Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 Olorae "qui vous a dit que j'étais définitivement morte?"

Aller en bas 
AuteurMessage
Säntis E. Von Battori
Prêtresse des mystères
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 25
Localisation : retourne toi...

Feuille de personnage
Race: Ange dragon
Classe / Rang: espionne
Camps: Profiteur

MessageSujet: Olorae "qui vous a dit que j'étais définitivement morte?"   Lun 9 Juil - 10:40

Nom: Ren'ai

Prénom :Olorae

Âge : ce n'est pas une question que l'on pose à une dame

Sexe :une femme voyons...

Race / Monde d'origine :drow, je suis une drow et fière de l'être

Alignement : Bon timide ... non sérieusement vous y avez cru? je suis des plus pervers des plus manipulatrice des créature existantes et vous pensiez que j'allais prôner la paix?

Rang / Classe Sociale : Reine des drow, je ne tien se statue qu'à moi même

Description physique : une longue et mince silhouette noire se dessinait, une corps sensuelle, don chacune des forme est étudiée pour charmer: de ses hanches charnues, ronde à sa poitrine provoquante, tous n'est que luxure sur le corps de cette créature...
Telle une cascade sanglante tombant sur son dos noir et sans défauts, la chevelure abondante de la drow y tombe en mille caresses, mille caresse que l'on révérait de porter sur les cuisses de Olorae...
Elle revêt une robe, une robe rouge qui ne la cache pas tellement son corps poussant au pêché, de chaque côté de la robe des fentes remontes de ses pieds en haut de ses cuisses, l'on peut dire même jusqu'en dessous de sa poitrine, le haut de sa robe étant simplement relié sur ses flancs par des cordelettes de tissu rouge, sur ses hanches, seul des morceaux de tissu gris tenait le reste de la robe.
En blanc, sur sa cuisse gauche, contrastant avec sa peau noire, l'on peut voir une araignée, tatouée, symbole de son allégeance à Lolth, mais y est-elle vraiment vouée?...
Elle passe des cuissardes rouge et remonte son largue décolleté, puis elle se met face à son destin... ses yeux oranges, pétillant de cette malice perverse sont plus déterminés que jamais, ses lèvres rouge sang et gourmandent n'attendent plus que d'être embrassées, son visage fin et anguleux est celui d'une dangereuse séductrice, même son nez ne fait pas défaut à cela... Dans une marche flottante et sensuelle elle se dirige vers le portail, attrapant son fouet ardent, prête à tout pour réaliser ses quêtes...

Description morale : je ne suis pas comme tous les drow aimant le sang et le le meurtre, je suis plus subtile j'aime la souffrance, sans faire mourir tout de suite ma victime, je joue avec, comme un chat avec une pelote de laine sans jamais vraiment le tuer, la laissant mourir pas elle-même, ne demandant que ça suite à de longue heures de souffrance... mais ce que je préfère est bien autres choses, une chose toute aussi mauvaise, du moins mauvaises pour ceux qui sont toujours sages... je ne trouve pas que mes actes sont mauvais, j'aime séduire, à vrais dire j'aime beaucoup séduire, j'aime savoir que les mâles me désirent, sans avoir besoin de m'adonner au jeux sadiques des autres de mon espèce, je suis beaucoup plus sensuelle je m'abonne juste au plaisir, à la passion et au désire... savoir que leur cœur bat à tout rompre, je leur mains sont moites et brulantes juste parce que mes lèvres sont à 2 centimètres des leurs, j'aime être étreinte par les bras musclé d'un beau mâle ténébreux d'ailler ce n'est pas ce qui manque chez nous les drow, mise à part cette facette plutôt chaude de ma personnalité je suis rusée, à dire vrai plutôt malicieuse, j'ai un côté très manipulatrice, on pourrai me comparer à un boa constricteur, d'abord j'encercle mes victimes, puis je les étouffes, et une fois que j'ai ce que je veux je les « dévore ».
Je suis aussi quelque peu espiègle, j'aime taquiner mes amis, j'en ai très peu certes mais j'y tiens beaucoup et j'en suis très proche, pour mes ennemis je suis comparable à une vipère froide et sanguinaire.

Histoire :

Je m'appelle Olorae prêtresse drow, dans ma famille on peut dire que cela se fait de générations en génération, ma grand-mère étais grande prêtresse et elle ont commencé ma formation le lendemain de ma majorité, je vis dans un hiérarchie typique des drow, mon père le mâle de la famille nous sert d'esclave, il fait tout ce que ma mère lui demande, parfois même on peut le comparer à un animal, avec son collier de fer d'où pend une chaine en argent, son dos est couvert de cicatrices du au coup de fouet les jours ou il n'a pas fait tout ce qu'il avait à faire, ma mère est la chef de famille c'est elle qui dirige tout, et elle dirige tout d'une main de fer, mon plus grand frère étant un beau mâle de fière allure et de belle carrure a été envoyer à l'armée, mon petit frère est surement condamner à devenir un esclave comme mon père, quant à moi je vais devenirs prêtresse, du moins je le suis déjà, ma mère trouve que j'ai fière allure dans les vêtements de grand-mère, et que je fais une très bonne prêtresse, moi je trouve que je ne lui arrive pas encore à la cheville, elle est tellement belle, sadique à souhait, j'aimerai vraiment devenir exactement comme elle, la chose que j'ai toujours eu au même niveau qu'elle est le côté félin joueur, qui torture ses victimes sans les tués, c'est d'ailleurs pour ce côté que ma mère est très connue, le nom de Talice représente dans la tête des hommes à la fois le rêve et le désire, et la peur, la peur de se faire torturé si il ne sont pas à la hauteur. Ma grand-mère elle aussi est très connue comme prêtresse le nom de Malice est lui aussi encore dans bien des mémoires malgré qu'elle ait pris sa retraite, et je suis en train de suivre le chemins de mes deux plus grands modèles même si mon nom n'est pas encore bien connu, bien qu'il ne soit pas méconnue non plus, je commence à me faire un renommée, et petit à petit à ressembler à ma mère, à être crainte et courtisée, mes pouvoirs eu aussi sont assez recherché mais personne n'ose me demander de l'aide, de peur de passer sous mes griffes et d'être aussi torturé à mort, c'est en ce moment que ma vie commence a prendre un réelle tournant, en ce moment même où je deviens importante que je vais enfin pouvoir savoir si je vais réellement pouvoir devenirs comme ma mère ou si je vais être un prêtresse parmi tant d'autre...

Je suis devenue grande prêtresse de Lolth, une fierté pour ma mère, et notre maison, la maison Rein'aï montais en grades, devenant 1ere maison de la citée souterraine, mais je m'ennuyais, la vie de matriarche était bien monotone et le peuple ne se développait pas... nous restions sous terre, sans jamais ne rien faire... j'étais de plus en plus las de cette vie, je devais prendre les choses en mains, mais cela allais être compliqué, je devais prendre la place de reine, mais il y avait déjà une reine... alors, comment faire...
Une idée fusa, je pris alors le chemin du palais du roi, vêtue de ma plus belle robe, mais aussi la plus provoquante, une fois devant lui, je lui présenta ma plus belle révérence, flatté l'homme par le "respect" mais surtout par un très grand décolleté, laissant le temps au roi d'admirer ma poitrine.
Je savais ce que j'allais faire, j'avais un plan A, un plan B, le A était de lui proposer l'égalité des sexe, de montrer que je le comprenais, que j'étais d'accord avec lui, cependant je ne m'attendais pas à son pouvoir, un pouvoir manipulateur, puissant, un pouvoir effrayant qui me poussait à dire la vérité, lui dire qu'elles étaient vraiment mes plants... J'ai du passer par un autre chemin, je me suis alors redressé, je l'ai regarder, lui montrant que je n'étais pas contre ses idées, bien que cela ne soit pas mon bute premier. Je n'eu d'autre choix que de déployer mon plan B, sans la moindre hésitation je laissait tomber ma robe au sol, me montrant totalement nue devant le roi, visiblement beaucoup plus réceptif à ma requête, je n'ai gère besoin de vous raconter ce que j'ai fait avec le roi dans cette salle, je pense que n'importe qui pourrais le deviner. Suite à cette "aventure" le roi se montra beaucoup plus doux avec moi, et il pris en mains l'assassinat de la reine, montrant sa tête à la foule, en expliquant qu'elle avais été tuer, deux jours plus tard, je fut proclamée reine. J'eu droit à un agent personnel, agent qui connaissait tous mes plants, dans les moindres détails, il savait que le roi n'allais pas faire très long feux.

Le roi commençais à me faire confiance, car jamais je ne lui mentait, il savait tout, sauf, que sa mort était proche, je ne lui mentais pas, je lui cachait le futur, un futur qui ne lui aurais jamais plut, bien que sa mort ai surement été une des plus douce... Je l'attirais sur l'autel de sacrifice, je savais qu'il aimait ces jeux pervers je l’entraîner à celui-ci serait un jeux d'enfant! Notre éteinte ne fut pas bien longue, mais intense, c'est en me redressant que je détachais mes cheveux, ils n'étaient pas tenu d'une pince comme on aurais pu le croire, mais par une dague araignée, don les neufs pattes étaient des lames acérées qui s'étaient rétractées sur son coeur, sa mort fut rapide, je me détachais de lui, remis ma robe et préparait l'annonce de sa mort, un nécromant n'étant pas resté de marbre à mon charme avait accepter de m'aider, son rôle était de faire revenir le cadavre du roi mort et de le laisser remourir sur le champ de bataille, ainsi, il y avait même des témoins qui avaient vu le roi mourir durant la guerre.
Ce plan marcha à merveille, et je fus proclamée seul reine, créant une alliance avec les vampires et les hauts démons, une alliance qui rendrais notre peuple plus fort, mais cela eu une fin rapide et glaciale...

La mort fut cette fin, une mort qui m’a pris dans la fleur de l'âge, personne ne veut savoir ce qu'est la mort, on ressent ce froid qui nous transperce comme mille lame brûlante, le froid de la mort n'est pas que froid, il brûle, comme si l'on restait la peau collée à un énorme bloc de glace, la peau semble s'arracher de notre chaire dans une douleur brûlante...
Froide et inerte je me réveillais, non dans le royaume des mort, mais auprès de Lolth, celle-ci avait décidée de me sauver, pour me remercier: je lui avait offert une reine et un roi, je lui avait offert ma vie, mais cela n'était pas sans contrepartie... je devais faire montrer son champion sur le trône des drows et lui et moi devions tuer tous les autres dieux, pour que Lolth puisse devenir toute puissante, j'avais hésité à refuser, mais après tout, mon but était de tuer tous les dieux... je devais la manipuler, elle, une déesse, chose très difficile, mais simple si je passais par son champion... il voulait le trône, il l'aurait, mais pas sans avoir été pris dans me filet...
Des caresses, des baisés et des mots tendre, montré à ce mâle qu'il pouvait être maître comme esclave, même si c'est un demi dieux, un mâle reste un mâle, et les nuits chaudes dans les bras d'une amante ne le laisse pas indifférents... je pu enfin revenir dans le monde des vivants, avec, grâce à Selvetarm et Lolth, le pouvoirs de créer une armée de drow araignée n'ayant pour seul maîtresse que ma voie et n'écoutant que moi, Lolth m'a mis entre les mains l'arme qui causerait sa perte, bien que je doive être très prudente, je vais pouvoir mener l’assaut contre cette déesse tyrannique et contre tous les autres dieux...

Je dois d'abord trouver les réformistes et, je ne sais pas où commencer...

But ou quête : qu'il n'y ai plus de dieux chez les drow et que des réformes passent dans la loi.

Animal de compagnie :

Selvetarm: champion de Lolth il est pour moi un animal de compagnie très affectueux, prêt a tous pour sa maîtresse, même si il reste avec les autres dieux, il vient me voir quand je le lui demande, réalisant tous ce que je lui demande...
Spoiler:
 
Pouvoirs :

Grison comme son nom l'indique je peux guérie les blessures, même les plus profondes, il suffit justes de quelque gouttes de mon sang, d'une incantation, et d'un peu d'énergie, l'énergie dépend des profondeurs de la plaie, si la plaie est très profonde, je ne peux le faire qu'une seule fois dans la journée et il me faut plusieurs heures pour m'en remettre, si les plaies son mineure je peux le faire jusqu'à six fois dans la journée

"Frère de sang" lors d'un combat (ou autre) si Olorae bois une goutte de sang de son adversaire celui-ci s'inflige alors les douleurs qu'Olorae a lors du combats, et bien-sûr si celui-ci tue Olorae, il se tue lui-même, le seul hic, c'est que Olorae ne peux pas non plus tuer elle-même son adversaire au risque de mourir.

Poussière de feux ce pouvoir me demande quelque peu d'énergie su je ne l'utilise pas à longueur de journées, je peux créer de minuscules flamme qui se transforment rapidement en un vrai brasier et brule tout sur son passage

Code présent dans le réglement : code bon [Delwy]

Autres :

Ou avez-vous connu le forum ?


_________________
appelez moi également Enetari ou Lyra ou encore... Taomi (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Handoar
Grand Shaman
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 24
Localisation : La ou je suis ....

Feuille de personnage
Race: Anima-Vampire
Classe / Rang: Maître Chaman
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Olorae "qui vous a dit que j'étais définitivement morte?"   Mar 10 Juil - 17:17

C'est étrange de passer du coté correcteur mais sinon j'aime bien, l'histoire est intéressante mais juste deux choses me chiffonnent, Olorae se souvient-elle de la totalité de sa première vie? Et elle compte tuer les Dieux mais elle a une petite idée comment faire ou cela fait partie de sa quête?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 24
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: Olorae "qui vous a dit que j'étais définitivement morte?"   Mar 10 Juil - 18:02

Re bienvenue Olorae !
Je n'ai rien à redire sur ta fiche. Elle me convient et je pense que Handoar a relevé les points à éclaircir.

Juste un petit truc peut être: essaye de mettre des points. On ne distingue pas vraiment les phrases. Imagine que tu lises tout ça d'une seule traite s'en t'arrêter, un peu dur ^^'

Sinon, bon retour parmi nous !

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Olorae "qui vous a dit que j'étais définitivement morte?"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Olorae "qui vous a dit que j'étais définitivement morte?"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» Simpsonisez vous
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Coté Personnage :: Fiches de Présentation :: Fiches acceptées :: Drows-
Sauter vers: