Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 De vieilles amies? [Shri + libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sora

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Race: Démon
Classe / Rang: Vagabonde
Camps: Neutre

MessageSujet: De vieilles amies? [Shri + libre]   Ven 9 Sep - 16:58

La fin de la journée s’annonçait à l’horizon.
Le soleil se couchait doucement et le ciel se teintait de pourpre ainsi que d’orange, couleurs du crépuscule. Une légère brise allait et venait, apportant avec elle toutes sortes d’odeurs maritimes.
En bord de plage se dressait fièrement un village de pêcheurs. Il n’était pas spécialement grand mais il abritait tout de même une multitude de villageois. De nombreux bateaux étaient amarrés aux différents embarcadères. Cependant, on pouvait encore apercevoir quelques voiles au loin. Sûrement d’autres navires qui revenaient de la pêche ou qui y retournait pour attraper des poissons nocturnes. L’activité au port montrait à quel point la pêche avait été bonne voire même miraculeuse pour certains. Des hommes s’afféraient à descendre la marchandise sur les quais alors que les pêcheurs commerçaient déjà avec les marchands pour tirer un bon prix de leur prise du jour.
Sora regardait toutes ces allées et venue d’un air pensif, éternellement vêtue de sa cape et assise sur un amas de caisses. En entrant dans ce village, elle espérait trouver un bateau qui pourrait l’emmener ailleurs, c’était plus pratique que de marcher. Mais ce n’était pas des navires très robustes pour parcourir de longues distances, ils ne servaient qu’à la pêche, rien de plus. Il lui faudrait chercher un autre moyen de voyager plus vite…
Malgré tout, se retrouver dans ce port lui permettait d’en savoir plus à propos du monde dans lequel elle avait atterri. Les ragots, il n’y a rien de mieux!
La jeune femme était ici depuis trois jours et à force d’arpenter les rues, elle finit par presque le connaitre par cœur. Le port était un endroit stratégique pour les rumeurs car les marchands, étant donné qu’ils voyagent beaucoup, lâchaient toujours quelque chose sur le monde extérieur. Puis venait le marché où les commerçants s’échangeaient entre eux un bon nombre d’informations. Enfin, il y avait les tavernes et les auberges où les aventuriers faisaient toujours escale. Mais pas n’importe les lesquelles. Certaines attiraient plus de voyageurs que d’autres. Allez savoir pourquoi…
En tout cas, c’était dans ces lieux qu’on pouvait glaner le plus d’informations. Après, il fallait trier le vrai du faux et ce qui était le plus intéressant.
Ce fut de cette manière que la jeune femme apprit qu’un étrange rassemblement composé de vampires, de démons et des drows eut lieu quelque part dans les Terres Franches. D’après les rumeurs, ils se seraient regroupés sous une même bannière et leur armée se déplacerait en direction des territoires humains. Tout cela ne présageait rien de bon… ca sentait la guerre à plein nez!
Les villageois s’inquiétaient de l’avenir de leur espèce et se demandaient si leurs seigneurs allaient enfin se décider à agir pour contrer cette nouvelle menace.
Sora soupira, mais personne ne sut dire s’il s’agissait d’un soupire d’aisance ou de tristesse.
Touts les mondes se ressemblaient au final. La Paix était quasi inexistante, seule la garde était présente. Après tout, ce genre de circonstance pouvait être perçu comme amusant venant de la part d’un démon comme elle. Cependant, elle resterait neutre quoi qu’il arrive et ne prendrait aucun parti. Et puis, un monde qui se détruit lui-même… ce n’était pas la première fois qu’elle l’en voyait!

Le port devint de plus en plus calme au fur et à mesure que les marchandises se vendaient jusqu’à ce qu’il ne reste presque plus rien.
Sora finit par partir. Elle se leva pour sauter du haut du tas de caisses avant de retourner vers l’intérieur du village. Elle ne tirait plus rien des ragots du port. Et à cette heure, il n’y avait plus de marché. Il ne restait donc plus que les tavernes.
Ayant rabattu le capuchon de sa cape, la jeune femme marchait tranquillement dans la rue principale.. Elle remarqua rapidement que peu de voyageurs s’étaient arrêtés au village ce soir-là. Elle n’aurait donc pas beaucoup de nouvelle de l’extérieur. A croire que toute le monde fuyait cette guerre… quoi de plus normal lorsqu’on ne sait pas se battre et que les seigneurs du pays ne fassent rien pour contrer cette menace. Elle comprenait la terreur des villageois. Elle avait pris la peine de cacher son aura dès qu’elle était entrée dans ce village. La démone ne tenait pas à se faire repérer. Après tout, elle était un membre de l’espèce qui terrorisait cette région
La démone se dirigeait vers l’auberge la plus fréquenté lorsqu’elle croisa un voyageur encapuchonné. Leurs regards se croisèrent, mais les deux êtres continuèrent leur route, chacun de son côté.
Un éclat roux l’avait frappée en passant à côté.
Cette chevelure rouge flamboyante… elle n’avait rencontré qu’une seule personne ayant de tels cheveux durant ses voyages… elle la reconnaitrait entre mille!
Mais non impossible… pas ici?
Sora se retourna lorsqu’elle eut tournée à un angle de rue. Bien qu’elle ne puisse pas analyser l’aura de cette étrange personne, elle était tout de même persuadé qu’il s’agissait de l’une de ses vieilles connaissances. Mais que faisait-elle dans ce monde?
La jeune femme démarra sa filature afin de vérifier ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tullia Estrama Von Raijer
Fonda Suprême ( adorée )
Fonda Suprême ( adorée )
avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 28
Localisation : En pleine sieste ....

Feuille de personnage
Race: hybride Haut Dragon/humain
Classe / Rang: Duchesse humaine, Conseillère Diplomatique Royale
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: De vieilles amies? [Shri + libre]   Dim 11 Sep - 15:48

Ma mission avait duré plus longtemps que prévu. Cela faisait plus de 2 ans pour moi que j'avais quitté les Terres Franches pour un autre monde en parallèle de ceux de Shibai, or je remarquais que seulement quelques mois s'étaient écoulés. Cela me faisait toujours un peu bizarre, mais l'habitude de ces décalages de temps entre les mondes que je visitais m'avait permis de me remettre en selle assez rapidement. J'étais revenue directement sur les Terres Franches, en cachant mon aura afin de pouvoir observer tranquillement ce qu'il s'était passé en mon absence.
Comme je l'avais pressentis, les démons avaient avancé leurs pions, en impliquant les drows ainsi que les vampires. Je m'attendais à un peu plus d'actions de la part des humains et des autres peuples neutres, mais il semblait que ces humains étaient toujours lents à se rendre compte des menaces oscillant au dessus de leur tête comme une épée de Damoclès, et que les elfes rechignaient toujours à se mêler aux problèmes des mortels.

* Et je parle pas des Gardiens ...*

En effet, je m'étais attendu à mieux de leur part. Pour le moment aucune action pour endiguer ce mal, mais après réflexion je ne pouvais leur en vouloir. Après tout, ils ne sont pas comme moi des loups n'écoutant que d'une oreille les ordres de ses maitres, mais de bons chiens de meute qui n'attendent que le signal adéquat pour montrer les crocs. C'était la nouvelle génération, comme elle l'avait été auparavant bien qu'il y ait eut quelques changements de races. J'étais la seule anomalie dans ce jeu de dupe, la seule à ne pas me référer tout le temps aux ordres donnés. Enfin, en contre partie, j'étais en général sévèrement punie par les dieux.
J'errais donc dans l'un des petits villages de la Comté du Nord, glanant quelques informations et cachant avec insistance mon apparence et mon aura derrière une cape. J'avais en plus de celle ci emmitouflé les moindres parcelles de ma peau d'un tissu, cachant même mon visage derrière une écharpe épaisse. Seuls mes yeux bleus se laissaient voir, ainsi que la naissance de mes cheveux rouges. Mais filant comme une ombre entre les bâtiments, on ne faisait pas trop attention à moi.
Cela faisait une bonne semaine que jevoyageais de village en village, pour connaitre différents avis et me rapprocher peu à peu du centre du territoire des Hommes. J'étais dans l'un des derniers ports de la cote, me préparant à voyager vers le centre de la Comté. Une dernière petite ronde de nuit pour connaitre les bruits de quartiers et des tavernes, ainsi que des voyageurs exténués ou ivres. Mais la guerre n'est pas bon pour le commerce, et il y avait peu de voyageurs ce soir là. J'étais accoudée dans l'ombre d'un bâtiment, observant chacun, quand je décidais à partir de ce boui-boui. Dans mes pensés et réfléchissant à de multiples choses concernant cette guerre à priori lointaine, je marchais d'un pas rapide dans la rue presque déserte, croisant un autre voyageur capé pour le voyage comme moi. Je continuais ma route, me dirigeant vers l'extérieur de la ville en passant par les docks, quand je sentis une présence derrière moi.C'était une ombre, tout comme moi, mais j'avais l'avantage à présent de connaitre sa présence. Tranquillement, je continue ma route comme si de rien n'étais, tournant derrière un hangar pour arriver vers une voie sans issue. Sachant qu'on allait me suivre, j'escaladais avec aisance et rapidité les murs pour me retrouver sur le toit avant que mon poursuiveur ne me voit. Sans bruit je me dirigeais vers l'entrée de la rue, voyant que la personne venait de pénétrer dans cette rue. Sans plus attendre, je sautais du haut du toit pour me retrouver entre celui qui me donnait la filature et la sortie de la rue. Face à lui, je le fixais de mes yeux bleus perçants, mais n'arrivais pas à distinguer clairement son visage.
Sans sortir d'arme, je l'interpellais d'une voix forte et reconnaissable.

" Pourrais je savoir pourquoi vous me suivez et qui vous êtes ? "

_________________

-Fonda Suprême (adorée), pour vous servir ~.....

Dragon form :
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shrikan.deviantart.com/
Sora

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Race: Démon
Classe / Rang: Vagabonde
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: De vieilles amies? [Shri + libre]   Mar 13 Sep - 18:40

Il faisait calme ce soir-là.
Bon nombre d’habitants s’étaient déjà cloitrés chez eux, n’ayant pas envie de rester une minute de plus dans les rues de la ville bien qu’il n’y ait presque aucun danger hormis un ou deux bandits. La tension était tellement forte dans le village qu’on croirait presque que la guerre sonnait déjà à leur porte.
Bien qu’elle continuait sa filature, Sora jetai de petit coup d’œil lorsqu’elle passait à proximité d’une taverne pour faire plus naturel. La jeune femme soupira en voyant le peu de gens encore dehors. Il n’était pas si tard pourtant, malgré tout, il n’y avait pas l’ambiance qu’elle attendait. Même les ivrognes semblaient avoir peur des ténèbres de la nuit.
L’inconnue, enfin pas si inconnue que ça d’après les pensées de la démone, ne l’avait toujours pas repérée, mais tout ceci n’était qu’une question de temps. Si c’était bien la personne à laquelle elle songeait, celle-ci se rendrait vite compte que quelqu’un la suivait. D’un côté, Sora voulait qu’elle la remarque et de l’autre, elle voulait la suivre pour savoir ce qu’elle manigançait. Sa présence n’indiquait rien de bon puisque cette femme s’occupait des problèmes des autres mondes. Lorsqu’on y réfléchit, la présence de la démone ne signifiait rien de bien meilleur aussi…
Sora tourna dans une rue quelques secondes après l’étrangère, puis se stoppa net en voyant qu’elle était tombée dans un cul-de-sac. Et pour ce qui était de Shrikan, elle avait disparue de son champ de vision. Pourtant, elle sentait que celle-ci était toujours dans les parages… ce qui fut le cas puisqu’elle atterrit juste derrière la démone, la bloquant dans l’impasse.
Sa voix lui fit plus d’effet que ses questions. Oui, la jeune reconnaissait cette voix. Cette fois-ci elle n’avait plus aucun doute, c’était bien celle qu’elle pensait. Plusieurs minutes passèrent, plus pour faire durer le suspense sur son identité que pour réfléchir. Elle lui répondit enfin:


Et bien… on ne reconnait plus de vieilles connaissances ? Enfin… nous n’avons jamais discuté très longtemps…

Sora retira son capuchon avant de se tourner vers Shrikan avec un sourire aux lèvres.
C’est vrai qu’elles n’avaient jamais vraiment eu l’occasion de parler entre elles. Les deux femmes ne s’étaient qu’aperçues et s’étaient à peine adressées la parole. Mais elles étaient au courant de la plupart des faits et gestes de l’autre. Et encore une fois, ces deux êtres se retrouvaient dans le même univers.
La démone finit par lui demander, curieuse de savoir la raison de sa présence en ces lieux:


Alors? Que fais-tu ici? Je vois que ce monde est mal en point aussi… j’imagine que tu es là pour régler quelques trucs…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tullia Estrama Von Raijer
Fonda Suprême ( adorée )
Fonda Suprême ( adorée )
avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 28
Localisation : En pleine sieste ....

Feuille de personnage
Race: hybride Haut Dragon/humain
Classe / Rang: Duchesse humaine, Conseillère Diplomatique Royale
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: De vieilles amies? [Shri + libre]   Lun 19 Sep - 19:50

Après mon interpellation, le silence se fit. On ne pouvait qu'entendre le clapotis de l'eau, le bruit du vent au travers des vieilles planches de bois du hangar, et le hurlement de chiens errants. Nous ne bougions pas, chacun se scrutant. Mon visage était caché, mais le sien aussi. Je sentais que la tension montait, et quelque chose me disait que ce n'était pas n'importe qui. Son aura, même à cette distance, était difficile à discerner, et sa posture n'avait rien de celle d'un amateur ( bien qu'il ait l'ait décontracté). Grondant intérieurement, je me concentrais sur le moindre geste suspect, aussi ténu soit il. Les minutes passèrent, sans que l'un ou l'autre ne fasse le moindre geste.
Quand la personne finit par répondre, cela me laissa complètement abasourdie. J'écarquillais mes yeux, interloquée et déconcentrée sur le coup.

" Ara ? On se connait ? "


La personne retira son capuchon, découvrant une tête qui me semblait familière. Le lien mit quelques secondes à se faire dans mon esprit, et je fus encore plus surprise qu'auparavant.

" Sora ? Ha ha ! Si j'avais cru une seule seconde te rencontrer ici ! "

Je retirais à mon tour mon capuchon et mon écharpe, faisant tout de même attention à ce que personne d'autre ne me voit. Je lui souriais avec chaleur, m'approchant d'elle amicalement.

" Ca fait quoi .... Plus de 300 ans que je ne t'ai pas vu ! Et bien , tu as de la chance que j'ai de la mémoire, sinon.... "

Je riais de nouveau, l'écoutant alors parler. Elle me demandait ce que je faisais ici, et les raisons de ma venue. Elle se doutait que j'avais quelques petites choses à régler ici, vu l'état de ce monde. Ainsi elle ne savait pas ....
Je me mis à sourire encore plus, l'invitant à me suivre.

" Régler des choses ici, tu ne sais pas à quel point tu as fait mouche. Il s'est passé bien des choses depuis que j'ai quitté le monde d'Hypolaïs. Je vais tout te raconter, mais viens avec moi. Ces rues ne sont pas sûres pour parler, et je ne dois pas être vue... "

Remettant mon capuchon et mon écharpe, d'un bond je montais sur le toit du hangar et commençais à courir vers un bâtiment isolé du port. Je me doutais qu'elle me suivait, sans même avoir à regarder en arrière. Je courais et bondissais, me faufilant telle une ombre sous le ciel sans Lune. Il nous fallut une petite dizaine de minutes pour arriver sur un vieil éperon rocheux, un peu en dehors de la ville.
Un ancien dock de remontée de marchandise y trônais, délabré au possible et menaçant à tout instant de s'écrouler. Il faut dire que pour venir jusque là, il faut savoir bien grimper. Les rochers étaient glissants et la pente très ardue. Mais rien d'infranchissable pour des gens comme nous. Je m'arrêtais sur un rocher juste au bord du vide, et enlevais toute ma cape. on pouvait voir que je portais bien mes affaires habituelles de voyages, mais que les zones où la peau devrait être dénudée est recouverte par des bandes de tissus. J'enlevais mon écharpe, juste avant de m'asseoir.

" Je ne sais pas si à l'époque je t'en avais parlé, mais je suis une Gardienne, et j'ai certaines responsabilités. Quand nous nous sommes vu, j'étais à la recherche d'Orbes, mais ce n'est pas à la base le travail que je dois effectuer. A la base, le rôle de Gardien est de servir d'interface entre des dieux et des mortels d'un certain ensemble de mondes. Nous sommes les garants d'un jeu entre les dieux qui a pour but d'observer quelle est la race supérieure qui va l'emporter entre les Hauts Démons, les Anges et les Hauts Dragons. Le jeu se situe entre 5 mondes que l'on nomme Shibai, et nous les Gardiens sommes les "juges" de cette partie. Nous n'agissons pas sur les dieux, mais sur les espèces qu'ils contrôlent indirectement.... "

Je regardais avec une certaine mélancolie la mer, n'aimant pas me remémorer l'utilité première des Gardiens. Cela me dégoutait, et en un sens j'étais heureuse de ne pas avoir eut à faire ce genre de travail. Mais bon, chaque chose a une fin...
Je continuais, posant mon regard sur la démone.

" Ici, tu es dans l'un des mondes de Shibai, qui se nomme les Terres Franches. Et c'est là que tout se joue. C'est ce monde que les autres races se disputent, sans savoir qu'ils sont manipulés par les dieux. Mais peu m'importe, je ne suis pas de ces mondes à la base. Je suis de retour ici, car le dieu maudit que je devais anéantir a été tué par mes mains, et qu'à présent tout dois revenir à la normale. De nouveau Gardien ont été élus, et une nouvelle guerre gronde. J'ai été absente de cette dimension pour certaines raisons, et je reste cachée pour observer comment les nouveaux Gardiens se débrouillent. Et j'ai aussi un petit plan en tête, hé hé hé ~.... "

Ce que j'allais faire, je l'avais pensé depuis très longtemps et surtout en avais discuté avec les dieux. Nous nous étions mis d'accord, sous certaines conditions bien entendu, et je devais rester prudente jusqu'au bout pour ne pas tout gâcher. Car après tout, c'est ma "liberté" qui est en jeu.
Souriant de manière sarcastique, je posais mon menton sur mon poing, tout en jetant un regard malicieux sur Sora.

" Et toi alors, que fais tu sur ce monde ? Encore en exil pour ton péché ? Ou encore à la recherche d'Eynh peut être.... "

_________________

-Fonda Suprême (adorée), pour vous servir ~.....

Dragon form :
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shrikan.deviantart.com/
Sora

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Race: Démon
Classe / Rang: Vagabonde
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: De vieilles amies? [Shri + libre]   Sam 1 Oct - 20:52

Apparemment, les deux femmes se souvenaient l’une de l’autre, ce qui était plutôt une bonne chose, cela éviterait des combat inutiles. Comme Shrikan l’avait dit, ça faisait trois-cent ans qu’elles ne s’étaient pas revenues. Enfin, si on pouvait dire qu’elles s’étaient réellement vues car elles ne s’étaient qu’aperçues et rarement parlées. Mais elles se connaissaient assez bien par le biais des rumeurs. Pour une fois, les deux femmes auraient l’occasion de discuter puisque le temps ne pressait pas, dans les apparences en tout cas.
Shrikan répondit ensuite à sa question. Elle était présente en ces lieux pour régler quelques problèmes, mais elle refusait de lui dire davantage car elle jugeait les rues trop indiscrètes pour parler. Sora acquiesça d’un signe de tête, parfaitement d’accord avec celle-ci. Les rues sont le premier nid à ragots où on entendait le plus de choses intéressantes. Valait mieux trouver un endroit pour discuter de choses privées.
Rabattant également son capuchon, la démone entreprit de suivre Shrikan. A sa suite, elle monta sur le toit d’un seul bond pour ensuite courir vers certains bâtiments isolés du port. Sora parvenait à la suivre sans aucun souci, devenant une ombre parmi les ténèbres de la nuit. Personne ne les vit traverser le village, elles semblaient invisible aux yeux de tous.
La jeune femme remarqua qu’elles avaient presque quitté la ville et se trouvaient sur les anciens docks de la petite cité. Il fallait grimper un peu et les rochers étaient glissant, mais rien d’infranchissable pour un démon. Jetant un coup d’œil aux alentours, la démone ne vit personne. Elle en profita donc pour déployer ses ailes pour atteindre plus rapidement le rocher où Shrikan l’attendait. Sa vieille amie, si on pouvait la considérer comme telle, était assise et avait retiré sa cape. Sora s’assit à son tour, mais préféra garder sa cape. Elle se sentait plus à l’aise avec celle-ci sur les épaules.
Shrikan commença donc à lui expliquer le rôle qu’elle était censée occuper. Tout cela, la démone le savait, mais se rafraichir un peu la mémoire faisait toujours du bien et cela l’aiderait probablement pour la suite du récit. Elle donna ensuite une explication sur le lieu dans lequel elles se trouvaient. Les Terres Franches… ça confirmait bien ce qu’elle avait entendu à propos de cet endroit. Apparemment, cette partie de Shibai était convoitée pour plusieurs races d’où la guerre qui faisait rage non loin du village. Les armées démoniaques et vampiriques avançaient à grands pas vers le territoire des hommes accompagnées par celle des drows. Sora s’apprêta à répondre quelque chose mais Shrikan lui posa une nouvelle question.
Ce qu’elle faisait ici? A vrai dire, elle n’en savait rien. N’ayant jamais été douée pour ouvrir des portails dimensionnels, elle pouvait atterrir n’importe où. Ce n’était qu’un pur hasard si elle se trouvait dans ce monde. Pour ce qui était de son pêché, elle avait tout juste… elle tentait d’oublier ce qu’elle avait fait par le passé et de s’en faire pardonner. Mais elle avait fait beaucoup trop de mal, donc serait-elle un jour entièrement pardonnée? Elle ne le pensait pas vraiment, mais au moins, elle pouvait l’atténuer. Quant à Eynh, on se demandait parfois qui chassait l’autre…
Sora répondit donc à toutes ses questions:

J’ai atterri ici par hasard! Les portails dimensionnels non jamais été mon fort… je tente de vivre comme beaucoup de gens, alors je ne m’étendrai pas au sujet de mon pêché… pour Eynh, je ne l’ai pas revenu depuis un moment… et tant mieux! J’ai bien plus gros aux fesses, alors je tente de me cacher et ne pas attirer l’attention…

Bien entendu, Sora était toujours poursuivie. Elle avait réussi à leur échapper en ouvrant un trou temporel avec une destination inconnue qui se révéla être les mondes de Shibai. Pour l’instant, on ne l’avait pas encore retrouvée, donc elle se considérait un peu comme en vacance même si c’était loin d’y ressembler.
Mais une question lui chipotait l’esprit. Sans aucune hésitation, elle demanda à Shrikan:

Dis-moi… les gardiens sont censés protéger les mondes… alors pourquoi il y a la guerre dans ces contrées? Je sais pas si tu l’as remarqué, mais les humains, les elfes et les animas se font massacrer! Les démons, les vampires et les drows envahissent ses territoires en tuant tout sur leur passage! En es-tu consciente?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tullia Estrama Von Raijer
Fonda Suprême ( adorée )
Fonda Suprême ( adorée )
avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 28
Localisation : En pleine sieste ....

Feuille de personnage
Race: hybride Haut Dragon/humain
Classe / Rang: Duchesse humaine, Conseillère Diplomatique Royale
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: De vieilles amies? [Shri + libre]   Dim 2 Oct - 10:29

Sora répondit à ma question avec un certain enthousiasme, expliquant quelque chose qui me fit sourire. Ainsi, elle n'était pas vraiment douée pour programmer des destinations lors de l'ouverture d'un portail . Mais je la comprenais, car c'était quelque chose de difficile voir presque impossible à faire en cas d'urgence. Moi même j'avais ouvert des portails au hasard lors d'une fuite. Je ne la blâmais donc pas, de même pour le fait qu'elle ne me dise pas plus en détail en quoi consistait son péché. Il faut dire que Eynh, son ennemi depuis longtemps que je connaissais bien mieux, m'avait raconté une partie de ce qu'il s'était passé. C'était un passé sombre, sûrement plus sombre que le mien. C'était aussi pour cela que je la considérais comme étant la seule personne ayant vécu pire que moi.
Je ne fus pas non plus étonnée d'entendre qu'Eynh était toujours en vie, et qu'ils se courraient toujours après l'un l'autre. Une sorte de jeu de cache cache infernal et quelque peu mortel, qui durait depuis bien des centaines d'années à ce que je savais. Je n'ai jamais tenté de savoir ce qui reliait ces deux démons, qui en un sens me paraissaient assez proche. Par contre, mon intérêt fut éveillé lorsqu'elle mentionna un autre poursuivant, qui avait l'air plus terrible qu'Eynh. Je gardais cette question en mémoire, préférant attendre le bon moment pour parler, quand Sora me posa des questions bien dérangeantes et piquantes.

Je fis une moue renfrognée, la colère montant en moi . Je jetais un regard vers la mer, dardant des yeux de braises vers l'horizon. Je lui répondis sur un ton quelque peu excédé et énervé, mais qui faisait bien sentir que ce n'était pas à cause de Sora.

"
Tsss ... Ne m'en parle pas.... Tu me connais, si ça ne tenais qu'à moi, j'irais leur mettre une belle trempe histoire de leur rappeler qu'il faut se tenir à carreaux avec les Gardiens. Mais bon, ce n'est pas moi qui décide .... Ces mondes ne se nomment pas "Shibai" pour rien. Ce sont les dieux qui tirent les ficelles, et même nous les gardiens ne pouvons faire ce que nous voulons. Il y a des règles que nous devons suivre, et la plus importante est celle de n'utiliser nos pouvoirs que si la présence d'une des races de la Triade est confirmée dans cette bataille. Sans cela, nous sommes impuissant. "

Je tenais de me calmer, bien que des souvenirs bien amères ne cessaient de me revenir. Que j'aimerais faire cesser ces massacres en allant en faire un autre chez cette Alliance arrogante ! Cela me démangeait affreusement, mais je devais rester patiente. Car mon tour allait bientôt venir. Mais en attendant, je devais ronger mon frein.
Mon regard se fit plus las et mélancolique, alors que je regardais de nouveau Sora dans les yeux.


" Tu dois te dire que c'est étrange, vu que par le passé je ne me souciais guère de ce genre de règles. Mais c'était à une époque différente sur un monde différent. Les dieux me laissaient faire bien plus de chose qu'à présent,car cela les arrangeait et nous étions en période de crise."

Il y eut par la suite un petit moment de silence, comme si j'hésitais à lui dire quelque chose. C'est par un long et profond soupire que je finissais ma phrase, annonçant ce que beaucoup considèreraient comme une terrible nouvelle.

" Car après tout, je suis obsolète à présent. Les nouveaux Gardiens doivent apprendre à se débrouiller sans moi, et à m'oublier. Je dois "disparaitre" , et je trouve que ce n'est pas plus mal. Je suis bien fatiguée de devoir me battre tout le temps, je n'ai jamais été faite pour cela.... J'aimerais pouvoir retrouver la paix intérieure que j'avais auparavant, il y a bien longtemps. Je sais qu'elle ne sera qu'illusoire vu ce que j'ai fait et vécu, mais c'est mieux que rien. Je ne sais pas si tu peux comprendre ça en tant que démone, mais en tant qu'humaine que j'étais, c'est quelque chose de très important. "

_________________

-Fonda Suprême (adorée), pour vous servir ~.....

Dragon form :
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shrikan.deviantart.com/
Sora

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Race: Démon
Classe / Rang: Vagabonde
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: De vieilles amies? [Shri + libre]   Ven 14 Oct - 21:12

Sora l’écoutait attentivement.
Bizarrement, l’histoire que lui comptait sa vieille amie lui rappela énormément de souvenirs, des souvenirs qu’elle avait enfouis au plus profond de sa mémoire pour ne jamais s’en rappeler. Ils commémoraient tous un passé glorieux qu’elle avait connus juste avant sa propre déchéance. Ils étaient à la fois mêlés de joie et de tristesse, mais la plupart restaient heureux.
Elle aussi avait été la protectrice de son monde, bien avant que tout change et qu’elle apprenne l’horrible vérité sur sa vie antérieure. A ce moment-là, la démone tenta de tout oublier, autant sa vie en tant que démon destructeur que ses années de gloire en tant que gardienne. Elle ne vivait plus que le moment présent. D’ailleurs, elle ne l’avait jamais expliqué à qui que ce soit… trop honteuse ou peut-être trop malheureuse pour pouvoir le dire… avec le temps, elle s’est de plus en plus refermée sur elle-même… c’est peut-être triste à dire, mais c’était mieux ainsi… au moins elle ne ferait plus de mal à personne… c’est ce qu’elle pensait en tout cas.
Sora remarqua que Shrikan tentait de garder son calme. Quoi de plus normal que de ressentir de la colère. La situation était plutôt difficile dans son cas, elle ne pouvait rien faire sans l’accord des Dieux. La démone la voyait comme une marionnette avec une âme et une raison en plus, mais qui lui était d’aucune utilité puisqu’elle ne pouvait pas agir de son propre chef. La jeune femme comprenait donc sa frustration, surtout qu’elle l’avait toujours vue sous une humeur combattive et dans le style mademoiselle « je ne respecte pas les règles ». Ce fut ce qui l’étonna…
Ici, Shrikan ne pouvait justement pas enfreindre les lois. A ce niveau, Sora avait l’avantage de n’être au service de personne. Elle était donc sans foi ni loi, pouvant ce permettre tous ses désirs.
La démone ne fit aucune remarque à ce qu’elle lui avait raconté, mais enchaina plutôt avec une question:

Que compte-tu faire pour arrêter cette guerre? Rien et les laisser s’entretuer ou t’y opposer d’une manière ou d’une autre? Te connaissant, tu feras sûrement un final spectaculaire!

Un sourire réjoui se dessina sur ses lèvres.
Sora avait hâte de voir une telle chose se produire. C’est toujours amusant à regarder une bataille lorsqu’on n’y participe pas. C’était le cas de la démone! Elle n’avait aucune raison valable d’y prendre part, seulement une perte de temps et un gain d’ennuis supplémentaires.
La démone se leva ensuite pour s’avancer au bord de la falaise pour admirer l’horizon, le regard dans le vague. Après plusieurs secondes, elle ajouta d’un air pensif:

J’espère que tu trouveras la paix intérieure après cette bataille! Même si j’ignore tout ce que tu as fait, je pense que tu le mérite amplement! Enfin, tu devras quand même supporter ma présence, je compte rester ici quelques temps… et comme beaucoup le savent, je ne suis pas quelqu’un de très fréquentable…

Sora se retourna vers elle, son sourire toujours accroché à ses lévres. Mais ce n’était plus un sourire amusé, mais plutôt navré.
Il faut l’avouer, sa présence sur un monde n’était jamais de bonne augure lorsqu’on connaissait son passé. Elle n’attirait que la destruction et la mort d’une façon ou d’une autre. Après tout, lorsqu’on y pensait, cela avait toujours été sa fonction première. Bien qu’elle essaie de changer, elle reste et restera toujours un démon destructeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tullia Estrama Von Raijer
Fonda Suprême ( adorée )
Fonda Suprême ( adorée )
avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 28
Localisation : En pleine sieste ....

Feuille de personnage
Race: hybride Haut Dragon/humain
Classe / Rang: Duchesse humaine, Conseillère Diplomatique Royale
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: De vieilles amies? [Shri + libre]   Dim 16 Oct - 13:48

Sora m'écouta, mais ses paroles d'indignations me firent rire.

" Arrêter cette guerre ? Ha ha ha ha ! Voyons Sora, toi et moi savons bien que ce genre de chose n'est pas possible. Enfin , plus maintenant. S'il y a bien une chose que j'ai appris tout au long de ces années, c'est que l'on ne peut pas arrêter une guerre facilement. A moins de recourir à un massacre, ce que je préfère éviter. Non, j'en suis réduite à ne rien faire, du moins pour le moment. Je sais , c'est assez surprenant venant de ma part, mais mon coeur est humain et change vite, surtout lors de furieuses batailles... "

Rien que de penser à la Grande Bataille contre le dieu Arou, cela me donnait des frissons d'horreur. Comment avais je fais pour survivre ? Comment avais je fais pour le tuer ?
La réponse était très simple, mais je préférais oublier. Cette partie de mon être me faisait horreur.
Sora s'était levée pour s'avancer vers le bord de la falaise. Moi, je restais assise, continuant de la fixer. Elle pensait à quelque chose, c'était certains, et elle n'allait pas tarder à me le dire.Je la laissais dans ses pensés, puis elle finit par parler.
Ce qu'elle me dit me toucha le coeur, au point que je me sentis bien émue. Moi , mériter de trouver la paix intérieure ? J'avais bien maudit les dieux par moment pour le sort que l'on m'avait donné, mais je n'avais trouvé que des échos emplis de silence. Je n'arrivais pas à me pardonner moi même, alors que quelqu'un pense à me pardonner ? C'était une conception tellement étrange,que pendant quelques secondes mon visage arborait une expression perdue, d'incompréhension.

" Moi ...trouver la paix intérieure ? ... "

Je restais quelques secondes dans mes pensés, un peu hagarde, puis finit par sourire, le regard légèrement embué et attendri.

" Ce que tu me dis me touche, Sora.... C'est bien la première fois que l'on me souhaite une telle chose. Je te remercie, mais ce n'est pas la peine de me souhaiter une telle chose. Cela fait ... Bien longtemps que je sais que je ne trouverais jamais la paix intérieur. Les vieux souvenirs, que veux tu , ha ha ... "

Ce rire donnerait plus envie de pleurer qu'autre chose. On sentait le désespoir poindre, avec une forte touche de manque de conviction. J'étais maudite par mon passé, qui ne me lâchait pas, même dans mes rêves et mes cauchemards. Je le savais, et j'étais lasse de combattre ce genre de chose. A la place, j'avais prévu une autre alternative que de tenter de fuir. Mais bon, ce sera pour plus tard....
Je me reprenais un peu, n'aimant pas me plaindre devant les gens comme une faible, et souris de nouveau.

" Donc tu vas rester ici quelques temps ? Ma foi, cela ne me gêne pas. Même si tu présentes un risque, ça ne peut pas être pire que moi ou ce que nous avons déjà pour le moment, question "fréquentabilité". A moins que ce qui te poursuit te rejoigne ici, ce qui serait fort fâcheux. Mais bon, je te soutiens ! Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à tenter de me trouver , ha ha ha ! "

_________________

-Fonda Suprême (adorée), pour vous servir ~.....

Dragon form :
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shrikan.deviantart.com/
Sora

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Race: Démon
Classe / Rang: Vagabonde
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: De vieilles amies? [Shri + libre]   Ven 4 Nov - 19:53

Au niveau de ses poursuivants, il ne fallait pas trop s’inquiéter.
L’univers était vaste et le nombre de mondes existants était incalculable. Ils mettraient sans aucun doute plusieurs mois si pas quelques années avant de retrouver sa piste ce qui laissait à la démone suffisamment de temps pour se reposer et même visiter ce monde. Oui, de vraies vacances si elle n’attirait pas l’attention sur elle.
Sora le lui fit vite savoir pour la rassurer et se rassurer elle-même:

Le temps qu’ils me retrouvent, j’aurais déjà mis les voiles!

En général, c’est ce qui se passait.
Dès qu’elle sentait la présence de son ennemi juré, elle s’en allait aussitôt. L’aura de ce démon pouvait se sentir à des kilomètres à la ronde tout comme la sienne. La seule différence était que Sora parvenait toujours d’une manière ou d’une autre (souvent à l’aide d’un sort) à cacher son aura, étant trop remarquable.
Sora se mit à arpenter le bord de la falaise.
Elle regardait le vide à côté d’elle, faisant semblant d’être un funambule sur sa corde. Mais contrairement à cet as de l’équilibre qui avait peur à chaque seconde de finir sa course en bas, elle ne craignait absolument pas de tomber. Elle prenait cela plutôt pour un jeu, arborant d’ailleurs un sourire amusé. Si elle venait à tomber, ses ailes étaient là pour la rattraper.
Les paroles de Shrikan faisaient écho dans sa tête. Celle-ci lui offrait son aide si jamais elle en avait besoin. C’était bien gentil de sa part, mais ayant pris l’habitude de voyager seule, elle voyait son soutien un peu superflu. Cependant, la démone lui répondit quand même par un sourire.
Elle finit même par lui dire:

On a beau venir de mondes différents, j’ai l’impression qu’on se ressemble énormément…

Sora marqua une petite pause avant de reprendre mais sur un autre sujet:

Ce n’est pas tout, mais si je veux trouver un endroit convenable pour admirer la bataille qui s’annonce, je ferais mieux d’y aller… en tout cas je suis contente de t’avoir revue! J’espère que nos routes se croiseront de nouveau et dans d’aussi bonnes circonstances!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tullia Estrama Von Raijer
Fonda Suprême ( adorée )
Fonda Suprême ( adorée )
avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 28
Localisation : En pleine sieste ....

Feuille de personnage
Race: hybride Haut Dragon/humain
Classe / Rang: Duchesse humaine, Conseillère Diplomatique Royale
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: De vieilles amies? [Shri + libre]   Sam 19 Nov - 18:03

Sora me fit sourire en disant que ses poursuivants pourraient toujours courir avant de l'attraper ! Elle était comme moi au final, aussi insaisissable qu'une anguille. Je l'écoutais, ses paroles me faisant légèrement sourire.

" Oui, c'est sûr... Nous nous ressemblons en un sens .... "

Un nouveau silence s'installa, alors que Sora jouait au funambule. Je la regardais, croyant voir dans cette scène ce qui nous caractérisait toutes les deux. Ce jeux de funambule, où notre vie peut basculer au moindre faux mouvement. Sauf qu'il n'existe aucune paire d'aile pour nous rattraper en cas de faux pas. Ni aucune personne pour nous sauver à part nous même.
Le silence se prolongea, mais rien dans cette atmosphère était dérageant. Parfois, il n'y a pas le moindre besoin de parler pour se faire comprendre, la présence de l'autre suffisant. Mais quand elle choisit de rompre ce silence, ce fut pour faire ses adieux. Elle me disait vouloir trouver un bon endroit pour observer la bataille, ce qui me fit sourire largement. Elle espérait me retrouver une autre fois, toujours en d'aussi bon termes.

Je me levais, souriant toujours, puis m'approchais du bord de la falaise, juste à coté de Sora.

" J'espère aussi que nous nous reverrons un jour, même si je dois t'avouer que tu ne me reconnaitras pas sur le moment. J'espère que tout va bien se passer pour toi. Et aussi .... "

Je pris l'une de ses mains, la serrant entre les miennes, et lui fit un regard ..... suppliant.

" Préviens moi si tu sens la présence d'Eynh dans ce monde ~
! "

_________________

-Fonda Suprême (adorée), pour vous servir ~.....

Dragon form :
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shrikan.deviantart.com/
Sora

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Race: Démon
Classe / Rang: Vagabonde
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: De vieilles amies? [Shri + libre]   Sam 4 Fév - 21:00

Un sourire moqueur vint étirer ses lèvres lorsque Shrikan prononça le nom d’Eynh.
Ce cher démon la poursuivait depuis de nombreuses années sans jamais pour autant la tuer ou même l’attraper. Sora en avait vu des combats avec lui, ils se finissaient bien souvent par une égalité ou par la victoire de la démone. Certes, on aurait pu croire que le jeune homme aurait trépassé sous les lames de son adversaire, pourtant, elle semblait incapable de le tuer. Pour quelle raison le laissait-elle en vie? Pour une raison qui lui était propre et qu’elle ne révèlerait sans doute jamais…
D’un côté, elle appréciait ce petit jeu de cache-cache. Il mettait un peu de piment car parfois, la vie était bien ennuyeuse même si elle finissait toujours par s’attirer d’autres ennuies en cours de route.


Ma foi, s’il est dans les parages tu le sauras très vite!

Sora lui sourit de nouveau, marquant ainsi une pause avant de reprendre:

Et puis, si jamais tu le croises, profite de lui avant que je ne lui mette la main dessus!

Sans attendre une réponse de la part de la jeune femme, la démone se laissa tomber dans le vide comme signe d’adieux. Elle déploya ensuite ses ailes, et en quelques battements, elle se redressa pour stopper sa chute vers le bas de la falaise. Elle revint ensuite à la même hauteur que Shrikan seulement à quelques mètres de distance du bord et lui fait un signe de la main accompagné d’un sourire amical.

A la prochaine ma grande!


Et sur ses derniers mots, Sora prit un peu plus d’altitude et parti en direction du barrage des Anouatis en suivant la côte. Même si elle ne participait pas à la bataille, elle tenait tout de même à l’admirer d’assez prêt. Elle accorda une dernière pensée à son ami, se disant chanceuse d’être tombée dans son monde, avant de se concentrer sur le chemin à prendre pour arriver le plus tôt possible au lieu dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De vieilles amies? [Shri + libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De vieilles amies? [Shri + libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée entre deux bonnes vieilles amies [Pv Charlotte]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» On appelait ça les Vieilles Serres. » Klyde.
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Les Terres Franches :: Aratanye, la Comté du Nord :: Les Côtes du nord-
Sauter vers: