Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 Kaelaan, ange condamnée à mort... [Fini!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaelaan Essiyaa
Inventeur
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 24
Localisation : chez moi

Feuille de personnage
Race: Ange
Classe / Rang: Chevalie
Camps: Neutre

MessageSujet: Kaelaan, ange condamnée à mort... [Fini!]   Mer 19 Juin - 21:27






Kaelaan Essiyaa
Oublier c'est avancer...





315ans - ♀ - Ange Althéa - Chevalier – neutre bon



BUTE OU QUETE

Faire reigner l'ordre et la paix au seins des terres franches

POSSESSION

une armure qu'elle ne quitte que rarement
armure:
 

Une Claymore nommée "la bonne amie" car tous ceux qui la voient dégainée désrent devenir ami avec Kaelaan. La lame est couverte de runes, l'arme est liée à elle et personne d'autre qu'elle ne peut s'en servire.
La bonne amie:
 

Une dague double simple et très bien équilliblée nommée Requiem... votre dernière danse...
Requiem:
 

Un simple arc qu'elle n'utilise que pour la chasse. (et son lot de flèches)
arc:
 

Ce dernier n'est pas une possession mais un esprit du metal... elle ne sait comment il s'est lié à elle... Elle le nomme Xeres. L'animal ressemble à un pégase fait tout de métal, il est très nerveux et ne se laisse pas approcher. Il peut même parfois se montrer violent avec Kaelaan qui est plus son amie que sa maîtresse. L'on peut parfois la voire perchée sur le dos de "l'animal" Mais cela reste très rare.

Xeres:
 

POUVOIRS

Tous les pouvoirs de Kaelaan la détruisent de l'interieur petit à petit... Ses ailes se changeant en métal... si elle en abuse trop (sauf pour le 1er) elle ne pourras plus jamais voler et finira peut être par mourire.

Pouvoir 1: Pour la demoiselle, n'importe quel métal est aussi légé que du papier, elle peut chiffoner une armure entre dans ses mains, à condition qu'elle la touche à mains nues...

Pouvoirs 2: Elle ne peut utiliser se pouvoirs sans Xeres. Le métal de l'animal est modelé par son ésprit pour devenir un nuage de papillons aux ailes tranchantes. Le problème est qu'elle aussi peut êetre blessée par ses propres armes. De plus, elle perd souvent consience après avoir utilisé ce pouvoirs car cela lui demande beaucoup d'energie et elle ne peut plus combatre pendent trois jours.

Pouvoirs 3: si il y a du métal autre que les armes et armures de ses enemis ou allier autour d'elle, elle le sent et peut le modeler à sa guise. Serpent ou autres créatures. Cela demande moins d'energie que le pouvoirs numéro deux, mais egige qu'il y ai la bonne quantitée de métal à proximité, soit dans un rayon de moins de 5 mètres.
_______________________________



DESCRIPTION PHYSIQUE



C’est une armure d’un mètre quatre-vingt qui entre dans cette taverne, une carrure à faire pâlir d’envie toute les prostituées fréquentant ce lieu. Elles s’approchent toutes de lui, se jetant presque sur ce bel inconnu, ce mystérieux chevalier. Les hommes crachent, le regardant d’un air mauvais. Jalousie ? Peut-être… Même celles qui étaient dans leurs bras se précipitent sur le nouvel arrivant. Son heaume cache entièrement son visage. Il semble si fort, porter ainsi une épée aussi lourde et une armure si imposante. A son dos, un arc et des flèches, est-il aussi puissant que furtif ? Les deux ne concordent pas vraiment. Une cape rouge trône sur ses épaules, flamboyante…
Toute les femmes se figent, toussant légèrement quand celui-ci s’adosse au bar sans faire attention, à elles, il retire son heaume et une épaisse chevelure rouge déferle autour de son visage, un visage fin, bien qu’avec des trait dur… trop fin pour être celui d’un homme en tous cas… Ses yeux sont bleus et ses lèvres rouges affichent une moue boudeuse. Elle darde d’un regard froid les filles de joie autour d’elle puis les hommes se trouvant là.  Il est vrai qu’une femme dans une si grosse armure ce n’est pas aussi attrayant qu’une prostituée, mais Kaelaan s’en fiche pas mal… Elle ce qu’elle veut, c’est une bière ! Elle se retourne et s’adresse au tavernier pour la lui commander. L’homme éclate de rire… Sa voix est fluette… C’est d’un bras qu’elle pointe sa claymore sous le cou de l’homme. La force qu’elle doit avoir pour porter une arme aussi lourde à bous de bras doit être colossale… D’une voix plus dure mais toujours aussi fluette, elle demande une chambre, le tavernier lui en indique une un étage plus haut lui délivrant les clefs, c’est d’un pas énervé qu’elle s’y rend, faisant claquer le métal de son armure.

C’est dans le grand silence qu’elle à installé dans la salle qu’elle réapparait, son corps est plutôt menu, une veste de cuir noir laisse apparaître tout son buste, mais l’on ne voit pas sa poitrine. Cette dernière est cachée par un bandage qui sert à en réduire la taille. Il est vrai que, se battre avec une poitrine opulente n’est pas chose facile… Alors, autant ne pas en avoir. Elle porte également un pantalon de cuir noir, à sa ceinture l’on remarque une dague affutée. Elle n’est pas couverte de dorures ou autre bijoux comme le serait une dague de femme, mais c’est une dague double et parfaitement équilibrée. Elle trancherait la gorge du premier qui oserait rire comme l’on tranche du beurre. Sa silhouette est vraiment très fine, presque chétive… alors que, cette même personne à portée à bout de bras une arme que n’utilisent que les hommes les plus forts… Il la darde de hauts en bas, elle est assez fine pour que ses muscles apparaissent presque… Sa peau est très pâle, presque transparente, ses mains semblent calleuses. Elle n’a pas les ongles long et bien entretenus de lady, mais des mains de battants. Sa démarche n’est  pas sensuelle, elle n’est pas virile non plus, mais la sensualité repassera plus tard pour elle…

Lassée de tous ces regards qui se posent sur elle, lassée de ces sourires amusés ou de ces questionnements sur sa force elle s’éclipse à nouveau, silencieusement.  C’est dans sa chambre que l’on peut voir toute sa féminité… car oui… elle est tout de même une femme, et une ange qui plus est… Il est dur d’avoir le corps d’un guerrier quand on est une femme. Soupirant elle se met ne devant un miroir, regrettant de ne pas avoir choisi d’être un homme… Elle a voulu être femme par amour mais son amour l’a poussée à avoir des regrets… Elle s’étire, tous son corps se tend et ses ailes grises apparaissent… Des ailes loin d’être les magnifiques ailes des autres anges… Les siennes sont grisonnantes, presque argentées… Elles donnent l’impression d’être faites de métal. En réalité, elles se changent petit à petit en métal… Dans son dos apparaît une large cicatrice, souvenir d’un combat avec un vieil ennemis. L’on peut également en voire une trônant fièrement sur son flanc, elle part de ses côtes pour aller mourir sur sa hanche. Encore un combat qui a mal tourné pour elle et surtout pour son ennemi. Sur son autre flanc sont graves à même sa peau une multitude de signes, des signes qui commencent à empiéter sur son dos, les noms de ses compagnons de guerre morts au combat… Elle a perdu beaucoup de ses amis lors de la bataille des anouatis eten garde un souvenir à jamais gravé sur sa peau…  


DESCRIPTION MENTAL



Imaginez, une femme, plutôt fine et à l’allure douce, dans un milieu d’hommes, comment doit-elle se comporter ? comment fait-elle pour se faire respecter ? Eh bien, elle fait comme Kaelaan, elle se montre tout aussi délicate que les hommes. En effet, elle n’aime pas se faire marcher sur les pieds, pour elle les hommes sont certes doués de force mais pour ce qui est de la douceur et la précision, on repassera… Alors, face à un autre chevalier, elle se montre dure et froide, droite et presque effrayante. Elle n’a pas peur des hommes, toujours armée elle n’hésite pas à menacer pour qu’on la laisse tranquille. Ce n’est en rien une preuve de méchanceté, Kaleaan est une fille très appréciée dans le milieu et particulièrement sympathique, mais il faut avouer que les premières rencontres avec elle sont toujours les plus effrayantes.  Pas qu’elle ne veuille pas devenir amie avec vous, mais elle ne veut pas qu’on la prenne pour une petite chose fragile. Elle est tout sauf fragile… d’après ce qu’elle dit… Pour ce qui est de ce qu’elle est… c’est une autre histoire.

Souvent victime de raillerie de ses comparses à cause de ses idées elle ne parle donc jamais de ses projets. Gardant secret les croquis qu’elle a fait. Elle aime étudier les oiseaux, en rêvant qu’un jour elle pourra remplacer ses ailes qui se meurent. Mais en attendant elle reste sur terre, se frayant un difficile chemin là où les femmes sont mal vue. Elle sait que ses tenues légères ne plaisent pas aux femmes des hommes qui viennent boir un verre avec elle. Elle espère qu’un jour elle ne seras plus cette fille qui bois beaucoup et qui n’hésite pas à fumer de l’opium, et manger des biscuits en partant en mission, biscuit qu’elle confectionne elle-même.

Avis à tout homme sensé de ce monde, oubliez les petit surnoms mignons comme poupée, princesse, ma belle, petite… et j’en passe… sinon, c’est votre masculinité qui sera mise à mal, elle déteste ce genre de surnom, cela lui rappelle de mauvais souvenir, elle entre alors dans une rage folle lorsqu’elle est nommée ainsi. C’est alors qu’elle devient dangereuse. Et… elle vise… Ceci n’est qu’un avertissement, je pense qu’une flèche ou un coup d’épeé dans cette partie du corps n’est enviable pour personne alors… attention à vous. Même si la jeune fille parait douce et qu’elle à la tête pleine de rêves, elle n’en reste pas moins une femme rusée et cultivée au caractère dur et très changeant, passant aisément de la discussion philosophique au combat.  Mais restant au final, d’un flegme poussant à la crise de nerf, elle se met parfois à crier à cause d’un surnom, mais sais se maintenir.




_______________________________


HISTOIRE




"Il y a toujours des pages à tourner
Même d’un livre que l’on veut garder fermer
Qu’on le veuille ou non on ne peut jamais vraiment oublier
Et pourtant… j’ai tout effacé."

Chapitre premier, l’histoire commence ainsi…

Cet histoire ne s’ouvre pas sur une naissance, elle commence bien avant cela. Rien de ce que l’on fait n’est inutile, tout à un impact sur le futur, une feuille que l’on foule, un homme que l’on bouscule dans la rue, une lettre que l’on écrit, un homme que l’on oublie, ou un dieu que l’ont pris. Maeya Essiyaa était à genoux devant la statue d’Ethan, ses yeux étaient rouges de larmes, ses mains jointes, son esprit suppliant…La jeune femme priait le dieu d’avoir un enfant, avant que son maris ne parte au combat. Elle voulait que, s’il meurt, celui-ci ait une descendance. Le désire de ne pas être seul, celui de se souvenir… Le souvenir est une chose importante, il est toujours nécessaire de ne pas oublier l’être aimé. Mais est-il judicieux de supplier à un dieu l’arrivée d’un enfant ? De l’amour de deux parents, nait toujours un enfant. Quel qu’en soit son apparence, quel qu’en soit sa race et ses mœurs, il devient alors l’être le plus précieux d’une vie, qu’elle soit aussi éphémère que celle d’un papillon, ou aussi longue que celle du vent. Un enfant est la suite de sa propre vie, il est l’aboutissement d’un mélange d’amour et d’amusement. Bien que la femme souffre dans le but de mettre au monde sa plus grande fierté, elle ne peut s’empêcher de l’aimer et de l’aduler. Il ne doit donc pas être la création d’un dieu, mais celle de l’amour…

Avant la naissance, il y a la conception, la gestation… L’attachement. La mère aime son enfant, elle caresse son ventre et sourit, elle souffre, elle grossit, elle aime et déteste…  puis le jour tant espéré arrive, allongée sur un lit, les jambes écartées, elle sert la main de son maris. Ses cheveux noirs sont collés par la sueur à son visage blanc, visage déformé par la douleur… Tous son corps est humide, son ventre gonflé commence à bouger, l’enfant se fraye un chemin. Naître et mourir reviens au même, dans les deux cas, l’on cherche à atteindre la lumière. Kaelaan l’a trouvé cette lumière, sous les yeux de son père et de sa mère. La famille aurait pu vivre heureuse, mais la guerre se préparait, et Adam Essiyaa était un haut archange, il se devait de mener le combat avec ses hommes… Peut-être n’allait-il jamais revoir sa femme et son enfant,  mais il devait accomplir son devoir et protéger sa famille… La petite grandit quelque année sans son père, mais il revint un beau jour. Le soleil se couchait au loin, l’ombre des hommes apparaissait à l’horizon. Maeya se précipita vers son maris, Kaelaan avait grandis, et elle aidait sa mère à accueillir et soigner les hommes. Mais ce qu’elle attendait le plus était de rattraper le temps perdus… L’on court toujours après son passé… un peu trop peut-être.

Chapitre second : La vie réserve des surprises… bonnes … ou pas…

Il est certes bien de naître, mais vivre est tellement mieux ! Cependant, à quoi la vie est-elle résumée ? Se nourrir ? Boire ? Rire ? Aimer ? Aimer est certainement la chose la plus difficile à faire… Elle pousse à faire des choix… Elle pousse à faire des erreurs… Kaelaan avait 100 ans ce jours-là, la cérémonie de passage à l’âge adulte était en ordre, elle allait choisir son sexe. Tout était clair dans la tête de ses parents. Le jeune ange qui avait toujours voulut se battre allait devenir un homme, rien n’était aussi clair dans la tête de Kaelaan. Que choisir, la voix de son cœur ? Deux s’ouvraient à elle… Celle de devenir un homme et un preux chevalier, ou celle de devenir une femme et de vivre avec l’être aimé. Un ange qui avait déjà fait le choix de son sexe, il était un homme. Kaelaan l’aimait plus que tout, capable de le suivre jusqu’au bout du monde… C’est donc, au grand étonnement de tout le monde que le preux chevalier devint une femme… Son père comme sa mère respecta son choix, l’homme qu’elle aimait fut fou de joie. Il la prit dans ses bras, couvrant ses lèvres de baisés passionnés. La vie allait devenir douce et belle pour la nouvelle donzelle.

Elle put toutefois devenir chevalier, sa capacité à porter le métal même le plus lourd lui était resté, ce n’était pas une force mais un pouvoir. Ethan avait-il exhaussé les vœux de Meaya ? Personne ne le saura jamais… La jeune fille vécus dans une maison d’Althéa avec sa moitié, elle était sur le point de devenir une puissante dirigeante de guerre, générale de l’armée angélique… cependant tout bascula… Le rêve devint cauchemar… Pourquoi ? Pourquoi la vie s’acharne t’elle parfois ? Kaelaan ne le savait pas… Mais ce qu’elle avait devant les yeux la glaça d’effroi… Son futur maris, avait une dague sanglante en main… le sang recouvrait son corps… et celui de son père. Adam était étendu au sol, mort de ses blessures… Kaelaan ne put comprendre ce qu’il se passa de suite… L’amour rend souvent aveugle, mais cette fois, la mort lui a rendu la vue. Elle voyait alors le monstre qu’elle avait épousé… Celui qu’elle aimait devenait petit à petit celui qu’à jamais elle détesterai… La vie est faite de surprise et de retournement… Un rien peut être magnifique, un tout peut être maléfique… l’on ne peut rien prévoir, tout est une question de hasard…

Chapitre troisième : Oublier est parfois synonyme d’avancer.

La perte de son père plus celle de son maris et la jeune femme fut détruite. Sa mère était là pour la soutenir, l’épauler et l’aider. Aider sa fille qui avait cessé toute activité… Elle avait arrêté de croire en la présence des dieux, elle avait arrêté de se battre, elle avait renoncé à son rang. Pour elle, continuer c’était oublier, oublier c’était traire… Les voyages, les amis… Rien ne lui rendait le gout de vivre, rien ne lui permettait de sourire… Perdue dans la torpeur de la tristesse, Kaelaan partit en pèlerinage. Elle voulait réfléchir, être seul, se retrouver. Elle fit sceller un cheval et partit vers la crypte du métal. Pourquoi aller là-bas ? Pour être enfin au calme, pour réfléchir et peut être pour oublier. Quoi de mieux que de vivre une aventure pour se sentir mieux ?  Peut-être oublier… Mais cela, c’était encore hors de question pour Kaelaan…

La crypte n’est pas seulement un endroit de repos, c’est aussi un endroit dangereux où il faut savoir combattre, un lieu où les esprits du métal règnent en maitres incontesté, ces êtres sont dangereux… puissant… agressif… Et personne n’y échappe, pas même Kaelaan… Que s’est-il passé ? Elle ne le sait pas… Simplement son réveille… Papillonnant des yeux, elle les ouvrit sur une masse sombre… Tout était encore flou autour d’elle, elle n’arrivait pas à bouger, elle avait du mal à respirer… La présence à ses côtés semblait ne pas la laisser, quelque chose la poussa légèrement, une tentative d’aide ? Très certainement…  Mais elle se sentait paralysée… ses ailes étaient lourde et lui faisaient mal, c’est petit à petit qu’elle se redressa, la présence à côté d’elle se dessina, un cheval, un cheval fait tout de fer… Un esprit du métal… D’abord effrayée la jeune femme recula rapidement, tombant à la renverse mais l’esprit la rattrapa d’un coup de tête. Pourquoi cet être de l’attaquait pas ? Pourquoi cette créature ne l’avait pas tuée ? Elle finit par enfin retrouver les esprits… ou presque… Elle ne se souvenait plus de son nom, elle ne comprenait pas pourquoi elle avait de telles ailes dans le dos… D’un pas lent elle marcha en direction de l’horizon. Elle ne savait pas où elle allait, elle ne savait pas où elle arriverait, simplement, elle marchait… L’esprit du métal la suivait… elle ne le remarqua que lorsqu’elle arriva en ville. Les anges autour d’elle se posaient des questions, que faisait-elle ici avec cette créature ?  Pourquoi ses ailes étaient-elles de cette couleur ? Pourquoi semblait-elle si mal en point… Kaelaan elle découvrait le lieu… Elle découvrait son propre village natal. Il avait à ses yeux un air de déjà vus, elle semblait avoir oublié son passage ici même sa mère qui lui ouvrait les bras ne lui disait rien. Qui était cette personne ? Que voulait-elle que faisait-elle ici ?

Kaelaan du tout réapprendre, voler, parler, rire, sourire, aimer… Elle avait tout oublié… La mort de son père, la perte de son compagnon. Sa mère regardait l’éprit roder autour de la maison sans comprendre, elle ne savait pas ce que cette créature voulait à sa fille… Les anges du village commençaient à calomnier Kaelaan… Sa créature leur faisait peur, cet être était dangereux et ne semblait pas prête à laisser tomber la demoiselle… Elle allait donc devoir partir. C’est au prix des larmes de sa mère qu’elle partit vers les terres franches sans rien savoir de son passé…


Chapitre quatrième : l’appelle du sang est le plus fort…

Chez les humains, la jeune femme put entrer dans l’armée humaine. Une simple combattante, jusqu’à ce qu’elle prouve sa valeur lors d’une mission… Celui qui devait guider l’équipe était tombé malade, personne ne voulait prendre les devants… Attaquer une wyrme n’était pas forcément du gout de la plupart de mercenaires de la mission. Ils ne voulaient pas être responsables de la mort d’un ami… C’est Kaelaan qui prit donc les devants, elle se promit de ne pas laisser mourir, et de, coute que coute les aider. La missions allait se dérouler dans les montagnes gelées, même si ils étaient 18, combattre une wyrme n’était pas une partie de plaisir, les combattants devaient être discrets, forts, savoir à quel moment attaquer et… éviter le miasme de la créature.

Blottis dans le flanc de la montagne, une wyrme énorme… Et ses hommes n’étaient que des humains… La bête devait facilement faire une hauteur de 15 mètres… Son souffle putride se mêlait au vent glacé de l’hiver éternel de ce lieu. Ses grandes ailes verdâtres suintaient de miasme, les entrailles de la bête sortaient de son poitrail glacé… Certains hommes s’arrêtèrent pour vomir leurs tripes un peu plus loin, les plus téméraires suivirent la jeune femme, les pleutres partirent en courant. Il n’était plus que dix face à la bête, don 3 malades… Kaelaan savait que c’était un combat perdu d’avance… Mais elle ne voulait pas renoncer, sa mission était de tuer cette bête du fond de âges, tuer cette créature infâme qui rodait autour de villages humains et tuait le bétail et les hommes…  Elle sortit sa claymore dans la plus grande discrétion, l’on entendit à peine le fer frotter contre le fourreau. Cependant cela suffit pour réveiller la bête qui, folle de rage d’avoir été réveillée en plein rêve et très certainement affamée poussa un long cri de rage, éclaboussant au passage les hommes et Kaelaan de son immonde bave putride… Et très certainement de quelques restes de ses repas… L’un des hommes fut assommé par le reste d’un bras droit couvert de sang…

Ils donnèrent rapidement l’assaut, mais qu’est-ce qu’une poignée d’humains face à une telle créature ? Un cornet de frites… Ils affaiblirent l’animal, mais, un par un se firent dévorer tout rond, ou presque… Particulièrement agacé, Xeres devint de plus en plus violent… Il ne supportait pas de voir Kaelaan ainsi malmenée, l’éprit se servit de la force de son ami pour gagner la sienne, il se transforma alors en une nuée de papillons aux ailes tranchantes, scarifiant à mort l’animal qui, dans un dernier geste de rage, donna un grand coup de griffe dans le dos de la jeune fille. Une marque qui lui restera à jamais… Souvenir du jour où elle à faillit perdre ses ailes… Certains hommes avalés trop rapidement purent sortir du ventre de la bête, certains avaient une partie du corps brulée par les suc gastrique, d’autres étaient dans de pires états, Kaelaan était étendue au sol, inconsciente…

Chapitre final : Du chaos nait l’ordre

« Madame, quels sont les ordres ? »

Le chevalier tourna la tête vers un emplacement vide… La jeune femme était déjà partie à l’assaut, sa claymore en main. Son cheval de métal courait à toute vitesse et ses hommes la suivirent bien vite. Ses exploits face à la wyrme avait fait d’elle une légende, elle était maintenant générale de l’armée humains, plus exactement général du second bataillions, celui qui s’occupait des missions à risque. Mais cette fois, ce n’était pas une mission à risque, cette fois, c’était la guerre… Les vampires les drow et les démons étaient allier, les gardiens étaient de la partie… C’était la guerre sur le barrage… Le sang coulait, les épées s’entrechoquaient. Les anges avaient sagement attendus d’être sûr de la participation des hauts démons pour attaquer… la triade était-elle toujours aussi sotte ? Laisser les humains pris ainsi entre les vampires les drow et les démons ? Les démons étaient de très bon combattants, puissant en magie et au corps à corps, les drow étaient furtif, sauvage, et avec les vampires d’excellent combattants de nuit. Las vampires quant à eux étaient rapides, silencieux et surtout … immortel… Presque invincibles…  Le combat n’était pas équilibré, mais comme toujours, les hauts dragons, trop fières et les anges, trop cupides n’attaquaient pas…

Les humains avaient l’avantage du nombre, le combat était rude mais pas perdu, et, les gardiens venaient porter leurs aides. Jusqu’à ce que Shrikan Tatsu se mêle à tout cela… Dragons de glace, êtres de glace en tous genres… Pourquoi ? Pourquoi semblait-elle si énervée ? La général partit au galop pour aider au massacre, mais le cataclysme n’était pas pour l’aider, à dire vrai, il n’aidait personne… Le combat fini, la jeune femme s’occupa rapidement des blessés… Elle était l’un des seul encore débout… Beaucoup de ses hommes avaient payés le prix fort… Hommes qu’elle ne voulait jamais oublier… C’est en angélique qu’elle grava leurs noms sur son flanc, une centaines de noms, gravés à la dague sur sa peau blanche… L’alliance démoniaque était enfin dispersée… Mais ils n’allaient pas en rester là… cette humiliation était une de trop… Kaelaan le savait… Bien que son bataillon fut celui qui ai le mieux survécut elle ne voulut pas rester générale… S’en voulant d’avoir perdue autant d’hommes…







Code présent dans le règlement:

Taomi ©



Dernière édition par Kaelaan Essiyaa le Jeu 20 Juin - 16:45, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Handoar
Grand Shaman
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 23
Localisation : La ou je suis ....

Feuille de personnage
Race: Anima-Vampire
Classe / Rang: Maître Chaman
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Kaelaan, ange condamnée à mort... [Fini!]   Jeu 20 Juin - 8:04

Hop Hop hop ! Donc déjà bravo pour ton histoire je la trouve originale et intéressante et tu auras droit à un cookie (oui je t'ai reconnu mouahaha). 

Sinon il y a juste quelque chose qui me dérange au niveau de la personnalité. Tu dis qu'elle est rêveuse, douce mais que d'un autre coté mieux vaut pas se moquer d'elle sous peine de voir ses armes de près. Donc je trouve ça un peu contradictoire et je voulais si c'était jute un coté légèrement bipolaire ou une façade? Voilà voilà...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaelaan Essiyaa
Inventeur
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 24
Localisation : chez moi

Feuille de personnage
Race: Ange
Classe / Rang: Chevalie
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Kaelaan, ange condamnée à mort... [Fini!]   Jeu 20 Juin - 10:57

Merci mon ptit Hando ♥ 

pour son caractère il est volontairement bateau, parce que l'on apprendra en RP que c'est une facade pour se protéger. Comme il est dit, elle est une femme qui doit s'en sortir dans un milieu masculin ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Handoar
Grand Shaman
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 23
Localisation : La ou je suis ....

Feuille de personnage
Race: Anima-Vampire
Classe / Rang: Maître Chaman
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Kaelaan, ange condamnée à mort... [Fini!]   Jeu 20 Juin - 16:28

D'acc je comprend un peu mieux, c'était un peu floue dans ma tête (comme d'habitude) mais bon pas de problèmes pour moi, attend la validation par la grande modo et c'est bon :P (j'aime les complications )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaelaan Essiyaa
Inventeur
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 24
Localisation : chez moi

Feuille de personnage
Race: Ange
Classe / Rang: Chevalie
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Kaelaan, ange condamnée à mort... [Fini!]   Jeu 20 Juin - 16:31

Laisse moi finir mon histoire XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 23
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: Kaelaan, ange condamnée à mort... [Fini!]   Jeu 20 Juin - 18:13

Plop ! :)
Comme l'a dit Hando, ton histoire est géniale et je l'aime beaucoup ! C'est si bien écrit très cohérent. Il y a juste quelque chose que je ne comprend pas (peut être que j'ai loupé une ligne, hein !): comment l'esprit de métal se retrouve-t-il auprès d'elle ? Est-il lié à quelque chose qu'elle à en elle ?
J'aimerai juste que tu m'éclaire sur ce point ! 
Sinon, je n'ai rien à redire, à part que Kaelaan me fait un peu penser à Kayle de Lol (mon dieu, je deviens geek..)
Voilà :)

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaelaan Essiyaa
Inventeur
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 24
Localisation : chez moi

Feuille de personnage
Race: Ange
Classe / Rang: Chevalie
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Kaelaan, ange condamnée à mort... [Fini!]   Jeu 20 Juin - 18:15

Justement, le fait est qu'on ne sait pas comment Xeres s'est lié à Kelaan elle vas chercher à le découvrir en RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kaelaan, ange condamnée à mort... [Fini!]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kaelaan, ange condamnée à mort... [Fini!]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pan t'es mort [fini]
» Nagash, Bersecker de la Mort [FINI]
» Ange et Démon (mort d'Aaron juste avant la fin de l'event)
» Danaël Ashlott- L'ange des Mémoires [Fini ...ou pas ]
» Collecteur d'âmes ou l'ange de la mort est à vos côtés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Coté Personnage :: Fiches de Présentation :: Fiches acceptées :: Anges-
Sauter vers: