laissa les deux femelles parler, légérement envouter par la belle blonde. Un Flashback lui foudroiya le crâne, la flûte ! Il était a la recherche d'une flûte... A quoi servait-elle ? Sa mémoire lui faisait plus que défaut, après tout, il ne savait pas du tout jouer de la flûte, et si les hauts dragons l'avaient envoyer, ça n'aurait sûrement pas était pour un instrument de musique sans valeur. Il laissa ses réflections de coté. Il devait faire un choix, son cerveau commencer a lui faire très mal, entre les souvenirs et la réflection. Il prit les armes de la blonde, dont le canon. Il le pointa sur la tête de la siréne, mais il mit une main dans son dos, sa confiance envers la jolie jeune femme avait disparut, et au moindre geste suspect, une lame de lumière jaillirait de sa main et embrocherais la femme nommée Zaphyra.

-Dis moi, a quoi te sert ce trésor ?

Il n'allait tuer personne sans réfléchir, mais était prêt a agir dès maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia
Noble Aventurière
Noble Aventurière
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 19/06/2012
Age : 27

Feuille de personnage
Race: Elfe
Classe / Rang: Haute Elfe
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Event: La folie sylvaine >>La flûte de Keorbe [Quête] [PV Aëlia, Tidaro, Emiya, Yuki]   Ven 19 Juil - 18:03

Après avoir déposé son petit déjeuner sur les genoux de la demoiselle, l’homme remis en place une mèche derrière son oreille. Il déposât un baiser sur son front, ce qui n’arrangea pas son malaise, avant de se présenter sous le nom de Nilardis et préciser qu’ils se trouvaient dans son palais. Le dénommé Nilardis était vraiment bel homme donc le fait qu’il mélange regard charmeur, voix séductrice et fasse glisser son doigt avec délicatesse sur son bras faisait son petit effet sur la jeune femme. Ses pensées s’embrouillaient, ses souvenirs étaient vagues et elle se demandait de plus en plus si elle était réellement passée à l’acte avec lui.

Soudain, des bruits de pas rapide et une intrusion surprenante vint changer brutalement l’ambiance de la pièce. En le regardant, le sang d’Aëlia ne fit qu’un tour. La haine enfouie dans son cœur apparu aussi rapidement que l’entrée du drow dans la pièce. Alors que le drow démentait les dires de celui s’étant présenté sous le nom de Nilardis et que ce dernier lui sommait de se taire en le frappant, l’elfe s’était rué sur ses effets personnels afin de ne plus être dénudée.

Tout en s’habillant, l’archère tendait l’oreille. Le drow parlait d’une flûte et que le soit disant imposteur allait se servir d’elle pour l’obtenir. Après l’avoir frappé une seconde fois au ventre, le séducteur l’insulta de manière qui ne choqua pas vraiment Aëlia, qui n’aurait pas dit mieux. Il nomma lui aussi l’existence d’une certaine flûte. Quelle pouvait bien être cette flûte et surtout, pourquoi souhaitaient-ils l’obtenir ? Pourquoi Nilardis, ou l’homme qui se disait l’être, pourrait se servir d’elle ? En quoi lui serait-elle utile ?

Puis le drow finit à nouveau à terre pour avoir contredit l’humain. Aëlia se dit que l’homme en faisait peut-être un peu trop. Le couteau sous la gorge, le drow aux habits d’esclave s’adressa à elle poliment en indiquant qu’il était le vrai Nilardis et que l’homme qui le tenait en respect n’était autre qu’un assassin, portant le nom d’Emory, au service d’un inconnu qui souhaite obtenir la flûte pour anéantir son peuple. Emory lui somma une autre fois de se taire puis demanda à « son  amour » s’il devait tuer l’elfe noir ou non.

L’elfe aux cheveux d’or, pour répondre à sa question, prit son arc et le banda, prête à tirer sur l’un des deux hommes. Emory, s’il se nommait ainsi, était excessif dans le fait de vouloir le faire taire. Craignait-il que le drow en dévoile trop sur son identité ? D’un autre côté, le soit disant Nilardis était un drow et il est vrai que, pour la jeune femme, croire un drow n’était pas vraiment dans ses habitudes car ces êtres sont vils et impurs par nature.
Mais disait-il vrai avec ses marques et son regard sincère. Dans tous les cas, pour le moment elle ne pouvait choisir sans avoir de certitude sur leur véritable identité.

Le regard froid et menaçant, Aëlia les fixait, à l’affut d’un quelconque changement d’attitude.


« Une preuve. Avant tout je veux une preuve de votre identité. Si le palais appartient au fameux Nilardis, celui-ci doit être capable de me prouver qu’il est le propriétaire des lieux. Ensuite, quelle est cette flûte ? Et à quoi sert-elle ? » Fronce les sourcils. « Je vous conseille de ne pas me mentir car je ne suis pas de très bonne humeur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 09/04/2013

MessageSujet: Re: Event: La folie sylvaine >>La flûte de Keorbe [Quête] [PV Aëlia, Tidaro, Emiya, Yuki]   Jeu 1 Aoû - 19:47

    Yuki>> Tu passes un tour, ta réponse sera celle du poste précédent, si tu ne réponds pas avant dimanche prochains soit le 11 Août tu seras disqualifié.

    Emiya >> Les sirènes ne chantent pas Lolth ^^ c’est une déesse drow

    Emiya :

    Les deux femmes se sont calmées, écoutant attentivement les paroles du jeune homme. Toutes les deux son attentive avant que la sirène ne se mette à rire. Un rire franc et cristallin. Elle planta son regard pailleté dans celui du jeune homme, séchant une larme de rire sous son œil.

    « Les sirènes ? Manger des hommes ? Je me fous de ta chaire…comme toutes mes congénères… »

    Elle retrouva rapidement son sérieux suite au regard de la femme féline. Aucune des deux femmes ne décidait de s’asseoir. Elles restèrent debout toutes les deux. Quant à l’idée d’être testée… Cela ne semblait pas vraiment les enchanter. La femme féline croisa les bras.

    « Vous allez perdre votre temps mon seigneur… La quête de la flute est très importante… Alors testez nous si vous le désirez, mais sachez qu’il faut faire vite. De toute façon je n’ai rien à me reprocher »

    « Moi non plus je n’ai rien à me reprocher ! Donc laisse-le nous tester ! La flûte ne se sauvera pas »

    « Bien sûr que si !! Et tu le sais très bien !! Alors laisse-nous partir ou crève »

    Sur la table se trouve deux cartes des terres franches, l’une appartiens à la sirène l’autre à la femme chat. Toutes deux la montre du menton.

    « Une des deux cartes te montreras le bon chemin… Trouve le centre du triangle pointant vers le nord »

    « Bien sûr une seule des deux montre le bon endroit… C’est à toi de trouver comment »
    carte de Samya:
     
    carte de nephertis:
     

    Les deux femmes semblaient toutes deux sûre d’elle, l’une avait confiance en l’homme, l’autre confiance en elle. Mais laquelle ??

    Tidaro :

    Les deux femmes se regardaient, la sirène laissa couler une larme sur sa joue.

    « Cet or me sert à nourrir mes enfants et moi-même… »

    La pirate se mis à rire, elle lança un regard amusé à la sirène sans faire preuve de violence aucune, ne voulant certainement pas se faire assassiner par Tidaro.

    « Les sirènes n’ont pas besoin d’or pour avoir un poisson… c’est bien connu… »

    « Mon fils est celui d’un humain… il ne peut respirer sous l’eau comme les sirènes.. »

    Le combat approchant se lisait dans le regarde des deux jeunes femmes qui ne tardèrent pas à s’attaquer l’une et l’autre. Un épais nuage assombrit le ciel et l’orage se mit à rugir… Les deux femmes cherchaient toutes les deux à convaincre le dragon mais… laquelle était la bonne ?

    Aëlia :

    Les deux hommes s’échangèrent un regard, la jeune femme voulaient qu’ils prouvent que le château était bien à eux… Mais c’est tout autre chose qui passait pas la tête des deux hommes… La flûte était leurs seuls buts ! Mais lequel était là pour aider la jeune Aëlia ? Les deux hommes se tournèrent vers la demoiselle et c’est le drow ui prit la parole en premier.

    « Désolée mademoiselle, je vous ferais visiter ces lieux avec plaisir mais… Ce n’est vraiment pas le moment ! Les elfes sont en danger vous dis-je ! Avec tous le respect que je vous dois, le temps n’est pas aux doutes ! Un démon a volé la flûte et compte s’en servir pour tuer tous les peuples qui s’opposent à lui ! La façon est très simple ! C’est qu’il existe une mélodie capable de retirer tout instinct de survie aux êtres vivants ! Alors ceux-ci se mettent à Arght »


    L’homme avait encore mis le drow à terre d’un coup de pieds.

    «Il a raison … Nous devons trouer cette flûte ! Aidez-moi, aidez-moi à la retrouver je vous en conjure… »

    Le drow se releva à nouveau

    « De plus… Emory qui est ici est un des allers de ce démon ! Il fera tout pour vous empêcher de l’avoir ! Il est là pour mettre un terme à votre quête ! Si vous pensez avoir passez la nuit avec lui ! C’est Shiight »

    De nouveau le drow fut mis à terre mais cette fois, l’homme ne l’avait pas touché… Il était juste genoux à terre, se tenant la tête.

    « Je vous en supplie… suivez-moi… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ten-Points Yuki

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 10/12/2012
Localisation : je ne me localise pas, car je n'existe pas

MessageSujet: Re: Event: La folie sylvaine >>La flûte de Keorbe [Quête] [PV Aëlia, Tidaro, Emiya, Yuki]   Dim 4 Aoû - 20:58

[hrp] Je sais pas ce que j'ai en ce moment, mais toutes les réps que je poste, j'arrive à y faire des bourdes incroyables^^'. Même celle-ci en fait j'étais sûr de l'avoir posté il y a au moins une semaine, et au final bah non, comme quoi faut toujours vérifier.[/hrp]

"Eum, Shironeko-san? Shironeko-san?! Vous m'entendez ?!!"

Je pris le risque de secouer la peluche, mais je me rendis compte bien vite qu'elle était inanimé, et qu'une deuxième personne venait d'entrer, juste après que ma camarade de jeu m’ait dit qu’une personne la maltraitait plus ou moins ici. La nouvelle avait l'air un peu plus agée que nous, mais la madame était tout de même très belle et elle dégageait une curieuse impression. Elle ordonna un peu sèchement à mon amie de cesser de m'embêter, alors qu'elle ne m'embetait pas le moins du monde. Puis la dame aux cheveux blancs se tourna vers moi et me rappela que j’avais une mission à accomplir. Dans le même temps elle réduisit toutes les poupées en poussière, m’informant que la fille panda pouvait faire apparaître des jouets mais que ce n’était que des illusions. Des illusions ?! Je regardais ce qui restait des jouets, c’est vrai qu’ils avaient maintenant l’air d’etre sorti de nulle part. Puis je vis soudain que Shironeko-san avait disparu lui aussi. Quoi ?! Non ! NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNN !!!!!!!!!!!!!!!! Je regardai la dame d’un air profondément contrarié et qui n’annonçait rien de bon.

‘’Rendez moi Tout de suite Shironeko-san ou sinon…euh attendez une seconde…c’était un jouet lui aussi ?’’

Une vive déception s’emparait de moi. Est-ce que c’était ou non le vrai Shironeko ? Si c’était juste une peluche de lui qui bougeait ce n’était pas trop grave, même si je trouvai dommage de voir disparaître toutes ses peluches. La fille panda en avait quand même une sacrée collection ! Bon au fait c’est quoi ma mission ? La flute ! La flûte de Keorbe mais bien sûr comment je n’y ai pas pensé plus tôt ! Il parait que cet instrument légendaire peut faire une mélodie quasi-pârfaite ! Alors je brulai de l’essayer et de la faire moi cette mélodie vraiment parfaite, et je suis sûr que ça plairait vraiment à mon idole le grand chat blanc Shironeko. ! Je m’amusais vraiment avec la fille panda, mais je devais surtout trouver la flûte (encore qu’elle ne devrait pas bouger beaucoup d’ici là). Et ensuite je pourrai revenir et m’amuser ici autant que je voudrai !

Je sentis la fille panda me tirer par la manche. Elle voulait que je tue l’autre personne ! C’est vrai que si elle l’enfermait ici elle le méritait. On enferme pas une enfant dans une maison sans que jamais elle ne puisse sortir. La liberté c’est sacré, et mon métier consistait justement à être bourreau des tortionnaires et parfois, je le faisais avec plaisir. Non non, il ne faut pas penser comme ça tout de suite, restes calme Yuki, y’a des choses bizarres dans cette histoire. Je me grattai la tête en regardant le plafond, et pris mon inspiration.


‘’Non euh d’ailleurs comment tu t’appeles ? Je ne tuerai pas cette femme car je ne sais absolument pas qui elle est. D’ailleurs vous avez toujours pas répondu à mes questions ni l’une ni l’autre. Et oui je dois aller chercher une flute, comment vous le savez ? Vu que vous allez pas arriver à vous mettre d’accord de toute façon, vous allez toutes les deux m’accompagner, dis-je en me levant.
Bah oui comme ça mademoiselle je pourrai accomplir ma quête et comme ça nous on jouera en chemin d’accord. Par contre faites réapparaitre Shironeko s’il vous plait, je veux pas le déranger, mais j’ai plein de questions à lui poser. Mais mademoiselle,

Je fronçais les sourcils en regardant dans sa direction. Je n’avais plus du tout mon air rêveur voir endormi habituel, j’étais on ne peut plus sérieux.
‘’Je vais rester un moment avec vous deux je pense. Et si vous avez vraiment tué ces jouets ou si j’ai la preuve que vous la séquestrez, je vous tuerai, sans hésitation c’est compris ?

Et si l’une ou l’autre cherchai à trop m’embrouiller, j’emmènerai la fille panda loin d’ici, et j’irai chercher la flûte tout seul, ni l’une ni l’autre n’aurait les moyens de me rattraper si je me met à courrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emiya

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 04/08/2012

Feuille de personnage
Race: Invocation
Classe / Rang:
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Event: La folie sylvaine >>La flûte de Keorbe [Quête] [PV Aëlia, Tidaro, Emiya, Yuki]   Sam 10 Aoû - 15:07

Emiya regarda attentivement les deux cartes qui se présentaient à lui. Les cartes semblaient avoir été cryptées avec un code de couleur. Remarquant qu’il n’y avait que 2 points de chaque couleur, il les relia ensemble afin de voir ce que cela pourrait donner. C’est au bout d’une vingtaine de minute, essayant de voir si des semblant de piège pouvait exister dans le tracer de la carte.  Une fois fini, il se redressa alors et invita les deux jeunes femmes à les regarder.

Spoiler:
 
Spoiler:
 

C’est alors qu’une fois fait, il pointa le doit sur ce qu’il pensait être le triangle pointant vers le nord.

Vous remarquerez à son centre que se situe les Grands Lacs… Samya, sauf si vous m’éclairez sur votre carte et qui me ferait changer d’avis, je vous demanderais de ne plus m’approcher à partir de maintenant.


Emiya s’approcha alors de Nephertys, au cas où la sirène chercherait à lui sauter dessus pour la tuer. C’est alors que, la regardant dans les yeux, il lui adressa ses paroles.

Si tu es celle que je pense être, tu seras d’accord pour partir en la laissant ici, vivante. Maintenant, si tu es prête, partons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tidaro Darcksoul

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 11/08/2012

Feuille de personnage
Race: Haut dragon
Classe / Rang: apprentie
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Event: La folie sylvaine >>La flûte de Keorbe [Quête] [PV Aëlia, Tidaro, Emiya, Yuki]   Dim 11 Aoû - 8:40

La situation s'embrouillait de plus en plus pour Tidaro, d'un coté, malgré son manque de conscience, il ne voulait pas tuer une mère, mais d'un autre, il se demandait si c'était vraiment possible qu'un humain et une créature sous marine aient copuler ensemble. De plus, il lui semblait que sa belle à lui le poussait de plus en plus à passer à l'acte, son esprit se troublait peu à peu.

-OK, heu... Où est ton enfant ? Qui est le père ? Où est-il ? Et, si il ne peux pas respirer sous l'eau, pourquoi ce n'est pas le père qui s'en occupe ?


Puis il tourna la tête vers la jeune femme blonde, sortant chaque mots qui lui passait par la tête sans réfléchir aux effets qu'ils auront :

-Et toi, si tu as une arme et qu'elle est sans défense, pourquoi tu ne l'as pas tuer toi même ? Pourquoi est ce que je devrais le faire ?


Les nerfs de Tida commençaient à craquer lentement, et si cela continuait comme ça, il tuerais la mauvaise personne, car la sirène était une envouteuse, une personne capable de contrôler l'esprit de tout mâle, et la jeune fille aurais très bien pus le droguer dans le simple but de l'inciter à un meurtre dont elle ne voulait pas être responsable pour quelconque raison. En fait, la seule raison qui pourrait l'inciter à tuer la présumé mère était le fait que tout deux avaient passer la nuit à se faire plaisir mutuellement, tandis qu'une vie de famille se jouait pour la créature marine.

On pouvait sentir dans sa voix la suspicion sur la jeune femme blonde, si celle-ci était la coupable d'un mensonge odieux, alors peut-être ferait-elle quelque chose ? En tout cas, Tida avait la meilleur position en cas de combat, il pouvait les tuer toutes les deux si il le voulait, ou si il en était obliger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia
Noble Aventurière
Noble Aventurière
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 19/06/2012
Age : 27

Feuille de personnage
Race: Elfe
Classe / Rang: Haute Elfe
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Event: La folie sylvaine >>La flûte de Keorbe [Quête] [PV Aëlia, Tidaro, Emiya, Yuki]   Dim 11 Aoû - 21:53

La situation était plus que délicate pour moi. Je ne leur demandais pas une visite, tout d’abord car même l’imposteur pouvait connaître parfaitement les lieux, mais aussi parce que je n’en avais strictement rien à faire de visiter les autres pièces. Je n’étais pas là pour ça ! D’ailleurs, pourquoi étais-je là ? Avais-je été droguée ou victime d’un maléfice quelconque ? Ma tête était prise de migraines dès que je tentais de me souvenir de quoi que ce soit, comme si cela m’étais défendu…

Alors que je les tenais en joue, Nilardis réussi à m’en dire plus sur le danger que courait mon peupl avant d’être, encore une fois, contraint de faire place au silence sous le joug de l’humain lorsqu’il allait donner, semble-t-il, une information importante.


«Il a raison … Nous devons trouver cette flûte ! Aidez-moi, aidez-moi à la retrouver je vous en conjure… »

S’il a raison alors pourquoi le faire taire ? Il a beau être un drow, s’il dit la vérité alors autant le laisser parler. A moins que justement, cette vérité soit trop une gêne pour l’humain et qu’il préfère l’omettre pour arriver à ses fins. Un mot dans son discours revint plusieurs fois et sonnait bizarrement à mes oreilles. L’aider ? Ne devrait-il pas m’aider moi à retrouver la flûte étant donné qu’il s’agit de la survie de mon peuple ? Je regardais la victime se relever et ouvrir la bouche pour me donner de nouvelles informations.

Cette fois, je restais sceptique. Une fois Nilardis me dit qu’il ne sait pas au service de qui il est et qu’il souhaite obtenir l’instrument pour lui seul, puis il me dit qu’il est allié au démon qui a volé la flûte. Si la flûte avait déjà été trouvée et se trouvait entre les mains d’un de ses alliés, alors pourquoi ne m’avait-il pas tout simplement tuée pour se débarrasser de la ‘menace’ ? Bien que je ne vois pas en quoi j’en suis une étant donné que je ne connaissais pas son existence avant qu’il ne m’en parle. Au moins que le fait que je la cherchais se trouvait dans mes souvenirs insondables ?

Ce qui me perturbait le plus quand je le regardais, c’était son regard. Malgré ma capacité à déceler le mensonge de la vérité dans un regard, le sien et celui de l’humain restaient des énigmes. Le drow s’écroula seul alors qu’il allait me révéler une information des plus importantes pour moi. Il se tenait la tête comme pris d’une puissante migraine. Maladie ou bien était-ce le même genre que mes maux de tête dès que j’essayais de m’en rappeler ?

Mon envie d’en savoir plus me fit choisir l’un des deux hommes contre mon gré. Sur les deux, c’était celui que je voulais le moins voir qui avait remporté la bataille. J’avais envie de le tuer rien qu’en le voyant me supplier de la sorte, mais il fallait que je sache toute la vérité et il semblait le plus enclin à me la révéler. A moins que ça ne soit le contraire et dans ce cas je n’aurais plus qu’à le tuer avant de retourner faire mon devoir : Retrouver Lÿzie et sauver mon peuple, même si c’est moi qui les ai abandonné quelques jours plus tôt.


« Je ne sais comment tu t’appelles réellement. Mais à défaut, je prendrais le second. Emory, lâche-le immédiatement et éloigne toi de lui sinon je peux t’assurer que, peu importe mes souvenirs, je n’aurais aucun scrupule à te planter cette flèche entre les deux yeux. »

Ma voix était froide et autoritaire. Plus que je ne pensais pouvoir le faire. Après ces mots, je plongea mon regard de glace dans celui du drow.

« Sache que je ne te fais pas confiance pour autant, le moindre geste suspect et tu finiras dans le même état que devrais l’être chacun de tes semblables, mort. Suis-je claire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Event: La folie sylvaine >>La flûte de Keorbe [Quête] [PV Aëlia, Tidaro, Emiya, Yuki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Event: La folie sylvaine >>La flûte de Keorbe [Quête] [PV Aëlia, Tidaro, Emiya, Yuki]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La folie des BAM ! [FINI]
» event coupe du monde la semaine prochaine
» L’argent conduit à la folie !
» Crise de folie... |Libre|
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Les Terres Franches :: Les Contrées Féériques de l'Ouest :: Les Grands Lacs-
Sauter vers: