Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 le début de la fin (misao + libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Taomi
La Rédemptrice
La Rédemptrice
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 25
Localisation : partout et nulle part

Feuille de personnage
Race: Sylvain
Classe / Rang: Sylvain mystique/ la rédemptrice
Camps: Neutre

MessageSujet: le début de la fin (misao + libre)    Lun 16 Avr - 16:00

Enfin libre, dans le monde des vivant et plus dans cette maison de joie... tout les hommes pensaient que dans ces maisons toute les femme étaient consentante et aimaient leur travail, elle était tantôt des reines tantôt de chiennes, moi j'étais la reine d'un chien, un homme peu scrupuleux qui avais imaginer que j'étais celle avec qui il voulais passer sa vie... moi je ne voulais pas... je voulais juste qu'il me laisse... ses saut d'humeur et de comportement me faisaient souffrir, il voulais parfois me garder pour lui seul parfois laissait toute sa troupe s’amuser avec moi comme si j'étais une vulgaire poupée... il passait parfois de longues nuits à s'occuper de moi et m'offrais le petit déjeuner à mon réveilles, ou encore s'amusait avec moi devant le regard ahuris de ses soldats...
Je me remémorais le soulagement que j'avais ressentis quand je l'avais vu partir au loin sur son cheval, fière, en armure... j’espérais que jamais il ne reviendrais.

Je sentis la nausée monter en moi quand je vis l'homme en face de moi, dressé sur son cheval... me regardant avec des yeux dévoreurs, je serrais les dents quand il m'adressa un sourire fière de lui je ne baissait pas mes yeux, des flammes les parcourant, il fis mine d'être triste.

"et bien mon amour, tu n'es pas heureuse de me revoir?"

Je crachais en sa direction

"pas vraiment non..."

Je continuais à le regarder de la même manière alors qu'il descendais de son cheval, et posait ses mains sur mes hanches, je serrais toujours les dents alors qu'il me présenta une jeune fille qui devais avoir à peine 16 ans, un visage très doux et des yeux claires, une cascade blonde descendais le long de sa poitrine recouvrant les parties arrachée de ses vêtement... elle avait les yeux pleins de larmes et de désespoirs et moi je ne pouvais rien pour elle pour le moment...
Petit à petit le visage de mon interlocuteur s'approchais du mien

"alors ma belle toujours haineuse envers moi?"

Mon regard s'adoucit tout de même

"oui"

Le général frappa alors la jeune fille qui tombais du cheval, elle poussa un cris, je la pris alors dans mes bras et la protégeais de mes ailes, lui caressant les épaules pour qu'elle se calme, mais elle était terrifiée...
Je me redressait et gifflait l'homme face à moi, il semblais étonné puis amusé, en portant la main à sa joue

"et bien ma belle je vois que tu n'es toujours pas heureuse de me revoir"

Il attrapas la jeune fille par les cheveux et arracha un peu plus ses guenilles

"SI!! si... je suis heureuse de te revoir..."

je m'approchais de lui esquissant un sourire, je ne pouvais rien faire face à lui, il avait des soldats à ses côtés, je ne pouvais donc pas me battre avec lui, et je ne pouvais pas laisser cette jeune fille seul, j'étais donc condamnée à lui donner ce qu'il voulait...
Je m'approchais de lui lui offrant un baisé amère avant de le regarder

"laisse moi la mettre à l’abri et je te donne ce que tu voudras..."

"et si je n'ais pas ce que je veux"

"je te promet le contraire, attend moi à l’intérieur..."

"très bien, relâchez la gamine!!!"

A ses mots la jeune fille fut relâcher, je pus donc la conduire chez une amie pour qu'elle y soit en sécurité, je partit aussitôt en direction de la taverne où m'attendais mon pire cauchemar...
Je pris une grande inspiration, la nausée montais a nouveau en moi et mon petit déjeuné se retrouva derrière un buisson... je pris donc le temps de m’asseoir posant ma tête dans mes mains, le vent frais séchait la sueur qui perlais sur mon front et les larmes qui coulais le long de mes joues, caressant délicatement ma nuque et ébouriffant mes cheveux, les esprits s’inquiétaient pour moi, je confiais alors ma complainte au vent qui était là pour me consoler...

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moitaomi.deviantart.com/
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 23
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: le début de la fin (misao + libre)    Mer 18 Avr - 19:23

Je courais. Un sourire étirait mes lèvres, tant la sensation était ennivrante. J'avais l'impression de voler. Mes pieds touchaient à peine le sol. Je reprenait peu à peu goût à la liberté que l'on m'avait enlevé. J'avais cependant prit grand soin de vérifier que je n'étais pas suivie, comme d'habitude. Je ne voulais pas prendre de risques malgré tout.
Les griffes de Minuit picotaient légèrement la peau de mon cou. Je ne bronchais pas. Je lui avais conseillé de s'accrocher pour qu'elle tienne le coup de la vitesse. Elle ne pouvait pas courir aussi vite que moi et à cet instant, si nous n'avions pas élaboré ce système, elle se trouvarai sûrement à plus d'une dizaine de kilomètres de ma position actuelle. Ses moustaches chatouillaient mes oreilles et je pouvais les sentir trembler sous le vent. Ou bien était ce sa peur qui surgissait.
Je portais une main distraite vers son pelage et lui caressait la tête, comme j'avais l'habitude de faire.
Je m'apprêtais à entrer dans les ténèbres du bois lorsqu'un hurlement déchira l'air. Je stoppais ma course et tournais la tête dans la direction du bruit. Vers la gauche. Le cri avait retentit comme si son émetteur s'était trouvé à un mètre de moi.
Sans consulter Minuit, je me précipitais pour voir de quoi il s'agissait. Je savais qu'elle voulait autant que moi voir ce qu'il se passait.

Je m'arrêtais sur le haut d'une colline moins d'une minute plus tard et je fus frappée par la violence de la scène. Un homme, argneux et espiègle tenait une jeune fille par les cheveux. Elle ne devait pas être plus agée que moi. Seize ans tout au plus. En face d'eux, une jeune femme au teint pâle, des ailes battant l'air dans son dos. Je plissais les yeux. Elle affichait une expression qui ne m'était pas inconnue, du moins, j'en avais l'impression... Je sentis Minuit se dresser sur mon épaule. Peut être avait elle eu la même pensée que moi.
Je restais là, impuissante, spectatrice de cette scène qui prit bientôt fin. Je notais que la jeune femme prenait un air contrit et un joie forcée en embrassant l'homme. Je ne comprenais pas comment on pouvait se sentir forcer... Je n'avais jamais vécu ce genre de choses avec Handoar. Notre histoire était simple mais d'autant plus forte.
La Jeune femme aida la fille de seize ans à se relever et je les vis disparaître entre deux maisons.
Je soupirai et regardais mes pieds.. Comment avais-je pu rester là, sans rien faire alors que le fille et la femme souffraient ?
Je secouais la tête pour chasser cela de mon esprit. Ce n'était pas dans mes habitudes de fuir.

Je regardais une dernière fois les environs quand la femme revins, ses ailes blanches repliées dans son dos. Elle s'assit sur un rocher et se prit le visage entre les mains. Ses sanglots me parvinrent et je ne pus me dérober une seconde fois.
Tendant le bras, je laissais Minuit regagner la terre ferme. Nous échangeâmes un coup d'oeil et nous approchâmes de la femme.
Je me mis sur la pointe des pieds et m'agenouillais en face d'elle, portant délicatement mes mains sur les siennes afin de les baisser pour voir son visage rougit pas les pleurs. Quand je croisais ses prunelles, la sensation de l'avoir déjà rencontrée me reprit. C'était pourtant impossible. La seule ange que j'avais rencontrée avait disparue.. Tuée dans la Bataille des Anouantis.. Sa mort m'avait fait un choc, elle avait été l'une des mes plus précieuses amies.
Je souris à la jeune femme.

Pardonnez ma familiarité, murmurai-je. J'ai vu ce qui vient d'arriver...et je suis désolée de ne rien avoir pu faire... Je sais aussi que l'homme vous attend dans la taverne pour l'avoir vu y rentrer... Si..si vous ne voulez pas y aller, vous n'y êtes pas obligée. Personne ne peux vous obliger à faire quoi que ce soit qui vous déplaise.

Je plongeais mes prunelles dans les siennes, voulant la rassurer. Il n'y avait qu'une femme pour réconforter une autre dans le besoin, même si je ne me considérait pas entièrement comme tel. J'étais plutôt une jeune fille qui na pas eu le temps de grandir complètement...faute de temps.
Je séchais une larme qui coulait le long de sa joue. J'étais certaine de la connaître.

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taomi
La Rédemptrice
La Rédemptrice
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 25
Localisation : partout et nulle part

Feuille de personnage
Race: Sylvain
Classe / Rang: Sylvain mystique/ la rédemptrice
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: le début de la fin (misao + libre)    Sam 21 Avr - 11:43

Alors que j'étais encore perdue dans mes larmes je sentis des mains froides se poser sur les miennes, elles se voulaient rassurante, instinctivement je levais la tête, la jeune fille devant moi plongeais son regard dans le mien avec une telle intensité que durant quelques instants j'en oubliait mon chagrin, je la connaissait, je la connaissait vraiment bien, elle était une amie, une compagne de guerre, pendent tout ce temps j'ai prié pour qu'elle ai survécut, et elle est la! en face de moi, à me consoler!!
Misao, Misao était en vie, mais elle ne savait pas qui j'étais, c'étais peut être mieux pour elle, les esprits du vents tournaient toujours autour de moi, ils veillaient à ce que personne ne vienne pour le moment, quand un des homme du général sortis, tout de suite ses poumons se mirent à gonfler, il cracha du sang et tomba raide mort sur le sol...

Je le regardai en soupirant, ne me laissera t'il donc jamais en paix, seras t'il toujours à mes trousses? je me le demandais, j'avais quitté une vie difficile pour une vie d'autant plus difficile, je ne devais me lier à personne, je ne devais détester personne, je devais supporter cet homme... l'enfer devenais à mes yeux une douce caresse face à cette vie...
Je ne savait si les dieux allaient m'aider, mais les esprits eux, seraient toujours à mes côtés, je regardais à nouveau la petite vampire

"Misao..."

ma voie telle un souffle s'envolait avec le vent, je n'aurais jamais du dire cela... les dieux n'allaient pas être contents, seul Eöwa était au courant de mon retour sur terre, seul elle voulait me garder en vie, mais maintenant que j'étais revenus, les dieux ne pouvait plus rien, mise à part me poser des pièges dans les quels je devrais tomber un jours ou l'autre...
Je souris à la vampire, essuyant rapidement les larmes qui ruisselaient le long de mon visage, l'humidifiant...
La vampire pensait que je n'étais pas obligée d'aller dans cette taverne, sa naïveté me faisait sourire, rendent un peut de lumière au ténèbres qui m'entouraient.

"lui peux m'obliger à le faire, tu as surement vu la jeune fille que j'ai emmenée chez une amie, et bien si je ne tenais pas ma parole cette jeune fille deviendrait l'esclave d'un homme pervers et sans coeur, comme je l'ai été pendent un long moment, vois-tu c'est ainsi, je ne peux pas faire autrement"

A peine avais-je fini mes paroles que le général sortis de la taverne, une chope de vergoise à la main

"où se cache ma bien aimée?! oh mais voyez vous cela?! deux pour le prix d'une, j'ai bien fais de laisser tomber la première!!"

Deux pour le prix d'une... il voulais parler de Misao, je ne pouvais me résigner à le laisser faire, puis il regarda l'homme que l'esprit avait tuer et me giflait m'insultant de tout les nom possible.
Un telle flot de rage et de grossièretés débitées en quelque minute ne pouvais que m’énerver je sortis mon arme en grognant, je ne voulais déja pas qu'il me touche mais encore moins qu'il touche Misao, cependant, nous étions chez les humains, de plus il avait une cinquantaines d'hommes avec lui, nous n’étions que deux... seule contre tous, les esprits ne pouvait toujours m'aider, ils ne devait pas se faire remarquer...
J'attrapais Misao par la mains et la tirais en direction de la sortie de la ville

"nous devons partir, nous ne pouvons nous battre ici sans attirer l'attention et nous faire tuer!"

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moitaomi.deviantart.com/
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 23
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: le début de la fin (misao + libre)    Jeu 26 Avr - 19:26

Les jeune femme releva la tête. Ses yeux scintillaient à cause de ses larmes mais je me reculais lentement. Ces prunelles qui me regardaient avec bienveillance et un peu de tendresse ne m'étaient pas inconnues. J'en étais certaine.
Un nom me revint en tête. Un seul. Taomi.
Taomi qui m'avait presque ôté la vie lors de notre première rencontre. Taomi qui était par la suite devenue l'une de mes plus proches amies. Et Taomi qui avait perdu la vie lors de la Bataille des Anouantis. Je n'avais pas pu la protégée à cause de ce qui s'était passé pour Handoar. L'annonce de sa mort avait été un énorme choc. Pendant des jours durant j'avais pleuré sa perte, me disant chaque minutes, chaque secondes, que jamais plus je ne pourrai la revoir. J'avais fini par m'en remettre. Mais difficilement. C'était comme si mon ange gardien avait disparu.

Je l'observais, de plus en plus troublée par les similitudes qui la rapprochaient de mon amie disparue. Elle ne dit qu'un mot. Un seul cependant qui me donna la vérité. Mon nom. J'ouvris grand les paupières. Ainsi donc c'était vrai... Cette femme était Taomi. J'en avais à présent la certitude. Je me rapprochais et m'emparais de sa main alors qu'elle me disait qu'elle ne pouvait pas s'enfuir. Que cet homme auprès de qui elle avait vécu durant longtemps ne la laisserai pas s'échapper aussi facilement. Elle était si impuissante... Je me relevais et serrai les poings. Cette femme était mon amie. Jamais je ne la laisserai se faire battre ou réduire en esclave par cet homme sans coeur.
Je regardais vers la taverne lorsqu'un homme en sortit, courbé en deux. L'instant d'après, il gisait mort, sans vie au sol, le sang se répandant autour de son corps inerte. Je dégloutis à la vue du sang et secouais la tête, concentrant mon esprit sur autre chose.
Peu de temps après, ce fut à l'homme ignoble de faire sa sortie, une choppe de bière à la main. Il paraissait avoir un coup de trop dans le nez.
Pourtant, cela ne l'empêcha pas de brailler pour appeler la jeune femme. Puis, quand il réalisa que je me trouvais avec elle, il se vanta d'en avoir deux pour le prix d'une.
Je grognais. Jamais on ne m'avait désignée ainsi, comme un morceau de viande que l'on achète chez le boucher après l'avoir longuement observé avec envie. Alors qu'il s'approchais de nous, je grognais de plus en plus fort, enragée.
Je n'eu pas le temps de réagir lorsqu'il giffla violemment Taomi.

Cette dernière se leva, un poignard en main, prête à riposter. Cependant, une cinquantaine d'hommes nous entouraient à présent. Même si je pouvais tenter quelque chose, cela ne suffirai pas. Ils s'empareraient d'elle et de moi ensuite. Le chalenge était trop faible. Autant ne pas prendre de risque.
La jeune femme se saisit de mon poignet et m'entraîna vers la sortie du village. A coup sûr nous nous ferions tuer. Du moins, elle.
Je la laissais donc m'entraîner loin des habitation. Une fois à l'écart, je repris les commandes. Je connaissais les bois par coeur pour les avoir longtemps explorés il y a de cela un décennie. Passant entre les arbres, je la conduisais jusqu'à une petite clairière. A peine deux mètres de diamètres. Lâchant sa main, je m'adossais à un arbre et la fixais.

Tu es revenue...

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taomi
La Rédemptrice
La Rédemptrice
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 25
Localisation : partout et nulle part

Feuille de personnage
Race: Sylvain
Classe / Rang: Sylvain mystique/ la rédemptrice
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: le début de la fin (misao + libre)    Ven 27 Avr - 13:12

Une fois arrêtée je regardais derrière moi, pour être sur que je ne soit pas encore suivit, Misao s'adossait à un arbre en me regardant, elle avait l'air surprise, je penchais la tête sur le côté, oui, elle savait, elle m'avais reconnue...

"oui, je suis revenue, mais je crois que je n'aurais pas du... mais bon, c'est mieux que l'enfer des gardiens..."

j'étirais mes ailes alors qu'une de garde arrivait

"et le mec! je l'ait trou..."

Il n'eu pas les temps de finir sa phrase qu'une de mes dague avait déjà fini dans son coeur, je regardais Misao avec humour... du moins, ce que je pouvais puis partis rechercher ma dague.

"qui aurais crut que le métier de prostituée était si difficile, par les dieux! vous m'en avez fait un sacré blague!"

j'essuyais ma dague sur un pan de ma jupe, j'étais essoufflée, j'en avais marre de courir, toujours courir, encore courir... cette fois j'avais envie d'être tranquille, posée avec Misao, je voulais qu'on me fiche la paix, apparemment le général n'était plus là, il avait surement laisser tombé, cela ne lui ressemblais pas... je haussait les épaules il allait revenir de toute façon, je n'aimais pas l'idée de lui servir de jouet, mais cela allait rendre ma vie un peut plus mouvementée...

cette fois encore un de ses hommes, je le plaquais contre le mur avant qu'il ne disque quoi que ce soit, je posait ma mains sur son cou et mon visage très près du sien, à telle poins que no nez se touchaient, me yeux devinrent blanc et je commençais à sentir le puissance dans mes mains, cette puissant amère et douloureuse de la corruption, l'homme souffrait mais ne savait que faire, petit à petit je le vidait de toute corruption, vu qu'il était un démon cela le tuerait surement, je le sentais de plus en plus lourd, je sentais la corruption entrer dans mes veines, les rendre noires, mes cheveux blond volaient dans le vent que créaient les esprit énerves, bientôt mes cheveux devinrent blanc immaculés, la machine était en marche, c'étais le début de la fin...
Je n'allais pas rester immaculée bien longtemps à ce rythme, si je ne redempt que des démons, plus ceux qui m'agressent et ceux que je dois redempter, j'allais rapidement être déchus avant même d'avoir trouvé une solution à mon problème.

Je me tournais vers Misao

"alors comme ça tu m'a reconnue... appelle moi Eledelwenaa s'il te plais, cela vaut mieux, pour ta vie... et celle de ceux que tu aime..."
L'homme gisait mort au sol, il n'avais aucune marque sur lui, rien, pas même une petite égratignure, sa peau lisse et parfaite, blanche et immaculée, il était pure maintenant, il allais pouvoir mourir tranquillement, je tombais alors sur les genoux, le sol semblais se dérober sous mes pieds, je perdais toute mon énergie, ce pouvoirs me consumait de l’intérieur et je le sentais, je n'avais plus aucune force, cela faisait toujours ça à la première rédemption, ma déesse me l'avait dit elle même, mais j'avais mal, comme si des centaines de couteau me transperçaient de toute part...

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moitaomi.deviantart.com/
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 23
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: le début de la fin (misao + libre)    Lun 7 Mai - 20:04

Les bras croisés, je fixais la jeune femme devant moi, les sourcils légèrement fronçés. Je voulais être certaine que c'était bien elle, même si au fond de moi, je savais déjà la réponse. Je voulais juste l'entendre dire. Ce qu'elle fit après avoir regardé derrière elle pour s'assurer que personne ne nous suivais. Une joie s'empara de moi. A l'annonce de sa mort, jamais je n'aurai pensé la revoir. Je le pensais perdue à jamais, errant dans le monde des âmes pures. Cependant, ce n'était pas de là qu'elle revenait. L'enfer des Gardiens ? Qu'est ce que c'était ?
Je ne savais pas ce que ça pouvait bien être mais lorsqu'elle prononça ce mot, un frisson parcourut mon échine.
Elle étira ses ailes, confirmant pour de bon mes suspicions sur son identité. Mais un bruit nous alerta.
Tournant la tête vers l'homme qui fonçait sur nous, la panique s'empara de moi. Pas encore !
Mais Taomi s'en chargea, lui plantant sa dague dans le coeur. Ce geste ne me choqua pas. Je savais pertinemment de quoi elle était capable.
J'esquissais un sourire. Je l'avais bel et bien retrouvée.

Je voulu m'approcher pour la serrer dans mes bras mais je n'en eu pas l'occasion. Un autre homme surgit, plus enragé que le précédent. Je m'apprêtais à le plaquer à terre afin de lui faire passer un salle quart d'heure quand elle réagit plus rapidement que moi, le plaquant avec une poigne de fer sur le mur d'une maison environnante. Cependant, je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit aussi puissante. Ses cheveux se mirent à danser dans les airs, comme animés par un souffle enchanteur et ses pupilles devinrent blanches.
Je fis un bon en arrière, impressionnée et en même temps effrayée par sa puissance.
Danngereuse. Elle l'était.

Sa chevelure cessa de danser dans son dos puis retomba en cascade sur ses épaules. Lorsqu'elle se tourna vers moi, elle me pria de l'appeler Eledelwenaa et non Taomi car cela valait mieux pour ma vie et ceux que j'aimais. L'image d'Handoar s'imposa immédatement à mon esprit. Je ne voulais pas qu'il lui arrive quoi que ce soit à cause de moi.

Oui, je t'ai reconnue, dis-je en souriant. Tu avais des traits de ton ancienne...toi.

Quand je m'approchais, d'elle, je vis son regard se voiler, devenir lointain. Je n'eu pas le temps de réagir avant qu'elle ne tombe au sol, épuisée par la magie dont elle venait de faire preuve apparemment. Je me baissais, la soutenant.
Il fallait qu'elle reste avec moi, qu'elle ne s'en aille pas. Je n'étais pas prête à la quitter. Pas maintennant alors qu'elle venait de revenir...
Regardant au tour de moi, je vis que les alentours étaient trop dangereux pour elle. L'homme allait sûrement revenir.
Aussi, dotés de la force des vampire, je pris Eledelwenaa sur mon dos, la menant entre les arbres, loin.
Quand je jugeais que nous étions assez à l'écart, je la déposais délicatement au sol, l'adossant contre un arbre. Je me souvenais quand je lui étais venue en aide alors qu'elle était encerclée de vampires. Ce qu'il se passait était identique à ce qui était arrivé.
Je ramaissais quelque plantes que je savais apaisantes et régénératrices pour les avoir vu dans un de mes livres.
Je m'assais à côté, souriant, et attendant qu'elle reprenne connaissance.

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taomi
La Rédemptrice
La Rédemptrice
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 25
Localisation : partout et nulle part

Feuille de personnage
Race: Sylvain
Classe / Rang: Sylvain mystique/ la rédemptrice
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: le début de la fin (misao + libre)    Sam 19 Mai - 20:22

Le froid m'enveloppais, un froid glacial et effrayant, qui, telle un manteau de glace m'enveloppais me mordant les chaires, je me retenais de hurler, je savais ce qui allait se passer, je tentais de me concentrer pour sortir de ce cauchemar, je m'accrochais à la voie de Misao comme si elle était mon seul recourt, elle l'était, elle était ce qui me permettais de contrecarrer la crise de folie qui allait me prendre petit à petit.
Je la sentais en moi, comme un venin elle serpentais en moi me faisant grogner de douleur, j’espérais seulement que cela n'allait pas se produire à chaque rédemptions...
Je me battait contre les fantômes de mon passé, tous remontais un à un frappant dans mon esprit comme si ils étaient avec des marteaux a frapper sur mon crane, je serrais les dents pour ne pas hurler, déjà j'entendais de moins en moins la voie de Misao, puis plus rien... le néant, plus de douleur, plus de sensation, plus rien, je ne voyais rien, n'entendais rien, ne sentais rien, comme si j'étais morte... mais consciente...
j'inspirait donc intensément jusqu'à ce qu'une violent gifle me sortis du néant, je revis toute ses heures passé dans le lit de cet homme qui ne demandais que cela...

Je me réveillais soudainement en hurlant après plusieurs heures de délire, déjà la nuit était tombée, une nuit pourtant chaude et douce, sans vent, mais moi, j'étais glacée, ma peau frissonnait et des sueurs froides coulait le long de mon dos je tremblais, le souffle court, ne sachant que dire ni que faire, je regardais Misao et me blottissait contre elle tremblante, son corps froid paraissait chaud face au froid que je venais d'endurer, je sentais une violente fièvre me monter, tout autour de moi était flou, je ressentais l’inquiétude de mon Zéphyr, il piétinait non loin de moi, je sentais les moustache de Minuit me chatouiller, petit à petit je me calmais, tous ce qui m'entourait me rassurais, je pris une profonde inspiration avant de me décoller de la vampire et d’éternuer, ce froid m'avais surement fait quelque chose.
Je regardais Misao

"désolée..."

Puis je me redressait pour étirer mes ailes, j'en avais besoin, besoin de me sentir vivante je me regardais puis souris à Misao

"je me ressemble tant que cela?"

J'avais pris un ton humoristique pour montrer que j'allais bien, puis je m'assis face à elle, tombant lourdement au sol, comme une enfant le ferait.

"si cela ne t'ennuis pas ma petit Misao, serait-il possible que tu m’appelle Eledelwenaa, oui je sais c'est long mais Taomi est officiellement morte... maintenant je suis la rédemptrice, bien moins drôle que gardienne mais tous de même"

Je regardais autour de moi tout était calme, cela me faisait repenser à la première fois où j'avais rencontrer Misao c'était aussi calme que cette nuit mais Misao avait tuer tout un village, je me demandais ce qu'elle aurait fait à celui ci cette nuit là...
Je me demandais si elle buvais toujours du sang humains ou si elle avait trouver un compromis, avec toute ce questions j'allais attraper un mal de tête, je voulais savoir si elle allais bien, ce qu'elle était devenu, ce qui était arrivé à Handoar, ce que la guerre avait engendré, je voulais tous savoir, connaitre tous ce que j'avais manqué...

"qu'ai je manquer durant ma... mon absence? je sais que les autres gardiens son morts, saufe Myneria, mais qu'est il arriver à Handoar, à toi et a tous les autres, je sais que Nym est mort aussi... je... cela me bouleverse au plus profond..."

Je repensait à Nym, et j'essuyait rapidement la larme qui coulait le long de ma joue... j'étais si proche de lui... lui et moi nous étions battus l'un à côté de l'autre lors de cette guerre, il ne m'avais jamais laisser seul, même dans le désert de l'oubli, la où la température est tellement harride que l'on pense devenir fou, je me souvenait de tous, de ces nuits où il jouait de la musique, de nos baisés échangés... je récupérais rapidement mon sourire, je ne devais pas me laisser abbatre, sinon il serait mort pour rien, il est mort dans mes bras une épée nous a transpercé tous les deux... je me souvenait de la douleur de la lame avant qu'elle ne vienne toucher mon coeur, je me souvient que Shrikan m'a pris dans ses bras, laissant lourdement tomber Nym au sol, mort avant moi... ma main était tendu ver lui je ne voyais que lui et son sang couler sur sa peau noire...

Machinalement je caressait l'encolure de mon esprit du vent, j'étais la seul à être capable de caresser ainsi un esprit et à le sentir sous mes doigts, j'eu tot fait de me reconcentrer sur Misao.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moitaomi.deviantart.com/
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 23
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: le début de la fin (misao + libre)    Mer 23 Mai - 19:31

Je posais ma main froide sur son front. Ma peau glacé fit un peut baisser la fièvre qui s'était emparée d'elle. Je percevais les fines goutelettes de sueur qui perlaient sur son front et le long de son visage. Esquissant un sourire, je portais mon attention aux battements de son coeur. Celui ci battait de plus en plus vite et je me mis à paniquer, de peur qu'il ne lâche. Je m'apprêtais à la secouer lorsqu'elle ouvrit les yeux en hurlant.
Ses yeux allaient de gauche à droite, perdus dans le vide. Son corps entier tremblait et lorsqu'elle tourna ses prunelles apreurées dans ma direction, elle se blottit de toutes ses forces contre moi.
D'abord surprise, je ne réagis pas. Son parfum tournait autour de moi, attirant. Mais sachant que c'était elle, ma meilleure amie, je fis abstraction de l'incendie qui ravageait ma gorge. Prudemment, je posais une main sur ses cheveux et la serrait contre moi. Je lui caressais doucement les cheveux pour l'apaiser et la ramener à la réalité.

Après quelques longues minutes sans bouger, elle recula et étendit ses ailes blanches dans son dos. Je l'avais déjà vue faire auparavant et le spectacle m'émerveillait toujours. Ses plumes blanches se reflétaient à la lueur des minces rayons de soleil qui passaient au travers des feuillages, dessinant de petits arc-en-ciel sur ma peau pâle. Je lui souris lorsqu'elle me demanda si elle se ressemblait autant que je prétendais.

Tu n'imagine même pas à quel point, dis-je en riant. Je te connais donc, il m'est facile de te reconnaître. Tu as toujours la même expression quand tu souris.

Elle s'assit lourdement au sol, les jambes écartées et les mains posées sur l'herbe entre celles ci. Je souris de nouveau; ça aussi c'était elle tout craché. Elle me demanda de nouveau de l'appeler Eledelwenaa. Je hochais la tête. Il était inutile de nous attirer des ennuis pour un simple nom.
Mais mon sourire se perdit sur mes lèvres quand elle me demanda ce qui était arrivé suite à sa mort à la bataille. Ce qui était arrivé à Handoar et à moi, aux autres...
Je baissais les yeux, et fermais les paupières, luttant contre des bribes de cauchemars qui me hantaient depuis. Le sang, es cris qui résonnaient dans ma tête, la transformation de mon compagnon, la menace d'être tuée qui me suivait toujours. Pour l'éternité peut être...
Je déglutis et la regardais de nouveau. Elle semblait avoir versé quelques larmes mais s'était ressaisie. A présent elle paraissait caresser doucement quelque chose que je ne voyais pas et qui se trouvait à côté d'elle.
Je n'y prêtais pas attention et inspirait un grand coup avant de lui répondre.

Handoar a... commençais-je d'une petite voix, mais je n'arrivais pas à continuer, comme si ma voix s'était coupée.

Je soupirai et portais ma main à ma gorge, comme si cela allait changer quelque chose. Je n'avais jamais parlé de ce qui était arrivé à mon compagnon à personne étant donné que je n'avais pratiquement plus quitté le camp des Renards. C'était la première personne qui me demandait cela et un nouveau sentiment de culpabilité s'empara de moi. Ce sentiment qui resterai à jamais avec moi.
Je repris une grande inspiration et décidais de me lancer pour de bon.

Handoar est devenu un vampire, dis-je en regardant ailleurs, pour éviter de faillir de nouveau. La Reine l'a mordu. Il s'y habitue, avec difficultés cependant, mais je suis là pour l'aider puisque je vis désormais avec lui, chez les animas. J'ai tué la Reine juste après qu'elle ai mordu Handoar, continuai-je, par vengeance. Les vampires sont à mes trousses maintenant et je ne me sens en sécurité qu'auprès de lui..

Je lui adressais un sourire timide et je sentie mes joues se colorer un peu. Comme à chaque fois que je pensais à lui.

Nous avons remporté la bataille face à l'Alliance, annonçai-je fièrement. Ta mort n'aura pas été vaine.

Puis, je penchais la tête sur le côté, intriguée. Que lui était-il arrivé depuis ? Comment s'était elle retrouvée ici, a vivre auprès de cet homme ignoble et sans coeur ? A son expression, elle semblait avoir vécu un enfer... Je me mordis les lèvres, hésitant à lui poser la question, puis je me souvins que je pouvais tout lui dire.

Que t'es-t-il arrivé ?, murmurai-je. Raconte moi... tout.

_________________


Minuit:
Spoiler:
 


Dernière édition par Misao le Lun 11 Juin - 7:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taomi
La Rédemptrice
La Rédemptrice
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 25
Localisation : partout et nulle part

Feuille de personnage
Race: Sylvain
Classe / Rang: Sylvain mystique/ la rédemptrice
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: le début de la fin (misao + libre)    Dim 10 Juin - 14:04

Je ne savais plus trop quoi répondre à Misao quand elle m'expliqua ce qu'il était arrivé a=à Handoar... lui qui était si gentil... il devait surement l'être encore autant! Je connaissait bien un moyen de contrer cela... mais il était dangereux et loin d'être prouvé...
Alors ma Misao avait tué Eleonorae... bravo à elle, cette folle était vraiment puissante qui plus est mais c'est fou tous ce que l'amour peut faire faire elle rend parfois faible, mais très souvent plus fort, beaucoup plus fort à dire vrais: je connaissait bien cette force qui nous faisait pousser des ailes... certes, moi je n'avais pas besoin d'ailes, j'en avait déjà, mais je savais ce que c'était tous de même!
Je me mis à rire quand je la vie rougir en parlant du nouveau vampire, il est vrais qu'il allais parfaitement bien avec Mimi, je devrais les rencontrer tous les deux un jours, cela pourrais être marrant, ils doivent être mignon tous les deux!

Puis Misao me demanda ce qu'il m'était arrivée à moi... je me raidis... je ne devais pas trop lui en dire la dessus, il était dangereux de lui dire ce qu'il s'était réellement passé, mais j'allais essayer, je pris une inspiration et et redressait.

"c'est une longue histoire... j'ai été tuée lors de la guerre, avec Nym et mon âme a été envoyer dans l'enfer des gardiens, elle aurais du être complètement détruite, mais elle ne l'a pas été, Eöwa à décidée de la récupérer pour me mettre dans un autre corps, car, à chaque fois, c'est ce qu'il advient d'un des gardiens... c'est moi qui ai été choisit..."

Je soupirais, ne savant trop quoi rajouter ni trop quoi faire... je me levais et tendais la main à Misao

"on vas se promener un peux? je pense qu'ils sont partit, nous devrions aller faire un tours, tu ne risque rien avec moi en plus"

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moitaomi.deviantart.com/
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 23
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: le début de la fin (misao + libre)    Mar 19 Juin - 18:49

Eledelwenaa perdit son sourire dès que la question s'échappa de mes lèvres et son corps se raidit. Notant son air contrarié, je devinais que j'avais posé une question délicate... Elle devait sûrement peser ses paroles, pour ne pas me révéler trop de choses. Je savais que la moindre prononciation de son ancien nom lui vaudrait des ennuis. Nous vaudrait des ennuis. Alors si elle me racontait tout ce qui lui était arrivé, je ne voulais pas imaginer ce quel danger pourrait nous tomber dessus... Je commençais à regretter de la déranger sur ce sujet délicat.

Mais elle me répondit. Difficilement néanmoins. Je comprit qu'elle éludait la question, faisant attention à ses paroles et allant au principal. Ainsi donc son âme avait été envoyée aux enfers... Elle avait pourtant été une Gardienne irréprochable. Mais on avait décidé de la réintégrer dans un autre corps. Je comprenais à présent... Pourquoi elle était revenue. Pourquoi elle ne voulait pas qu'on la reconnaisse. Pourquoi elle se montrait si prudente, que ce soit dans ses agissements où ses paroles.
Je lui adressais un hochement de tête en souriant. Je voulais qu'elle sache que, même si les nuages gris obscurcissaient son horizon, je faisais parti de ces rayons de soleil qui les repoussent, pour éclairer le ciel. Que je suis l'une de ces fées qui entoure chaque personne pour l'aider.

Elle soupira puis se leva, regardant les alentours. Quand elle me tendis sa main, je la saisis sans hésitation. Elle avait ce genre de main, de chaleur corporelle qui vous donne la sensation d'être à la maison, à votre place. Je ressentais la même chose quand je tenais la main de mon compagnon, bien que la sensation soie plus forte avec lui. Mais Eedelwenna faisait automatiquement partie des personnes qui me rendaient... moi même.
Bien sûr que je risquait rien avec elle. Elle était comme mon ange gardien.
Je me tournais vers mon amie.

Je dois faire un rapide détour par les bois, dis-je. J'ai quelques chose à récupérer.

Sans lâcher sa main, je l'entraînais entre les arbres, entre les feuillages. Avant de venir dans le coin, j'avais laissé Minuit dans le tronc d'un arbre. Elle s'étaient endormie sur mon épaule durant le trajet. Je lui avait confié dans son sommeil ma nouvelle arme.
Arrivées à l'arbre en question, je secouais Minuit qui sauta immédiatement sur mon épaule une fois éveillée et mit mon carquois en bandoulière et attrapais l'arc sombre d'une main.
Adressant un sourire à Eledelwenna, je soupirais

Je deviens de plus en plus humaine, je sais..., dis je en haussant les épaules. Mais j'ai beaucoup changée depuis notre toute première rencontre.

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taomi
La Rédemptrice
La Rédemptrice
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 25
Localisation : partout et nulle part

Feuille de personnage
Race: Sylvain
Classe / Rang: Sylvain mystique/ la rédemptrice
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: le début de la fin (misao + libre)    Jeu 28 Juin - 19:44

La mains de Misao était froide, morte, aucun pouls n'y battais, je n'entendais pas le moindre battement de coeur, cela pouvait sembler effrayent, mais au contraire, la présence de Misao me calmait, me rassurait, j'avais l'impression d'avoir dans la main cette rose fine et douce de glace que m'avait fait Taëlyanen quand nous nous étions rencontrer près de lac glacière, elle voulait faire un détour par la forêt, je fit oui d'un signe de tête et la suivit, la forêt était calme, seul le chant des oiseau retentissait dans le crépuscule tombant, j'inspirait l'odeur de la forêt, celle-ci envahissait tout mon corps, me ressourçant, cela me rappelais les bases même de mon existence. Sans que je ne m'en aperçoive Misao avait lâché ma main, je la regardais faire, dans les fourré elle sortais un arc, il était sombre, marqué de runes elfique, un arc très ancien que je connaissait bien, je m’étais de nombreuses fois battue avec, cet arc était le mien, mais aussi celui de mon père... je m'en étais séparée quand l'orbe m'avais choisit, maintenant, je n'en avait plus besoin, et il ne pouvait pas tomber en de meilleur mains!

"Je connais bien cet arc, mon père s'est battus avec, je me suis moi même battue avec, et j'ai du l'abandonner, quand je suis devenue gardienne..."

Je la regardais en souriant, heureuse qu'il soit à elle dorénavant, j’attrapais l'arc et une flèche, puis je bandais mon arc qui était maintenant celui de Misao, je ressentais la corde contre moi, toute l’énergie de l'arc m'emplissait, j'étais aussi bandée que l'arc, mais cependant détendue, je lâchais la flèche elle sifflait au contacte de l'air, j'avais visé dans l'arbre, là où on ne voyais presque rien, l'arc m'avait guidé vers la proie, et il avait eu raison, un oiseau tomba raide mort au sol, la flèche avait traversé sa tête, pour aller se loger dans les branches, je fermais les yeux et montais a l'arbre, récupérant la flèche en question puis je sautais devant Misao.

"cet arc ne pouvait tomber en de meilleur mains, tu fera une excellente archère, mais n'oublis jamais de rester attentive à tes flèches, cet arc n'est pas seulement magnifique, il est aussi enchanté, il ne rate jamais sa cible si tu es attentive à ce qu'il te dis, tu soi le ressentir, au plus profond de ton coeur! je te l'offre, en signe de notre amitié éternelle, même la mort n'a su nous séparer!"

Je la regardais, les yeux brillant de larmes de joie, c'était vrais, même la mort ne nous avait pas séparées...

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moitaomi.deviantart.com/
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 23
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: le début de la fin (misao + libre)    Ven 29 Juin - 15:45

Quand Eledelwenaa posa ses yeux sur ma nouvelle arme, vis son regard s'allumer. Puis, elle me sourit, me dévoilant que cet arc lui avait appartenu autrefois et lui anciennement encore, à son père.
Etonnée, j'observais les runes elfiques qui dansaient sur le bois noir de l'arme. Je la tenais sur le bout des doigts à présent, comme s'il était sacré et que sa magie allait opérer. Elle l'avait déjà fait. L'aura de l'arc s'était mêlée avec la mienne et, bien que je ratais encore mes cibles, je sentais que je ne faisais qu'un avec elle. La magie blanche des elfes contenue dans le bois sombre avait réussi à ma dompter. Je la supportais mieux a présent, a contrario de la première fois que je l'avais eu en main. A ce moment là, mon âme sombre et celle lumineuse de l'arc s'étaient opposée. Mais depuis, à force d'entraînement, je m'y étais habitué et j'atteignais un niveau acceptable en tant qu'archère.

Mon amie s'approcha et s'empara de l'arme et se saisit d'une des nombreuses flèches argentées contenues dans mon carquois dorsal en passant à côté de moi. Je ne dis rien et souris à mon tour, observant la réunion de deux énergies, après plusieurs années, qui avaient si longtemps cohabité.
Eledelwenaa banda l'arc. Il ne lui fallut que quelques secondes pour reprendre ses marques et atteindre sa cible qui se trouvait être une branche massive d'un chêne à quelques dizaines de mètre de là. Cependant, je vis le corps d'un oiseau retomber lourdement sur le sol, dans les fourrés. Je restais immobile, fixant l'endroit où le cadavre était retombé.
La flèche l'avait transpercé, le traversant de par en par.
Mon amie se pressa pour aller rechercher la flèche et sauta devant moi, le sourire aux lèvres.

Elle me donna quelques conseils pour être au meilleur de mon niveau. Ses paroles me rappelèrent vaguement quelques chose... J'avais entendu un anima dire un conseil de ce genre à un jeune archer sur le camps des Renard.
"Fais confiance à ta flèche, et elle ne ratera pas sa cible."
Cependant, les paroles de mon amie étaient plus explicatives. Il fallait que j'établisse un contact avec l'arme.

Je me souviendrai de tes paroles, dis à Eledelwenna en lui adressant un des sourires les plus éclatant. Le plus sincère aussi.

Elle me remit l'arc entre les mains et me dit de le garder. En signe de notre amitié éternelle.
Je relevais mon regard et rencontrai le sien, embué de larmes.
Je revis soudainement tous les moment que nous avions partagé depuis notre rencontre qui n'avait pas été de tout repos puisqu'elle avait tenté de mettre fin à mes jours. Mais le contact était ensuyite passé instinctivement et nous en étions arrivées là. Une amitié où il n'y a pas toujours besoin de se dire oui parce que nous nous faisions aveuglément confiance.
Je jetant dans ses bras, j'en oubliais Minuit qui sauta à terre en pestant contre mon côté spontané.
Je n'avais pas grand chose à lui dire pour la remercier de ce don, mais je savais que j'en trouverai l'occasion, dans un autre contexte sûrement.

Merci, dis-je d'une voix étranglée bien que je ne puisse verser de larmes.

Mes yeux devaient pleurer des larmes qui n'existaient pas. Je pris sa main et la serrai de toutes mes forces puis je la conduisit à la lisière de la forêt, le village à notre gauche, silencieux.

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taomi
La Rédemptrice
La Rédemptrice
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 25
Localisation : partout et nulle part

Feuille de personnage
Race: Sylvain
Classe / Rang: Sylvain mystique/ la rédemptrice
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: le début de la fin (misao + libre)    Jeu 5 Juil - 11:10

Misao était contente de ce don, et cela me faisait grandement plaisir, elle méritai cet arc, je la sentais heureuse, je pense que si elle avait eu des larmes, elle aurais pleurée, je la gardais un instant contre moi, lui caressant les cheveux, elle était comme une petite soeur pour moi, une petite soeur âgée d'une centaine d'année de plus que moi, je m'écartais d'elle quand Minuit arriva, celle ci n'avait pas l'air heureuse, je me baissait à la hauteur du chat et lui caressait la tête en riant, en plongeant mon regard dans le sien.

"et bien, tu ne te souvient pas de moi? ou serais tu jalouse? ne t'en fais pas je ne te la volerais pas ta Misao"

Je sentais la main de Misao sur la mienne, elle la serrait, fort... elle devais oublier qu'elle avait la force d'un vampire et que j'étais une ange, une ange, mais pour combien de temps? combien de temps encore les dieux allaient ma laisser en vie? et qui pourrais m'aider?
Je suivait Misao vers le village un peu plus loin, je devais aller rechercher la jeune fille, je le lui avait promis, je devais tenir cette promesse. Je bifurquais donc dans une ruelle, toujours la main de Misao dans la mienne, puis je m'avançais sur les dalles de la route du village.
Je retrouvais la maison de mon amie, là ou j'avais laisser la jeune fille, je frappais à la porte, personne ne m'ouvris... Je fus soudainement prise d'un malaise, les homme de ce monstre l'avaient t'ils retrouvée? je priai les esprit pour que ma crainte soit fausse, un peu plus nerveuse, je frappais à nouveau et soupirais, rassurée quand la porte s'ouvrit, Maria la jeune femme a qui j'avais confié la petite lui avait juste trouvé une robe, une robe qui lui allais merveilleusement bien, je lui souriait.

"en bien, viens donc avec nous, nous allons te ramener chez toi Misao et moi"


(fin, si tu veux rajouter un titi truque mimi fais, et on fermera ce RP ^^)

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moitaomi.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le début de la fin (misao + libre)    

Revenir en haut Aller en bas
 
le début de la fin (misao + libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Les Terres Franches :: Aratanye, la Comté du Nord :: Les Côtes du nord-
Sauter vers: