Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 grand concours de l'été!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Taomi
La Rédemptrice
La Rédemptrice
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 24
Localisation : partout et nulle part

Feuille de personnage
Race: Sylvain
Classe / Rang: Sylvain mystique/ la rédemptrice
Camps: Neutre

MessageSujet: grand concours de l'été!   Jeu 26 Juil - 11:52

Oyé Oyé peuple de Shibai!!


en ce jours est annoncé le grand concours de l'été!!! sable, chaleur soleil et mer sont à la carte, venez, venez sous les cocotier!!! timide

Sujet:

Les dieux on décidé de vous jouer un tours, et, en cet été chaud on trouvé marrant de vous isoler avec un autre Habitant de shibai sur une île déserte au large très loin des côtes du nord!
Allez vous vous battre ou vous entraidez? allez vous tuer votre "compagnon" de voyage ou le libérer? Entre amour et combat exhalant les dieux sont sur de s'amuser! Vous êtes les seul a savoir ce que vous allez faire!

Règles: fouet

► 15 lignes minimum
► un seul poste
► vous vous trouver avec un autre membre du forum qui n'est pas votre reroll (vous en faite pas personne vous mangera Kill )
► vous devez placer dans votre texte une sauterelle unijambiste
► évitez le plus de 18 bien que ce soit plus cool qu'en RP mais attention tous de même

Prix: yahaaa

► 1er: un voeux
► 2nd: un enchantement pour rendre son arme plus brillante
► 3eme: un philtre d'amour


Vous avec du 26 juillet jusqu'au 2 août! tous le monde peut y participer ce qu'il se passera dans le texte n'aura aucun lien avec le RP Attention

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moitaomi.deviantart.com/
Marcus l'Exécuteur
la main purificatrice
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 07/06/2012

Feuille de personnage
Race: Archange
Classe / Rang: Archange Solitaire
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: grand concours de l'été!   Jeu 26 Juil - 15:41

Je participe malgré que sa semble un peu cinglé :D XD Je shotGun Tao hahahahah xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 23
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: grand concours de l'été!   Jeu 26 Juil - 19:55

Il faut bien un premier pour commencer.
Allez, je me lance.


Je dégringolais. Tombant sans pouvoir me raccrocher à quoique ce soit. Les ténèbres ne portais aucune prise stable pour stopper ma chute. Je battais l'air de mes bras, en un geste instinctif, dans l'attente d'une aide qui, je le savais, ne viendrai pas. Je hurlais. Des cris de peur. Je ne savais pas quand ma descente prendrai fin et encore moins ce qui m'attendait au bout de ce couloir noir qui semblait sans fin.
Je n'avais plus qu'à attendre.
Attendre...

Une ligne lumineuse se dessina dans le noir. J'augmentais quelque peu sa surface et la lueur m'obligea a la refermer tant sa force était insoutenable. Je patientais quelques minutes pour me clamer. Quand je me sentais de nouveau prête à affronter la lumière, j'ouvris la ligne.
Mes paupières se soulevèrent et les rayons du soleil m'attaquèrent de front, m'obligeant à battre des cils pour que je puisse m'habituer à la teneur de lumière. Je distinguais de grandes formes colorées, allant du vert au jaune sablonneux. Puis ma vision se fit plus nette et je pus mettre un nom sur ces formes.
Des palmiers, des perroquets, des nuages plus blancs que la neige elle même. Je réalisais alors que j'étais allongée sur une surface malléable et pourtant dure. Refermant mes poings, je regardais ce qu'ils contenait. Les grains dorés glissèrent entre mes doigts fins. Du sable.
Me redressant, je balayais du regard l'environnement dans lequel j'étais plongée.
Un île.
Considérant l'étendue d'eau qui l'entourais, je l'estimais à plusieurs kilomètres des côtes.
Déserte.

Une fois sur pieds, je regardais la plage autour de moi, à la recherche d'un éclat argenté. A plusieurs mètres de là, mes flèches étincelaient paisiblement sous les rayons du soleil. Ayant enfin quelque chose à quoi me raccrocher pour survivre sur cet endroit perdu, je me mit à courir. J'atteignis mes armes en un quart de secondes, mes mèches brunes tombant dans mon dos suite à la brève course.
D'un geste rapide mais cependant méticuleux, je vérifiais le bon état des flèches argentées, du carquois noir et de l'arc en bois sombre marqués de runes elfiques. Tout était intact.
J'accrochais mon carquois dans mon dos et me saisis de mon arme. Levant les yeux au ciel, je ne vis aucune menace nuageuse.
Comment étais-je atterrie ici ? Je n'avais aucun souvenir ormis cette brève vision dans laquelle je tombais. Etait ce comme cela que j'étais arrivée sur cette plage au milieu de nulle part ?

Dans le silence pesant, une faible respiration parvint à mes oreilles. Les vampires avaient l'ouïe fine et j'étais bien heureuse d'avoir cette capacité.
Ce souffle, je l'aurai reconnu entre tous. Il parvenait de ma droite, à plusieurs centaines de mètres.
A la fois heureuse de end appas être seule sur cette contrée inconnue et inquiète per rapport à son état, je courus de nouveau, dans la direction opposée cette fois, pour rejoindre mon compagnon de fortune.

Sa chevelure pouvait avoir toutes les couleurs possibles dans les mondes, toutes les tenues possibles et inimaginables, je la reconnaîtrai toujours. Face contre terre, ses longues mèches roses cascadaient dans son dos et sur le sable fin, recouvrant en parti le feuillages sauvage qui lui tenaient lieu de vêtements. Elle n'avait plus rien de la femme que j'avais connue il y a de cela des années mais elle restait la même.
M'agenouillant auprès de Taomi, j'inspectais d'un bref regard son corps - il était fort heureusement intact et n'avait rien subit de la supposée chute qui nous avant amenée ici - et la secouais doucement.
Comme moi précédemment, elle dû se battre contre les rayons du soleil et mit plusieurs minutes à s'y habituer. Elle afficha cependant un sourire en me reconnaissant - du moins, je l'espérais.

Je ne mis que quelques brèves secondes à lui expliquer où nous nous trouvions puis je lui exposais mes diverses hypothèses sur notre venue. Je pensais que seule une intervention divine avait pû nous projetées ensembles à cet endroit perdu. Peut être était-ce réel. Peut être était-ce juste le fruit de notre imagination et que les instigateurs de cette mauvaise blague attendaient que nous fassions nos preuves. Mais aucune raison valable vint appuyer cette seconde possibilité.
Nous arrivèrent à la même conclusion. Tout ce que nous voyions, ressentions était réel.
Nous ne pouvions pas rester ici; plus exactement, je ne voulais pas la laisser toute seule dans cet endroit perdu et sauvage, délicate comme mon amie était. je devais admettre cependant qu'elle savait se défendre. Je ne savais quelles créatures où quelles épreuves nous attendaient dans la jungle végétale qui s'étalait face à nous. Mais une alliée comme Taomi à mes côté était nullement négligeable.
Il fallait trouver coûte que coûte une solution pour nous tirer de là.

Je n'avais jamais été douée pour élaborer des stratégies, bien que ma race y soit propice pour attraper les proies. Cependant, il fallait que je trouve un moyen pour fuir. Pour cela, la solution se trouvait sûrement dans la jungle.
J'en fis part à mon amie et d'un commun accord, nous entrâmes dans les ténèbres végétaux. Par sécurité, j'encochais un flèche argentée à mon arc, prête à tirer en cas de besoin. Je jetais un bref coup d'oeil à ma paume où ma marque en croissant de lune étincelait. parfait, j'avais assez de lumière pour aveugler les bêtes et les attaquant pour faire barrière.

Sois prudente, conseillai-je tout de même à Taomi, bien que ces paroles soient inutiles puisqu'elles s'adressaient aussi bien à moi qu'à elle.


Les feuilles glissaient au contact de ma peau et l'eau de rosée qu'elles contenaient perlait le long de mes bras blancs. Je n'y prêtais pas attention, ma concentration étant dirigée sur tous les bruits qui me parvenaient: des cris d'oiseaux sauvages, le clapotis des vagues sur le sable là bas en dehors de cette pénombre, le silence des feuillages, le murmure des mares d'eaux stagnantes... Je ne ressentais aucune aura sombre dans les environs, du moins, pour l'instant.
Nous progressions à petits pas lent et prudent, le feuillage criant sous nos pieds.
De petits cris me parvinrent, répétitifs. Plissant les yeux, j'observais plus méticuleusement les environs. C'est sur une large feuille de palmier échouée sur le sol que je remarquais la minuscule créature. L'insecte plutôt. C'était une sauterelle. Je posais mon doigts à côté d'elle m'attendant à la voir bondir; cependant, elle n'en fit rien. Etonnée, je l'observais avec plus de précision. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je remarquais que la pauvre bestiole n'avais qu'une seule patte. Une sauterelle unijambiste.
Je n'avais jamais vu une chose pareille ! Je hélais Taomi pour qu'elle puisse voir ce spectacle également. Je l'entendis rire et je ne pu réprimer un éclat d'hilarité en voyant l'insecte tenter de s'enfuir, en vain.

La jungle se fit plus dense et il devint plus difficile de mettre un pied devant l'autre. Je ne sais depuis combien de minutes, d'heures nous marchions. Il aurait pu se passer des jours sans que nous ne le remarquions étant donné que les rayons de soleil ne parvenaient pas à franchir les hautes défenses érigées par les feuillages pour parvenir jusqu'à nous. Mon amie semblait nullement fatiguée, bien que je la soupçonnait de cacher sa réelle baisse d'énergie. Il fallait faire vite.

Je me figeais, un doigts posé sur le bout de ma flèche. La détection de l'aura n'avait été que brève mais sa vague de ténèbres m'avais giflée de plein fouet. Derrière moi, je sentis Taomi se raidir; elle avait dû la détecter également. Je tendis la corde, la plume de la flèche chatouillant ma joue. Je visais vers toutes les directions, m'attendant à voir le où la propriétaire de l'aura émerger de tous les côtés et fondre sur nous tel un aigle.
Un feulement grave, semblable à un rouage abimé par le temps nous entoura. Pouvaient-ils être plusieurs ? C'était une possibilité à ne pas écarter, en aucun cas.
Des prunelles jaunes comme l'or et fendue par une mince ligne sombre s'éclaira dans la pénombre des feuillages. Ma flèche faillait partir. Je me retins.
J'étais familière de ces créatures. Minuit était un félin, celui ci devait être semblable, en plus gros. je sentais le regard interrogateur de Taomi dans mon dos mais je ne dis rien pour la rassurer. Il fallait qu'elle fasse confiance.

Une patte velue et de la même couleur que les champs de blés se pointa. Puis une seconde. Enfin, la bête se découvrit complètement, nous observant sans sillier. Son pelage semblait luire dans les ténèbres de la jungle. J'allumais mon croissant de lune d'une bête parole et le halo de lumière blanche s'entendit sur tout la créature, mettant en valeur les différentes nuances de jaune que comportait son pelage. Chose étrange, de larges ailes de même couleurs étaient repliées contre les flancs du félin. Ce devait un e de ces créature dont on ne voit les gravures que dans les vieux grimoires de magies et dont le nom a été oublié au fil des siècles. Ses prunelles virèrent au bleu - aussi bleu que la mer circassienne - et prirent un accent amical. J'abaissais mon arme et tendis le bras, paume dirigée vers le sol.
Le gros chat plissant un instant les paupières puis posa une de ses lourdes patte avant dans notre direction, déclenchant des légères vibrations que nous ressentîmes sous nos pieds. Sans aucun doute, la créature était douté d'une force insoupçonnée et il fallait se tenir respectueux à son égard.
L'animal toucha timidement - mais prudemment - le bout de mes doigts de son naseau et son souffle chaud fouetta mon visage, faisant danser mes cheveu dans mon dos. Mais je ne fis aucun geste qui puisse faire reculer la bête. Je sentais que Taomi retenait son souffle également, attendant que les choses se fassent. Les longues moustaches du chat volant chatouillèrent mon bras et je me mordis les lèvres pour contenir un rire nerveux. Puis, je sentis la joue velue de l'animal au creu de ma paume et je pus respirer normalement. Le chat se mit à ronronner.

Approche, dis-je à Taomi, il ne nous fera rien.

Je me plaçais sur un flan de la bête et d'un geste rapide, montant entre son garrot et son cou qui formait un creux. Il y avait de la place pour deux. L'animal grogna brièvement. Je lui tapotais le flanc et il s'apaisa le temps que mon amie vienne se placer dans mon dos.
Une fois que je fus assurée que nous étions toutes les deux bien assises, je talonnais le gros chat qui partit en galopant avec un miaulement à nous en briser les tympans.

Il nous fraya un chemin parmi les masses infranchissables - par un homme - de végétaux. Peut à peu, les rayons du soleil se dessinèrent sur nos peaux et le paysage sablonneux de la plage apparut derrière la dernière ranger de palmiers.
Les longues et larges ailes du chat volant s'ouvrirent et le solde dérobas sous nos pieds tandis que nous nous dirigions vers le bleu du ciel.
Nous avions réussi.
Brandissant mon poing en l'air, je poussais un cri victorieux reprit pas Taomi et les oiseaux de passages.
Nous avions passés la probable épreuve divine; peut être pas d'une façon exemplaire et qu'on aurait attendue de deux jeunes filles comme Taomi et moi, mais nous avions réussi à nous échapper de cette île déserte.
Le chat ronronna et rua. Je m'accrochais à ses poils et observait l'horizon se dessiner, le soleil teintant la mer de couleurs chaudes.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: grand concours de l'été!   

Revenir en haut Aller en bas
 
grand concours de l'été!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» comment un nain se retrouva lié à une elfe, à son grand dam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Administration & Contexte :: Suggestions , Annonces, Demandes :: concours en tous genres!-
Sauter vers: