Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 La Légende des 7 Originels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathanael
Gardien interdit
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 103

Feuille de personnage
Race: Sylvain
Classe / Rang: Gardien interdit
Camps: Neutre

MessageSujet: La Légende des 7 Originels   Ven 7 Sep - 21:11

La Légende des 7 Originels
Parchemin de l'Aube

Ils n'étaient ni dieux, ni dragons, ni démons, ni anges. Ils n'étaient rien de connu, leur existence transcendant celle de tous les autres êtres vivants qui, sans le savoir, leur doivent d'être ce qu'ils sont.
Au tout début, ils n'étaient que six : Entropie, Gravité, Ténèbre, Illumination, Minéral et Végétal. Chacun d'entre eux était lié à un autre originel qu'il haïssait au plus profond de lui même. Ainsi ils étaient toujours en plein combat, se déchaînant les uns contre les autres pour posséder la totalité du monde. Enfin, si on pouvait appeler monde, l'endroit façonné, détruit et torturé par des millénaires de guerre, sur lequel ces Originels se faisaient face. Chacun était unique.
Il y avait Entropie, Il était farouche, sauvage, indomptable, libre. Il estimait simplement avoir le droit de faire tout ce qu'il souhaitait. Son existence tout entière était dévouée au chaos et à la division car qui est dispersé à travers le monde peut gouverner tous ses semblables. Son corps était le symbole même de ses idées, il n'était fait que de poussière si petite qu'il était impossible de le voir sauf quand il se rejoignait en une zone moins vaste. Pour se déplacer, il n'avait laisser le monde le distendre et l'emporter.
À son opposé était Gravité, doté d'une rigueur sévère, stricte et implacable. Il ne tolérait tout simplement pas qu'on s'oppose à ses décisions. Pour lui, le monde devait être rejoint en un seul point, un seul endroit, sous l'égide d'un seul maître, sinon tout courait à la perte. Il était l'exemple même de cette unité. Son corps était totalement concentré. A tel point qu'il était entièrement lisse et en lui était absent toute chose qui lui semblerait inutile. Pour se trouver à un endroit , il n'avait qu'à désirer y être et l'endroit ne faisait alors plus qu'un seul avec sa personne.
Ensuite se trouvait Ténèbre, contrairement aux autres, il paraissait las, fatigué de cette guerre sans fin. On en aurait presque douté qu'il eut réellement une raison de combattre. Il était l'obscurité, morceau du néant qui vivait dans les mondes, apaisant tout ce qui le rencontrait, ou inspirant la crainte la plus terrible. Il était toujours entouré de sa noirceur, invisible aux yeux, douce baume appliquée sur l'âme. Il n'existait pas vraiment, dans le sens, que son existence était en quelque sorte une contre-existence. Il n'était qu'un vide dans l'espace du monde voulant reconquérir son empire de néant.
Il était haï par Illumination, qui se disait représenter la justice, l'honneur, le bonheur et d'autres valeurs inutiles qui n'existaient pas encore. Il représentait la brusque explosion du début, un feu qui s'allume, des lucioles qui s'envolent. D'une certaine façon, il n'était pas vraiment accordé avec ce monde de ruines où n'existait aucun espoir car personne n'avait de temps à perdre à y philosopher. Il était entièrement recouvert de plumes éclatantes qu'il arborait avec grâce. Il était à ce point lumineux qu'il consumait tout ce qui l'approchait de trop près par son exhibition stupide de puissance incontrôlée.
Suivait à ce groupe Minéral, une force paresseuse et possessive, qui, car il était le premier présent, considérait avoir tous les droits sur les mondes. Droit qu'il utilisait surtout et uniquement pour rappeler sa présence et sa puissance, menace permanente à tous les autres Originels qu'il considérait comme de stupides parasites de SES possessions. C'était une force du passé où rien n'existait et en cela, il se considérait au dessus de tous les autres. Son corps recopiait en tous points les diverses roches douces, dures, fragiles, résistantes etc.
Et enfin, était Végétal. À peine était-il apparu qu'il s'était mis à créer une multitude de créatures à son image unique, envahissant tout un territoire sur le champs de bataille du monde. Il était fier de ses créations qu'il plaçait au dessus de tout ce qui existait. Toutes était différentes mais possédaient une conscience unique. Il représentait la création, l'innovation, la nouveauté dans ce monde de haine. Il était très semblable à toutes ses créations qu'il nous est encore possible de voir maintenant. Son corps était parsemé de feuilles, d’écorces, de pétales, de champignons, de pistils et d'autres formes vivantes qui ont disparu, avec le temps, de notre paysage, détruit par le temps qui passe.
C'est dans ce monde ravagé, façonné, détruit, dépassé, alors qu'une guerre horrible subsistait éternellement entre six Originels d'une puissance phénoménale, c'est dans cette situation qu'elle apparut et mit fin au confit qui continuait depuis des temps immémoriaux. Son nom était Harmonie. Contrairement au reste, elle semblait entourée d'une aura de paix, de calme. À la question « Que viens-tu faire, ici, inconsciente ! », elle répondit tout simplement avec une innocence et un candeur tranquille « Je viens rêver d'amour. ». C'est suite à ses paroles, que les Originels baissèrent leurs armes et regardèrent cette Dame de Chair aux couleurs étranges et flamboyantes. Ils levèrent les yeux vers leur propre être et cessèrent de se battre, pour écouter cette nouvelle Existence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feleth.superforum.fr/
Nathanael
Gardien interdit
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 103

Feuille de personnage
Race: Sylvain
Classe / Rang: Gardien interdit
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: La Légende des 7 Originels   Sam 9 Nov - 16:29

Parchemin du Zénith

Harmonie écarta grand les bras et regarda autour d'elle. Un plaine déchiqueté, ravagée, désolée s'étendait à l'infini. Même maintenant les combats arrêtés, ce monde ne restait que destruction. Elle ouvrit les lèvres, comme pour pousser un soupir « Regardez autour de vous. Il ne reste plus que ruines ici. Partons, tous ensemble, et récréons un nouveau monde. » Entropie ressentant jusqu'aux moindres parcelles de l'endroit reconnut qu'il avait échoué dans sa domination. Gravité ne fit pas le moindre geste, dégoûté par cette terre délétère. Ténèbre ne voulait déjà plus rien depuis qu'on avait remplacé les Néant. Illumination, se retournant, ne décela rien de juste, de noble, ou même d'honorable dans ce qui l'entourait. Minéral contempla son monde, ses pierres, tout ne lui appartenait déjà plus. Végétal contempla un moment cet endroit qui n'était pas propice à la naissance de quoi que ce soit. Harmonie leva alors la main et, embrassant le ciel, l'ouvrit en deux en une porte vers l'Ailleurs. Tous la suivirent.
Là-bas, Harmonie, Dame de chair, étendant son être, se mit à danser, une danse où elle reliait tout, en un point d'équilibre, de sublime entre tous. Les originels se déplièrent autour d'elle, fasciné par son engouement et se laissèrent aller, à leur tour, à cette vague. Ils s'oublièrent, ils perdirent de vue leur but et se mirent à chanter avec elle, joignant leur âme à la sienne. Tous les principes se joignant et se séparant en un jeu qui n'était plus une guerre, tous riaient et s'aimaient. Quand l'euphorie se fut calmée, Harmonie montra à tous la beauté du monde qu'ils avaient formés, ensemble. Elle préleva un peu de poussière, la serra entre ses mains et la jeta dans le ciel, formant alors l’Étoile du Matin. Elle plongea la main dans le sol et en retira une épée, formant alors le Guerrier Unique. Elle embrassa une graine avant de la poser sur le sol, la laissant pousser, formant alors l'Arbre des Univers. Elle écrasa le sol avec sa main serrée, sculptant une silhouette solide, formant alors le Protecteur des Profondeurs. Elle souffla sur les ombres de l'endroit, faisant onduler leur surface, formant alors le Secret Impénétrable. Elle ramassa des rayons de lumière pour les poser sur terre après les avoir tissé ensemble, formant alors la Brise de Sagesse. Quand elle eut enfin finit, elle se tourna vers les autres Orignels qui l'avaient regardée sans agir, puis désigna les silhouette « Ils sont vous : six nouveaux êtres se promenant sur un monde sans savoir la raison de leur présence. Regardez donc comment ils agissent. » Tous se penchèrent donc vers ces petites créatures et les observent pendant longtemps, fascinés. De leur existence, c'était la première fois qu'ils pensaient à contempler quelque chose. Le spectacle était étonnant, émouvant, amusant. Des années, des décennies, des siècles passant, tous restaient ainsi, trop figés dans leur intérêt pour ces petites formes pour penser à leurs anciens buts tels que la conquête ou autre. Ils mirèrent un temps infiniment long avant que cela ne suffît plus à les distraire. Ils se tournèrent donc vers Harmonie et lui demandèrent la construction d'un nouveau monde. La Dame de Chair désigna alors l'Ailleurs « Allez y. Il y a autant de place que vous le souhaitez.Vous n'avez pas besoin de moi pour construire, vous avez uniquement besoin d'être d'accord. Je resterais ici. »
Ainsi, les six Originels se tournèrent vers la construction d'un nouveau monde. Mais de nombreux problèmes surgirent rapidement. Entropie n'était qu'à moitié là, il n'était venu que pour veiller à ne pas tout laisser à Gravité, il passait, en fait, la majorité de son temps dans le monde des Dieux, toujours passionné par les êtres infimes. L'équilibre ne pouvait donc pas être là, Gravité s'arrangeant pour créer à son avantage avec un immense continent. Ajouté à ça, Végétal et Minéral s'étaient remis à se disputer. Voyant cela Ténèbre et Illumination, étant devenu les principes fondateurs car ils étaient les seuls à s'entendre avec leur opposé, décidèrent de trancher le monde en deux et d'en offrir une partie à l'un, une partie à l'autre, ne satisfaisant aucun des deux.Végétal construisit alors un arbre impressionnant au milieu de l'Archipel des Brumes, là où personne d'autre ne pourrait le voir. Finalement, les originels se décidèrent à abandonner ce monde, le voyant aussi raté. Il n'y avait aucune beauté, ici. Ne se décourageant pas et se disant que ce n'était, après tout, que leur premier essai sans Harmonie, il se tournèrent vers une nouvelle partie de l'Ailleurs.
Pour ce nouveau monde, Végétal proposa de construire un monde sans véritable sol, ce qui affaiblirait donc considérablement Minéral par rapport aux autres fois. Entropie, agacé d'avoir été laissé pour compte dans la création précédente, appuya lui aussi la proposition de Végétal en proposant même un monde composé uniquement de petits îlots, sans réels continents qui étaient la source du pouvoir de Gravité. Ténèbre et Illumination acceptèrent cette idée, somme toute novatrice, sans faire attention. Le nouveau monde se construisit peu à peu à son tour mais on se rendit rapidement compte qu'il y avait un trop grand déséquilibre. Végétal proposa alors de joindre leurs pouvoirs aux siens dans l'édification d'un immense arbre renforçant l'harmonie. L’Arbre de Vie fut alors créé, apportant cette énergie d'action et faisant naître d'étranges créatures sur les îlots et dans les airs. Si cela permit de stabiliser durablement l'endroit, cela ne suffit cependant à former une réelle harmonie, il était trop tard. Se retournant vers leur création et y voyant tout de même une certaine évolution par rapport au précédent, les Originels ne perdirent pas espoir et se tournèrent vers un nouvelle partie de l'Ailleurs où ils pensaient enfin parvenir à cette perfection.
Malheureusement, ils furent vite déçu. En voulant instaurer un système plus complexe, Ténèbre et Illumination finirent à leur tour en un désaccord. Tous les Originels énervés contre les autres, l'endroit finit rapidement par se retrouver déchiré entre les diverses énergies formatrice. Végétal y imposant encore un nouvel arbre. Minéral découpant des devantures de falaises pour chasser son opposé. Illumination laissant sa lumière destructrice émerger en une nouvelle énergie ambivalente. Ténèbre ôtant répandant une froideur mortuaire. Gravité aspirant le monde. Entropie déchirant le monde. Harmonie, ayant eu l'idée d'aller voir ce qu'ils faisaient, ne les voyant pas revenir, tomba au milieu de ce conflit et en fut horrifiée. Elle les regarda tous et tous furent honteux de leurs actions puériles. Heureusement, comme tout était encore en création il était possible d'agir, mais les désaccord avait déjà fragmenté le monde en  plusieurs territoires. Harmonie laissant son amertume apparaître créa alors six choses, six monstres opposées chacune à un Originel pour y désagréger ces énergies contradictoires. Lentement un équilibre s'installa sur le monde mais celui-ci restait irrémédiablement coupé en six territoires que rien ne pouvait unir.
Voyant la déception qui se lisait dans les yeux des autres Originels, Harmonie invita ceux-ci à la rejoindre de nouveau pour la création d'une dernière terre qui serait, de nouveau, parfaite. Ainsi, chacun pourrait sourire de tout cela. Comme avant, elle se mit à danser, une danse d'amour et de paix, à chanter, un chant de tranquillité et d'union. Cependant, cette fois-ci, les rancunes et les buts restèrent dans les pensées de tous, ils ne chantèrent pas de tout leur cœur vers ces beaux principes mais vers leurs propres ambitions. Ce nouveau monde, bien qu'équilibré, se trouva donc décevant, il n'y avait pas cette douce beauté qui était celle de leur première création. Harmonie eut beau sourire et dire que c'était déjà très bien ainsi, les autres restèrent néanmoins déçus. Les divisions n'étaient pas encore guéries comme cela avait été le cas la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feleth.superforum.fr/
 
La Légende des 7 Originels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» La légende de Martin et Martine par Tournesol
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» Les lieux de la légende...
» Quelque vilains dans la Légende

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Administration & Contexte :: Contexte et Histoire :: Contes et légendes-
Sauter vers: