Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 "Mieux vaux régner en enfer que de servir au paradis"

Aller en bas 
AuteurMessage
Abaddon
Imperator
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 04/04/2012

Feuille de personnage
Race: Ange déchu
Classe / Rang: Général en Chef des Hauts Démons
Camps: Neutre

MessageSujet: "Mieux vaux régner en enfer que de servir au paradis"   Sam 14 Juil - 23:55

    L'immortalité... le rêve éternel de tous mortel, considéré comme une don, une force, mais dont certains se passeraient, prenant la vie éternelle comme une malédiction. Ils ne savent pas la chance qu'ils ont. Ne pas attendre la froide arrivée de la faucheuse, servante du dieu de la mort ... les dieux...encore la, présent partout, gérant la vie de tous les êtres existant, mystifiant la liberté pour que ces crétins fanatique se croient totalement en sureté loin de toutes oppressions despotiques ...Mais bientôt ce monde embrumé se réveillera dans les flammes de l'armée de l'Empire, des flammes purifiant les société gangrénée par l'obscurantisme théologique entrepris depuis la dernière guerre, diabolisant les races de l'ancienne alliance, et glorifiant les Haut-Dragon, et les anges ... Pitoyable hussard noirs de sociétés agonisantes crevant sous le joug d'emplumés et d'écailleux hypocrites, hypocrisant leurs vassaux ...

    Tout ces mondes allaient radicalement changer, lors des dernières guerres l'empire perdit à cause de chefs stupides, incapables de faire la différence entre une carte et un pilon de poulet ... Le dernier général en chef s'appelait Gnathon, il en avait plus dans le ventre que tous les ogres des montagnes réunis, et il ne se gênait pas pour le faire remarquer ... malheureusement, il ne put s'enfuir quand les archanges percèrent sa ligne de défense ... Pauvre de lui... En fait non, heureusement que ce bon a rien feignant et glouton fut massacré par les pigeons, quelle image aurait pu avoir les démons si il était resté plus longtemps a la tête de leur armée ?

    Un humanoïde se déplaçait rapidement dans Arath'Shee, la capitale de l'empire. Son imposante cape noire trainait au sol, créant une nuée de poussière suivant inexorablement les traces laissées pas ces bottes de cuir sombre dans lesquels des cuissardes obscures s'engouffraient, protégeant l'intégralité du bas du corps de leur propriétaire. Son Haubert en basane ne faisait pas exception au code de couleur qu'il semblait s'être imposé, en fait, seul son épaulière droite ressortait de cet ensemble ténébreux. Il s'agissait d'une pièce de cuir d'un marron foncé ornementé d'argent pure a plusieurs endroits, et au centre apparaissait un emblème : Une épée ailée planté dans un crâne et dont la garde était sertie d'un rubis, et sur cette espaulière, le rubis était vrai ... Il avançait d'un pas rapide et sur sur, escorté par une cohorte d'hommes portant le même symbole que lui et dont les armures d'or, de pourpre et titane noir paraissaient tel des spectres a la lumière du monde infernal.

    Leurs pas lourds résonnaient dans les couloirs presque vide de la citadelle infernale. Les rares aristocrates qui trainaient encore hâtaient leur marche pour ne pas les croiser, eux, pariat démoniaque et qui pourtant ont rendu tant de services a l'Empire ... La légion des déchus, armée uniquement constitué d'anges renégat ayant déserté leur monde natal pour des raisons diverses. Aujourd'hui ils luttent pour se faire une place au sein de l'empire, et a force, ils y sont arrivé, grâce a leur commandant, le général en chef des Hauts Démons, le séraphin tueur d'Archange, Abaddon l'exécuteur.

    Il ouvrit brutalement les portes de la salle du trône ou se trouvait l'empereur de sa cour. D'un geste rapide de la main, et sans s'arrêter de marcher vers le siège aussi richement décoré que le reste de la pièce, il dispersa la moitié de ses hommes aux quatre coins de la pièces et envoya l'autre moitié exterminer les nobliaux fidèle a l'ancien régime. Arrivant devant son souverain, il s'inclina, puis, d'un geste ample, le général sortit son épée et la pointa en direction de son maitre révolu.

    Monsieur, ceci est un coup d'état. Ne cherchez pas votre garde, je l'ai envoyé en plein territoire des volcans effusifs ou quelques Wyrms de ma connaissance doivent leur faire prendre un bain, après tous, je suis le général, ils m'obéissent quand je leur dit que des anges préparent une invasion ... Rendez vous et vous serez tué rapidement par la lame que m'a offre un de vos prédécesseurs...

_________________
~ Ce ne sont pas les Dieux que les gens craignent,
C'est la puissance qu'ils incarnent... ~

As tu gouté à la folie Invité ?


Démoniaque :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enetari
fondatrice de la dague de sang
fondatrice de la dague de sang
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 25
Localisation : dans le linceul de la nuit, dans l'ombre de ta phobie...

Feuille de personnage
Race: Renégat
Classe / Rang: fondatrice de la dague de sang
Camps: Profiteur

MessageSujet: Re: "Mieux vaux régner en enfer que de servir au paradis"   Mar 17 Juil - 0:38

Spoiler:
 

Je laçait mes vêtement d'assassin, cela faisait déjà quelques temps que j'avais repris du service, pour l'empereur des hauts démons, j'étais ses oreilles, sa mains et la dague qui vas au bouts, j'étais ses yeux et par moments même sa voie... Il me faisait confiance comme à une pupille, sachant que j'étais une alliée puissante, je ne lui avait pas fais défauts, et j'avais tenu ma promesse, être toujours fidèle à l'empereur. J'avais une tâche bien précise cette fois, m'assurer qu'il n'y ai pas de problèmes pour lui, il se sentait menacé en ce moment, sans vraiment savoir où la menace se situais, je devais le lui dire, je devais le prévenir, là était ma place.
Je longeais les couloirs du palais pour rejoindre la salle du trône, d'un pas de velours, des cris résonnaient dans les couloirs une odeur de sang et de chaire fraîche embaumais les pièces, l'odeur de la mort. Un souris malsain se dessinait sur mon visage alors que je glissait dans l'ombre, un homme m’arrêta, me demandant de l'aide, une des homme de l'empereur, mais je n'vais pas que cela à faire, je pris donc la décision d'abréger ses souffrances, à coup de dague sous la gorge, puis, j'y posait un lys rouge pour montrer que j'étais passé par là. Je devais retrouver l'empereur, et l'aider, j'avais une alliance avec lui, le seul, le vrai empereur des terres de hauts démons, et il m'avais confié une tâche.

L'empereur des hauts démons lui, se chargeais de faire sa besogne, écouter ses sujets et régler leurs problèmes, cela ne se faisait normalement pas chez les hauts démons, mais sa conseillère lui avait dit qu'un vrai empereur se devait d’écouter son peuple. Grand fut alors sa surprise quand celui qu'il considérait comme son plus fidèle sujet, Abaddon, Général des hauts démons, un ange déchu dont les services avaient toujours été, pour l'empereur des meilleurs.
Mais celui-ci ne venais pas pour faire l’éloge de l'empereur, ni même pour lui proposer de l'aide, un plan d'attaque, non, rien de cela, il voulais sa place, il voulais le voir mort, alors, quand Abaddon annonce alors son coup d'état, l'empereur ne peut être autrement que étonné, avant de sourire par fierté non contenue.

"Je savais que l'on ne pouvait pas faire confiance à un déchus, autrement j'ai plusieurs cartes en mains, cartes que je n’hésiterais pas à abattre pour vous éliminer, vous et la vermine à plumes noires qui vous est fidèle..."

L'empereur lâcha un rire cynique avant que je ne rentre dans la salle, toujours à pas de velours je vint me poster devant le trône, comme pour protéger l'homme assis dessus, celui même qui allais me donner l'ordre d'attaquer. Je fis une gracieuse et généreuse révérence à Abaddon, sans jamais le lâcher du regard.

"mon Empereur... vos désirs sont les miens"

Les ombres planaient autour de moi, j'étais concentrée sur chacun des battement de coeur de la pièce, quand j'entendis ceux de celui qui avais été mon "collègue" durant ces quelques semaines de manigances, lui, je devais l’éliminer au plus vite, je me retournais et lançais un couteau juste entre ses deux yeux, couteau qui ne rata pas sa cible, l'assassin tombé effondrer, je craquais mon cou, attendant la suite des évènement, soit, les hommes de mains de l'ex empereur... Et... il ne se firent pas attendre, je me mis à côté de Abaddon alors qu'ils s'approchaient.

"je ne pourrais pas tous les avoir seul, tu as des homme, ils sont là pour ça, le marché c'est, je tue l'empereur, et j'ai ce que je veux, donc je vais tuer l'empereur"

Je ne pouvais faire venir les ombres dans la salle, trop risqué pour les homme de Abaddon, je devais donc trouver un autre remède alors qu'une cinquantaines d'hommes entraient dans la pièce, ils allaient être nombreux à se battre... trop nombreux dans une salle de trône, même très grande... je montais sur les poutres du plafond, dans le bute d'avoir pus d'aisance de mouvements, alors que les hommes fonçaient vers le futur empereur...

_________________
Merci à Aëlia pour ce kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abaddon
Imperator
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 04/04/2012

Feuille de personnage
Race: Ange déchu
Classe / Rang: Général en Chef des Hauts Démons
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: "Mieux vaux régner en enfer que de servir au paradis"   Mar 24 Juil - 1:44

    "Mon fils, sois courageux ! Qui se confie en Dieu, construit bien ! Allons-y ! Dans les montagnes et les ravins ! Rages de la guerre qui demain sera joyeuse! Le sauvage dans les pâturages et les prairies, L'aigle dans les nuages ​​et le vent chaud, Et est nôtre, et est nôtre la victoire! Et est notre la victoire! Et est notre la victoire!" Et notre victoire se bâtira dans les sang des anges et des dragons, ce sang abreuvera nos fils et nos filles, nettoiera les impuretés commises par les dieux, les plus grands des blasphémateurs, menteurs et hypocrites invétérés. Tout se mettait en place. Rapidement tout changerait, et pas que chez les démons ... La dague de sang n'est pas la que pour participer au coup d'état, non, elle jouera un rôle bien plus important ... plus tard ...

    Le général regardait cette femme gracieuse, svelte, belle. Le lys rouge, surnom étrange bien que jolie fleur ... fleur mortelle dans ce cas ci, preuve sans nul doute qu'il ne faut jamais se fier aux apparences, surtout quand celles ci paraissent trop douce. Mais nous ne sommes pas la pour lécher le cul d'une mercenaire - Qu'il soit agréable ou non ! Hum, on s'égare ...- surtout que le temps presse, les anges ne tarderont pas à agir, et ceux, avec le concours des dieux ... Cet homme qui se tenait devant lui était faible, mentalement et physiquement. Se cacher derrière des Assassins, des soldats ... pathétique ...

    Quand la jeune femme s'écarta en sautant sur les contreforts de la salle, Abaddon souriait sadiquement, le visage assombrit par les ombres des hommes l'entourant. Ses soldats étaient occupé avec des fidèles du vieil empereur ... et ca lui faisait plaisir, il aurait la joie de s'échauffer un peu ... Vraiment un peu ... sachant qu'il avait écarté la majorité de l'élite de l'empereur ... Il releva sa tête, défiguré par un sourire démoniaque et des yeux avides de sang. Il se lécha la lèvres supérieure et claqua des doigts faisant apparaitre un petite flamme mauve. Son pied gauche traina vers l'arrière, il pencha légèrement son buste armorié du symbole de ses exécuteurs et ouvrit brusquement la mains dans laquelle apparut une boule de flamme crépitant vivement dont se dégageait un froid infernal ...

    Un assassin professionnel ayant peur de quelques soldat ? Hum ... j'aurais du faire appel a un gosse boiteux, il aurait peut etre été plus efficace !

    Il courut vers le premier imbécile vu et lui explosa les flammes dans l'abdomen. Le pauvre bougre fut propulsé sur l'épée d'une statue entourant le trône, et qui est désormais décoré avec de la cervelle et eun semblant d'homme dont un orbite est transpercé par une lame d'or pur. Le reste du souffle expédia une dizaine des soldat contre les murs de la salle ... Bien sur, leurs collègue ne laissèrent pas le temps au général d'attaquer l'empereur, et foncèrent dessus avec des naginata et des Yari. Bien entendu il esquiva se baissant, puis, prenant un maximum de détende, sauta le haut possible, évitant les attaques horizontales et échappant de peu a celles tenues verticalement. Il sortit ses ailes en l'air et pris une grandes inspiration tout en reculant ses bras. Des flammes se formaient, grossissantes, et quand, d'un coup sec ils les ramena devant lui, un jet puissant allât vers la meute déchainé, carbonisant les ceux qui furent assez stupide pour ne pas s'écarter ... et malheureusement, cela comprenait des déchu du général... Mais des grandes causes méritent de petits sacrifices non ?

    Bon, ma chère, vous ne voulez pas que je m'amuse seul ? Venez prendre votre pied vous aussi

    L'assassin n'avait pas encore vu la forme qui lui conférait ces pouvoirs, et il valait mieux pour elle, car l'ange n'utilisait cette forme que lorsque que l'ennemi est nettement plus fort que la moyenne et le pousse dans ses derniers retranchement, enfin ca sera peut etre le cas avec ce lache qui se croit empereur ...

_________________
~ Ce ne sont pas les Dieux que les gens craignent,
C'est la puissance qu'ils incarnent... ~

As tu gouté à la folie Invité ?


Démoniaque :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enetari
fondatrice de la dague de sang
fondatrice de la dague de sang
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 25
Localisation : dans le linceul de la nuit, dans l'ombre de ta phobie...

Feuille de personnage
Race: Renégat
Classe / Rang: fondatrice de la dague de sang
Camps: Profiteur

MessageSujet: Re: "Mieux vaux régner en enfer que de servir au paradis"   Mer 25 Juil - 14:24

J'étais toujours en hauteur, telle le serpent je me déplaçais avec grâce, discrétion et agilité, en toute circonstance, telle le serpent je gardais mon sang froid, presque indétectable si l'on ne levait pas la tête, même on aura ne paraissait plus, le général m'envoyais des piques, dans le bute peut être de me faire réagir, très bien, je tuerais quelque hommes, voir beaucoup, mais cela coûterais plus cher, beaucoup plus cher... Son boiteux il pouvait se le carrer ou je le pense, bien que cela ne soit pas très agréable pour un homme... Peut être que lui allait aimer, qui sait? Je glissait à nouveaux non loin de lui, un serpent, c'est exactement comme ça que je me comportais, mais je ne mordais pas, j'embrassait , poison gracieusement offert par ma petite soeur, Lahaney elle m'y avait également immuniser, je pouvais donc, le place dans mon rouge à lèvres, mes baisés devenant alors mortels... J'attrapais un premier homme et l'embrassa, il tomba à mes pieds, non pas d'amour, mais mort...
Je disparaissais à nouveau puis ressautais derrière le démon qui voulait frapper Abaddon dans le dos, je l'égorgeais, son sang, rouge, visqueux, coula sur mes mains alors que je m'approchais d'Abaddon pour lui murmurer à l'oreille.

"que le boiteux puisse vous prendre, ainsi, vous ne prendrez pas votre pied seul!"

Je repartis aussitôt à l'attaque, mes dagues dansaient, en même temps que moi, une danse macabre, alors que les hommes de l'empereur attaquaient, un à un, tous sur Abaddon, je n'étais pas sa garde du corps non plus, je ne pouvais pas faire grand chose, j’espérais d’ailleurs qu'ils savaient se battre à l'aveugle car j'en avait réellement marre! Je laissait les ombres entourer les hommes placés autour de moi, chacun un par un tombèrent, les ombres furent estomper et les homme de Abaddon purent enfin ouvrir les yeux, bien que je doute qu'ils les aient fermés, je connaissait l'empereur, nous avions fait surement la partie la plus facile du travail, il n'allais pas de suite se résigner à se battre avec Abaddon, non, il allait nous épuiser, nous pousser à nos limites, et enfin venir nous achever.

L'empereur se leva de son trône noir, je fis deux pas vers lui dans cette marre de sang, il me regardais interloqué, ce n'est que quand je pris ma forme intermédiaire qu'il compris qui j'étais, il compris aussi que, comme tous ceux qui connaissaient mon identité caché, il allais surement mourir, sa tête allais pendre au bout d'une pique, et tous le peuple hauts démon allait pouvoir en profiter, je me demandais si Abaddon avait oui ou non pensé à cela, le peuple, l'empire, qu'allait-il penser, un déchus, à leur sommet, un ancien plumeux chef d'un empire aussi puissant que le peuple des dragons eux même? Mais cela n'étais pas mes affaires, moi j'étais employée pour assassiner, et pour lui permettre de prendre sa place.
Un autre assassin vint, Icaar, je m'étais beaucoup entraîné avec lui, alors, c'était donc lui l'arme secrète, je me demandais qu'elle était son secret, mais il devais être très puissant pour que l'empereur le garde pour la fin, très bien, nous étions maintenant à égalité, l’empereur et l'assassin contre le futur empereur et la tueuse!
Sans même réfléchir je sautais vers Icaar, il savait ce que cela voulais dire, le déchu lui allais s'occuper de l'empereur, et la poignée d'homme qu'il restai allait surveiller nos arrière, ils étaient employés pour ça, Icaar me réceptionna d'un coup de genoux dans le ventre, me stoppant net, dans un grognement furieux je tentais un coup de dague dans son épaule, évitée aisément par l'assassin...

L'empereur lui attendais Abaddon avec un sourire malsain affiché sur le visage il sortis son arme, une Hallebarde, une grosse et surement pas émoussée, il la pointa en direction de Abaddon en signe de défis, il n'étais pas du tous content qu'on veuille lui piquer sa couronne, moi non plus je ne le serais pas...

_________________
Merci à Aëlia pour ce kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abaddon
Imperator
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 04/04/2012

Feuille de personnage
Race: Ange déchu
Classe / Rang: Général en Chef des Hauts Démons
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: "Mieux vaux régner en enfer que de servir au paradis"   Lun 29 Oct - 18:37

    Nous y étions, le moment charnier qui déciderait du futur de l'empire Démoniaque, et de ce fait, du futur des terres franches. L'empereur actuel, enfin celui qui se prétendait Empereur et se tenait face au général, n'était un goinfre, avide et feignant et un siècle de règne il a amputé l'empire d'au moins du quart de sa richesse. Comment me direz vous ? En banquets, tournois et autres festivités débiles et superficielles ... Crétin de basses tourbière, chien glouton de péquenots crevés dans leur pisse ... Il devait mourir, pour le bien collectif. Il devait mourir pour permettre à l'empire de renaitre une nouvelle fois et connaitre un nouvel age d'or et cuex, sous la tutelle de la légion.

    La légions .... groupe d'emplumés réunis sous la même bannière aux ordres d'un traitre, renégat chez les anges, légende chez les démon. Ce dernier s'avança lentement, un sourire cruel aux lèvres, sortant lentement son épée d'ébène de son fourreau puis, il tendit son bras laissant l'obscure lame se nourrie de la lumière sanguine environnante. En face, le roi-bourreau, plus lourd qu'intelligent, grognait, vociférant sa hargne habituelle en faisant tournoyer au dessus de sa tête sa Hallebarde d'argent . Que de grossièreté, d'inutile extravagance, prétentieux vil et fourbe ... Le général rit, amusé par tant de sérieux, d'arrogance. " La gravité est le bonheur des imbéciles" n'est ce pas ?

    Pauvre de vous, illuminé par la bassesse de votre âme. Vous n'êtes qu'un rebut, produit de l'avarice et de la gourmandise. Vous n'êtes pas digne de régner, et aujourd'hui, vous allez mourir comme vous avez vécu, dans la crasse et la fange ...

    La seule réponse à laquelle il eu droit fut une charge rocambolesque, presque comique à la vu de la grâce dont faisait preuve le pauvre. Pitoyable, le général sortit ses ailes et, en un mouvement, s'envola, esquivant le butor sans cervelle. Sûr de lui, il redescendit en piqué, visant le centre de la monstrueuse couronne qui trônait sur la tête du géant habillé de peaux de bêtes. Malheureusement, il ne s'attendait surement pas à se faire désarmer et a s'écraser contre le mur a l'autre bout de la pièce... Effectivement, l'actuel empereur, bien que légèrement crétin, utilisa le tranchant de sa main pour dévier la lame et son autre poing pour frapper dans le centre du dos de l'ange déchu. Sa hallebarde ? Vous saviez que ca vole bien ces trucs la ? Et surtout que quand vous en avez une qui vous arrive sur la tête vous ne pensez plus forcement a atteindre votre cible initiale ... Non mais c'est vrai on dirait pas comme ca mais ca déconcentre ...

    Enfin, un général qui a traversé un mur, un Empereur qui croit avoir gagné si facilement ... et deux ballerine sur le coté qui dansaient ... Ah non, pardonnez moi ce sont les assassins ... Abaddon se releva doucement, craquant son coup et s'étirant un peu, cela faisait déjà un certain temps qu'il n'eut un combat digne de ce Nom, alors ... C'est partit ! Se propulsant d'un trait avec ses ailes, le déchu concentra ses flammes autour de son poing mit au niveau de la ceinture pour cette charge damné.

_________________
~ Ce ne sont pas les Dieux que les gens craignent,
C'est la puissance qu'ils incarnent... ~

As tu gouté à la folie Invité ?


Démoniaque :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Mieux vaux régner en enfer que de servir au paradis"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Mieux vaux régner en enfer que de servir au paradis"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit Diable, l'enfer pour vous servir.U~C || 18 mai ─> Kit, Codes, Descriptions + IP
» Une mauvaise chute vaut mieux qu'une fin insignifiante
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» Chine: Amérique, va en enfer
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Morgoloth , monde des Haut Démons ( + Renégats ) :: Les Chaînes Volcaniques :: Arath'Shee , Cité Impériale-
Sauter vers: