Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 Une taverne pour tous (libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Antillia
Seigneur Vampire
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 28
Localisation : Qui sait?

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Seigneure vampire
Camps: Chaos

MessageSujet: Une taverne pour tous (libre)   Sam 15 Juin - 22:02

La pression des évènements se sentaient dans les villages côtiers comme dans tout le pays.  L'ombre de la mort de la gardienne ainsi que la menace de l'invasion des démons rendaient tous et chacun nerveux et inquiet, ce qui nuisait au commerce.  Mais un des commerces qui se trouva plutôt en pleine expansion pendant ces évènements fut les établissements de ''relaxation'', bordel, taverne et auberge connaissaient tous un essor d'activité.  Les hommes voulaient oublier le danger qui les guettait alors beaucoup se tournèrent vers l'alcool pour le faire.  Ce qui nous amène à une jeune serveuse du nom de Violette.  

Spoiler:
 

Avec l'augmentation des clients, le propriétaire de la taverne avait donc été obligé d'engager plus de personnel et la jeune fille en faisait partie.  Bien qu'il ne l’a jamais vu avant et que personne ne semblait la connaître, accepter de la prendre s'était dévoilé être une excellente idée malgré les problèmes qui venaient avec elle.  Elle travaillait bien et les gens adoraient son attitude positive malgré la noirceur et la corruption.  Le problème?  C'était une vampire.  Et peu importe si elle n'était pas agressive ou encore ne laissait pas les gens morts sur son passage, elle devait néanmoins se nourrir régulièrement.  Et cela sans compter sur le fait qu'après les dernières guerres les relations entre les deux races étaient plus que misérables.

Mais il ne connaissait même pas le pire.  Il ne s'agissait pas simplement d'une vampire mais l'une de leur seigneur.  Se mêlé entre les humains et travailler comme serveuse était simplement son dernier passe-temps.  Mais cela allait probablement finir dans quelques temps.  Elle avait quitté le royaume des vampires sans laisser de trace et elle commençait à entendre des échos de problèmes à nouveau.  Mais pour l'instant, un nouveau client venait d'entrer dans la place alors elle se dirigea vers l'entré pour l'accueillir :


-Bonjours et bienvenue à la taverne de la tempête foudroyante, que puis-je faire pour vous?


Dernière édition par Antillia le Dim 16 Juin - 23:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une taverne pour tous (libre)   Dim 16 Juin - 20:01

Les Côtes du Nord, certainement une des plus belles régions d'Artanye, j'y étais déjà allé quelques fois pour quelques petits tournois, cela distrayait la population de marins ivrognes. Un endroit aussi magnifique que dépravé, surtout vu les évènements frappant le Royaume. J'étais arrivé dans une ville de taille moyenne, son nom était sans importance et les seules véritables attractions étaient les tavernes et bordels parsemant cette cité. Je n'étais pas venu pour boire ou pour polir mon glaive au bordel, la côte du Nord était un endroit stratégique, bien que les marins sous ivresse ou les filles publiques ne soient pas d'une grande utilité, mais leur flotte avait du potentiel, pouvoir déplacer des troupes par la mer ou effectuer un blocus sur Sar'Hetsu se révéleraient incroyablement intéressant. J'avais déjà bien évidemment une renommée dans cette région, mais je devais rencontrer un informateur, connaître les gens à influencer et mes alliés me serais utile, mon informateur était un habitant de la région et m'avait donné rendez-vous à mon étonnement non pas dans un bordel mais dans une taverne.
Cela était pour le mieux, je ne me sentais pas à mon aise à côtés de fille de joie et puis me voir à côtes de telles femmes jetterait l’opprobre sur la réputation de ma Maison. J’étais donc arrivé après plusieurs heures d’errance à travers la côté dans ce port pittoresque où s’amassait nombre de marins sous ivresse avec à leur côté les habituelles compagnes d’une nuit que nous produit ce genre de lieux. J’avais passé plusieurs minutes à chercher cette auberge à l’entrée de ce port. J’étais censé attendre mon contact à l’entrée de la taverne, mais le froid et le fait qu’au bout de quinze minutes nul ne soit venu à ma rencontre m’avait convaincu de rentrer pour l’attendre. L’intérieur était bien différent de cet extérieur donnant directement sur ce port rongé par la vermine et la moisissure, cette taverne n’était certes pas un château mais il faisait chaud, il y avait un peu d’ordre et du personnel ayant l’air à peu près heureux.
Mon entré avait quelque peu attiré l'attention de quelques clients, les marins de l'extérieur étaient tellement ivre que même un dragon ne les auraient pas impressionnés, mais ces clients ne devaient pas avoir l'habitude de voir un chevalier de si haute renommée dans un lieu comme celui-ci. Je ne me cachais pas et était venue parer de mon armure, de Cros Sanglants et de ma sempiternel barbe de quelques jours non rasé. Je n'avais pas eu le temps de m'approcher du comptoir qu'une magnifique jeune femme, une serveuse vint à ma rencontre, voir une si belle créature dans un tel lieu me donna le sourire, je pourrais bien attendre mon informateur en mangeant un petit peu et me faire servir par des dames si gracieuses me plaisait bien. Je pris donc comme à mon habitude la main de mon interlocutrice et y déposait déjà un petit baiser, puis avec mon plus beaux sourire lui répondait comme à une véritable dame.
-Sir Aegan de la Maison Castamere pour vous servir ma Dame, je viens ici m’abrité de la pluie autour d’un bon repas et d’un peu d’eau, mais la vue d’un visage aussi gracieux est la plus belle des récompenses pour un humble chevalier tel que moi.

J'aimais assez parler ainsi aux dames, j'avais toujours eu de mon mentor une éducation de gente homme envers les femmes, peu importe leur rang ou leur apparence elles méritaient le mieux qu'un homme à leur offrir. Peut être pourrais-je passer un peu de temps en compagnie de cette jeune demoiselle, cela pourrait être amusant. Et puis cela ferait passer le temps en attendant que mon retardataire de contact n'arrive ...
Revenir en haut Aller en bas
Antillia
Seigneur Vampire
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 28
Localisation : Qui sait?

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Seigneure vampire
Camps: Chaos

MessageSujet: Re: Une taverne pour tous (libre)   Lun 17 Juin - 1:25

Le nouveau client se séparait du reste des alcooliques avec fracas.  Plutôt qu'un vieux marin parfois pervers empestant l'alcool avant même d'avoir commencé à consommer, il s'agissait plutôt d'un chevalier.  Elle ne connaissait pas vraiment la politique humaine par manque d'intérêt alors le nom de sa maison ne lui dit rien.  Mais puisqu'il jouait la carte de la galanterie, elle choisit d'entrer dans son jeu.  Elle sourit donc à son compliment et lui prit la main pour l'entrainer avec elle en lui disant :

-Ça ne fera pas l'affaire.  Vous êtes ici pour vous détendre et c'est à moi de vous servir, pas le contraire.  Aller, assoyiez-vous pendant que je vais vous chercher un menu et de l'eau à boire.  Oh et hum... merci du compliment.

Elle finit donc de l'amener à une table vide et repartit en direction du comptoir.  La soirée allait être intéressante.  D'abord ils avaient un invité de choix mais elle s'était subtilement arrangée pour y ajouter un peu de piquant.  D'abord, il allait surement remarquer sa force surnaturelle alors qu'elle l'avait tirée de force jusqu'à sa table.  Comment allait-il réagir à cet élément?  Elle avait hâte de voir.  Et de deux, elle avait répondu positivement à son intérêt pour elle.  Elle avait plutôt l'habitude de repousser les avances alors qu'un étranger arrive et emporte instantanément la ''plus belle serveuse'' allait probablement faire des jaloux chez les réguliers de la taverne.  Et les hommes, lorsqu'ils sont emplis de jalousie, agissait souvent stupidement.  Elle finit donc de verser un grand verre d'eau puis le rapporta avec le menu jusqu'au chevalier.  Elle prit ensuite place face à lui et lui dit avec un sourire :

-Ça ne vous dérange pas si je m'assois avec vous en attendant que vous fassiez votre choix?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une taverne pour tous (libre)   Lun 17 Juin - 17:48

Peu de femmes résistaient à mes charmes et à ma courtoisie, je dois bien avouer que j’aimais aussi leur faire cette impression, ce qui ne devait pas être bien difficile avec le comportement des hommes de nos jours, tous sans aucune grâce ni honneur. Elle devait fréquenter jours après jours nombre d’hommes aussi délicat qu’une horde de barbare, des marins ivrognes et des voyageurs n’ayant pas cuissé depuis des semaines. Je n’avais pas ce genre de comportement avec les Dames à ma grande fierté. Mais je ne pus pas penser à cela bien longtemps qu’elle me rappelait que c’était à elle de servir, cette petite remarque me faisait esquisser un léger sourire qui fut bientôt perturber par cette serveuse elle-même. Elle m’avait pris la main et tirer jusqu'à une place comme si j’étais en mousse, ce qui je l’avoue était assez impressionnant pour une fille telle qu’elle, en un rien de temps j’étais assis et elle m’avait servi un verre d’eau, s’apprêtant déjà à m’apporter la carte des menus. Cette force était impressionnante, mais restait possible pour une femme s’entrainant régulièrement, ou alors elle était tout simplement une anima.
De nombreux animas travaillaient dans ce genre d'établissement, subissant généralement les brimades des humains bien trop raciste pour voir qu'ils n'étaient pas les ennemis de notre peuple. A vrai dire cette petite serveuse était rafraichissante à regarder et cela me fit un grand plaisir de l'entendre me demander si elle pouvait s'asseoir à mes côtés. Je m'écartais un peu pour laisser de la place à cette magnifique femme se placer juste à côté de moi, l'enjoignant en lui prenant la main doucement. Cela avait l'air de faire bien des envieux, elle ne devait pas s'asseoir à côté du premier venu souvent, et ils devaient avoir une furieuse envie de s'amuser un peu avec elle, en véritables brutes qu'ils sont. Une fois la serveuse à mes côtés j'entrepris de me désaltérer un peu avant de commencer à converser, portant le verre délicatement à mes lèvres, en buvant une courte gorgé avant de sourire à ma compagne, reposant le verre.
-Je serais honoré de partager quelques instants vote compagnie ma Dame, mais à mon grand désarroi je vous annonce que je ne devrais pas vous coûter bien cher, je ne bois pas d’alcool. J’espère que vous trouverez ma compagnie agréable car la votre me l’est sans aucun doute ma Dame.
Délicatement je saisissais la main de la serveuse, y portant un deuxième baiser, un sourire parcourant mon visage et mon autre main montrant en évidence Crocs Sanglants, mon épée aux ivrognes qui auraient quelques idées dernière la tête et tenteraient de gâcher ma soirée. J’espérais juste que la soirée ne soit pas trop mouvementée, que le repas soit bon et que je passerais un bon moment avec celle dont je ne connaissais même pas le nom à l’heure actuelle. Cela allait être une grande soirée, j’en étais convaincu et finalement espérait que mon contact aurait plus de retard, nous pourrions ainsi converser plus longtemps.
-Je me suis présenter et je ne connais même pas votre nom, je serais fort aise de la connaitre Dame…. ?
Revenir en haut Aller en bas
Antillia
Seigneur Vampire
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 28
Localisation : Qui sait?

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Seigneure vampire
Camps: Chaos

MessageSujet: Re: Une taverne pour tous (libre)   Lun 17 Juin - 19:10

L'homme, dans sa galanterie de chevalier, accepta son offre en lui tendant la main pour qu'elle s'installe à côté de lui.  Cela lui donna donc le temps de pouvoir un peu mieux l'observer pendant qu'il faisait une courte pause pour se désaltérer.  Elle avait déjà observé ses grands yeux bleus perçant et sa crinière blonde très bien entretenu, il s'agissait donc probablement d'un chevalier à la noble descendance s'il avait le temps de prendre autant soin de son physique.  Son corps était définitivement celui d'un guerrier, grand, athlétique et musclé.  Et pour confirmer son premier doute, l'expertise avec laquelle son armure avait été faite sur mesure en plus de ses décorations indiquait une assez grande fortune.  Ce n'était donc pas qu'un simple et humble chevalier comme il s'était présenté mais une personne plus importante.  Maison Castamere avait-il dit... s'il l'avait nommé c'est qu'elle était probablement importante.  Du sang noble coulait donc dans ses veines... cette idée lui plaisait bien.  Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas eu un... repas de ''qualité''.  Elle se secoua la tête pour éviter que son imagination de s'en aille trop long, ce n'était pas le moment d'y penser, elle ne savait même pas pourquoi il était ici.  Elle utilisa donc sa question pour détourner son esprit :

-Désolé, je suis tombé dans la lune pendant un instant.  Pour ce qui est de mon nom, j'aime bien que vous m'appeliez ma Dame mais vous pouvez m'appeler Violette aussi.

Elle devait se ressaisir un peu.  Elle avait l'air d'une gamine devant un coup de foudre.  Bon ce n'était pas complètement faux dans un certain sens mais bon, elle ne devait pas le laisser paraître.  Ou pourquoi pas?  Il s'agissait d'un rôle comme d'un autre.  Et puis il l'intriguait actuellement.  S'il ne venait pas se désaltérer avec de l'alcool, que faisait-il ici?  Elle continua donc son jeu en tentant d'en apprendre plus :

-Si ce n'est pas trop demander, pendant que vous regardez le menu, vous pouvez me dire pourquoi vous êtes ici si ce n'est pas pour boire un coup?  Ou plutôt, je ne sais pas, si vous avez d'autres choses en tête pour plus tard...

Ok, elle n'avait pas prévu que ça sort ainsi.  Réalisant ce qu'elle disait, elle détourna rapidement la tête.  Là on dirait juste qu'elle était en train de le draguer.  Ok, pas de problème, elle avait juste besoin de se ressaisir quelques instants.  Ça faisait trop longtemps qu’elle jouait à faire la simple serveuse et avait attrapé certaines mauvaises habitudes.  Et puis avec un peu de chance, il croirait que ses agissements étaient simplement par gêne avec un peu de maladresse.  Elle se leva donc et tenta de marmonner une excuse pour s'éloigner un moment :

-Euh... je vais voir si un autre client n'aurait pas besoin de moi.  Faites-moi signe si vous voulez quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une taverne pour tous (libre)   Lun 17 Juin - 19:59

Le nom de la serveuse m'avait fait sourire, j'aurais bien ri si elle n'avait pas continué à parler, Violette, son nom s'accordait parfaitement avec ce qu'elle était, certaines personne ont cette caractéristique. Je sentais que je l'impressionnais, un chevalier tel que moi ne pouvait produire qu'un effet pareil, surtout en prenant en considération sa compagnie habituel ou la chose la plus impressionnante qu'ils puissent lui procurer était de rester sobre. Violette m'avait donné faim en parlant de menu, je m'attelais donc déjà a imaginer ce que je pourrais prendre, les auberges n'avaient généralement que les mêmes menus à peu de différences près, peut être même que j'offrirais à violette de rester en ma compagnie accompagnait d'un repas offert. Je pensais tout du moins à cela avant que la pauvre serveuse ne s'emmêle dans ses paroles et ne me dise des paroles ma foi assez ambigu, certainement bien plus pour les marins en manque de femmes et très certainement saoul. Cette idée me traversa l'esprit, bien que je ne fusse pas un homme aux multiples conquêtes comme certains chevaliers pensant et combattant avec la mauvaise lance sur le mauvais champ de bataille perpétuellement.
Mais je pouvais bien profiter un peu de la conversation avec une jeune et jolie serveuse, puis voir où les choses nous emmèneraient,en vérité cela aurai bien peu de chances d'arriver,j'étais un homme galant et charmeur, mais être avec une femme me mettait mal à l'aise, je ne sais pas pourquoi, ce n'est pas que je ne les aimais pas mais je me sentais minuscule par rapport à elle . Mais l'idée parti aussi vite qu'elle était venue, après tout j'attendais quelqu'un qui ne semblait pas vouloir venir, ce qui était assez gênant, mais je devais tout de même l'attendre. Je me contenterais seulement de discuter avec la sympathique Violette tout en faisant mourir de jalousie tous les hommes dans la pièce, mais avant cela il me fallait calmer cette pauvre femme.
Elle s’était rendu compte de sa maladresse et avait dû voir mon léger sourire amusé lorsqu’elle s’était embrouiller, je ne pouvais pas indécemment laisser une Dame dans un tel embarras et m’en délecter, ainsi elle se préparait à partir, beaucoup trop gêner pour continuer la conversation avec moi. Cela m’amusait beaucoup, non pas que sa gêne soit drôle, mais une partie des femmes étaient toujours gêner lorsqu’un homme leur faisait un vrai compliment et qu’elle y répondait favorablement, cela était malheureux qu’elle n’ait pas l’habitude d’une telle attitude de mes homologues poilus.  Toujours avec le sourire je pris rapidement la main de Violette et disait à moitié entre un ton réconfortant et le rire ce que je pensais.
-Eh bien Dame Violette, je me sens désoler d’être la cause de votre gêne, mais sachez que je ne vous juge nullement, restez donc à mes côtés, prenez une petite pause et dégustez vous aussi un repas en ma compagnie, je paierais les dommages fait à votre employeur ma Dame. Ne vous inquiétez pas, j’ai tout mon temps pour converser et à vrai dire je ne sais point ce que je ferais plus tard. M’accorderez-vous l’infime honneur de siégez à vos côtés ma Dame ?
Je voulais montré à la serveuse, qu’elle était la bienvenue à ma table et que peu importe son comportement ou ses allusions je la respectais toujours autant, après tout ce n’est que la base le respect, la galanterie et la courtoisie envers les femmes de tout âge, elles en avaient bien besoin en ce monde….
Revenir en haut Aller en bas
Antillia
Seigneur Vampire
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 28
Localisation : Qui sait?

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Seigneure vampire
Camps: Chaos

MessageSujet: Re: Une taverne pour tous (libre)   Mer 19 Juin - 2:07

Elle se maudit intérieurement.  Son stratagème avait très bien marché.  Trop bien marché.  Il y avait cru alors donc naturellement il la rattrapa alors qu'elle tentait de partir.  Évidement qu'il allait la retenir s'il croyait qu'elle partait simplement par gêne.  Mais il y avait quelque chose de bien plus étrange.  Il était tombé tête première dans son bluff mais pourtant elle n'avait pas le goût d'en profiter.  Pourquoi pas?  Après tout ce n'est qu'un humain qui est facilement tomber pour ce qui est pas mal juste de la poudre aux yeux, il le méritait.  Après tout il jouait probablement la carte de la galanterie lui aussi comme un masque, simplement pour la charmer.  Il ne la charmait pas du tout mais pourtant l'effet semblait tout comme.

Non, tout ça n'était qu'une simple erreur. Il lui fallait définitivement un grand changement d'air bientôt.  Après tout il commençait à lui faire ressentir quelque chose... Non!  Elle ne pouvait pas se permettre de telles pensées.  Si elle était ici ce n'était que pour s'amuser et il était la victime parfaite.  Pourquoi devait-il être aussi réceptif à ses erreurs?  S'il avait eu un doute sur son caractère, ça lui aurait paru comme un défi et elle aurait donc sauté dessus sans aucunes arrière-pensées.  Mais là... c'était un problème.  Même son plan initial avait échoué.  Il n'avait absolument rien dit ni fait par rapport à sa force et il avait bien fait attention d'agir de sorte à refroidir les ardeurs des potentielles distractions.  Il lui faudrait donc être plus agressif.  Elle avait été prise par surprise par son désir pour son sang, ce qui n'était pas très loin d'un vrai désir charnel.  Mais là il attendait encore sa réponse et il lui faudrait lui en procurer une bientôt.  Elle prit donc une grande respiration et se détendit avant de faire un simple oui de la tête avant de se rasseoir.  Elle se retourna vers lui et lui demanda en le fixant dans les yeux :


-Pourquoi ne pas avoir relevé mes agissements à votre arrivée?  C'est à peine si vous avez levé le sourcil lorsque je vous aie trainé jusqu'ici.  Vous devez donc vous douter que je ne suis pas une simple humaine.  En fait, il n'y a rien sur ce menu qui ne pourrait vraiment me rassasié.  Est-ce que vous voudriez vraiment passer la soirée avec moi?

Bon, l'agressivité était dans ses objectifs mais pas la franchise.  Ça lui était simplement venu tout seul.  Probablement parce qu'il avait tout pris les mensonges et les supercheries qu'elle lui avait lancé comme si de rien n'était.  Et puis, s'il y avait trop d'oreilles indiscrètes près d'eux, son secret se dissiperait rapidement.  Pas de problème, elle ne pensait pas rester encore longtemps.  Après tout, le désir de partir lui prenait déjà depuis un moment.  Ce chevalier serait simplement une nouvelle expérience avant son départ.  Et puis, sa réponse pourrait la surprendre.  Elle attendit donc patiemment sa réponse, continuant de le fixer dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une taverne pour tous (libre)   Sam 22 Juin - 21:13

La pauvre serveuse avait l'air torturé, c'est incroyable cette expression, cet air qu'on les gens quand ils sont gêné, je l'avais vu bien des fois cette expression mais il n'y avait pas que cela, mes quelques soupçons sur sa nature avait été balayée en quelques secondes. La serveuse était donc une non humaine, cela était l'autre source de sa gêne, elle devait s'en vouloir de m'avoir tiré avec une force qu'elle n'était pas censée avoir, elle devait donc être une animae tout simplement, bien des anima ayant une apparence humaine et une force hors du commun. Cela restait tout autant amusant qu'auparavant, je devais vraiment m'ennuyer dans à cette étape de ma vie pour me délecter autant de sa gêne, d'autant qu'elle était devenue assez provocatrice, peut être pas dans ses paroles mais dans ce qu'elle laissait entrevoir de la suite de notre soirée. Je dois avouer que de telles avances me flattaient et confirmait mon désir de passer la soirée avec elle, passer la soirée voulant dire surtout mange un bon repas dans l'état des choses. Cette femme avait une présence agréable alors qui sait, peut être passerais-je un peu plus de temps avec elle juste après, enfin si elle arrive à décrisper le rigide chevalier que je suis. Je me devais tout de même de lui répondre en parfait chevalier, les plaisanteries grivoises n'étaient destinées qu'aux hommes et encore. Comme à mon habitude, je prenais mon plus beau sourire pour répondre à cette Dame demandait impatiemment à passer tout son temps à mes côtés.
-Et Pourquoi pas ma Dame ? Je porte bien peu d’attention à la nature de mes interlocuteurs du moment qu’ils ne veulent pas me tuer ou ce genre de frivolités. J’ai côtoyé bien plus de non humains que la plupart des humains, pour répondre à votre seconde question ma Dame, j’aimerais grandement passer plus de temps avec vous. A vrai dire mon voyage m’a donné terriblement faim, alors à moins que vous ne vouliez que je pille allègrement votre garde mangé, je propose que nous dînions dans cette modeste taverne.
Elle avait impatiemment attendu ma réponse, son envie de me dévorer tout cru devait être vraiment forte, je n'avais jamais compris pourquoi les Dames me trouvaient aussi irrésistible, cela devait être mes manières et mon apparence si peu commune aux Castamere. Les Dames aimaient qu'on les respecte et surtout cela me donnait un côté original, les chevaliers étant encore une source de profonds fantasmes chez ces demoiselles n'attendant que je ne les délivrent de leur morne vie, de leurs tours, ce genre de choses. Je passais toujours mon chemin, bien généralement ces jeunes femmes étaient tout juste sortie d l'adolescence, leur sens encore tout en émoi, je n'aimais pas profiter des gens. Mais cette serveuse n'était assurément pas en émoi sur mon statut de chevalier, elle devait terriblement s'ennuyer pour commencer à me faire ces allusions au bout de, eh bien de même pas 5 minutes. J'espérais seulement qu'elle n'était pas une dangereuse tueuse à la solde du faux roi ayant pour but de lentement me torturer avant de m'exécuter, cela serait fâcheux, mais une bonne explication pour pourquoi tant de rapidité dans notre relation. Peut importait la raison au finale, avant d’entreprendre quoi que ce soit j’étais bien décidé à me rassasier, il est vrai que des heures ininterrompues de galop sur ce maudit cheval m'avait donné la plus grande faim. Enfin, je me disais que la soirée allait être bien longue, peu importe sa finalité.....
Revenir en haut Aller en bas
Antillia
Seigneur Vampire
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 28
Localisation : Qui sait?

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Seigneure vampire
Camps: Chaos

MessageSujet: Re: Une taverne pour tous (libre)   Lun 24 Juin - 3:14

OK, sa réponse l'avait bel et bien surprise mais dans une direction auquel elle ne s'attendait pas.  Est-ce que cette méthode de parler à double sens s'était encré depuis longtemps dans son comportement?  Elle l'avait pratiqué à quelques reprise, oui mais au point que ça en devienne une habitude?  C'était décidée, elle partirait probablement le soir même.  Il ne restait que la question du chevalier.  C'était assez inhabituel pour un humain d'éloigner du revers de la main la question de l'identité lorsqu'ils avaient affaire avec un vampire.  Même ceux se disant ouvert aux autres races gardaient une certaine prudence envers les membres de sa race.  Et avec raison, après tout ils constituaient leur principale source de nourriture.

Mais il y avait une autre possibilité à son comportement.  Il n'avait pas encore comprit ce qu'elle était.  Cela semblait possible considérant qu'il semblait dire qu'il voulait qu'elle mange avec lui dans la taverne.  À moins qu'il ne s'y connaisse beaucoup et sache que les vampires peuvent manger de la nourriture ordinaire aussi, il semblait plus probable qu'il la méprenait pour autre chose.  Mais s'il était venu jusqu'à ce point sans le découvrir, pourquoi lui gâcher la surprise?  Après tout, elle ne planifiait pas de le ''tuer ou une autre frivolité comme ça''.  Combien d'indices pouvait-elle laisser tomber avant qu'il ne le réalise?  Ou peut-être même pouvait-elle tenté de lui prendre son sang sans qu'il ne le sache?  Ça, c'était un défi qui l'intéressait.  Mais même avec quelqu'un comme lui ça serait difficile d'exagérer à ce point.  Elle décida donc de se gagner un peu de temps et se leva en prenant le menu et lui dit :


-Très bien, puisque ma nature ne semble pas vous déphaser, j'accepte de vous tenir compagnie aussi longtemps que vous le voudrez.  Et pour ce qui est du repas, la seul chose que je saurais vous recommander sont les fruits de mers, une petite spécialité de la place.

Elle se leva et alla porter la commande à la cuisine et en profita pour expliquer que le chevalier désirait sa présence et paierait pour qu'elle puisse rester avec lui.  Les plats ne seraient pas prêt immédiatement alors elle revint plutôt avec un bol de la soupe du jour et le déposa devant le chevalier :

-Un potage aux épinards en attendant votre commande.  Et puis sinon, pourquoi ne pas me parler un peu de vous?  Je ne m'y connais pas en politique alors je dois avouer que le nom de Castamere ne me dit rien.

Et voilà, la plupart des chevaliers aimaient parler de leurs exploits ou ceux de leurs familles lorsqu’ils n’en ont pas eux-mêmes.  Ça ferait la conversation pendant un moment et peut-être oubliera-t-il même qu'elle n'a rien prit à manger elle-même.  Et puis, il l'intriguait réellement, il sera donc intéressant de voir comment il en est arrivé là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une taverne pour tous (libre)   Ven 5 Juil - 13:13

J’avais faim, voyager si longuement sans manger m’avait creusé l’estomac si profondément que je ne ferais rien sans manger un bout. Sauf peut être un duel, une joute ou activité requérant de faire couler le sang, mais là n’était pas la question, il n’y avait aucun ennemi et mon informateur avait du se perdre au milieu d’une maison de joie pour être tant en retard. Cela me préoccupait un peu, sur le moment j’avais peur qu’il lui soit arrivé quelque chose, mais bon une assiette de mets délicieux du coin m’attendait sagement, une assiette remplie de fruits de mer et une magnifique serveuse pour faire la conversation. Comme quoi ma journée n’allait pas être si mauvaise que cela, mais elle se montra un petit peu trop insistante à mon goût, trop parfaite, cela réveillait en moi quelques sentiments que j’éprouvais très souvent à raison.
La méfiance et une certaine forme de paranoïa, après tout je savais qu’elle n’était pas humaine et mon informateur n’était pas là, elle était peut être une espionne ou un assassin envoyé pour me tuer, l’Usurpateur et ses alliés ne rechigneraient à aucune vilainie pour me faire taire moi et ma légitimité pour le trône.  Je ne faisais pas transparaître cette méfiance, après tout je me trompais sûrement, mais j’avais ce léger malaise qui me parcourait le long du corps, quelque chose n’allait pas et je devais le découvrir. En tout cas elle ne connaissait ni ma Maison ni mes exploits, cela me surprenais car même les non humains se devaient de connaitre la principale Maison régnante d’Artanye, peut être faisait t’elle semblant ou alors je me posais bien trop de questions pour apprécier le moment. Je ne voulais pas étaler pendant pendant 3 jours mes exploits de bataille, joutes et tournois, mais l’indiquer sur mon identité était primordiale si nous devions discuter.
-Je suis Sir Aegan de la Maison Castamere, aussi appelé la Maison du lion, antique dynastie régnante du peuple humain, mon père était roi et son père avant lui aussi l'était mais comme vous pouvez le remarquer je n'ai pas de couronne sur la tête bien que mon père soit mort. Je suis donc le lion rouge, un lion essayant de récupérer sa couronne à un roi faible et pathétique, ce même roi qui a renversé ma Maison, et je peux vous assurer ma Dame, que le jour où mon armée marchera sur Sar'Hetsu, la tête de l'Usurpateur sera placé au bout d'une pique. Le peuple humain mérite mieux qu'un soumis aux races dite supérieures, il mérite son vrai et légitime roi, celui qui lui donnera l'indépendance totale.

Je m'étais quelque peu emporté dans mes envoler lyriques, je craignais d'avoir fait un peu peur ou intimider mon interlocutrice, si elle é tait là pour moi elle le savait déjà, sinon j'avais du légèrement l'impressionner. A vrai dire je l'étais moi-même aussi, j'avais réussi à ne pas m'énerver dans une discution où je parlais de l'actuel faux roi, je me serais bien applaudit, mais j'espérais ne pas l'avoir dégoûté de ma compagnie. Alors avant de reparler à ma si attentionnée serveuse, je me permettais de prendre quelques cuillères de cette soupe aux épinards, elle était bonne, simple mais bonne. Les gens s'imaginent toujours les nobles et chevaliers entrain de s'empiffrer de nourritures sur le dos du peuple dans des banquets incroyables, cela est effectivement vrai, mais je n'aime pas manger comme un empereur, ainsi je reste généralement très simple dans ma nourriture et privilégie l'eau à l'alcool. Tellement de guerriers avaient été trahies par cette maudite boisson, après ces quelques cuillérées je me dépêchais d'ajouter rapidement pour rassurer mon interlocuteur quelques mots.
-Excusez moi ma Dame, je m’emporte toujours sur ce sujet là, cette soupe est très bonne et j’espère ne pas avoir fait un piètre compagnon avec mon discours, je ne voudrais pas vous gêner, je suis malheureusement plus douer avec une lame qu’avec des mots….
J’allais bien voir avec l’avancement de la soirée ce qu’elle voulait réellement, pour l’heure passer un bon moment et manger était les priorités, aussi je finissais  ma phrase en empoignant doucement la main de la serveuse avec un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une taverne pour tous (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une taverne pour tous (libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Les Terres Franches :: Aratanye, la Comté du Nord :: Les Côtes du nord-
Sauter vers: