Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 Deux vieilles connaissances [pv Ene]

Aller en bas 
AuteurMessage
Zaleth

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Race: Renégat
Classe / Rang:
Camps: Chaos

MessageSujet: Deux vieilles connaissances [pv Ene]   Mar 19 Juin - 22:05


Le ciel était teinté d’orange et de pourpre et quelques nuages trainaient par-ci par-là. Le soleil déclinait lentement, annonçant la fin de la journée. Il faisait relativement doux pour un soir de fin de printemps. Une petite brise faisait virevolter la poussière, embaumant l’air de son odeur. On pouvait entendre au loin les cascades du barrage des Anouatis.
Ce fut à cette heure de la journée que Zaleth avait décidé de revenir jusqu’à la crypte dans laquelle il avait séjourné presque deux mille ans. Étant parti brusquement de cet endroit, il n’avait pas pensé à récupérer ses affaires que ses serviteurs avaient entreposés dans sa tombe pour honorer sa mémoire. Il faut dire, vu l’état dans lequel était sorti de là, il aurait été incapable de transporter quoi que ce soit d’autre que sa carcasse pleine de mousses et de moisissures. Maintenant qu’il avait repris du poil de la bête et se sentait mieux, il pouvait enfin retourner à son tombeau pour prendre ses biens, du moins ceux qui étaient encore en assez bon état.
Le dragon volait bas, pour ne pas dire qu’il volait presque en rase-motte. L’arrivée de la nuit lui offrait un peu d’ombre où il pouvait se cachait des yeux trop indiscrets. De plus, il restait assez près des falaises du plateau des Hopalus pour essayer de passer inaperçue. Il finit par quitter la couverture que lui offraient les parois abruptes pour se diriger vers le trou béant quelques centaines de mètres plus loin. Il atterrit au bord avant de pencher la tête, observant l’intérieur sombre. Zaleth releva la tête et regarda autour de lui si personne ne l’avait suivi. Il ne tenait pas à se faire prendre dans une embuscade. Une fois à l’intérieur, il ne pouvait pas voir si quelque chose s’approchait. Mais il n’y avait rien dans les parages, rien en tout cas que sa vue perçante ne puisse déceler. Dès qu’il fut sûr que rien ne viendrait le déranger, le dragon plongea dans l’obscurité de la caverne et se mit à la recherche de ses biens.
Au départ, il ne trouva rien d’intéressant. Il n’y avait que de la mousse, des débris rocheux et de la poussière en quantité. Le dragon dut encore fouiller avant de trouver quelque chose de beaucoup plus attirant. Il tomba sur une centaine de pièce d’or couverte de végétation au pied de son autel. Il les ramassa une à une et les rangea dans un sac qu’il avait apporté avec lui, se trouvant accroché à l’une de ses pattes avant. Zaleth continua ensuite ses fouilles, tombant sur un peu tout et n’importe quoi: il y avait ce qui devait être avant de la poterie, mais difficile à dire vu dans l’état où c’était, il y avait aussi deux ou trois vieux coffres tout pourris et vides bien sûr, et puis il y avait également des livres en décomposition complètement indéchiffrable.
Mais rien de tout ceci ne l’intéressait. Le renégat cherchait quelque chose de plus personnel. Il dut faire plusieurs fois le tour de la grotte avant de trouver ce qu’il cherchait. Zaleth venait de retrouver ses deux armes fétiches au milieu des gravats du plafond qu’il avait détruit il y a quelques semaines. Bon, c’est vrai qu’elles étaient dans un sal état, mais un bon forgeron pourrait les repérer en moins de deux. Ses deux épées n’étaient pas perdues. Et puis de toute façon, il ne les échangerait jamais. C’est quand même avec l’une d’elle qu’il a tué un gardien. Le dragon se saisit des deux armes et les plaça délicatement dans le sac à sa patte.
Il se retourna et revient doucement à l’entrée. Il s’apprêtait à remonter à la surface lorsqu’il entendit du bruit provenant de l’extérieur. Ne voulant pas être aperçue et provoqué une vague de surprise si quelqu’un venait à descendre au fond de son trou, il se tapit dans un coin au milieu de débris rocheux aussi gros que lui. Avec sa couleur grise et l’obscurité, il paraissait d’un rocher tout à fait normal.
Là, le renégat attendit afin de découvrir qui se trouvait là-haut.


Dernière édition par Zaleth le Ven 22 Juin - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enetari
fondatrice de la dague de sang
fondatrice de la dague de sang
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 25
Localisation : dans le linceul de la nuit, dans l'ombre de ta phobie...

Feuille de personnage
Race: Renégat
Classe / Rang: fondatrice de la dague de sang
Camps: Profiteur

MessageSujet: Re: Deux vieilles connaissances [pv Ene]   Ven 22 Juin - 15:31

Je sortais de ma taverne par derrière, personne ne devais me voir sous cette accoutrement, bien trop dangereux, je me protégeais donc des regards indiscrets d’une longue cape noire. Je passais rapidement ma main dans ma chevelure mauve en souriant, cela faisait du bien d’être enfin soit même !
Je sortais, il faisait nuit noire dans la ville, les mures projetaient de grandes ombres sur les rues pavées de la ville, je me dissimulais donc aisément des regards indiscrets des passant curieux de voir une femme aussi grande, car oui, même dans l’ombre, je n’arrivais pas à dissimuler ma féminité, malheureusement… Mais ma priorité étais de ne pas me faire remarquer, car, ce soir, je n’étais pas Lou, la tavernière, ce soir, j’étais Enetari la renégate, celle qui avait servi Arou, une des toute premières renégates…
La raison de ma sortie n’était pas une simple envie de me balader sous cette forme au risque de me faire dilapider et de voir tous mes plans échouer, non, j’étais ici, sous cette forme, car j’avais eu des relents d’histoire forte intéressante, un tombeau aurais été profané dans le plateau, un tombeau que tout le monde avait oublier, celui d’un renégat tout aussi ancien que moi, celui de Zaleth… Un sourire illumina mon visage dans la nuit noire de la ville alors que, telle un félin, je glissais sur le pavé des ruelles étroites et sinueuses, me dirigeant vers la sortie, d’un pas sûr.

Tout le monde avait oublié Zaleth, j’étais, ici, la seul personne à avoir compris ce qu’il s’était passé, mais je devais en avoir le cœur net ! Zaleth avait été un puissant allié, et je pense que je n’étais pas la seule renégate à désirer une vendetta, les hauts dragons nous avaient humiliés, rejetés ! Ils devaient payer ! Je continuais, sortant de la ville sans le moindre bruit, puis, laissa tomber ma cape et pris mon envole, j’aimais voler sous ma forme intermédiaire, je sentais l’air froid de l’altitude glisser sur ma peau, sans que mes écailles ne viennent l’altérer, mis à part sur mes jambes et d’autres parties de mon corps. De plus, j’étais beaucoup plus vive sous cette forme, je pouvais glisser dans les nuages noire de la nuit sans crainte, j’en frissonnais de plaisir, cela faisait longtemps que je ne m’étais pas amusé, la dernière fois fut avec ce jeune renégat… Kalec… mais je ne l’avais pas revu depuis ma disparition, comme si il avait disparu de la surface de ces mondes…

Je continuais mon voyage en altitude, regardant la plaine inondée de la pâle lueur maladive de la lune, une lumière blanche caressait ma peau, je me posais à l’endroit de la « profanation » et un sourire encore plus enjouée illuminait mon visage ! Quelqu’un venait d’y entrer et fouillait ce qu’il s’y trouvait, je m’approchais doucement de l’entrée du tombeau, je ne savais pas si c’était lui ou un simple voleur, mais qui qu’il était, je voulais savoir, m’entretenir un instant avec lui, j’entrais dans l’obscurité quasi-totale du tombeau, plus un bruit ne résonnait, mais une aura, une aura maléfique que j’avais bien connue, celle de celui que je cherchais, je m’appuyais contre un mur, croisant les bras sans bouger, mon sourire illuminant toujours mon visage.

« Zaleth Arashi, je savais que tu étais toujours en vie… »

Je ne perdais pas mon sourire, et commençais à marcher devant lui, en étirant mes ailes, mes bottes d’armure claquaient dans le silence mort de l’endroit, je m’assis sur des décombres, croisant les jambes, les bras derrière moi.

« Alors, c’est ainsi que l’on accueille une vieille amie ? »

Je ne savais pas si oui ou non, il se souvenais de moi, mais je n’avais pas changer, mon aura était toujours la même, ainsi que mon physique, mais il avait dormis pendent très longtemps, alors… allais t’il se souvenir de moi ?

_________________
Merci à Aëlia pour ce kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaleth

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Race: Renégat
Classe / Rang:
Camps: Chaos

MessageSujet: Re: Deux vieilles connaissances [pv Ene]   Mar 26 Juin - 16:16


Le silence régnait encore.
Il fut rapidement brisé lorsque quelqu’un se glissa à l’intérieur. Au départ, Zaleth avait pensé à un pillard qui en voulait aux quelques trésors que contenait son tombeau, mais il ne s’agissait pas d’un voleur, loin de là.
Le dragon n’avait pas bougé de sa cachette à l’arrivée de cette mystérieuse inconnue. Il l’épiait depuis son coin, semblable aux deux rochers qui l’entouraient. Mais ce camouflage ne fut pas suffisant apparemment. Il devait s’agir d’une créature magique car celle-ci détecta son aura. Mais ce qui le surprit le plus était le fait qu’elle connaisse son nom alors qu’il avait été oublié pendant des millénaires. Ses yeux s’illuminent soudain d’une joie folle et un grondement euphorique sortit de ses entrailles. Enfin quelqu’un chez qui il était resté en mémoire. Cela le rendit d’une humeur excellente ce qui était peu courant chez ce monstre légendaire. Malgré tout, il y avait quelque chose qui le dérangeait…
Cette femme le connaissait, quant à lui, il n’arrivait pas à dire de qui il s’agissait. Pourtant, l’odeur qu’elle dégageait ainsi que son aura tout aussi maléfique que la sienne lui disaient quelque chose, mais impossible de s’en rappeler. Le renégat décida donc de s’en approcher afin de l’analyser de plus près.
Zaleth se leva en s’ébrouant avant de s’avancer vers Enetari. Celle-ci avait parlé « d’amie », c’était donc qu’ils avaient été assez proches par le passé. Et vu qu’elle était toujours vivante, il ne pouvait s’agir que d’un renégat. Son odeur n’était pas celle d’un démon et elle n’avait aucune des caractéristiques des vampires. Elle ne pouvait donc être qu’un de ses semblables. Mais il n’arrivait toujours pas l’identifier, tout cela remontait trop long dans le temps. Et vu que cela faisait à peine deux ou trois semaines qu’il était sorti de sa prison de roche, le dragon ne se souvenait pas encore de tout. Sa mémoire revenait petit à petit et il lui faudrait probablement encore quelques temps pour la retrouver totalement.
Le renégat s’arrêta à un ou deux mètres d’elle et l’observa. Il cherchait à mettre un nom sur ce visage. Il en vint même à faire le tour de la jeune femme pour la regarde sous toutes les coutures. Il passa bien cinq bonnes minutes à l’observer avant que la réponse ne lui vienne comme par magie. Le dragon s’exclama alors:


Enetari?

Zaleth n’était pas vraiment sûr de ce qu’il venait de dire, alors il attendait la confirmation. S’il se trompait, il ne voyait pas du tout qui elle pouvait être. Il n’avait pas connu énormément de renégats puisque ceux-ci étaient souvent chassé sans relâche. Mais avec la défaite du dieu Arou, bon nombre avait dû périr. Lui-même se demande encore comment il avait pu survivre dans sa propre tombe pendant près de deux mille ans. Il restait toujours perplexe à ce sujet, mais bon, le principal était qu’il était toujours vivant.
Le dragon reporta son attention sur la jeune femme, attendant sa réponse avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enetari
fondatrice de la dague de sang
fondatrice de la dague de sang
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 25
Localisation : dans le linceul de la nuit, dans l'ombre de ta phobie...

Feuille de personnage
Race: Renégat
Classe / Rang: fondatrice de la dague de sang
Camps: Profiteur

MessageSujet: Re: Deux vieilles connaissances [pv Ene]   Mer 25 Juil - 13:13

Enfin Zaleth était de retour parmi nous, après une brève hésitation, il me reconnus enfin et sortis de l'ombre, j'entendis dans un élan de sa voie mon nom résonné, je ne répondais pas de suite, je me contentais d'allumer des bougies devants moi, les posant sur une surface plane pour pas qu'elle ne tombe, puis, je repris ma forme totalement humaine et m'entourais de voile d'ombre, imitant des vêtements, je m'assis face à lui, la lumière des bougies léchait mon visage d'une lange orangée, chaude, laissant apparaître mon visage, illuminé d'un sourire en coin.

"oui Enetari, c'est bien moi, j'ai eu vent de ta... résurrection, et je voulais le voir de mes yeux! et tu es là, en chaire et en os!!"

J’applaudissais en signe de "joie" face à la résurrection du renégat, il est toujours bien de voir qu'un si puissant allier est de retour dans le milieux, j'avais besoin de lui pour la dague de sang, je pensait également qu'il ne serais pas contre une infiltration humaine, si il n'avais pas oublier sa forme humaine...
Je souriait toujours par derrière les flammes des bougies, quand on est calculatrice on pense à tous, y compris à un moyen d'éclairer un endroit sombre lorsque l'on sait que cet endroit est très discret. Je me levais et plaçait des pierres enchantées aux chaque coins du tombeau en ruine, ces pierre avaient pour but de couper tous les son sortant du tombeau, pour ne pas attirer les curieux, je ne voulais pas que Zaleth et moi soyons surpris en pleine conversation contre les humains en plein territoire humain... Je repris place derrière mes bougies et regardait sérieusement mon futur allier.

"comme tu dois le savoir, je ne suis pas ici pour parler de ta résurrection, non même pour la fêter, je suis ici pour affaires!"

Je haussait les épaules en riant

"on ne perd pas les bonne habitudes!"

Mon air redevint grave et je plongeais en contemplation dans le sol, un filet d’énervement se faisait entendre dans ma voie.

"je suis revenu il a déjà assez longtemps, j'avais remis la dague de sang au gout du jours, j'avais un bras droit parfait, trop parfait peut être... elle a profité de ma disparition pour reprendre ma place... je dois la récupérer... mais... cette sirène est maligne... elle n'avait peut être pas anticipé; mais est prête à tout pour garder MA guilde..."

Je plongeais mon regard grave dans celui de Zaleth.

"j'aurais besoin de toi Zaleth, pour la récupérer, mais j'ai aussi une autre requête, je sais, je t'en demande beaucoup, mais j'ai besoin d'une main chez les humains, et pour le moment, pour eux je suis Loug', leurs tavernière en charge d'un barre à putes, place très pratique pour apprendre des choses, tu n’imagine même pas tous ce qu'un général donne comme information à une prostituée... mais c'est au conseil que j'ai besoin d'un allier, pour savoir ce qu'il se trame, et savoir aussi que faire et comment répliquer! par la suite... je t’expliquerais en temps voulu, bien sur, je sais qu'un marché doit se faire dans les deux sens, aussi j'entend bien aller également dans le tien, et t'aider, tu n'as qu'à me poser les conditions, si tu te souvient bien de moi, je suis une fidèle allier..."

_________________
Merci à Aëlia pour ce kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaleth

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Race: Renégat
Classe / Rang:
Camps: Chaos

MessageSujet: Re: Deux vieilles connaissances [pv Ene]   Mar 7 Aoû - 19:20

Le dragon l’écoutait attentivement sans l’interrompre.
Il attendait patiemment que la jeune femme finisse de lui faire part de ses projets. Il ne lui répondit pas tout de suite cependant. De nature réfléchie, Zaleth pesait le pour et le contre de ce que cette collaboration lui apporterait.
Le renégat laissa de côté le sujet de la guilde un instant pour s’intéresser de plus près à celui qui consistait à infiltrer le conseil humain. Depuis son retour, il n’aspirait qu’à se venger des hauts dragons et des anges et réfléchissait aux moyens d’y parvenir. Percer les défenses des alliés ennemis faisait partie de sa stratégie. Il avait envisagé de les attaquer de l’intérieur, mais les adversaires étaient plutôt coriaces. Les elfes se montreraient méfiants s’il cherchait à les approcher. Les clans d’animas avaient été décimés par les démons, il pourrait peut-être en rallier un ou deux à sa cause mais sans plus. Son choix se porta donc sur les humains, créatures ridicules et naïves. Il pourrait aisément les manipuler s’il parvenait à pénétrer à l’intérieur de leurs rangs. Et quelle chance s’offrait à lui!
Enetari venait tout juste de lui demander s’il voulait l’aider à infiltrer les humains. Le dragon était ravi de voir que quelqu’un d’autre pensait dans le même sens que lui. Il ne s’empêcha pas de sourire à cette nouvelle. Ne la faisant pas attendre davantage, Zaleht finit par lui dire:


Je vois que mes ambitions sont partagées! Sur ce point, je serai d’accord de travailler avec toi! Mais je reste maitre de moi-même! Je ne recevrai aucun ordre venant de toi ou de tes subordonnés!

Le renégat envisagea ensuite l’autre demande, celle concernant la guilde. Ceci lui posa plus de problème par contre. Il ne voyait pas en quoi l’aider à reprendre sa guilde servirait ses plans. Pour lui, il ne s'agissait qu’une perte de temps même si elle lui avait certifié qu’il recevrait quelque chose en échange.
Le dragon reprit sa forme humaine puisque la jeune femme avait fait de même. C’était bien plus pratique pour se parler. Il ne devait pas sans cesse baisser la tête pour discuter à la même hauteur qu’elle. Puis, il ajouta avec un sourire amusé accroché à ses lèvres:


Tu as prétendu me remercier en échange de mes services! Je n’ai pas vraiment de condition hormis celle de ne recevoir aucun ordre! Mais malgré tout, qu’as-tu à offrir d’intéressant en retour? Je t’écoute! Si cette offre est alléchante, mes wyrms et moi-même sommes prêts à t’aider!


Tiens, parlons-en des wyrms!
L’un des premiers soucis que rencontra le renégat était le manque d’allié. Les démons ne faisaient pas de très bons collaborateurs. Ils changeaient souvent de souverains et un pacte passé avec l’un était presque immédiatement rompu avec le suivant. Zaleth évitait donc d’avoir affaire avec eux. Il n’avait pas encore eu le temps de s’entretenir avec la reine des vampires, du coup, il ne savait pas trop quoi penser de ces suceurs de sang. Le dragon se tourna donc vers ses compatriotes renégats.
Il n’en trouva malheureusement pas un seul hormis Enetari qu’il venait tout juste de retrouver. Pour la première fois de sa vie, il ressentit de la peur, celle de la solitude. Il n’y avait donc eu aucun survivant du côté d’Arou… il était l’un des rares à avoir miraculeusement été épargné.
Le monstre des vents parcourut alors les forêts les plus lugubres, les marécages les plus puants et les terres les plus inhospitalières à la recherche d’anciens alliés ou de quelqu’un qui pourrait s’allier à sa cause. Ce fut de cette manière qu’il découvrit une de ses plus anciennes amies. Non, il ne s’agissait pas d’Enetari. Le dragon avait revu un être qui lui était des plus fidèles par le passé. Et son dévouement pour le tyran n’avait pas changé d’un poil ou plutôt d’une écaille.
Tébrynn… un nom guère entendu durant la grande guerre mais qui pourtant était au service de Zaleth en tant qu’espion et garde du corps dans certains cas. Il s’agissait d’une wyrm, mais pas n’importe laquelle. Celle-ci n’était pas très grande ni même imposante. Elle ne crachait pas de feu et était incapable de voler. Avec une telle description, on aurait du mal à la considérer comme dangereuse. Et pourtant, malgré sa petite taille de cheval, elle se révélait particulièrement malfaisante pour la simple et bonne raison qu’elle avait la capacité de se dissimuler dans n’importe quelle ombre. Les recoins sombres des châteaux devenaient rapidement des pièges mortels.
Ce fut également grâce à elle et à ses talents de diplomate que d’autres wyrms s’ajoutèrent aux alliés de Zaleth. Il en avait huit sous ses ordres et leur loyauté était presque sans limite. Le dragon aurait aimé en avoir davantage sous son commandement, mais il s’estima heureux d’avoir trouvé des alliés convenables. Après tout, il ne s’agissait qu’un départ.
Le renégat reporta son attention sur Enetari avant de lui lâcher sur un ton calme et posé:

Alors? Une suggestion peut-être?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enetari
fondatrice de la dague de sang
fondatrice de la dague de sang
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 25
Localisation : dans le linceul de la nuit, dans l'ombre de ta phobie...

Feuille de personnage
Race: Renégat
Classe / Rang: fondatrice de la dague de sang
Camps: Profiteur

MessageSujet: Re: Deux vieilles connaissances [pv Ene]   Dim 14 Oct - 23:42

J’éclatais de rire, un rire franc et cristallin, lui donner des ordres ? Moi ?? C’est vrai que la perspective d’avoir Zaleth à ma botte était des plus intéressantes, mais je ne comptais pas le faire… Pas lui… Il était bien trop précieux pour être manipulé… Une fois de mon côté, j’avais un allier des plus puissants ! De quoi avoir tout ce que je voulais facilement… ou presque…

« Te donner des ordres ? huhuhu laisses moi rire un instant une alliance, je t’ais proposer une alliance, pas que tu travail POUR moi, mais AVEC moi… Tu es bien trop précieux pour être asservit, bien que l’expérience pourrait être alléchante ! Mais j’ai besoin de MES hommes et non de toi comme limiers ! »

Je m’approchais de lui, attrapant une de ses épées rouillée, je regardais l’arme avec un sourire en coin, une idée venais de naître, je lui tendais l’arme en soupirant tristement.

« Inutilisable… quel dommage… Mais je peux peut être faire quelque chose pour toi… Je connais un forgeron, très doué, j’ai pris quelques informations sur lui, et tes armes ne seront pas entre de meilleures mains qu’entre les siennes ! »

Je regardais le renégat en souriant, d’après mes informations il était attaché à ses armes, particulièrement à celles-ci, la proposition devrais donc surement lui plaire, moi elle me plaisait ! Elle n’était pas irréalisable et même très simple.

« De plus, je te propose une place dans le gouvernement humain, une ancienne haute dragonne y est d’après les bruits de couloirs que j’ai entendu, si cela s’avère être vrai tu auras de quoi t’amuser cher Zaleth huhuhu »

Je n’utiliserais de toute façon même pas mes charmes sur lui, c’était premièrement inutile et deuxièmement je n’en avais pas la moindre envie… non, je n’avais pas perdu goût en la chose, oui, Zaleth était un mâle charmant, mais moi, je voulais récupérer ma guilde, et rien de plus ! quitte à la détruire totalement, et à la reconstruire, quitte à tuer un par un tous les traitres, à me faire un manteaux en écailles de sirène ou plutôt une belle robe de soirée en écaille de sirène, je récupèrerais ce qui m’appartient ! Peu m’importe le sang qui coulera…

« Je vais faire entrer dans la guilde une assassin de renom qui est aussi mon alliée, une puissante alliée qui ne laissera surement pas la sirène de marbre, Le Lys rouge… J’ai retrouvé sa trace il y a peu, c’est une assassin de renom qui n’a aucunement envie de faire partie de la guilde, mais juge tout comme moi qu’elle est bien mieux gérée par sa propriétaire… Elle sera un agent double. Tous les soirs les portes sont fermées et plus d’une centaines de gardes patrouillent dans les couloirs de la guilde… Tous de très bon archées, de parfait assassins ou de puissant guerriers, je n’ai toujours voulu que le meilleur… J’aurais donc besoin de tes wyrmes, j’ai entendu dire qu’elles étaient particulièrement efficaces la nuit… et avec une personne dans la guilde pour leur ouvrir les portes, ce sera un jeu d’enfant que de les introduirais pour qu’elles tuent les traitres et déclenches une pagaille assez grande pour que je puisse tuer Doubhée rapidement… Le lys rouge est déjà en route, elle va essayer de rallier un maximum de gardes à sa cause, cela devrais être facile, je suis leurs seul maîtresse… En plus de Tes wyrmes, j’ai dans les donjons de la guilde des êtres assez spéciales, il faudra les libérer, ce sont des humains briser vas-t-on dire, mais ils ne sont pas assez puissant… Ils serviront surtout de couverture à tes wyrmes ! Une fois que j’aurais ma guilde je t’aiderais à infiltrer les humains facilement, bien sûr tu auras tes armes avant l’attaque, j’espère que tu ne me fera pas défauts»

_________________
Merci à Aëlia pour ce kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaleth

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Race: Renégat
Classe / Rang:
Camps: Chaos

MessageSujet: Re: Deux vieilles connaissances [pv Ene]   Ven 19 Oct - 20:04

La proposition d’Enetari était tout à fait la bienvenue.
Zaleth posa son regard sur ses armes dans son sac. Celles-ci avaient une sale allure. Rouillées et couvertes de mousses verdâtres, elles étaient inutilisables. Le fait que la jeune femme lui renseigne un excellent forgeron était tout à fait intéressant. Le renégat tenait beaucoup à ses épées. Elles avaient toujours été ses compagnes les plus fidèles et il ne voulait absolument pas s’en séparer. Ce fut avec elles qu’il manqua de tuer Shrikan. A la place, il fit disparaitre un autre gardien avec les mêmes armes. C’est pour cette raison qu’il y tenait énormément. Elles symbolisaient son succès même si quelques temps plus tard, ce fut à son tour de disparaitre de la circulation.
Le dragon lui sourit, satisfait.


Très bien! J’accepte cette collaboration!

Zaleth devint ensuite silencieux. Un mouvement dans l’ombre attira son attention. Son sourire s’agrandit, sachant pertinemment de qui il s’agissait. La chose se faufila jusqu’aux deux renégats avant de dévoiler son horrible tête de wyrm, surplombant l’épaule de son maitre, juste placée derrière celui-ci.

Tébrynn, mon chou! Tu as entendu la demoiselle? Va chercher les autres!

La wyrm inclina la tête en guise d’affirmation avant de disparaitre dans les ténèbres de la grotte. Le renégat reporta ensuite son attention sur la jeune femme. Une place dans le gouvernement humain? Ça aussi c’était très intéressant! Quoi de mieux que d’être chef politique pour faire tomber une nation. De plus, le fait qu’il y ait un Haut dragon de ce côté-là l’attirait beaucoup. Voilà bien deux milles ans qu’il ne s’était plus amusé. Il fallait bien qu’il commence quelque part. Et justement, il avait une occasion en or de se divertir et de se venger.
Quant à son plan, il allait bien évidemment dans son sens. Zaleth lui fit savoir que ses wyrms obéiraient à ses ordres et qu’elles lui seraient également fidèles jusqu’à ce que leur mission soit accomplie. Bien qu’elles obéissent à Enetari, ces créatures restaient loyales envers leur maitre. Elles ne trahiraient pas Zaleth.
Le dragon s’approcha d’elle et lui prit sa main pour y déposer un baiser. Il lui lança un sourire charmeur avant d’ajouter:


J’ai été très heureux de vous revoir ma chère! J’espère que nous nous reverrons rapidement!

Il se tut un instant, la saluant et faisant mine de partir avant de reprendre:

Ah, j’allais oublier! N’oubliez pas de regarder les ombres! Tébrynn vous rendra une petite visite lorsqu’elle aura rassemblé les wyrms! Elles vous attendront ici même! Sur ce, je vous souhaite une agréable nuit!

L’homme la salua une seconde fois avant de prendre sa forme draconique. Il s’ébroua, puis déploya ses ailes. D’un mouvement puissant, le dragon prit son envol et prit rapidement de l’altitude pour finir par disparaitre dans les ténèbres de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux vieilles connaissances [pv Ene]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux vieilles connaissances [pv Ene]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On appelait ça les Vieilles Serres. » Klyde.
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Les Terres Franches :: Aratanye, la Comté du Nord :: Le Grand Plateau des Hopalus-
Sauter vers: