Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 Halte au bord du lac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Halte au bord du lac   Lun 12 Déc - 23:26

-Viking, on peut s'arrêter si tu es fatigué, tu sais?
La vampire, après plusieurs heures de gallop, trot, puis finalement marche, se disait que son fier destrier en avait fait assez et qu'il méritait une longue pause. Mais le cheval continua de marcher, en faisant semblant de ne pas comprendre un traître mot de ce que sa cavalière venait de dire. Roween croisa les bras, puis lança, sourire narquois aux lèvres:

-Moi je commence à en avoir assez d'être assise. Je dis qu'on va s'arrêter sur le bord du lac, trouver un emplacement convenable pour s'installer et on va passer la journée ici. Ma désicion est finale, alors arrête-toi...s'il-te-plaît?
Viking s'arrêta lentement, et tourna légèrement la tête pour lancer un regard bête à Roween. C'est elle le patron, on écoute le patron! Ils s'avencèrent proche du lac. Le soleil du matin changeait l'eau en un immense miroir, reflétant les nuages et les oiseaux. La demoiselle était émerveillée par ce phénomène. Viking, lui, vint déformer légèrement le miroir en s'y abreuvant.

Roween mit pied à terre, titubant légèrement. C'était la première fois qu'elle marchait dans le sable...et les heures passées en position assise sur une selle n'aidait pas vraiment à la garder gracieuse dans sa démarche. Elle se dirigea vers une grosse pierre, examina le sol et les lieux alentour, puis alla défaire Viking de sa selle.

Voilà grand têtu, ça fait du bien? Tu ne devrais pas te démener comme ça....Sinon tu va devenir un vieux mulet désagréable.

L'étalon noir releva la tête et cracha un peu d'eau sur la jeune femme, histoire de l'arrêter dans son élan de dramatisation. Elle recula, visiblement dégoûtée par le mélange de salive et d'eau puis retourna à la selle de Viking. Elle prit l'étoffe qui allait lui servir de nappe, de couverture, de cape, d'abris, puis la déposa sur le sable. Elle étudia longuement l'aire de repos, le paysage, son cheval qui trottait aux alentours, visiblement pas fatigué, puis alla sur le bord de l'eau. Elle regarda encore le lac, mais cette fois en essayant d'apercevoir le fond au travers du reflet des nuages. Son cheval, croyant qu'elle s'émerveillait encore de cela, tenta de l'embêter en brisant le calme des flots en s'y trempant le museau. Sans résultat. Il hennit de découragement, et alla se coucher un peu plus loin.

Roween aperçut du mouvement dans la masse aqueuse. *Un poisson?...Ah bah, j'ai faim, tout à coup...*

Elle tendit la main, puis avec son pouvoir de télékinésie se saisit aisément de la proie et l'amena jusqu'à elle.

-P'tit dej'!

Elle mordit dedans, à pleine dent, avec suffisament d'enthousiasme pour faire entendre un "crac" intéressant. Du sang gigla sur ses joues et son menton, un sourire se dessina sur ses lèvres et ses yeux devinrent rouge vif tandis qu'elle privait le poisson de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Mar 13 Déc - 0:08

Doubhée avait ratée sa première mission du meurtre car elle avait été découvert et blessé chez sa victime. Se qui lui était totalement intolérable. Alors pour se calme de la frustration qui la rongeait, elle avait entreprit de retournée à la mer et de s'éloignée du lieux de son échec le plus possible.Doubhée sous l'eaux parcourut un long chemin sans se rendre compte qu'elle arriva aux abord des Grands lacs. C'était en voyant les poissons changer d'apparences qu'elle s'y rendit compte. Mais dans ses eaux, il y avait des prédateurs, tels que les requins et elle devait faire attention si elle ne voulais pas finir sa vie prématurément. Elle arriva dans un territoire de requin sans s'en apercevoir et ressentis un danger. Lorsqu'elle s'en aperçu elle fila à toute allure sous la surface de l'Eau et continua à nager tant bien que mal. Doubhée était épuisée lorsqu'elle réussi enfin à semer la bête qui la suivait. Elle arriva aux bord d'une plage qu'elle ne connaissait pas. Alors pour s'assurer que le terrain n'était pas dangereux, elle sortit sa tête aux cheveux bleu à peine de l'eau pour observer cette plage. Ce qu'elle vue fut une grande forêt avec son sable blond. Mais un peu plus loin, elle vit deux créature. Une qui étant une bête domestique, un cheval, et l'autre....un semblant d'humain. Déjà qu'elle détestait les humains à cause de leur cruauté barbare, elle en fut encore plus choquer d'en voir une qui se régalait de poisson cru ! Bon, ok, ce n'était pas une sirène ou un Triton qu'elle mangeait mais un poisson d'eau douce, ces poissons qu'elle haïssait pour leur immaturité et leur manie de vouloir aider tout le monde. Doubhée replongea dans l'eau le plus profond que possible et se donna un swing à toute vitesse pour se propulser le plus loin possible de l'eau pour ne pas être obligé à se traînée la nageoire dans le sable en sortant. Lorsqu'elle en émergea de l'eau, elle atterrit brutalement sur le sable plus dur qu'elle le pensait.

-Ouf !!! Quelle dureté se saleté de sol ! dit-elle en se frottant se qui semblait être le bas du dos.

Doubhée rapporta son attention sur la créature bipède qui mangeait le poisson. Elle l'observa un petit moment avant de parler. Elle la trouva étrange, elle avait les cheveux court et mauve et avec la bouge pleine de sang. Avec ses bras, elle s'avança vers la personne en se tranant dans le sable.

-Alors, vous semblez adoré se que vous manger....dit la sirène sur un ton de reproche.

Sur ce, elle chercha du regard une roche pour pouvoir s'y asseoir et attendre d'être sèche pour pouvoir avoir ses membres du corps que les bipèdes appelaient : jambes. Pour pouvoir elle aussi profité de la terre ferme comme n'importe qui. Elle finit par en trouver une et se dirigea vers l'endroit convoité et y monta. Déjà le soleil était chaud, se qui fit disparaitre ses épine dorsale du dos.

- Bonjours, ...comment vous appelez-vous ?, dit-elle d'une voix chantante mais qui essaya de se faire hautaine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Mar 13 Déc - 0:50

Roween buvait le sang à grandes gorgées lorsqu'elle entendit un "splash", puis une voix à proximité. La réaction de Viking fut immédiate : il se leva, et accourut pour se placer aux côtés de la vampire. Sa pensée pouvait se traduire par quelques simples mots. *Créature non-identifiée comportant un risque potentiel de blesser Roween. Surveiller de près.*

La demoiselle termina de vider sa victime de son sang, puis fit face à "la voix" sans prendre la peine de s'essuyer: après tout, tout le monde sait que le sang donne un éclat jeune à la peau. Elle demeura calme à la vue d'une VRAIE sirène. Elle avait lui des oeuvres à leur sujet, tant sur les "gentilles" que sur les "méchantes" sirènes. La seule crainte qu'elle avait par rapport à l'être aquatique face à elle, c'était que la sirène l'entraîne sous l'eau. La sirène semblait lui reprocher d'avoir aspiré le sang du poisson...peut-être par sympathique envers les bêtes aquatiques.

La femme de l'Eau prenait des airs hautain, ce qui amusa Roween qui eu un rire bref et tout aussi hautain.

-Oui, j'aime le sang de poisson, j'ai l'impression qu'il est riche avec une légère touche de sel. Et pour ce qui est des présentations, celui ou celle qui amorce la conversation doit se présenter en premier. Simple question d'étiquette.

Elle affichait un sourire narquois, ses yeux brillaient et il était clair qu'elle chercha à provoquer la sirène. Son air changea soudainement, puis se fit plus amicale.

-Bien que cette rencontre risque d'être oubliée, je ne m'oppose pas à vous laisser mon nom: Roween Nye'Bess. Ravie de vous rencontrer.

Sur ce, elle fit une gracieuse révérence, accentuée par la révérence de son cheval dressé pour avoir un comportement noble. En se rendant compte qu'elle l'avait oublié, elle se reprit:

-Et lui, c'est mon fier destrier, Viking. Il peut sembler bête et méchant, mais il est gentil et doux...un gentil poney quoi.

Au mot "Poney", Viking donna un léger coup de tête à Roween, la faisant tituber puis tomber. Elle se redressa tant bien que mal, ses déplacements dans le sable lui donnant un air ridicule. Elle finit par s'agripper à Viking, en souriant à l'inconnue.

-Je débute mon voyage et me voilà déjà en train de faire des pitreries! Veuillez m'excuser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Mar 13 Déc - 1:47

Doubhée regarda la créature qui lui fit fasse et observa l'animal avec un certain intérêt. Il semblait bien plus intelligent qu'elle l'avait cru. L'étrangère lui répondit sur un ton aussi hautain qu'elle. Lui disant que le sang des poissons avait un certains goût salé et se qui est des présentation, elle aurait dû elle-même se présenter d'abord. La personne se présenta tout de même insinuant que leur rencontre sera oubliable. Sur ses paroles, Doubhée fit la moue, étonnée de s'être fait reprocher encore quelque chose.

-Je suis Doubhée ....madame Roween Nye'Bess, répéta la jeune fille aux cheveux bleu avec un grognement.

L'étrangère présenta à son tour son destrier qui c'était interposé entre eux pour protégé la mademoiselle Roween. Viking, était le nom de la bête docile. Elle vit que la créature bipède avait aussi du mal à tenir sur ses deux jambes. Ce qui l'étonna beaucoup. Faire des pitreries ? Elle ignorait la signification de se mot et n'y fit pas attention. Le soleil continuait à sécher les écailles et elle commença à se transformer peu à peu son physique, en cachant son malaise que celle-ci lui causait à chaque fois. Les espèces de cornes qu'elle avait sur le crâne s'enfoncèrent dans sa tête et disparurent, ses yeux prirent une inquiétante couleurs rouge vermeille, les bords de ses yeux à devenir violet et sa peau fit disparaître ses écailles, mais sa peau resta malgré elle de couleurs bleus mouillés et ses lèvres devinrent mauve d'un sourire qui ayant l'air triste presque identique à une morte. Ses mains eux devinrent humaines. Sa queue de poisson finit par se séparer en deux jambes bien longue et les nageoires en pieds . Elle se laissa tomber les pieds sur le sol incertain et se tint à la pierre.

-Enchantée également...Viking et Roween... Dit-elle incertaine car elle recula un peu dégoûter par la description du sang de son espèce. Mais fit quelques pas incertain et finit par se rendre à Roween lui fit son sourire mauve en restant à distance sécuritaire. Étonnée n'est-ce pas ? Dit-elle en tournant sur elle-même pour montré son corps quasi-humain mais en réalité plus pour elle-même et s'admirer ainsi oubliant que l'étrangère se gavait de sang de poisson.

Elle se mit à marcher autour de Roween et de sa monture. En s'étirant, sautant un peu partout, pour se réhabituer à la ''marche terrestre'' qu'elle appelait se mouvoir hors de l'eau. En l'observant de plus près, elle remarqua qu'elle n'avait pas une odeur humaine. Et voulus lui demander sans passer par dix chemins.

-Dit....tu n'est pas... proprement parlé humaine, ou je me trompe n'est-ce pas,....tu sent une autre créature, mais je ne pourrais pas dire quoi. Dit-elle les cheveux bleu dégoulinant d'eau. Elle se dirigea vers la forêt qu'elle ne connaissait pas et s'arrêtant à un arbres qu'elle avait vu et s'y accrochant par les bras et se laissant pendre en attendant sa réponse. Elle se sentait vaguement et étrangement en danger avec cette buveuse de sang. Elle se rappela que la personne lui avait dit que leur rencontre sera oubliable se qui la fâcha un peu.

-Comme sa vous croyiez que vous allez m'oublier ?

Doubhée était une personne fière et dans sa fierté, elle voulait que personne n'oublie son nom, même une sirène mourrait et elle voulait laisser le plus possible de trace sur cette terre avant de la quitter un jours, alors elle se donnait aussi comme objectif de faire en sorte de ne pas être oublier, même pas la plus étrange créature.

-N'y compter pas...se chuchota t-elle pour elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Ven 16 Déc - 2:11

Reprenant son équilibre et ébourrifant la crinière de Viking en guise de "punition" pour la "violente bousculade" qu'il avait fait, Roween écouta poliment la sirène, qui sous ses yeux se métmorphosait en quelque chose de légèrement plus humain. La vampire ne démontrait pas son intérêt envers la sirène, bien qu'en voir une vraie, à quelques pas de soi, ce fut une expérience tout à fait incroyable...surtout en ces lieux. Qu'est-ce qui pousserait une sirène à s'éloigner comme ça de l'océan?

-Je suis Doubhée ....madame Roween Nye'Bess.

*Mademoiselle*, songea Roween. *Je ne suis pas encore mariée...ni même fiancée...et puis bon, il est encore trop tôt.*Aux travers de ces pensées, Roween sentit que sa peau devenait sèche et irritée par le soleil. Elle retourna fouiller dans sa modeste trousse de voyage attachée à la selle de Viking, et en sortit une ombrelle noire, accessoire de base de toute belle vampire osant s'aventurer dehors le jour. Elle revint vers Doubhée, qui affirma être tout aussi enchantée de faire connaissance. *Permettez-moi d'en douter.*, se dit-elle. Le fait que la sirène se tenait à une distance calculée n'embêta pas Roween. Elle avait déjà l'habitude des gens craintifs.

Doubhée fit un tour sur elle-même, présentant son corps à la vampire pour mieux en apprécier la beauté. Roween, de son regard toujours neutre et même froid, la jaugea de la tête aux pieds, des pieds à la tête, puis arrêta son examination sur la veine jugulaire de la sirène. Bien que rassasiée, la demoiselle noire en avait prit l'habitude. Tout ce qui était composé de chair et de sang(surtout de sang) était d'abord étudié vaguement pour repérer les endroits faciles à mordre, puis venait ensuite l'appréciation de la muculature et de l'apparence.

-En effet, étonnée de poser les yeux sur une femme aussi bien construite que vous... Par contre je dois avouer que vous êtes la première sirène que je vois de mes propres yeux. J'ai entendu parler de votre peuple par la voix des érudits et j'ai lu quelques écrits à votre sujet.

Roween remarqua quelques blessures sur Doubhée, mais ne s'alarma point. Elle semblait bien se porter, ou simplement bien supporter la douleur. Aptitude remarquable selon la vampire, qui elle reste sensible aux coups.

-Dit....tu n'est pas... proprement parlé humaine, ou je me trompe n'est-ce pas,....tu sent une autre créature, mais je ne pourrais pas dire quoi.

La noble esquissa un sourire sincère. Elle savait que les gens avaient beaucoup de mal à distingue les vampires des humains normaux, mises à part peut-être les femmes mariées qui tenaient à protéger leurs époux des "infâmes créatures". Viking, doutant encore que la sirène était amicale, se mit en tête qu'elle était, probablement, une chasseuse de vampire. Il ne bougea pas, restant seulement attentif.

-Ainsi vous avez les sens formidablement aiguisés. Non, je ne suis pas tout à fait humaine. Je suis une vampire. Vous en avez entendu parler? Vous savez, les soi-disants "monstres sans pitié buveur de sang"?

Elle tenta de décoder l'expression faciale de la femme bleue. Sans sucès. Alors elle poursuivit sa description, en tentant de se faire rassurante:

-Ne vous inquiétez pas, je ne veux pas boire votre sang. J'ai eu ma dose il y a quelques instants, et puis je ne m'attaque pas aux femmes...Je n'ai pas peur de vous cacher ma nature. Vous semblez sympathique et digne de confiance...

Après tout, qui allait hurler que Roween Nye'Bess était une vampire? Les gens ne la conaissent pas, donc ne pourrait pas reconnaitre le nom ou la description, et puis, les hommes ne croient pas toujours la vérité...

-Comme sa vous croyiez que vous allez m'oublier ?

La vampire eut un léger rire, plus naturel cette fois, et prit un air désolé. Elle chercha quelques instants les mots pour exprimer le fond de sa pensée, puis exhala quelques maigres rimes en "é",

-Désolée, je me suis mal exprimée, et j'ai parlé avec trop de rapidité. Bien sûr, je ne pourrai vous oublier. Après tout, vous êtes d'une telle rareté, cette rencontre va même devenir pour moi une fierté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Ven 16 Déc - 3:40

La sirène devenue quasi humaine toujours accrochée à la branches et qui s'étirait les bras car se mouvoir hors de l'eau était un peu plus difficile pour une sirène ordinaire car, elle se sentent constamment brasser pour tout côté avec le vent avec sa petite dague accrochée à sa taille. Mais pour Doubhée sortir de l'eau, était un entraînement constant et avec l'air marin sur les plage qu'elle trouvait agréable croyait toujours que c'était être dans la mer sur terre. La demoiselle Roween, lui parla du fait qu'elle avait entendue parler des sirènes par les érudits et lut à leurs sujets. Elle eut même un moment de fierté en apprenant qu'elle était la première sirène que Roween rencontrait. Mais Doubhée eut un sourire en coins car elle savait que les seuls sujets qui courait sur son peuple était celles qui chantent pour noyer les gens et les manger dans l'eau. Sinon les autres gentilles restaient généralement chez elles.

-J'imagine que se sont des histoires horribles que font les peuples des sirènes sur les hommes, car se sont les seuls fables qu'elle connaissait. Certaines sirène sont bonnes...et d'autre mauvaise, dit-elle avec un sourire en coin. J'espère pour vous que je suis une bonne sirène, ce sera à vous de le deviner. Finit-elle avec un clin d'œil.

En effet Doubhée avait vue juste, car son interlocutrice n'était pas humaine. En fait, elle l'avait sue toute suite car jamais dans son long travail qu'elle exerce les humains ne buvait pas le sang ainsi. Et que cette dernière avait une odeur de sang autour d'elle. Celui qu'elle buvait goulûment. Elle se mit à rire avec retenue.

- En fait, dans mon métier je n'est jamais vue d'homme boire du sang comme vous le fessiez à l'instant. Et, je ne croit pas avoir déjà eu affaires à de tels vampires que vous. Allors vous êtes la première que je rencontre.

Doubhée observait la bête que Roween montait pour voyager. Elle aurait eut le goût de la toucher mais son attitude envers elle, la mettait en garde. Elle eut un petit sourire innocent lorsque Roween lui dit qu'elle la croyait sympathique et digne de confiance.

-Bien sur, c'est comme cela que mes chers dieux et déesse ont voulus me faire naître, dit-elle avec un sourire qui cachait quelque chose. Ne vous en faite pas, je ne vous en veut pas. Venez suivez moi, j'ai envie d'explorer ses lieux.

Doubhée s'élança vers la forêt d'un pas si léger qu'elle ne fessait même pas craquer les branches. C'était dû à son entrainement extrême qu'elle avait dû pratiquer toute sa vie pour exercer son métier. Un entraînement parmi tant d'autre que peu de mortel maîtrisait; l'art du meurtre. Mais Doubhée ne voulait pas commettre d'erreur et ses dieux ne lui avait pas adresser de requête encore, alors ça attendra. La journée avançait et la nuit commençait à arriver car le soleil colorait le ciel de rose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Ven 16 Déc - 4:51

La sirène n'évoqua qu'un fragment des conversatins supposément "intelligentes" des érudits. "Les gentills sirènes et les méchantes sirènes". Roween eut bien envie de lui dire que les hommes qui parlaient de sirènes ne voyaient, la plupart du temps, qu'une bande de salopes cannibales aquatiques douées pour le chant, mais jugea que la vérité pouvait être légèrement trop choquante...quoique...

-Navrée de vous interrompre, mais...ce que les érudits disent de vous, les sirènes...c'est très peu valorisant...ils vous considèrent comme...ah...euh...pardonnez-moi d'employer leur vocabulaire...."des salopes cannibales aquatiques douées pour le chant". Je n'ai jamais cru à cette version...

Il était tout à fait normal de se fâcher après avoir été étiquetté de la sorte. Roween établit alors le premier contct physique avec Doubhée: elle s'approcha d'un coup, en mettant sa main sur l'épaule gauche de la femme bleue. La texture était particulière, rapellant le poisson que la vampire avait éliminé. En réprimant un frisson en sentant le sang de la vivante battre sous sa main, Roween poursuivit:

-Les érudits ne sont pas les plus intelligents des hommes, même s'ils ont une culture générale étendue. Ils discutent de tout et de rien sans vraiment savoir de quoi ils parlent. Ils appellent ça la philosophie.

C'est généralement ce qui se passait lorsque les hommes s'ennuyient: ils inventaient des mots, papotaient et lançaient des rumeurs. Les hommes de métier n'avaient pas de temps pour ces futilités et devenaient des maîtres chasseurs, forgerons, trappeurs, guerriers,...

- En fait, dans mon métier...

*Quel métier? Quel genre de métier vous permet d'être en contact avec le monde hors de l'eau? Qu'est-ce qui vous amène hors de votre élément? Pourquoi ces blessures? Elles sont en liens avec votre métier? Vous souriez mais votre sourire cache un rictus. Qui êtes-vous?* Les pupilles de la vampire s'agrandirent et son sourire disparut, laissant place à un visage songeur. Son regard s'était planté dans celui de la sirène, tentant de trouver les réponses. Rien n'y faisait, Roween ne voulait pas persuader Doubhée, elle voulait simplement lire dans ses pensées. Ce qui était simplement impossible.

La vampire fut tirée de ses réflexions apr les derniers mots articulées par la femme désormais devenue un mystère pour elle.

-...suivez moi, j'ai envie d'explorer ses lieux.

Roween ne se fit pas attendre. Dès que Doudbhée s'était élancée, la demoiselle de sang s'étit mit à la poursuivre, sans savoir où elles allaient. L'exploration servait à cela, tout de même. Explorer l'inexploré. Autant faire ça en s'amusant!

-Hey! J'ai un jeu à proposer.

Elle accéléra l'allure, quelques instants pour rattraper la sirène, étonnament agile contrairement aux idées des érudits.

-On joue à chat?

L'air vivifiant de la nuit encourageait Roween à faire des bêtises et des trucs bizrres, comme jouer à chat...Elle étira le bras puis donna un coup de doigt à l'épaule de la sirène, tout en s'écriant tout fort: "CHAT!!!". Elle repartit ensuite dans une autre direction, passant entre branches et fougères, sautant par-dessus racines et rochers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Ven 16 Déc - 5:34

Doubhée marchait bien sur la terre mais avait tout de même un peu de difficulté avec les pieds. Elle savait que l'inconnue la suivrait car, elle n'Avait rien fait pour l'En dissuader et voulais s'amuser un peu avec l'étrangère. Mais cette dernière continua la discutions sur les érudits et les légendes sirènes. Elle eut un haussement d'épaule face à cette affirmation car elle croyait dur comme fer que les hommes étaient jaloux de leur libertés alors, ils les insultaient.

-Une partie de se qu'ils disent est vrai vous savez ... Moi je chante plus que bien, mais je ne mange pas d'humains moi...Elle s'imagina entrain d'en dévorer un et eu un haut-de-coeur.

Doubhée finit par se sentir touché, elle regarda la main sur son épaule sans émettre d'objection. Elle avait été touchée par une vampire, se qui lui fit un drôle d'effet. La vampire continua de parler.

-Les érudits ne sont pas les plus intelligents des hommes, même s'ils ont une culture générale étendue. Ils discutent de tout et de rien sans vraiment savoir de quoi ils parlent. Ils appellent ça la philosophie.

Doubhée se mit à rire, d'un rire sincère. Elle commençait à aimer cette femme étrange qui buvait du sang et était froide comme la mort. Mais, elle continua toute fois à se méfier d'elle car c'était se qu'elle avait jours appris des étrangers; la méfiance. En s’enfonçant dans les bois, la nuit commençait à refroidir l'atmosphère. Sur la philosophie, elle n'Avait aucune opinion la dessus car elle n'en avait jamais entendu parler et ne fait que hausser les épaules. Roween eut une proposition, c'était un jeux. Elle jouer ? Elle n'avait plus jamais rejouer depuis qu'elle avait eu huit ans et son enfance avait disparut. Pour cela, quand elle fut touchée et nommée chat, elle la regarda s'enfuir le regard interdit.

-HEY ATTEND ! C'est quoi le jeux !

Croyant comprendre, elle sortit sa dague, car dans l'eau, les poursuite était des poursuites de morts; la chasse. Doubhée se mit à poursuivre la vampire qui se dirigeait vers une direction quelconque ne sachant pas trop quoi faire. Voyant bien dans la noirceur avec ses yeux étrange elle continua a chercher la vampire. Elle finit par la repéré et lui mit la main sur l épaule en la retournant face à elle. Elle tomba bien malgré elle sur un sourire démoniaque ! Elle eut un mouvement de reculs bien malgré elle et elle tomba à la renverse sur les fesses.

-Mais c'est quoi ce sourire de malade ! Tu est folle ! J'aurais pu mourir de peur ! explosa t-elle en mettant la main sur son coeur pour calmer sa respiration, j'ai vraiment eut la frousse. CHAT !!! Fit-elle vexée d'avoir été effrayée à se point.

Doubhée se releva et ramassa sa dague qui lui avait tombée des mains et le remit à sa place. Et reprit une direction au hasard. Elle parcourut un bon moment la forêt convaincue d'être suivit et grimpa dans un arbres et s'assis sur une branches. Doubhée se demandait à quoi pouvais servir de jouer à chat. Elle était pas vraiment sure de comprendre mais s'y était laissé traînée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Ven 6 Jan - 2:51

La vampire ricana méchamment lorsque l'effet de son sourire eut les résultats espérés. Elle dévisagea la sirène, contente de son coup, puis la laissa partir. Elle commençait a craindre que cette partie allait tourner a la traque de proie au sang chaud, mais décida de continuer le jeu. Elle laissa ses pensées vagabonder dans les nuages, quelques temps, disons quinze secondes, puis elle revint a elle. Il ne fallait tout de même pas lui laisser trop de chances!

Roween repartit dans une direction complètement différente de Doubhée, la cherchant dans tout les moindres recoins du sol. Elle passa probablement en-dessous de la cible plusieurs fois, sans se rendre compte de sa présence. Elle s'immobilisa, puis ragea un peu contre l'adversaire:

-Je vais te trouver, TU VAS VOIR! TU AURAS BEAU TE FAIRE POUSSER DES AILES POUR VOLER AU LOIN, JE...

Elle s’arrêta sur ses dernier mots. *Ailes?...Haha, suis-je bête! J'ai oublié de regarder dans les branches!Je pourrais peut-etre...*

Elle s'enveloppa dans son manteau, et rétrécit d'un seul coup. Ne resta qu'un manteau, traînant sur le sol, et un corbeau qui s'extirpa de sous le vêtement. "Krrrâ!" s'exclama le petit rapace noir, qui n'avait que quelques plumes mauves sur son crâne pour dévoiler son identité.

Roween s'envola, et bien vite, elle retrouva la sirène, perchée sur une grosse branche, guettant les environs. La vampire, devenue oiseau de la nuit, se posa discrètement sur une branche voisine, la fixant du regard. Elle était un peu plus haut, ne pouvant pas donner la chance a Doubhée de deviner pourquoi ce petit charognard n'avait pas peur d'elle. Avec un claquement de bec, elle espérait que la femme de l'eau allait se retourner. Succès. Elle plongea son regard dans celui de sa camarade de jeu. Elle attendit une quelconque réaction. De la surprise. Ah! mais pour avoir de la surprise, il faut la provoquer! S'est ainsi que Roween écarta brusquement, vivement ses ailes, en hurlant un guttural "CHAT!", avant de charger sur la sirène pour lui donner un coup du dessus de la patte a l'épaule droite. Elle piqua ensuite vers le sol pour reprendre forme humaine, puis récupérer son manteau.

Elle fixa son amie, puis lança sur un ton victorieux:

-Tu ne t'attendais pas a ça, hein?!

Oui, elle avait abandonné la forme polie du vouvoiement, optant pour un langage familier et plus...."coloré"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Ven 6 Jan - 3:44

La jeune sirène en humaine du attendre un bon moment avant de voir Roween qui la trouve. Le fait cocasse qu'elle trouvais hilarant c'Est que Roween passa par deux et même trois fois sous elle sans qu'elle sois vue. Doubhée se demandais si la Roween était simplement idiote ou bien si elle le fessait exprès. Doubhée vit apparaître sur les branche un étrange oiseaux qu'elle ne connaissait pas et il était noir avec quelques plumes mauves. Elle pencha la tête de côté et fit presque le saut lorsque l'être ailés ouvrit le bec pour dire une sorte de ''CHAT'' ! Elle vit le corbeau foncée droit sur elle et se fit touché par une de ses serre. Doubhée sauta au sol avec la souplesse d'un chat et suivit Roween sans qu'elle fasse de bruit.

-Non, je ne m'attendait pas à ça et je croyais que tu m'avais laissé tombée....Elle lui prit la main avec détermination et l'agenouilla à côté d'elle. Maintenant, il est tard et c'est la moment de la prière. Elle joignait si fort les mains que ses doigts était tout blancs. Ho dieux et déesse Cernudwen, Habaek et Sanaha, c'est votre fidèle servante Doubhée, j'ai ci-présente une nouvelle invité à vous présenté. Cette jeune femme est Roween....Doubhée s'arrêta un moment comme pour écouter quelques choses et elle continua à prier en silence. Voila, j'ai terminée. Ont m'as informée que tu n'était pas croyante et j'en suis déshonorée....Tu devrait l'être car quelqu'un qui n'as pas d'âme comme toi devra au moins croire en se qui est invisible.

En effet, Doubhée avait livré le fond de sa pensée sur les vampire qu'elle croyait connaitre. Qui était plus un insulte pour les gens d'en haut mais l'assassine marine en avait nullement conscience. Mais lorsqu'elle eut finir de dire ça, il se mit à pleuvoir se qui provoqua une forte réaction de crainte et elle partis se caché sous un arbre. Maintenant elle semblait presque effrayée...

-Je crois que j'ai vexée Seigneurs Habaek et me punis sur la terre pour avoir dit celai.

Doubhée fut toute fois mouiller car avec le vent changeait, la direction de la pluie. Et bientot redevena sirène sur terre et elle dut s'accrocher par les bras à une brache pour ne pas tombé aux sol.

-Ho non....une larme coula sur la joue prouva sa foie un peu trop exagéré. Bon, elle se mit à balncer la queue pour tourner et se retrouver de nouveaux assise sur la branche. Je suis une assassine fanatique de religions, et je doit aller tuer quelqu'un bientôt....voilà pour quoi je suis ici. finit-elle par dire sans préambule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Ven 6 Jan - 4:53

Roween, avec un regard pétillant, souriait a la sirène qui avait exécuté une magnifique figure avant de retomber sur terre. La vampire se sentait légère après sa manœuvre, mais en même temps, elle se sentait épuisée par la transition trop rapide de l'humain a l'oiseau, puis de l'oiseau a l'humaine. Doubhée l'invita(la força) a s'agenouiller, puis la suite suscita en elle de profond...et désagréables sentiments de dégoût et de haine pour une créature qui semblait fort sympathique.

-...Ho dieux et déesse Cernudwen, Habaek et Sanaha, c'est votre fidèle servante Doubhée, j'ai ci-présente une nouvelle invité à vous présenté. Cette jeune femme est Roween....

Roween se contenta de la dévisager, un air troublé et quasi-effrayé sur son visage.*C'est une blague? C'EST UNE BLAGUE? PAS SÉRIEUX ?!?!? IMPOSSIBLE NON POURQUOI RAAAH C'QUOI C'T'HISOIRE?!?* La vampire eut un mouvement de recul. Viking arrivait derrière elle, *parapluie entre les dents, soucieux de sa maîtresse en ces temps pluvieux. Elle ne remarqua pas la présence de son destrier. Elle était trop absorbée par le fanatisme de la sirène.

-Voila, j'ai terminée. Ont m'as informée que tu n'était pas croyante et j'en suis déshonorée....Tu devrait l'être car quelqu'un qui n'as pas d'âme comme toi devra au moins croire en se qui est invisible.

Ces mots faillirent coûter une gifle a Doubhée, mais Roween était figée. Croire en ce qui est invisible? La belle affaire! On peut croire en la volonté humaine, la force des vivants et l'héritage du savoir des morts, mais croire en des êtres supérieurs guidant et dirigeant la vie et le monde? La rage provoqua quelques spasmes aux paupières de l'oeil gauche de Roween, mais elle se maîtrisa. Le ciel gronda, une fine pluie se mit a tomber sur le bois côtoyant le lac. Roween se leva, puis finit par empoigner le parapluie tendu par son cheval.

Elle regarda Doubhée, mais cette fois avec un air différent. Un air vide de toute émotion, de signe amicaux et d'envie de s'amuser. Avec un pincée de regard noir. La fanatique avait maintenant l'air effrayée, tentant de s'abriter sous un arbre.

-Je crois que j'ai vexée Seigneurs Habaek et me punis sur la terre pour avoir dit cela.

*Délire religieux. Fanatique dangereuse. Ne pas contredire le sujet*, telles étaient les pensées de la vampire et de son compagnon a quatre pattes. Un frisson traversa l'échine de Roween. L'idée de tuer la sirene sur-le-champ lui traversa l'esprit, puis elle se renfrogna. *Tuer quelqu'un pour ses convictions religieuses, c'est barbare. Tant pis pour elle si elle apprécie les chaines de son imagination.

La sirene, atteinte par les gouttes d'eau, reprit une forme aquatique, et versa une larme de terreur quant a la présumée "colère des dieux sous forme de pluie inoffensive". La haine de Roween se mua en une profonde, très profonde déception. Ça lui arracha même un début de larme. Une amitié naissante, fracassée avec un grand coup de différence incompatible...c'est souvent douloureux. Elle observa Doubhée tandis que cette dernière s’agrippait a une branche pour rester debout, puis pour s'asseoir dessus.

La pluie, refroidissant l'air, donna ainsi place a la brume, qui commençait a les entourer. Roween ne bougeait pas, elle semblait tout aussi figée qu'il y avait quelques instants, sauf qu'en ce moemnt elle avait un parapluie sur son épaule.

-Je suis une assassine fanatique de religions, et je doit aller tuer quelqu'un bientôt....voilà pour quoi je suis ici.

Cette déclaration fut la goutte d'eau qui fit déborder Roween. Elle n'aimait pas les assassin. Son père assassinait froidement de jeunes gens pour le plaisir. Et voila que la sirène, sans gêne, sans craintes, sans y penser, affirmait quasi-fièrement qu'elle tuait des gens de sang froid. Délire religieux grave ou moeurs anormales de sirène? Au diable.

La vampire se retourna et sprinta. Dans la volée, elle fit faire demi-tour a Viking, qui la dépassa pour la guider au micro campement en bordure de l'eau. Au diable les débilités religieuses, au diable les meurtres insensés, au diable les tueurs en série. Dans le bois, Roween arrachait et projetait de petits branches par télékinésie derrière elle, s'imaginant que l'assassine pouvait la suivre.

*les premiers parapluies ont été fabriqués par les chinois au 4e siècle, alors s'est possible d'en posséder un dans du médiéval-fantastique -w -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Ven 6 Jan - 5:45

Doubhée sur l'arbre revit le cheval avec une ombrelle avec lui entre les dents. Comme s'il avait prévue la pluie tombé. Elle avait été poussée par une envie irrésistible de vouloir se confier sans aucun remords à cette pure étrangère et voilà le résultats : Roween c'était enfuit et par-dessus tout Doubhée vit apparaître des petits missile en banche fonça droit sur elle. Elle soupira. * Oups j'ai été un peu trop frange avec elle...* Doubhée essaya de se concentrer pour ravoir ses jambes, se qui était difficile de pensé et de se mettre à courir puisqu'elle c'était mise à poursuivre Roween évitant les projectiles dangereux.La pauvre sirène en courant se blessait car elle voulait se dépêché pour ne pas la perdre de vue. Se fut long et pénible et sa peau essayait de redevenir visqueuse. Elle finit par arriver aux bord de la plage avant la jeune vampire puisqu'elle était entraînée à courir vite et être silencieuse dans toutes les condition possible. Mais là, elle était épuisé et vit Roween en état de choc.

- Écoute... souffla t-elle essoufflée. Je suis désolé si je t'ai choquée. Avoir su que c'était trop tôt pour me révélé ma véritable identité, j'aurais évitée de le faire. Mais là il en est trop tard. La vie n'as du pas être facile pour toi que pour moi mais je suis sur que l'ont peut s'expliquer et essayer de s'entendre avant d'en venir au coup tu comprend ?

Doubhée avait mise la main sur sa dague favorite espérant ne pas avoir à se battre contre la jeune vampire car elle n'avait pas envie de se battre sous cette pluie diluvienne. Elle ne se comprenait plus non plus ,pourquoi elle c'était mise à agir si gentilement avec cette étrangère car d'habitude elle aurait été froide et distante.

-D'accord, je sais que ma vie n'est pas parfaite et que tu as du mal à saisir se que j'ai faite mais ne me juge pas trop vite. Si tu veut je peut te raconter ma vie et comment j'en ai été rendu là. Si tu veut me tuer, va y , mon âme est déjà noir et souiller de sang....moi je n'est pas envie de te tuer....sinon je l'aurais fait plutôt dans cette forêt. Elle avait vidé tout son sac avec sincérité sans rien caché comme elle l'Avait si bien apprise à le faire.

Le temps ne semblait pas vouloir se calmer et cela épuisant Doubhée mais ayant une haute énergie dut à l'entrainement des assassin, elle tenait bon et ne laissait pas paraître sa souffrance. Elle finit par s'asseoir sur le sol et déposa la dague devant elle, la tête baisé mais prête à défendre sa vie toute de même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Ven 6 Jan - 6:40

Roween avait atteint l'endroit ou elle avait déposé la selle de Viking et ses affaires, puis souffla un peu...pour ensuite découvrir que Doubhée, malgré la pluie, avait trouvé moyen de les suivre, elle et sa monture. Elle sentait l'adrénaline monter en elle, emplie d'un sentiment d'insécurité intense. En cinq mots: Elle craignait pour sa vie. Elle se saisit de la cravache, habituellement destinée a son étalon ou aux hommes semblables a son père qui pourraient surgir pendant le voyage, puis fit face a la créature, maintenant considérée hostile.

- Écoute... Je suis désolé si je t'ai choquée. Avoir su que c'était trop tôt pour me révélé ma véritable identité, j'aurais évitée de le faire. Mais là il en est trop tard. La vie n'as du pas être facile pour toi que pour moi mais je suis sur que l'ont peut s'expliquer et essayer de s'entendre avant d'en venir au coup tu comprend ?

Roween lançait un regard fou a la sirene. Ses muscles étaient crispés et elle serrait les poings sur son arme, misérable comparée aux dagues de Doubhée. Ses pensées étaient directement envoyées aux cordes vocales.

-EN VENIR AUX COUPS?!? C'EST TOI QUI A UNE DAGUE A LA MAIN! IDENTITÉ?!? NE SAIS-TU PAS QUE PRENDRE UNE VIE HUMAINE EN SE CROYANT JUSTE EST TOUT A FAIT INACCEPTABLE?!?

Elle se remémorait l'image terrible de son valet favoris, en lambeaux, suppliant, puis achevé par le tyran qu'était son père. Elle ne pardonna pas ce meurtre injustifié. Elle refuse de croire a la rédemption des assassins. Mais elle n'était pas contre l'idée d'écouter une histoire qui serait probablement le truc classique du lavage de cerveaux a coups de messages prophétiques. La vampire maintint son "arme", puis fit signe de tête a Viking pour lui signifier qu'il ne devait pas piétiner tout de suite. Elle soupira.

-Continue...

La sirène poursuivit.

-D'accord, je sais que ma vie n'est pas parfaite et que tu as du mal à saisir se que j'ai faite mais ne me juge pas trop vite. Si tu veut je peut te raconter ma vie et comment j'en ai été rendu là. Si tu veut me tuer, va y , mon âme est déjà noir et souiller de sang....moi je n'est pas envie de te tuer....sinon je l'aurais fait plutôt dans cette forêt.

Roween ne baissa pas sa garde, toujours persuadée que la "chose" devant elle était assez déstabilisée psychologiquement pour l'attaquer avec pour excuse "des voix divines". LA jeune femme restait elle-même agressive.

-Âme noire et souillée de sang? TU TE MOQUES DE MOI? IL Y A DEUX SECONDES TU AFFIRMAIS AVEC POSITIVITÉ TON STATUT D'ASSASSINE ET MAINTENANT T'AS HONTE?

Une idée violente traversa l'esprit de Roween, qui donna un coup de cravache sur une pierre au hasard pour se calmer. Le son fit frémir Viking. Il détestait ce son, entendu et ressentit maintes fois lorsqu'il obéissait a Mr. Nye'Bess. La jeune femme, blême a cause de ses émotions, soupir encore, puis fit un faux sourire.

-Désolée, je m'emporte un peu trop en ce moment...explique comment tu en es arrivé a conclure que tuer était sain, veux-tu? Peut-être que cela pourrait m'ouvrir les yeux sur ta condition.

Son coeur battait a tout rompre. La pluie ne voulait cesser, le ciel rugissait au-dessus d'elles. La vampire serrait les dents en voyant Doubhée baisser la tète. Cela aurait été le moment idéal pour laisser Viking piétiner sa misérable caboche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Ven 6 Jan - 7:38

Doubhée écouta silencieusement Roween avec sa cravache en mains et persuadée qu'elle finira par la recevoir en pleine face. Certes, elle était une tueuse, elle avait acceptée se destin qui lui avait été imposé lorsqu'elle avait huit ans par accident, le meurtre de son camarade de jeux par accident. Elle en était effectivement honteuses mais l'avait dit en toute franchisse. En se moment précis, elle perdit concentration ses jambes redevenaient queue.


-EN VENIR AUX COUPS?!? C'EST TOI QUI A UNE DAGUE A LA MAIN! IDENTITÉ?!? NE SAIS-TU PAS QUE PRENDRE UNE VIE HUMAINE EN SE CROYANT JUSTE EST TOUT A FAIT INACCEPTABLE?!?

Ce qu'avait hurlée la vampire hors d'elle. En effet, elle avait sa dague, mais elle l'Avait sortie uniquement pour se défendre contre l hostilité de la vampire affichée. Elle le savait que prendre la vie d'un homme n'était pas bien, mais son apprentissage lui ayant apprit que la vit n'est rien et que la cible à abattre n'était plus un homme mais limite un bout de bois et d'ignorer les gens qui entourait la vie des cibles. N'être qu'une machine à tuer, c'était ce qu'elle était et dans son crue. La jeune femme avec elle enchaîna sur se qu'elle-même avait dit avec un coup de cravache qui la fit frisonner. Doubhée prit une grande respiration car ce qu'elle voulait avouer n'était certement pas facile et se sentir faible comme ce moment, lui nouait l'estomac.

-Bon...tu devrais t'asseoir. Tout à commencé lorsque j'avais huit ans. Le premier jours d'été. Moi et mes camarade de jeux jouions ensemble. Il s'est passé à un moment donné que moi et le chef de notre bande, moi qui étant la deuxième plus forte, avions eu une petite dispute qui as mal tournée. Tout le monde sait, les enfants s'amuse et se bagarre, mais la bagarre a finit.....moi qui était sur lui et lui la tête fracasser à une pierre. Il s’appelait Gornar. Elle prit une pause la gorge serrer. Ensuite, il y a eu le procès, mon papa à été enfermé à cause de ma conduite et j'ai eu comme punition mon exil de ma ville natal. Doubhée avait maintenant une voix tremblante, enfantine même. Ma longue errance à travers la forêt, la faim. J'était remplis du remord du fait que j'avais tué. Mais un jours, j'ai rencontrer le Maître. Il ne ma jamais dit son nom et il ne ma jamais montré qu'il m'aimait. Mais il ma hébergé et nourris. Avant de le rencontré je m'étais blessé n'étant pas habitué de marcher sur la terre car, j'étais exclues des eaux. Il ma donc hébergé chez lui et nourris attendant patiemment que je guérisse en force. Mais lorsque je fut rétablis, il voulut me chassé. Mais n'ayant nulle part où aller, je l'ai supplié de me garder mais il ne voulais pas. Il était assassin et ne voulait pas noircir mon âme de remord. Alors je lui ait rencontré ma vie même si il semblait m'ignorer et il ma dit que dans la secte qu'il appartenait, je serais une enfant de la mort. Une enfant ayant tué volontairement ou pas. Il ne voulait ni amis, ni allié limite apprentis. Alors, je l'est suppliée de faire de mon son apprentis. Cela ne me plaisait guère mais c'était mon seul salut à la solitude. J'accepterais donc se destin. Il a donc accepter, mais il s'est montré dure. J'ai suivit tout se qui voulais. J’affûtais ses armes, nettoyais ses armes de sang. Au début le sang me donnait la nausée mais après l'habitude prit le dessus et cela devenait normal. Jusqu'à temps que je tue, j'avait 15ans. Ce ne fut pas facile. J'était déjà remplis du premier remord du meurtre de Gornar et voilà le deuxième. Il le voyait en moi-même si j’essayais de le cacher. Il ma donc juré de ne plus tuée et ne me chasserait pas.J'était heureuse. Malheureusement, il fut gravement blessé par un autre assassin. Je dut le soigné. Puis un jours, j'arriva de faire les courses et la je voit sa plaies au bras de nouveau ouverte. J'ai remis du cataplasme. Doubhée baissa la tête, les larmes lui monta aux yeux. Étant devenue experte en poison, il avait mis sans me le dire une feuille en poisoné dans son cataplasme....J'ai trouvé une lettre sous son oreillers (elle sortit également d'une poche secrète, elle était magané et devenue presque illisible tellement elle avait pleurer dessus) et il m'a écrit qu'il ne se pardonnait pas de se qu'il avait fait et voulait que je recommence une nouvelle vie en le tuant, lui ayant causé les remords que je suis emplie. Mais je ne savais rien faire d'autre que tuer et pleurer..... Elle regardait à présent ses mains. Je l'est tué de mes mains. Pour m'en sortir.... je me suis mise à prier pour mon salut, pour mourir moi aussi, ...je l'aimais, mais il ne m'aimais pas se qui ne la pas retenu. Je pleurais tellement qu'un jours en priant la déesse Sahana que j'ai eu un signe qu'elle est venue me voir, un petit papillon est venu alors qu'aucun insecte aurais pu venir là où se que j'étais. Alors je me suis mise à tuer pour ceux qui m'ont redonné la force de poursuivre cette vie sans le maître. Je suis devenue une tueuse à gage hors pairs et une voleuse expérimenter. Elle c'était mise à pleurer sans retenue, cela fessait longtemps qu'elle ne c'était pas ainsi libéré. Tu peut me juger comme tu le souhaite à présent....c'est très dur d'avouer mon lourd passé, je suis une tueuse pur et simple....

Doubhée était épuisé par les larmes et la pluie froide et drue qui tombait toujours réussisait toujours à la calmer un peu, elle était tout de même brisé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Dim 8 Jan - 4:04

La vampire écouta l'histoire de Doubhée. Son premier meurtre. La punition pour elle et sa famille. L'exil. La rencontre d'un assassin professionnel, qui la recueillit et s'en occupa comme on s'occupe d'un animal blessé. Puis vint la phrase qui fit sourire Roween face aux larmes et au désespoir de la sirene.

*Supplié. Supplié pour rester, supplié pour devenir un monstre. Pauvre sotte.*

Son air revint a la neutralité et même un début de tristesse, en apprenant la mort tragique du mentor. Le reste la plongea dans une intense réflexion. Vrai, la sirène n’avait appris qu'a se battre et a tuer. Elle avait provoqué la mort de son protecteur, puis avait décidé de se rattraper avec une vie de piété...puis un signe divin la convainquit qu'elle était née pour tuer, au nom des dieux.

La pluie pesait sur elles. La vampire avait relâché ses muscles, ses épaules s'affaissant sous le manteau mouillé. Cependant, sa main restait serrée autour de la cravache.

-Je suis devenue une tueuse à gage hors pairs et une voleuse expérimentée.

Doubhée éclata en sanglot. Normalement, le gens seraient touchés par la scène. Une femme déchirée qui ouvre son coeur et qui demande pardon...

-Tu peut me juger comme tu le souhaite à présent....c'est très dur d'avouer mon lourd passé, je suis une tueuse pur et simple....

Un silence trouva moyen de s'établir entre les sanglots et le son des gouttes d'eau fracassant la surface de l'eau. L'oeil de Roween était rivé sur la sirène, a terre. Elle finit par s'agenouiller...puis fit claquer sa cravache sur la joue de Doubhée, arrachant a cette dernière un cri de douleur. Puis elle relacha completement les muscles de ses bras, son arme glissant de sa main pour se retrouver dans le sable. La demoiselle noire fixa l'assassine dans les yeux.

-Je n'ai pas a te juger...mais je le fais quand même. Les seuls trucs qui me mettent encore en rogne est le fait que tu ais été assez délicate pour ne pas te nourrir de quelconque insecte, puis le fait que tu crois en des choses invisibles qui n'ont pas voulut intervenir aux moments les plus sombres de ta vie.

Elle se releva, laissant son arme au sol, puis esquissa un sourire étrange. Son regard restait sombre, ses bras restaient pendant de chaque coté de son corps.

-T'es trop naïve...et t'as un cruel manque de volonté. Avoir eu la force, tu aurais pu survivre, même a la jeune âge de huit ans. Tu aurais trouvé la force de te défaire d'un homme vil pour changer d'identité et vivre paisiblement loin de la violence...

Une larme roula sur la joue de Roween. Son unique oeil trouvait encore moyen de verser sa tristesse. Elle repensait a ses parents. A leurs victimes. A ses amis réduis en purée. Ce fut au tour de la vampire de se défaire en petits morceaux.

-Tu avais le choix. Tu avais le damné choix de tout abandonner pour te construire une vie plus ou moins normale. Je suis née dans le manoir des horreurs. Tout les jours, je voyais des gens se faire massacrer. J'essayais de me faire des amis pour me tirer temporairement de ces atrocités. Je les retrouvaient morts dans les jours qui suivaient. Je ne pouvais pas y échapper. J'étais forcée de vivre ça, jour après jour, tant que mes parents vivaient...

Elle se retrouva en un instant a deux pas de Doubhée, une main serrée autour de la gorge de l'autre.

-EST-CE QUE TU AS AU MOINS IDÉE DE LA LONGÉVITÉ D'UN VAMPIRE?!?

Viking attrapa sa maîtresse par un des pans de son manteau, puis la tira vers l’arrière, pour l'éloigner de la sirène, encore un danger potentiel a ses yeux. La demoiselle reprit son calme en une fraction de seconde.

-Mais bon...la volonté de plusieurs hommes valeureux mit fin au cauchemar. Depuis je souhaite que la violence injustifiée aléatoire ne reste pas impunie...[insérer un sourire sadique ici]...Bien sur, je ne torture que les infidèles, les profiteurs, les tyrans et le genre de créatures qui pourrissent la vie des autres.

Elle croisa les bras et soupira. Son expression faciale changea encore pour prendre des airs conciliants.

-Si tu crois que ce que tu fais est la chose a faire pour t'envoyer vers la rédemption...je crois que je vais devenir croyante, pour envoyer des pensées positives a la famille et aux amis de tes victimes...Moi je n'ai pas le choix d’être en contact avec le sang. Mais toi...tu fais couler celui de tes cibles pour apaiser un mal.

Elle se tut, laissant ses dernières paroles s'ancrer dans la tête de la femme face a elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Dim 8 Jan - 5:04

Doubhée était restée silencieuse écoutant se qu'allait dire Roween. Mais elle eut tout un coup de crache à la figure ! Elle ressentit encore le choc même après qu'il ai quitter la joue devenue rouge. Mais la jeune tueuse le méritait selon elle, mais selon elle si elles ne seraient pas à un moment ainsi, elle lui aurais fait avaler sa cravache. Elle fut reprochée d'avoir crut en l'invisible qui eux ont rien fait pour l'aider. Doubhée eut un petit sourire convainquant.

-Les dieux nous ont mis dans se monde pour nous laisser nous débrouillez seuls,avoir notre propre livre arbitre, ils ne sont pas responsables de nos malheurs et ne sont nullement disposé à nous aidé, à aider ceux qui ne le mérite pas. Nous devions le mérité. Qui êtes vous pour pouvoirs jugez leurs actes ? Et je continuerait à leur servir, je suis, si je peut le dire, je ne fait que leurs volonté, je suis une arme et je suis et resterait toujours une enfant de la mort car il y a longtemps,j'ai accpeter mon destin que cela ne me plaise ou non.

La jeune vampire aux cheveux rose avait continuer en disant que Doubhée n'avait pas eu de volontés se qui ne lui fit rien mais se qui la piqua s'est lorsque qu'elle osa dire du mal de son Maîtres si ardement aimé. Elle gifla Roween pour ses paroles.

- Ne redit plus jamais que mon mentors est vil ! Est-ce clair !

La vampire versa quelque larmes à son tour et se mit elle aussi ;a lui raconter sa vie.

-Tu avais le choix. Tu avais le damné choix de tout abandonner pour te construire une vie plus ou moins normale. Je suis née dans le manoir des horreurs. Tout les jours, je voyais des gens se faire massacrer. J'essayais de me faire des amis pour me tirer temporairement de ces atrocités. Je les retrouvaient morts dans les jours qui suivaient. Je ne pouvais pas y échapper. J'étais forcée de vivre ça, jour après jour, tant que mes parents vivaient...

Roween eut un acte qui la pris par surprise car elle ne s'y attendait pas, elle se fit agripper par le cou et manquant un peu d'air mais elle se fit relacé. Roween était forte, certes elle avait toute qu'une poigne pour la grosseur qu'elle était. la vampire termina son histoire avec les hommes qui l'auraient sauvés. Doubhée recula un peu plus après qu'elle eut entendu que Roween torturait ceux qui pourrisse la vie des autres. Elle ajoutait aussi qu'elle supposait que Doubhée voulais la rédemption et qu'elle serait croyante si c'était vrai. Doubhée eut finit de vider tout son soul de larmes et redevint aussi froide qu'elle était habituellement affichant son air neutre.

-Je n'est jamais prétendu à la rédemption. Tu ose parler des hommes valeureux ? Laisse moi te parler de ceux à qui j'ai affaire. Chaque jour, je les voit dans leur quotidien, chaque jours, je voit leur petites bagatelles, chaque jour, ils complotent dans leurs dos. Mon travail ne fait que purger se monde des impurs. J'ai déjà eut à tuer un homme qui avait prit la femme d'un autres homme, un autre qui voulait se venger avant son décès, il ne cherchait pas la paix avant le grand repos, il voulais seulement être satisfait d'une mort, un autre qui voulait plus de terre agricole, un autre qui a tuer l’enfant d'une personne. Aux lieux de se pardonner et de se parler, ils préfèrent se tuer. Je ne fait que la justice de se monde. Je n'est aucun plaisir à tuer, mais je le fait parce que je m'y oblige en voyant tout ceci. Et aussi pour la gloire des dieux que tu ne croit pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Mar 10 Jan - 19:57

Avec sa peau blanche, Roween conserverait la marque de la main de sirène longtemps. Même si les émotions abondaient dans la conversation, la vampire souriait. Pourquoi? Elle aime les duels verbaux. Elle frottait sa joue douloureuse tandis qu'elle écoutait Doubhée, pour laquelle la demoiselle noire développait un nouvel intérêt. Du caractère, de la naïveté, un dévouement sans limites aux dieux. Et une franchise... entraînante.

-Tu fais la justice, eh?

La vampire eut un rire franc et gras. Trop pour la situation. Par télékinésie, elle replaça la cravache dans ses affaires, puis croisa les bras avec un sourire voulant se faire insupportable sur ses lèvres. ses adorables canines dépassaient légèrement sur ses lèvres inférieures.

-Faire la justice en brisant celle des hommes... dilemme intéressant! Mais j'ai un doute: Tu applique ta justice, ou la justice divine?

La demoiselle noire décroisa les bras, en haussant les épaules.

-Je doute que les dieux affligent des punitions adéquates pour les jouets de mortels que nous sommes. Au moins, tu acceptes d’être leur instrument de mort...

Viking, sentant que quelque chose n'allait plus chez Roween, décida de se coucher docilement derrière elle, trois mètres plus loin. Elle était imprévisible lorsqu'elle souriait et commençait a être d'une bonne humeur excessive. Elle se balançait déjà sur une jambe, puis sur l'autre, avec un regard semi-amoureux, semi-assassin.

-Et moi, je ne suis qu'un jouet cassé, dysfonctionnel.

Son ton changeait. Il devenait plus aigu et plus rapide. Elle tremblait légèrement. Froid a cause de la pluie? Non, non. Petit accès de folie. Viking restait immobile. La cible hostile et la maîtresse semblaient s’être échangé les rôles.

-Toi qui est pieuse, raconte moi ce qui arrive aux non-croyants. Ouiiiiiiiii raconte comment on meurt dans d'atroce souffrances liées au rejet des dieux?

Elle ouvrit les bras et les tendit vers le ciel, toujours en train de cracher sa furie sur elles. Elle ricanait.

-Mais eh, je peux croire en ce que je veux! Pas nécessairement aux dieux, mais je peux croire qu'il y a quelque chose! Oui! Une force au-dessus qui...qui...

Elle baissa la tête, avec dans son oeil restant un éclair de rage envers "La main".

-Qui de sa main manipule la Vie ici bas dans le coffre a jouet...mais qui ne s'intéresse pas aux jouets brisés...

Elle descendit ses bras d'un seul coup, poings serrés avec une énergie telle que les bras de la vampire tremblaient. Cette dernier affichait maintenant un sourire fou, avec un regard assortit. Elle fit un pas en direction de la sirène, en continuant sa conversation sans queue ni tête.

-Ce n'est pas juste, n'est ce pas? On ne veut pas réparer les jouets brisés. On les laisse pourrir, ou on s'en sert pour jouet au gentil et au méchant. Le brisé est le méchant. Je suis la méchante. Mais on ne s'attaque pas a quelqu'un de brisé, n'est-ce pas? Ça ne serait PAS JUSTE!!!

Par télékinésie, encore, elle reprit la cravache et la fit claquer sur une autre pierre. Surpris, Viking poussa un hennissement apeuré. Il ne voulait pas recevoir de coups dans la volée, dans la violence d'esprit de sa maîtresse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Mer 11 Jan - 18:48

Doubhée l'écouta tout en observant ses faits et gestes, chose qu'elle avait apprise lors de son long entrainement de tueuse. De ctte façon elle apprit un deuxième pouvoir de Roween, celui de la télékinésie. Un pouvoir dangereux certes, elle pourrait se faire tuer à distance sans que la jeune vampire la touche, mais Doubhée ne le laisserais pas faire. Son attitude commença à changer vis-à-vis son égard.

-Faire la justice en brisant celle des hommes... dilemme intéressant! Mais j'ai un doute: Tu applique ta justice, ou la justice divine?

C'était une très bonn equestion mais Doubhée était tellement obnubililé pour croire aux dieux qu'elle répondit franchement.

-Ma justice est leurs justices, je fait se que je croit être bon en étant leur instruments, répondit-elle sérieusement. Parfois, il faut en tuer un pour en sauvé plusieurs. Les jouets mortels ? Nous ne sommes pas des jouets, ils n'ont aucun compte à réglé avec nous, je te l'est dit.

La jeune voleuse/assassin observa que le visage de Roween c'était quelque peu ''transformé'' un espèce de masque. Qui était réellement Roween ? Ou plutôt comment était t'elle normalement ? Elle commença à se balancé. Elle se qui qu'elle était un jouet dysfonctionnel. Comment ont meurt lorsque nous sommes pas croyant ? Ça Doubhée n'en avait aucune idée, car elle n'était jamais morte. Sur cette question Doubhée prit ses distance et leva les épaules. Roween était dans une espèce de folie qui normalement n'y était pas dans la forêt. Affirmant que ''la main'' qui les contrôles ne s'intéresse plus aux jouet brisés. Elle la regarda à présent d'un sourire fou et à divaguer.

-Ce n'est pas juste, n'est ce pas? On ne veut pas réparer les jouets brisés. On les laisse pourrir, ou on s'en sert pour jouet au gentil et au méchant. Le brisé est le méchant. Je suis la méchante. Mais on ne s'attaque pas a quelqu'un de brisé, n'est-ce pas? Ça ne serait PAS JUSTE!!! dit-elle.

Donc elle se disait méchante et brisée. Chose que Doubhée elle n'aurait pu se dire car elle avait toujours été méchante et c'était cela qui avait fat en sorte que ces parents ne viennent pas la chercher. Elle fut interrompit dans ses pensées lorsque la cravache retentit de nouveau sur une perre qui fit paniquer la montures de la vampire devenue folle. Ne sachant quoi faire dans de telles situation Doubhée préféra la prudence.

- Écoute, les dieux ne sont pas responsables des malheurs, ils ne contrôles pas la vie des mortels, mais ils sont la pour nous écouter lorsqu’ont y croit vraiment. La vie est injuste certes, mais il faut continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Dim 22 Jan - 3:45

- Écoute, les dieux ne sont pas responsables des malheurs, ils ne contrôles pas la vie des mortels, mais ils sont la pour nous écouter lorsqu’ont y croit vraiment. La vie est injuste certes, mais il faut continuer.

La vampire, hors de contrôle, leva ses bras vers le ciel, en se courbant violemment vers l’arrière, faisant ouïr un craquement intéressant. Viking recula encore de quelques mètres, comme si les accès de folie étaient contagieux.

-OUIIIII!!!, hurla Roween vers la pluie et les nuages noir.

Elle rebalança son corps vers l'avant, provoquant un petit craquement cette fois. Ses cheveux mouillés lui retombèrent sur le visage, fendu en deux par un abominable rictus. Ses bras étaient crispés.

-Ouiiii...Laissons le jeu continuer! Laissons la folie demeurer...Laissons les êtres être et laissons-les s'entre-massacrer, oubliant a quel point ils sont vains et stupides et éphemeres et faibles et absurdes et dégoutants et laids et juteux et vils et tremblants et cruels et inutiles.

Elle fit un pas vers la sirène, en la fixant. Son oeil droit lançait des éclairs....bleues...avec hurlements infernaux en prime. Un café avec ça?

-Oui, oui...les dieux écoutes...MAIS QU'EST-CE QU'ILS S'EN FICHENT, DES NOS MAUVAISES JOURNÉES!?! UN ESCLAVE N'EST PAS LA POUR S'EXPRIMER, IL OBÉIT AVEUGLÉMENT, SANS QUESTIONNER, SANS RÉCOMPENSES.

D'un mouvement sec de la main, la cravache se retrouva a nouveau sous bonne poigne. La demoiselle noire donna a nouveau un coup, sur le sol, en y mettant plus d'énergie. Elle poussa un court cri de rage...puis revint a un air et comportement bizarrement plus serein. Elle se mit droite, les bras chacun le long de son corps, muscles au repos.

-...Tout cela, ça m'enrage...

Elle recula de deux pas. Elle était légèrement étourdie par le précédent excès de colère, mais elle ne le laissait pas paraître.

-Les gens meurent...certains font mourir les autres plus tôt...les enfants naissent pour mourir...notre but a tous est de cesser d'exister...Exister dans les ténèbres est déjà une mort en soi. N'es-tu pas d'accord?

La monture de Roween semblait encore nerveuse. Changer si vite de visage n'indiquait pas nécessairement que l'esprit se calmait aussi vite. Mais Roween semblait maintenant trembler de froid. Peut-être que le climat commençait a l'affecter sérieusement?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Jeu 2 Fév - 0:13

La sirène tueuse vit la jeune vampire passé de différent visage à celui de la folie. Doubhée se mit sur ses garde. Elle disait vraiment n'importe quoi cette jeune idiote. Elle entendit des craquement sonore provenant du dos de Roween se qui prouva que ce n'était pas sains d'agir ainsi.

-Hey...ho....calme toi !..Je ne croit pas que se sois saint faire se que tu fait en se moment.

Doubhée observa les alentours et vit que la monture recula quand Roween fit claquer son machin sur la roche et qui fit des frissons à Doubhée. La sirène recula jusque dans l'eau se qui la fit se transformé en mi-femme, mi-poisson. Pour changer le sujet de conversation car elle voiyait que cela allait mal tournée.

-Dit, viens te baignée, j'ai envie de m'amuser dans l'eau avec quelqu'un, dit-elle à moitier submergé les coude appuyée sur le sable, montrant un profond décotée.

Doubhée espérait qu'elle la suive, car l'eau avait des effets qui détend les esprits tourmenté, mais à la fois peut tuer. Espérons qu'elle se détende.

-Bon aller, oublions notre petite discution, j'en ai marre de cette pluie horrible qui nous rend mausade.

Pour une fois que Doubhée ne voulais pas tuer cette personne qu'elle avait la sensation que cette rencontre ne serait pas la première mais une longue suite de péripétie.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Jeu 2 Fév - 0:58

La victime aquatique de la folie de la vampire suggéra la baignade pour calmer les choses. Ses bras étaient secoués de spasmes, mais Roween avait un visage très calme, avec un regard doux... et remplit de mystère concernant l'état d'esprit de la démente. Elle leva un pied, mais il semblait qu'elle mettait énormément d'effort pour exécuter un simple pas. Le pied droit atterrit dans le sable, en direction de l'eau, puis le gauche le rejoignit.

Viking prit le risque de se lever, et de revenit près des effets personnels de sa chère maitresse. Il essaya de se faire petit, malgré sa grande taille. Il avait vu le père de Roween à l'oeuvre lorsqu'il était question de punir les bestiaux. Il se demandait si Roween pouvait répéter les gestes paternels.

Les deux chaussures à l'eau, la vampire cessa de bouger, et fixait la masse aqueuse constament matelée par les gouttes tombant en rafales. Le bleu sombre ne lui inspirait pas confiance. De plus, un des pires cuachemars de la vampire était de se faire entrainer sous l'eau par une sirène, se noyer et se faire dévorer. La peur la fit revenir dans son état normal, puis après de longues minutes de silence, elle se mit à trembler et finit par reculer en s'écriant(et en pleurant):

-Je n'peux pas! Je peux pas je peux pas...j'ai...je...peur de l'eau...sais pas nager...

Elle agita les bras, comme pour "chasser" l'eau de cet endroit, en tapant des pieds. Elle avait l'air d'une gamine. Encore plus lorsqu'elle s'agenouilla pour cacher son visage, cacher les quelques restes de folie dans son regard, cacher ses pleurs(qui sont déjà cachés par la pluie...), masquer sa fragilité. Son cheval, malgré une certaine hésitation, se leva pour se coucher aux côtés de Roween. Son geste fut accueillit par sa maîtresse, qui se cacha le visage sur son flanc. La vampire tremblait, maintenant de froid. Ayant toujours vécu à l'abri des intempéries, elle se rendait maintenant compte qu'elle était vulnérable dans le monde extérieur. La pluie est froide, le soleil est chaud, le sol n'est pas stable, les gens ne sont pas tous dociles et aimables...changements troublants...bah pas pour les gens, ses parents étaient déjà pénibles. Elle cessa de renifler, puis se tourna vers la sirène, puis sourit amicale, en lança en riant légèrement:

-Tu dois me trouver pitoyable, comme échantillon de vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Mer 22 Fév - 19:07

Doubhée l'observa lorsqu'elle avança pour se diriger vers l'eau se qu'elle croyait être bénéfique pour la cinglée de vampire qu'elle venait de rencontrer car son états était terriblement instable. La jeune vampire sembla se calmer en direction de l'eau. Mais étrangement Roween se mit à trembler et à agir comme une gamine.


-Je n'peux pas! Je peux pas je peux pas...j'ai...je...peur de l'eau...sais pas nager...

Doubhée semblait surprise car pour elle tout le monde sait nager et une personne qui ne sais pas nager est normal, mais bon. Pour elle se qui n'ont pas les même gout que elle sont étrange. Doubhée s'approcha tranquillement pour ne pas affoler encore plus Roween en lui tandant la main.

- Mais je ne veut pas te tuer. Aller viens ma belle, tu n'est pas obligée de te mettre complètement dans l'eau, tu peut aussi simplement t’asseoir dans les vagues qui viennent et qui partent et te laisser beloter par les vagues. Ne t'inquiète pas je n'est pas envie de te faire le moindre mal....a moins que tu m'y force.

Sur ce Doubhée se coucha sur le dos dans les vague et se laissa balancer. Le temps commença à changer et la pluie diminuait à vue d'oeuil. Leurs rencontrent furent des plus étrange que la sirène eux à rencontrer mais elle en restait toujours sur ses gardes malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Ven 13 Avr - 1:41

La vampire s'impatientait. Sa crise n'avait pas fait fuir le gros poisson anthropotueur. Au moins elle n'était pas une chasseuse de vampire. C'était déjà ça. Roween se leva lentement, s'appuyant sur le dos de Viking, puis se contenta de fixer Doubhée, dans un état d'immobilité parfaite. Cela dura quelques instants, instants que prit la vampire pour réfléchir à ce qu'elle allait faire. Suivre la sirène sur son domaine? La forcer à sortir de l'eau, l'attacher et la laisser sécher au soleil? Ou bien être pacifique, ramasser ses affaires et lever le camp? La dernière option semblait être la meilleure. Il n'y avait pas grand chose à faire près de cette étendue d'eau, à part peut-être embêter les pêcheurs locaux en tirant sur leur lignes par télékinésie.

Elle leva le bras vers sa cravache, la repris en main puis se dirigea vers la selle et ses effets de voyage. Viking, docile, suivit sa maîtresse mal-aimée des yeux, puis se laissa seller et monter sans broncher, sans regarder la sirène.

-Notre rencontre, malgré les quelques petits inconvénients, a été bonne source de leçons pour moi.

Elle dirigea sa monture vers la route, puis retourna un regard perçant sur Doubhée. Son regard brillait, une brutalité d'esprit semblait vouloir surgir de son oeil restant pour s'en prendre à la sirène, mais rien de cela n'arriva.

-J'aurais bien envie de devenir croyante et pratiquante, s'il y aurait un dieu logique. Je n'en sait pas assez pour choisir. Alors je ne choisit pas aveuglément.

Elle resserra la corde qui retenait ses choses à la selle, puis revint à la sirène.

-Je ne sais pas si on va se revoir. Je ne me tiens pas vraiment près des cours d'eaux à des kilomètres des humains.

Au mots humains, sa pupille se dilata. Parler de nourriture lui donnait une faim de loup.

*Non mais c'est quoi cette association débile des loups et de la faim? On devrait tous les changer en manteau de fourrure pour se débarrasser de ça.*

-Adieu Doubhée. Bonne chance dans ta série de meurtres.

*Franchement étrange, comme phrase...*. Sur ces pensées, Viking galopait déjà en direction des petites montagnes rocheuses. L'air frais ferait grand bien à la vampire et à son destrier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   Sam 14 Avr - 2:48

Doubhée attendait la réaction de Roween. Cette dernière de semblait effectivement instable pour refuser son invitaiton à la baignade. Laissant Doubhée en plan, Roween ramassa sa cravache et parti vers son destrier qui n'osa même pas lui jeter un coup d'oeuil. Alors Doubhée se mit à avancer vers Roween attendant la suite :


-Notre rencontre, malgré les quelques petits inconvénients, a été bonne source de leçons pour moi.
-J'aurais bien envie de devenir croyante et pratiquante, s'il y aurait un dieu logique. Je n'en sait pas assez pour choisir. Alors je ne choisit pas aveuglément.

Sur se mot Doubhée eut un sourire désolée, cette pauvre brebis ne savait pas se qu'elle manquait en ayant aucun but dans la vie, et sa vie à elle était déjà bien remplis du sang dédie à ses déesse. Roween semblait fuit les cours d'eau car elle ne s'y tenais jamais près, comme si, elle voulais fuir un monstre qui pourrait surgir des eaux, comme elle s'y était prit finalement. Par la suite se fut les adieu. Doubhée était quelque peu déçu car, elle aurait peut-être voulu la suivre et découvrir des endroit de vampire pour son sillage de meurtre religieux.

-Adieu, Roween, et pour toi....bonne chance pour le chemin du repentir, mes déesses donnent souvent un coup de mains à ceux et celles qui cherche le droit chemin pour les brebis égarées. Tu peut toujours essayer, cela ne fait pas de mal.

Sur ses adieu désolant, Doubhée retourna dans les profondeur de la mer encore plus dangereux que sur la terre ferme car tu a des ennemis tout autour de toi comme dans une sphère de danger. Comme preuve un piranha lui fonça droit dessus mais l'ayant senti approcher à cause du courant marin, elle dégaigna sa dague aussi rapidement que son ombre et il se jeta la gueule grande ouverte sur la dague se tuant sur le coup apres quelques secousse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Halte au bord du lac   

Revenir en haut Aller en bas
 
Halte au bord du lac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un certain bord de mer...
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» A bord du Goeland
» Gare aux fromages géants au bord des routes suisses...
» Coucher de Soleil au bord de l'eau [Vanille et Canelle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Les Terres Franches :: Les Contrées Féériques de l'Ouest :: Les Grands Lacs-
Sauter vers: