Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 Le Lac aux Lucioles (pv Sylver)

Aller en bas 
AuteurMessage
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 23
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Le Lac aux Lucioles (pv Sylver)   Dim 29 Jan - 12:50

Allongée sur le dos entre les herbes hautes, les bras en croix, je fixais la teinte violeté du ciel qui commençait à virer au noir. Certaines étoiles venaient s'accrocher sur ce tissus brumeux. Elles scintillaient comme du cristal, s'apprêtant à accueillir l'astre qui illuminerai cette nuit paisible.
Fermant les yeux, je réprimais un soupir. Minuit, roulée en boule sur ma poitrine, respirait doucement, son ronronnement apaisant mes esprits.

Ce soir, j'avais voulu m'éloigner un peu du camp anima où je m'étais réfugiée pour retrouver un peu la vie solitaire que j'avais menée durant plus de cent ans. J'avais cependant pris garde de ne pas me faire suivre. Chacun de mes agissement nous mettaient en danger, Minuit et moi, et je ne voulais pas prendre le risque de me retrouver face à face avec l'un de mes semblables sanguinaire. C'était donc avec une totale discrétion que je m'étais échappée du camp pour quelques heures, déjouant la garde qu'entretenaient certains soldats animas autour des tentes. La discrétion était une de mes spécialités. Je m'étais d'abord assurée qu'aucun de mes semblables se trouvaient dans les parages. J'aurais été tuée sur le coup. Par bonheur, Minuit et moi étions seule au milieu de ses hautes herbes, au bord des lacs.

Malgré que mon mode de vie ai beaucoup changé et que je me sois adaptée à la vie tranquille et plus humaine des animas, j'avais toujours la crainte d'être retrouvée par les miens qui n'avaient qu'une seule envie. Me supprimer définitivement. J'étais une faiblesse dans les rangs des vampires, un intrus. La meilleure chose à faire, d'après eux, était que je disparaisse de la surface de la terre.
Je laissais échapper un profond soupir cette fois ci. Minuit se réveilla immédiatement. Elle avait le sommeil léger.

Quelque chose ne va pas, Misao ? s'enquit-elle en se dressant sur ses quatre pattes, son regard turquoise plongé dans le bleu cyan du mien.

Levant ma main droite, je lui grattais le dessus de la tête en esquissant un sourire pour la rassurer. Elle se mit à ronronner.

Tout va bien, Minuit, répondis-je. Mieux qu'avant n'est ce pas ?

Elle hocha sa petite tête en fermant les yeux. Passant mes bras autour d'elle, je la serrai contre moi. Minuit était ma plus fidèle amie. Nous étions loyales et protectrices l'une envers l'autre. Je ne voulais pas qu'elle m'abandonne. C'est pourquoi, alors que je l'avais trouvée lorsqu'elle n'était qu'un chaton, je l'avais recueillie, la laissant grandir durant quelques mois. Puis je l'avais mordue, lui offrant ainsi l'immortalité.

Je caressais de nouveau son pelage noir comme la nuit. Une luciole voltigea au dessus de nous. Levant une main, je voulu la toucher du bout des doigts; mais comme tous les animaux qui m'approchaient, hormis Minuit, elle s'enfuie. Je laissais retomber mon bras le long de mon corps. Inspirant un bon coup, je me figeais. Minuit se releva d'un bon, échappant à mon étreinte. Me redressant à mon tour, je m'appuyais sur mes mains, scrutant les alentours. J'avais sentis quelque chose. Une fragrance inconnue. Mon esprit était en alerte. Etait ce un vampire ? M'avait-on finalement retrouvée ? J'avais pourtant pris toutes les précautions nécessaires pour que ça ne soit pas le cas... Je ne pouvais pas avoir commis une erreur.
Paniquée, je regardais autour de moi. Plus rien... Je ne sentais plus rien. L'odeur avait disparue.
Etrange...
Peut être était-ce une fausse alerte. Un animal passant dans le coin.
Quelque peu rassurée, j'enroulais mes bras autour de mes jambes, observant les lucioles danser devant le coucher du soleil.

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raevahr Norheim
Marchombre
Marchombre
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Trois-Rivières, Québec, Canada

Feuille de personnage
Race: Animae
Classe / Rang: Marchombre
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Le Lac aux Lucioles (pv Sylver)   Dim 29 Jan - 16:07

Sylver s’éveilla en sursaut. Les images que lui avait fournies son sommeil passèrent en boucle dans son esprit pendant un moment. Une femme, et un chat. Ils se faisaient attaquer par… des créatures sanguinaires. Des vampires. Le loup les avait déjà vu, et avait été surpris par la ressemblance qu’il avait avec eux. Les crocs… il en avait lui aussi. Lerkhann s’était-il inspiré d’eux lors de la modification? Avait-il vampirisé Sylver? Non, impossible, la créature ailée n’avait jamais eu envie de boire du sang. Mais peut-être les vampires ne ressentaient-ils pas ce besoin? Peut-être était-ce seulement qu’ils aimaient le goût? Peu importait, il avait une mission. Il devait se rendre aux lacs pour y sauver cette femme avant qu’il ne soit trop tard. Et le trop tard était plus près qu’il ne l’aurait cru : la nuit allait tomber dans peu de temps. Si d’ici le levé de la lune il n’avait pas atteint la femme, il ne pourrait pas lui éviter son sort. Ce ne serait peut-être pas aussi terrible que ce qu’il avait vu, mais il ne voulait en rien qu’une femme innocente ne soit maltraitée.

Il parti en courant. Le ciel s’obscurcissant, il eut de plus en plus peur. Peur au point de ne pas regarder vraiment où il allait. Il trébucha et tomba… dans l’eau. L’eau? Il était déjà arrivé? Il se releva. L’eau était heureusement peu profonde, il en avait jusqu’au ventre, pas plus. Il se traîna sur la plage et s’ébroua. Il détestait l’eau. Non, pas l’eau en tant que tel, mais être mouillé. Sa fourrure s’alourdissait, perdait sa texture soyeuse et, comble du malheur, dégageait une odeur désagréable. Maintenant, il serait repérable plus facilement. Comment allait-il défendre la jeune femme s’il ne pouvait même pas être discret? Devait-il prendre le temps de se sécher un peu? Non, pas le temps, le ciel se couvrait déjà d’étoiles! Et il n’était pas encore arrivé. S’il avait atteint les lacs, il devait trouver l’endroit exact de sa vision. Il se remit en route.

Il ne s’arrêta de nouveau que lorsqu’un détail attira son regard. Une lumière? Oui! Une luciole! Il y en avait dans sa vision! Il devait approcher! Mais il devait savoir. Il s’assit. Il détestait perdre du temps, mais s’il arrivait à parler à la luciole, il en gagnerait sûrement. Et l’approcher la ferait fuir. Il devait attendre qu’elle ne s’approche. Ce qui ne fut pas très long finalement. Le petit insecte arriva à hauteur du visage de Sylver et le regarda. Le loup en profita pour lui adresser la parole, sans regarder la créature, et en murmurant, dans le langage commun des animaux :

« Je cherche une jeune femme, humaine, qui se trouve très probablement près d’ici. Il faut que je la retrouve, c’est très important. Où est-elle? »

L’insecte tourna autour de la tête de Sylver, dégageant des sons et des variantes d’odeur, libérant aussi des vibrations aériennes dans les oreilles du canidé. Ce dernier ne comprit pas tout, mais réussit à traduire l’essntielle.

« Pas humaine. Morte. À l’est. Cinq minutes contre le vent. »

En courant, deux petites minutes probablement, peut-être trois. Parfait. Il ne serait pas trop tard encore.

« Merci. »

Il ne se serait pas rabaisser à une telle marque de respect, celle de dire merci, face à un insecte, normalement, mais la situation était différente. Cette information lui était vitale et la luciole aurait pu décider de ne pas lui donner. Enfin… non, pas vitale pour lui, mais pour la jeune femme peut-être! Il se remit en route.

Et un détail le frappa. Il ne s’arrêta pas pour y réfléchir, mais se permit d’y penser. Morte? Comment ça, morte? D’accord, elle aurait pu être une anima, il y en avait quelques uns, dans le coin. Mais… morte? Pouvait-elle être elle-même une vampire? Sylver devait-il sauver une vampire de ses semblables? Pourquoi? La réponse s’imposa d’elle-même : pour l’équilibre. Elle s’était sans doute rebellé contre les créatures sanguinaires, et cela servait l’équilibre. Et puis, elle devait être gentille et faire des efforts pour ne pas mordre qui que ce soit qui ne soit pas consentant. Le loup se sentait triste un peu pour elle, ce devait être si dur parfois. Lui, en tous cas, il la laisserait le mordre. Enfin… s’il le pouvait. Son sang d’origine divine était-il toxique pour elle? Et puis, il verrait en temps et lieu.

Un mouvement le força à s’immobiliser. Quelque chose s’était redressée, et reniflait. Le vent!! Sylver avait oublié ce détail! À contre vent, cela voulait que le vent allait de l’ouest vers l’est! Son odeur parvenait certainement à la créature qui se trouvait un peu plus loin! Il se déplaça, décidant de contourner et de l’approcher sur la côté, puisqu’il était visiblement dans son dos. Il aurait dû faire attention. S’il n’avait pas trébuché dans l’eau, il n’aurait pas eu cette odeur désagréable, et il aurait pu approcher un peu plus, au moins savoir ce qui était là. Mais il le savait, au fond. C’était la jeune femme. L’endroit était identique à ses visions. Et la lune allait bientôt se lever. Il ne pouvait pas attendre et rester là à ne rien faire. Il n’avait pas été assez rapide, le danger pouvait être près.

Il s’approcha. Il devait dire à la jeune femme de partir. C’est lorsqu’il fut assez près pour qu’elle le remarque qu’un détail le frappa. Où elle était, la lune? Ne devrait-elle pas déjà être levée? Il avait cru que non, mais en y pensant bien, toutes les étoiles étaient visibles depuis un moment. Une intense frustration monta dans le cœur de Sylver. Une nuit sans lune! Cette soirée là était une nuit sans lune! Le loup s’était trompé! Ce n’était pas ce soir que ça se produirait! Pourtant c’était la bonne jeune femme. Enfin… femme, au premier regard. Mais en était-elle vraiment une? Les paroles de la luciole lui tournaient en tête. Morte…

Trop surpris par toutes ces informations qui le frappaient, Sylver oublia que la jeune femme l’avait sans doute remarqué, et il resta planté là, perdu dans ses réflexions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.furaffinity.net/user/maeya/
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 23
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: Le Lac aux Lucioles (pv Sylver)   Dim 29 Jan - 19:08

Cette fois, j'en étais certaine. J'avais bel et bien senti quelque chose. Minuit monta agilement sur mes épaules et tendis la tête vers le ciel, humant également l'air à son tour. Elle poussa un grognement. Il y avait de quoi. L'odeur était plus que répugnante.
Je plissais le nez d'un air dégoûté. Chien mouillé.
Y avait-il un loup garou dans les parages ? Ou bien était-ce un loup, ou un chien qui passait dans les environs. Minuit se secoua en marmmonant dans ses moustaches. Etant un chat, elle était beaucoup plus sensible à la fragrance qui nous entourait. Les félins étaient les ennemis jurés des canins, quelque soit la différence que ces derniers prenaient. Quant à moi, mon dégoût pour eux étai inné. Ma race détestait les loup garou ou tout ce qui s'en rapprochait. Leurs odeurs m'étaient détestable.

Regardant autour de moi, je fouillais les fourrés et les grandes herbes de mes prunelles bleues cyan. Ma vision plus développée que celle des humains me permettaient de repérer les détails les plus infimes, surtout en pleine nuit alors que la lune n'éclairait pas les environs.
Je me figeais soudainement. La lune. Levant les yeux vers le ciel noir scintillant d'étoiles d'argent, je l'observais, recherchant l'astre sinistre. Absente. La lune était absente. C'était la nouvelle lune. Je n'avais pas remarqué son absence et pourtant, de minuscules points dorés se baladaient dans les airs, zigzaguant, voltigeant, tournoyant... Des lucioles. Elles étaient si nombreuses que la lumière qui émanait d'elles substituait à celle de la lune. Je souris un instant, attendrie pas ce spectacle magnifique.
Les insectes voletaient au dessus du lac, leur reflet dansant sur l'eau calme. Il n'y avait aucun bruit, hormis le souffle du vent dans les feuilles.
Cependant, l'odeur était toujours là, devenant de plus en plus forte au fur et à me sure que le temps passait. Comme si un loup se tenait juste à côté de moi.

Je virevoltait sur moi même et m'arrêtait net. Mes yeux avaient accrochés d'autres prunelles, plus grandes, entourées de poils noirs. Le reste du corps était composé d'un pelage noir, argenté et blanc se mariant à merveille. Son regard était profond et pourtant perdu dans le vide, comme en pleine réflexion. Chose plus étrange, le loup était doté d'ailes et je pouvais voir ses crocs luire à la lumière des luciole. J'en eu froid dans le dos. Minuit sauta à terre, tout crocs sortis, les poils hérissés.
Un loup.
Je retins mon souffle. J'étais à la fois paralysée et...dégoûtée par l'odeur que l'animal dégageait. Cela dit, ça devait être pareil de son côté.
Les loups étaient dangereux, presque aussi dangereux que les vampires. Il pouvait me tuer sur le champ si il voulait.

Prends garde Misao, on se sait pas ses intentions, grogna Minuit, prête à bondir sur l'animal.

Bien que je sois sur mes gardes, le loup ne semblait pas être offensif. Il était ailleurs, comme en plein débat interne. M'avançant vers le loup, je pris grand soin de ne pas regarder l'expression d'horreur que devait afficher Minuit à cet instant.
Je penchais la tête sur le côté pour croiser de nouveau son regard.

Vous allez bien...? m'enquis-je d'une voix peu assurée. Je me nomme Misao, et voici mon amie Minuit, ajouais-je en désignant Minuit d'un geste de la main. Vous... vous avez l'air ailleurs...
o

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raevahr Norheim
Marchombre
Marchombre
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Trois-Rivières, Québec, Canada

Feuille de personnage
Race: Animae
Classe / Rang: Marchombre
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Le Lac aux Lucioles (pv Sylver)   Dim 29 Jan - 23:25

Une nuit sans lune. Sylver s’était trompé sur un détail aussi minime que l’évolution du cycle lunaire! Comment avait-il pu? Pourtant c’était le bon endroit, la bonne jeune femme, les mêmes lucioles! Tout ce qui manquait, c’était la lune. Ou peut-être n’y avait-il pas de lune? Le canidé fut frappé de plein fouet par la vérité. Il n’y avait pas de lune dans son rêve! C’était la lumière des lucioles qui lui avait fait croire une telle chose! Effectivement, quand on ne regardait pas le ciel, il y avait tant de lucioles qu’on avait l’impression que la lune était présente. Mais alors les vampires? Viendraient-ils? Non, ils devraient déjà être là. Sylver avait vu l’attaque au lever de la lune. Mais même s’il n’y avait pas de lune, la lumière était déjà présente comme si. Quelque chose avait du éloigner les vampires. Mais quoi. Il fronça le museau. Comment réfléchir alors qu’il dégageait une telle odeur! Une minute… l’odeur? Bien sûr! Le vent avait porté son odeur de chien mouillé jusqu’à la jeune femme bien avant qu’il n’arrive. Pas de doute que cette odeur répugnante avait masquée la sienne! En fin de compte, il n’avait eu qu’à venir pour la sauver. Même s’il ne sentait toujours pas bon… L’important c’était que la jeune femme était sauve. Oui, elle était là, devant lui à le regarder, et elle se portait bien. Le regarder? Mince! Il avait oublié qu’il s’était d’abord approché pour lui dire de fuir! Mais il n’avait pas à lui dire de le faire maintenant! Quoi qu’il était préférable de ne pas s’éloigner, pour continuer à la protéger. Mais comme devait-il réagir? Il plongea son regard dans le sien. Des yeux bleus. Des yeux vides. Elle était morte, cela ne faisait pas de doute. C’était une vampire.

Et elle lui adressa la parole. Enfin, elle lui avait adressé la parole, mais il mit du temps a saisir ce qu’elle avait dit. S’inquiétait-elle vraiment pour lui? Un loup? Une bête sauvage, qui plus est qui empestait le chien mouillé? Il voyait bien que son odeur écœurait la vampire. Misao… Information intéressante, mais totalement inutile. Sylver n’avait aucun intérêt à essayer de sympathiser avec elle et de toute façon, elle ne le laisserait jamais faire. Il était un loup, elle était une vampire. Accompagné d’un chat en plus. Minuit… Une magnifique bête noire. Le loup ailé n’avait jamais eu mauvaise opinion des félins. Il avait même un jeune tigre comme ami : Kaerh. Mais il ne pensait pas que Minuit le laisserait approcher. Quand à avoir l’air ailleurs… il ne pouvait pas se le permettre. Lerkhann comptait sur lui pour assurer la survie de Misao. Il avait l’intention de ne pas se dérober à sa tâche. Mais comment aborder l’affaire. Bon, il était clair en partant qu’il n’était pas normal, et, à la lueur qui devait traverser son regard alors qu’il réfléchissait, Misao devait depuis longtemps avoir compris qu’il était nettement plus intelligent que la moyenne. Et puis… oh non! Elle avait vu ses yeux! La panique le gagna. Que savait-elle des dieux? Minuit, elle, savait-elle quelque chose? Que se passerait-il si jamais la vampire comprenait que le loup était une créature modifiée par l’un d’eux? Il se força à se calmer. Elle aurait déjà réagit si cela avait été le cas. Il soupira. Il devait l’aborder. Attirer sa curiosité, afin qu’elle ne lui intima pas de quitter les lieux et lui pose des questions. Cela passerait le temps, assez pour écarter le danger. Baissant son regard sur le sol, il parla d’une voix honteuse.

« Veuillez me pardonner, Shinji-sama*, pour l’odeur en premier lieu, pour le dérangement ensuite. Je n’avais pas l’intention de vous importuner. Je... je ne vous veux aucun mal, je le jure. »

Ne restait qu’à attendre la réaction de Misao et de Minuit. Nul doute que la chatte croirait qu’il essayait d’amadouer sa maîtresse. Après tout, il lui avait fallu plusieurs longues secondes avant de se décider à parler. Mais il était sincère…

*Shinji (se prononce chindji) : Esprit
-sama (se prononce sama) : marque de respect donnée à un être jugé suppérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.furaffinity.net/user/maeya/
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 23
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: Le Lac aux Lucioles (pv Sylver)   Sam 4 Fév - 19:51

Je restais là, à l'observer, attendant une quelconque réaction de sa part suite à la question que je venais de lui poser. Cependant, il ne semblait pas réagir. J'avais la ferme impression qu'il ne remarquait pas ma présence.
Ses prunelles étaient posées sur moi cependant. Etait-il endormi ? J'avais déjà vu ce genre de situation où une personne s'endormait les yeux ouverts. Ce phénomène pouvait tout aussi bien s'appliquer aux animaux.
Mais quelque chose me troublait. Il avait beau me fixer, son regard semblait passer au travers de moi pour aller se poser sur les milliers de lucioles qui voletaient dans l'air, éclairant les lieux.
Malgré tout, je décidais de rester ainsi, à attendre qu'il me réponde.

Je sentais que Minuit n'était pas dans son état normal. D'ordinaire, elle était joueuse, aussi calme qu'un lac. Mais quand nous étions toutes les deux confrontées à une situation peu habituelle, elle devenait réservée et aussi agitée qu'un torrent. En particulier quand j'étais en danger; ou quand je nous mettais en danger à cause de ma curiosité intarissable... Elle se mettais toujours en position de défense envers mon égard, intimidant ainsi légèrement ceux que nous rencontrions. Généralement, son courage les attendrissait, évitant ainsi une bataille non désirée.
Lui jetant un coup d'oeil, je vis qu'elle marmonnait dans ses moustaches, ses crocs sortis en cas de besoin. Son pelage noir était hérissé tant elle était méfiante. Son ton laissait entendre qu'elle n'était pas enchantée par la rencontre que nous venions de faire.

Elle devrait reculer... Je ne suis pas rassurée...il pourrait lui arriver quelque chose...Les loups sont imprévisibles.

J'esquissait un sourire. M'abaissant durant une seconde à son niveau, je lui caressais la tête du bout des doigts, tendant de lui transmettre par le biais de cette brève caresse tous l'optimisme que je transportais constamment. Je lui adressais un sourire pour lui signifier qu'elle n'avait aucune crainte à avoir. L'aura du loup n'était pas négative et, en dernier recours, si cela s'avérait nécessaire, je savais me battre.

C'est alors que le loup prit la parole. Me redressant, je me mis à sa hauteur. Je remarquais alors que cet animal était grand, chose que je n'avais pas remarqué au premier coup d'oeil. Cependant, il baissa ses prunelles, les fixant sur le sol d'un air honteux. Pourquoi l'était-il ? Secouant légèrement la tête, je rangeais cette question dans un coin de mon esprit.
Je tentais de faire abstraction de son odeur, bien qu'elle soit plus que répugnante. J'y parvins cependant. En un siècle d'existence, j'avais appris certaines choses qui me permettaient de passer inaperçue dans les foules humaines, dont mon odorat.
Après m'avoir appelée sous un autre nom, que je devinais respectueux, il s'excusa pour l'odeur qu'il dégageait et le dérangement.
Je souris. Passant mes doigts dans ma longue chevelure brune, je tentais de les retenir. Une légère brise les faisaient voleter dans la direction du loup, emmenant mon odeur corporelle qui devait également lui être insupportable...
Il m'assura cependant qu'il ne me voulait aucun mal. Je le croyais. Son n'aura n'était pas négative et les sentiments qui l'animaient étaient vrais.
Je lui adressais donc un sourire qui se voulait rassurant.

Vous n'avez pas à vous excuser. Je faisais simplement une petite balade nocturne, dis-je en haussant les épaules sans pour autant effacer mon sourire. En ce qui concerne mon odeur, je suis également désolée... Je sais qu'elle vous est insupportable.

Je me mordis les lèvres d'un air désolée authentique. Je n'aimais pas importuner ceux que je rencontrais par mon odeur, d'habitude, mon odeurs charmait les humains et toutes les autres races des Mondes; mais dans ce cas précis, ma nature et celle du loup s'opposaient, rendant no odeurs respectives insupportables l'un pour l'autre.
Minuit grogna, guère contente de mes paroles. Elle ne voulait pas que je sympathise avec un loup. Je la comprenais. Mais je n'étais pas une combattante, je ne recherchais jamais le conflit.

Misao, murmura-t-elle d'un ton dur, dans quelle situation es tu en train de te...

Je posais un doigt devant mes lèvres, lui intimant de se taire. Elle bougonna. Soupirant je levais les yeux au ciel en souriant. D'ici quelques minutes elle aurait tout oublié. Parfois je me demandais laquelle de nous deux jouait le rôle de mère envers l'autre...
Reportant mon attention sur le loup, j'affichais un sourire rassurant.

Mais, dis-je, que faites vous ici ? Vous paraîssez inquiet... Qu'est ce qui ne va pas ?...

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raevahr Norheim
Marchombre
Marchombre
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Trois-Rivières, Québec, Canada

Feuille de personnage
Race: Animae
Classe / Rang: Marchombre
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Le Lac aux Lucioles (pv Sylver)   Sam 4 Fév - 23:55

L’odeur de la jeune femme? Sylver sentait si fort qu’il ne l’avait même pas remarquée, son odeur à lui couvrant la sienne! Et d’ailleurs, pourquoi son odeur devrait-elle le déranger? Elle sentait l’humaine, non? Ah non, c’était vrai, elle était morte… Le loup s’était tellement concentré sur l’événement qui n’avait pas lieu, qu’il en avait oublié sa théorie sur la vampirisation de la jeune femme qu’il devait sauver. Était-elle donc réellement une vampire? Peu importait, ce n’était pas un détail important. Cela ne changeait absolument rien au fait qu’elle avait l’air si gentille… Si une vampire pouvait passer outre son état de loup et l’aborder amicalement, alors elle ne pouvait pas être si méchante que cela! Et puis Sylver avait peur qu’elle ne se fasse attaquer si jamais il s’en allait. La meilleure chose à faire était donc de se montrer sympathique. Aussi bien se laisser guider et agir comme s’il s’agissait d’une jeune femme normale.

« Ce que je fais ici… comment m’expliquer? »

Pouvait-il dire que son dieu l’avait envoyé là pour la secourir? Non, bien sûr que non. En tous cas, elle ne semblait pas savoir ce que la couleur étrange de ses yeux voulait dire, ça aidait un peu. Mais que dire alors? La routine habituelle. Dévoiler sans préciser, restant vague dans un thème qui ne se développe pas vraiment.

« Disons que… j’ai parfois des impressions étranges. J’ai fait un rêve. Je ne peux me remémorer ce que j’y ai vu, mais j’ai eu l’intense sentiment de devoir venir ici le plus rapidement possible. Donc je suis venu. Ce qui m’inquiète, c’est que… »

Il n’aurait pas du dire ça! Comment s’en sortir? Il devait trouver quelque chose maintenant. Il aurait du ignorer la question sur son air inquiet. Misao n’aurait sûrement pas insisté. Bon, aussi bien continuer le jeu de l’incertitude.

« J’ai eu la sensation qu’un danger guettait, que quelque chose de terrible allait arriver. Mais… il n’y a rien. Il n’y a que vous, Shinji-sama*, et vous ne me semblez pas du tout agressive. »

Sylver se tut et jeta un regard à Minuit. Il avait entendu ce qu’elle avait dit. Ses sens étaient plus fins depuis qu’il était modifié. Il comprenait son inquiétude, mais se sentait frustré. Les loups, imprévisible? Jamais un loup de sa meute n’avait fait de mal à qui que ce soit d’humanoïde! Et ils ne s’approchaient jamais des villages, donc ils ne croisaient pas de chat. Le commentaire de Minuit, même s’il était fondé, car Sylver savait que les autres loups n’avaient pas tous le même sens de l’honneur que les siens, le blessait. Il avait pu se concentrer sur sa réponse pour éviter de se préoccupé de ce qu’elle avait dit, mais… maintenant qu’il pouvait bien capter la portée de ce que ça voulait dire… Elle le considérait dangereux au point de s’attaquer à Misao. S’il avait voulu attaquer, il l’aurait déjà fait, non? Une lueur de colère passa dans son regard. Mais elle ne resta pas longtemps, car elle était la preuve de la véridicité des propos de la chatte. Sylver avait complètement changé d’émotion sans prévenir, sans signe visible, et s’il était resté ainsi frustré, il aurait probablement put en venir à être méchant. Mais la colère fut remplacée par de la déception. Déception envers lui-même. Ses oreilles se baissèrent sur son crâne et il recula d’un pas, une larme lui coulant sur la joue.

« Elle a raison… je ne suis pas fiable… »

Il n’avait pas eu l’intention de parler, c’était sortit tout seul. Il venait de se trahir. Impossible maintenant qu’il ait l’air d’une créature plus ou moins ordinaire… Si Misao ne comprenait pas qu’il était anormal avec toutes ces informations qu’il avait laissé traverser sans le vouloir… Mais ce n’était peut-être pas mal. Peut-être en fait que c’était pour cela qu’elle n’avait pas mal réagit en le voyant. Elle avait peut-être l’espoir que sa différence se situe aussi dans son jugement et son raisonnement. Une chance pour elle, c’était le cas.

*Shinji (se prononce chindji) : Esprit
-sama (se prononce sama) : Marque de respect donnée à un être jugé supérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.furaffinity.net/user/maeya/
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 23
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: Le Lac aux Lucioles (pv Sylver)   Mer 15 Fév - 20:26

L'odeur tournoyait autour de moi, devenant de plus en plus forte au fur et à me sure que les minutes en compagnie du loup s'écoulaient. Croisant les mains dans mon dos, je les serrai de toutes mes forces l'une dans l'autre pour supporter l'odeur. Je tentais de ne rien laisser transparaître sur mon visage. Je ne voulais en aucun cas blesser mon interlocuteur qui était aussi grand que moi.
Cet odeur... Elle m'était familière. Le parfum des loups était semblable à celui des lycans... Mes pires ennemis.
Une foule de souvenir déferla dans mon esprit.

"Une fille aux cheveux roux courait vers moi, rivalisant avec la vitesse du vent. Ses longues et larges boucles ondulaient derrière son visage rond peint d'une expression de terreur. Ses lèvres bougeaient, imperceptiblement. Cependant, je parvenais à entendre ses paroles, aussi basses soient-elles.
"Des lycans. Un clan entier... Dans la contrée de l'Est..."
Je me figeais. L'entente du lieu où se trouvaient alors ces créatures à l'instant même me glaça les veines. Ma pensée fusa immédiatement.
Mes parents. Mes parents, que j'avais vampirisés lors de l'attaque de mon village par un clan de buveur de sang, la nuit de ma transformation, pour leur éviter la mort, la vraie. Ils avaient décider de se rallier à un autre clan, dans la contrée de l'Est. Ils étaient en danger.
Je me précipitais à la rencontre de la jeune fille. Une odeur m'enveloppa, alors que je m'approchais d'elle. Je tournais la tête, cherchant d'où elle pouvait provenir, mais je ne détectais rien autour de nous. Je compris alors que l'odeur répugnante émanait de la jeune fille rousse.
Voyant mon expression de dégoût, elle s'en excusa du regard. Je la dépassais à toute vitesse mais une poigne de fer se referma autour de mon bras.
"N'y va pas. C'est trop tard. Morts. Tous."
Je me figeais pour la seconde fois. Cette fois, pas de peur, mais de colère. L'odeur qui nous enveloppait toutes les deux me répugnait et ne faisait qu'agrémenter le feu interne qui me brûlait.
Ma famille. Ils venaient de me prendre ma seule famille. Je me jurai de les retrouver et de venger mes parents. Coûte que coûte."

Je secouais imperceptiblement la tête, refoulant ce souvenir au fond de mon esprit. Je n'étais pas en présence d'un lycan. Il fllait à tout prix que je me ressaisisse.
Me reconcentrant sur les yeux du loup, je compris quelle était la raison de sa présence dans les environs.
Il avait perçu un danger qu'il avait vu dans un de ses rêves. Mes sens se mirent tout de suite en alerte. Un danger, près ce ces lacs, cette nuit même. Une sensation étrange se propagea dans mes veines. La peur ? L'adrénaline ? Impossible pour cette dernière, j'étais morte.
J'avais pourtant tout vérifier, m'étais assurée de ma solitude.
Puis le regard du loup descendit, se posant au delà de moi, derrière mes jambes. Je compris immédiatement qu'il observait Minuit. Je prisais pour qu'elle ne lui saute pas dessus... Elle n'en fit rien mais le regard de l'animal se voila. Ils prononça quelques mots que je réussis à entendre malgré leur ton bas.

Pourquoi n'est tu pas fiable ?, murmurai-je doucement. Parles tu de..ton rêve ? Tu as peut être perçu un réel danger, mais que ce dernier s'est enfui à ton approche. Cela ne justifie pas que tu ne sois pas fiable.

Je lui adressais un sourire et m'approchais d'un pas, timidement. Tendant un main devant moi, j'entendis Minuit grogner et se hérisser. Mais je ne m'en préoccupais pas. Je continuais d'avancer, jusqu'à temps que ma main rencontre un pelage doux et encore mouillé.

Dis moi, souris-je. Dis moi quel était ce danger...

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raevahr Norheim
Marchombre
Marchombre
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Trois-Rivières, Québec, Canada

Feuille de personnage
Race: Animae
Classe / Rang: Marchombre
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Le Lac aux Lucioles (pv Sylver)   Dim 26 Fév - 1:49

Je suis vraiment désolé de la baisse de qualité de mes écrits dans ce poste...

Le loup soupira. Pouvait-il vraiment révéler ce genre d’informations? Quelle conséquence cela pourrait-il avoir, qu’il révèle l’identité des possibles agresseurs à Misao? Il ne devait pas le dire. Et puis, il y avait la question de la fiabilité. Pensait-elle vraiment qu’il pouvait l’être? Pouvait-elle être à ce point différente de tous les autres vampires, voir de tous les humanoïdes que Sylver avait pu croiser dans sa courte vie? Et puis, pourquoi ne le serait-elle pas? Nyuuwa… elle l’avait bien trouvé gentil et ne s’était pas gênée de le flatter… Il se rendit alors compte que la main de la vampire était posée sur son museau. Il leva instinctivement le regard, croisa celui de Misao, et riva tout de suite les yeux au sol.

« Je suis un animal, Shinji-sama*, mes émotions ont beaucoup plus de facilité a prendre le dessus sur ma raison… Mon instabilité psychologique peut facilement me mener à vous attaquer, si vous me frustrez, d’une façon ou d’une autre. Vous, ou alors… Neko-san* »

Il voulut se reculer d’un pas, mais en fut incapable. Le contact avec la jeune femme était… si agréable… il ferma les yeux. Il n’avait toujours pas répondu à sa seconde question. Pas qu’il ne voulait pas parler, mais il se sentait un peu mal à l’aise. Il avait l’air d’un idiot, totalement… Il ne savait pas du tout comment s’y prendre, et cela devait paraître.

« Je vous ai dit que je ne me souviens plus de ce rêve… Pardonnez-moi, mais je suis dans l’incapacité de répondre à votre question… »

Un mensonge, mais il ne pouvait pas se contredire… il n’avait pas le choix. Il était préférable de détourner le sujet de la discussion, il n’était pas à l’aise de continuer dans cette voix. Il ne voulait pas révéler la vérité, il ne le pouvait pas. Il fallait que Sylver trouve un autre sujet. Puis quelque chose le frappa. C’était si imprudent que de se promener seul la nuit! Tout comme cela avait été imprudent pour Nyuuwa de s’aventurer en montagne sans équipement.

« Loin de moi est l’idée de vous gronder, Shinji-sama*, mais n’est-il pas dangereux de se promener seule au milieu de la nature la nuit? Je sais que… vous devez sans doute savoir vous battre, mais… »

Mais quoi? Mais si une équipe d’une dizaine de vampire vous tombaient dessus, je ne crois pas que ce serait suffisant? Comment le formuler sans le révéler? Et puis… elle savait sans doute qu’il était au courant qu’elle était une vampire, sinon elle n’aurait pas parlé de son odeur à elle, mais en même temps… s’il révélait qu’il avait compris, il ne pouvait pas jouer la carte de la stupidité sur ce point, si cela s’avérait nécessaire. En fait…

« Laissez tomber… Ce n’est pas du tout de mes affaires… »

Mieux valait quand même que la situation change rapidement… car il ne tiendrait pas longtemps s’il continuait comme ça. Dans le pire des cas, il pouvait toujours s’en aller… Il espérait ne pas en venir là, il devait y avoir une autre solution… Il n’arrivait pas à croire qu’il allait peut-être échouer cette mission…

*Shinji [se prononce chindji] : Esprit
-sama [se prononce sama] : Marque de respect donnée à un être jugé suppérieur.
Neko [se prononce néko] : Chat
-san [se prononce sane] : Marque de respect donnée à un être jugé égal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.furaffinity.net/user/maeya/
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 23
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: Le Lac aux Lucioles (pv Sylver)   Ven 9 Mar - 17:29

Le pelage sombre du loup était doux. Cependant, je craignait que ce contact gelé ne le gène; les autres créatures détestaient la basse température des gens comme moi. Les prunelles de l'animal se posèrent sur moi, puis il recula vivement. Je ramerais ma main contre moi, la pressant contre ma poitrine. J'avais eu raison. Le contact gelé de mes doigts sur la peau du loup l'avait irrité. Il baissa la tête et riva son regard sur le sol, comme honteux après avoir croisé vivement mes prunelles affolées.
Sa voix grave m'expliqua les véritables raison de ce geste. Ses émotions étaient plus éclinnent à prendre le dessus sur son contrôle. Il me faisait implicitement comprendre que j'étais en danger en sa présence.
Je sentis Minuit se rapprocher doucement au fur et à me sure que le loup parlait. Son esprit était en alerte, prêt à se déchaîner si cela s'avérait nécessaire. Depuis qu'il avait mentionné un danger autour du lac des lucioles, je me tenais également prête à bondis sur un quelconque adversaire. Cependant, c'était impossible. J'avais vérifié les moindres recoins avant de m'aventurer dans la forêt aussi loin du camp anima où je vivais. J'avais gardé mon esprit éveillé pour me protéger. Avais-je négligé un détail ? C'était impensable provenant d'un vampire.

Je secouais la tête, écartant cette idée, et reportais mon attention du mon interlocuteur. Il répondit à ma seconde question en me répétant qu'il ne se souvenait plus de son rêve. Guère convaincue, je haussais un sourcil. Mais je laissais tomber. Inutile de le rendre encore plus mal à l'aise qu'il ne l'était déjà en ma présence funeste. Puis, je le vis tiquer, comme si que quelque chose le gênait. Je plissais les yeux, intriguée. Ce loup était très expressif, un chose très rare parmi ceux de son espèce. Très souvent, il était impossible de déchiffrer leur humeur du moment. Or, avec ce loup, c'était un exercice loin d'être insurmontable.
Sa voix s'éleva de nouveau. Il me demandait pourquoi je m'étais aventurée dans un endroit comme celui ci, seule et sans défenses même si je savais parfaitement me battre. J'ouvris la bouche pour lui répondre lorsqu'il reprit la parole, disant que cela ne le concernait en rien.
Je souris. Il avait le droit comme tous les autres de savoir la raison de ma présence près des lacs aux lucioles.
Je m'assis donc en tailleur dans l'herbe fraîche. Les lucioles voletaient autour de loup, restant à l'écart de mon corps gelé.

Je tiens quand même à te répondre, dis-je en jouant avec un brin d'herbe. Depuis peu, je vis parmi un clan d'animas, suite à la bataille des Anouantis. Je commence à exploser, soupirai-je. Je suis recherchée, par les miens.

Je m'interrompis, en me mordant les lèvres. Je n'avais pas raconté ce qui m'était arrivé à qui que ce soit depuis la bataille. Minuit s'avança vers moi et se logeat entre mes jambes croisées. Pour me distraire, je passais mes doigts dans son pelage noir et aussi doux que de la soie.
C'était le seul moyen pour moi de calmer un sentiment de panique.

Les vampires veulent me tuer pour une trahison, repris-je en regardant le loup. Je me cache donc chez les animas avec mon ami. Je ne peux pas m'aventurer dans les bois, ou du moins, pas trop loin. Je risque de tomber sur un de mes semblables. Cette nuit, j'avais donc vérifié les environs pour m'offrir cette petite escapade, afin de souffler un peu, de sentir de nouveau la...liberté qu'on m'a ôtée.

Je haussais les épaules en souriant malgré moi. Mais au fond, je ne supportais plus ces pensées insoutenables concernant la bataille. J'étais sur le point d'exploser.

Je suis désolée de vous avoir causé su soucis, murmurai-je en baissant le regard sur Minuit qui s'était assoupie.

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raevahr Norheim
Marchombre
Marchombre
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Trois-Rivières, Québec, Canada

Feuille de personnage
Race: Animae
Classe / Rang: Marchombre
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Le Lac aux Lucioles (pv Sylver)   Sam 10 Mar - 19:14

Une trahison… cela expliquait tout alors! Sylver comprenait pourquoi Lerkhann lui avait demandé de venir, et de la sauver aussi! Le loup sourit. Étrangement, il trouvait la présence de la vampire plus agréable. Mais donc… il l’avait trouvé désagréable? Ce pouvait-il que ses instincts de loup n’aient tout de même pris le dessus sur ses principes personnels? Probablement. Il regarda la main de l’humanoïde, qui caressait la fourrure du chat. Il aurait préféré qu’elle n’arrêta pas de le caresser lui… il avait réagi trop fortement et lui avait fait peur, sans doute… Il ne voulait pas lui demander de recommencer, ce serait impoli. Aussi s’assit-il. Il aurait voulu pouvoir tout recommencer à zéro. Il avait décidément raté son approche…

« Du souci? Je ne vois pas pourquoi vous m’en causeriez. Je suis venu ici car je croyais que vous étiez en danger. Visiblement, vous ne l’êtes pas. Cela ne me cause donc aucun souci. J’ai vu un endroit magnifique, et vous me semblez agréable à côtoyer. Le seul souci qui puisse m’accabler, c’est le bain que j’ai pris suite à ma maladresse sur le chemin de l’allé. Encore que, je crois que c’est à vous que cela en cause le plus, étant donné l’odeur. Je… si vous vous sentez mal, je peux m’éloigner un peu, vous savez… »

S’il le pouvait, il s’en débarrasserait de l’odeur. Il aurait bien aimé pouvoir être ami avec la vampire, elle semblait si gentille… Cela était encore possible, bien sûr, il n’avait rien fait vraiment de mal, mais… ce serait beaucoup plus compliqué. Et il y avait Minuit… Gagner sa confiance serait extrêmement difficile. Sylver se coucha par terre. Au moins, ainsi, il était moins menaçant. Il ferma les yeux et reprit la parole, d’une voix calme et amicale. Enfin, il espérait.

« Vous savez, être vous je ne me sentirais pas mal. Si on m’enfermait et qu’on m’empêchait de me promener à ma guise, je profiterais de la moindre occasion qui m’est offerte de déguster un peu de liberté. Et puis… on ne peut pas prévoir ce qui va se passer. Vous aviez vérifié, et il n'y avait rien. Je vous ai dit que j’ai eu une impression, mais regardez, tout ce qu’il y a ici, ce sont des lucioles, vous, moi, et Neko-san*. Visiblement, je me suis trompé et me suis alerté pour rien. »

Elle semblait si inquiète… mais pourquoi cela? La présence du loup était-elle si désagréable? L’odeur… oui, c’était sûrement cela qui provoquait cette réaction. Mais comment s’en défaire? Il ne pouvait pas…

« Calmez-vous, je vous prie… je vous jure que je n’ai aucune mauvaise intention, et que je n’ai pas fait exprès de tomber dans l’eau. Jinkei*, je voudrais tellement pouvoir recommencer à zéro… »

Mais le mal était déjà fait. Le loup ouvrit les yeux et les fixa sur Misao. Encore un fois, il détourna tout de suite le regard. Il ne voulait pas la vexer en laissant passer involontairement le message qu’il se considérait son égal et qu’il la défiait. Il fixa de nouveau la main de la vampire. Il enviait tellement Minuit. Mais pourquoi? Il était un animal sauvage, pas domestique! Quand même… se faire flatter, cela faisait tellement de bien… et puis, cela voudrait dire qu’elle ne le détestait pas…

*Neko (se prononce néko) : chat
-san (se prononce sane) : marque de respect donnée à un être jugé égal.
Jinkei (se prononce djine kéi) : Pitié (utilisé ici comme : ayez pitié)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.furaffinity.net/user/maeya/
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 23
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: Le Lac aux Lucioles (pv Sylver)   Sam 31 Mar - 17:52

Je fermais les yeux, me forçant à inspirer et expirer calmement par le nez afin d'apaiser mon agitation. La possibilité que des vampires se trouvent dans les parages au moment même où j'étais seule près du lac me terrifiait. Jamais je n'aurai imaginer que ça arriverai. Que je craindrai les miens comme la peste, que je les fuirai pour le restant de mes jours. Jamais. Pourtant c'était ce que je vivais quotidiennement. Je n'osais presque plus sortir du camp anima, ayant trop peur de prendre la vie au bout de quelques minutes. Le danger était partout. J'étais en quelque sorte prisonnière. Je me refusais à m'éloigner et restais là, pendant des heures perchée sur une branche au dessus de la tente de Handoar, attendant que mes visions se dissipent. Je ne me reposais presque plus, trop effrayée d'être replongée dans ces horribles cauchemars qui m'assaillent chaque fois que je fermais les yeux pour sombrer dans le sommeil.
Mais il fallait que je supporte tout ça. Je me devais d'être forte. Je n'avais pas tuée cette vampire pour rien. J'étais certaine que si le combat avait tourné en ma défaveur, si j'y avait perdu la vie, la situation actuelle aurait été tout autre. Mais au moins, je n'aurait pas eu à subir mes cauchemars, mes peurs...

Je secouais énergiquement la tête. Il ne fallait pas que je pense à ce genre de chose. Minuit et mon ami se seraient retrouvés tous seuls et je ne supportais pas cette perspective. Je me refusais à imaginer ma plus fidèle amie seule au fond des bois en proie d'une morte certaine. Car c'est ce qu'elle serait si je n'étais plus. Morte.
Ma respiration se fit plus mesurée. Rouvrant les paupières que je regardais autour de moi. Le loup s'était allongé près de nous.
Je m'étais calmée, comme il me l'avais demandé. Des centaines de lucioles voletaient autour de lui, illuminant son pelage sombre. Moi, je n'avais pas besoin de ces bestioles pour briller. La lune se chargeait de ce travail pour faire faire ressortir la plancher de ma peau.
Minuit s'agita et je baissais les yeux vers elle. Ses moustaches frémissaient et elle lançait un regard assassin au loup.
Me mordant la lèvre, je me tournais vers le loup.

Pardonne là. Minuit se comporte comme ça avec tous ceux qui m'approchent, murmurai-je en le regardant d'une air désolé. Même avec ceux que je cottoie tous les jours.

Je lui adressais un sourire puis observais son pelage. Il était aussi magnifique que celui de Minuit; peut être même plus. Une fois de plus, je passais mes doigts sur le pelage brillant sous la lumière des lucioles. Je me souvins des paroles qu'il avait ajoutés et elles appelaient à de nouvelles explications.
Tout en continuant de caresser la tête du loup, je me lançais

Tu ne me dérange pas. Tu es même...gentil. C'est très rare de trouver une bonne entente entre les créatures comme toi et moi.

C'était sincère. Les vampires et les loup s'entretuaient depuis des lustres. Je ne me souvenais même pas depuis quand cette mésentente avait débutée. On me l'avais sûrement dit mais j'avais dû oublier avec toutes les choses que j'ai vécues depuis. Puis, je penchais la tête sur le côté, cherchant le loup du regard

Repartir à zéro ? Que veux tu dire pas là...?

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raevahr Norheim
Marchombre
Marchombre
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Trois-Rivières, Québec, Canada

Feuille de personnage
Race: Animae
Classe / Rang: Marchombre
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Le Lac aux Lucioles (pv Sylver)   Lun 2 Avr - 23:53

Le loup avait fermé les yeux. Il souhaitait tant tout oublier… tout recommencer… et en même temps, il savait qu’il ne fallait pas. S’il recommençait et évitait de tomber dans l’eau, Misao mourrait. Ils devaient s’accommoder de ça. Mieux valait l’odeur dégoûtante que la mort. Lorsque Misao parla, il n’ouvrit pas les yeux. Ils ne revirent la lueur des lucioles que lorsque la vampire posa sa main sur le museau de Sylver. Ce dernier fut un peu surpris. Ainsi, elle l’appréciait? Son cœur s’emplit d’une sorte de soulagement puissant. Il ne pouvait dire à quelle point cela faisait du bien que de se faire ainsi flatter le museau… Nyuuwa aussi l’avait fait, et ça lui avait fait autant de bien. Pourquoi? Pour l’idée du contact avec la personne? Impossible à dire… Peut-être que les émotions passaient plus facilement lorsqu’ils étaient ainsi en contact physique, qui sait?

Pourquoi tout recommencer? Oh dieu, non! Il ne voulait plus! Bon d’accord, il avait rapidement changé d’idée, mais… c’était un petit moment de faiblesse. Et puis, bon, c’était vrai que les loups ne s’entendaient pas très bien avec les vampires. Mais était-il seulement encore un loup? Il ferma de nouveau les yeux.

« Cela ne me dérange pas que Neko-san* reste méfiante. Je crois même que ce n’est pas une mauvaise idée. On ne peut jamais rien prévoir, il faut toujours être prudent. Je peux facilement ignorer son regard, et ne peux que le comprendre. Et puis… vous le dîtes vous-même, Shinji-sama*, il est très peu commun de voir une bonne relation s’établir entre les membres de nos espèces… encore que… je ne suis pas certain d’être réellement un loup. Regardez-moi… j’ai des ailes, des crocs faisant penser à ceux de votre race à vous, je parle la langue commune des humanoïdes, et mes yeux… »

Il s’arrêta. Pour deux raisons. La première, c’était que ses yeux couleurs d’étoiles étaient un indice de ses origines divines, et qu’il devait éviter d’en parler. La seconde… une irrésistible envie s’emparait de lui. Cette envie provoquait deux réactions en lui. La première était de dire que tout cela n’avait pas d’importance et que s’ils s’entendaient bien, il n’y avait pas lieu de mentionner qu’il aurait pu en être différemment. La seconde, s’était l’envie qui lui faisait frémir les muscles de la mâchoire, celle de laisser sortir sa langue afin de lécher la main de la vampire. Il y résista, pour continuer de parler.

« Cela n’a que peu d’importance, de toute façon. Je vous trouve gentille, vous semblez me trouver gentil. C’est donc tout ce qui importe, non? Pour ce qui était de repartir à zéro… j’ai eu, quelques instants, cette envie de tout recommencer, cette impression d’avoir fait de moi un imbécile à l’air bien maladroit… Mais… votre main sur mon museau… c’est… »

Il ne termina pas sa phrase. Il n’en avait pas besoin. Doucement, timidement, délicatement, il donna quelques petits coups de sa langue sur la main de Misao. Puis il se figea. Cette réaction avait été si instinctive… Ça ne s’était pas passé ainsi avec Nyuuwa… peut-être l’avait-il léchée, il ne s’en souvenait pas pour être franc, mais il n’avait jamais perdu le contrôle. Jamais il n’avait eu l’impression d’agir sans le vouloir. S’il l’avait fait, il avait eu une intention derrière la tête… il ne l’avait pas léchée ainsi, pour rien! Pour rien? Non, peut-être pas… Pour lui montrer qu’il l’appréciait, que sa compagnie était agréable? Mais était-ce bien de l’affection que ça avait transmis? Ses yeux se posèrent à nouveau sur le sol.

« Gomen*… Je ne sais pas ce qui m’a pris… »

*Neko (se prononce néko) : chat
-san (se prononce sane) : Marque de respect donnée à un être jugé égal.
Shinji (se prononce chine dji) : Esprit
-sama (se prononce sama) : Marque de respect donnée à un être jugé suppérieur.
Gome (se prononce gômènne) : Désolé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.furaffinity.net/user/maeya/
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 23
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: Le Lac aux Lucioles (pv Sylver)   Sam 28 Avr - 11:08

Je regardais le loup, dans l'attende d'une réponse. Ses yeux s'attardèrent sur moi un instant. Il devait sûrement réfléchir. Je le laissais donc à ses songeries, regardant autour de moi. Les rayons de lune se faisant de plus en plus rares autour des Lacs, laissant place à ceux de l'astre du jour, le soleil. Je me mordis les lèvres. Je devrai bientôt partir. Cette petite escapade prendrai fin dès lors que le soleil se pointerai à l'horizon, dans mon champ de vision. Je pouvais supporter sa lumière, mais difficilement. Ma peau blanche restait tout de même très fragile, s'accommodant plus de l'ombres. Des ténèbres rassurantes.
Je voyais les lueurs des lucioles s'estomper peu à peu. Les bêtes se réfugiaient dans des feuillages, attendant la nuit prochaine pour sortir de nouveau et éclairer de leurs lumières dorées les eaux limpides des Lacs. Je souris.

La voix de Sylver me tira de ma songerie. Il se disait non offencé par le comportement de minuit, le comprenant parfaitement. Je fis la moue. Mon amie avait un caractère grognon et malgré mes efforts pour la détendre lot d'une de nos nombreuses rencontres avec des inconnues, elle ne baissait pas sa garde, s'attendant toujours à ce que je sois attaquée. J'était beaucoup trop fragile, d'après elle. Le loup approuva également mes paroles sur notre bonne entente actuelle. Il était vrai qu'il était rare de voir un prédateur comme moi en compagnie de son ennemi juré.
Je n'avais pas d'ennemis, si on ommêtait de compter tous les vampires des Mondes. Je n'avais jamais inspiré la méfiance et je refusais qu'un jour ce soit le cas. Cela voudrait dire alors que j'avons perdu le combat de mon esprit contre ma propre nature.

Sylver se décrivit ensuite comme une créature différente des loups. Il était vrai que ses ailes et ses crocs n'étaient pas des éléments caractéristiques de cette race. J'allais lui demander pourquoi il était aussi différent lorsqu'il interrompit sa phrase, la laissant en suspens sur ses yeux. Je penchais la tête sur le côté pour observer plus amplement ses prunelles. Je n'y voyais rien de choquant. Elles étaient emplies de doutes et de gentillesse. Très peu de créatures pouvaient avoir un regard aussi perçant. Il devrait en être fier !
Puis ses yeux rencontrèrent les miens, hésitants. Je fronçais légèrement les sourcils, intriguée.
Mais je n'eue pas le temps de réagir.

Quelques secondes plus tard, je me retrouvais avec de la bave de loup sur la joue. Passé le moment du choc, je me mit à rire. A rire comme je ne l'avais pas fait depuis plusieurs semaines. J'essuyais la bave de ma main droite. Je regardais le loup en souriant.

Ha ça colle Sylver !! dis-je en essuyant volontairement ma main sur son pelage pour lui rendre la pareille.

Je lui ébouriffait les poils de la tête et levais les yeux vers le ciel. Le soleil était là. Me levant d'un bon, je remis un peu d'ordre dans ma tenue. Puis je lâchais un soupir en regardant le loup. J'aimais bien sa compagnie mais malheureusement, je devais partir. Je le regardais en lui adressant une grimace désolée.

Le soleil est là... Je dois y aller... Mais nous nous reverrons ! Merci de m'avoir protégée. Vraiment.

Je lui caressait gentiment le museau en lui adressant un sourire avant de tendre le bras droit à Minuit. Elle s'y agrippa et monta se loger dans mon cou, sous la barrière de mes longs cheveux bruns. Puis, je m'enfonçais dans les bois, regagnant le camp anima.

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raevahr Norheim
Marchombre
Marchombre
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Trois-Rivières, Québec, Canada

Feuille de personnage
Race: Animae
Classe / Rang: Marchombre
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Le Lac aux Lucioles (pv Sylver)   Dim 29 Avr - 1:46

Désolé pour ce court poste, mais je voulais pas te faire attendre 2 semaines juste pour une conclusion. Donc, voici une petite conclusion vite fait.


Le loup regarda vers l’astre du jour. La nuit était déjà passée? Combien de temps avait-il mit entre ses différentes réponses, des heures?? Il ne s’était même pas rendu compte de la course de la lune… Il commençait à peine à réellement apprécier la présence de la vampire, et ils devaient déjà se séparer? Cela le rendit triste. Mais il ne pouvait rien y faire. Lorsque la vampire se leva et parla, il la regarda tristement.

« Oui… nous nous reverrons… peut-être… »

En fait, il ne le croyait pas du tout. Non, ils ne se reverraient probablement pas. À moins que son dieu ne lui demande à nouveau de la sauver. Cette idée fit naître un léger sourire sur sa mâchoire.

« Je continuerai à veiller sur vous, lorsque je le pourrai. Ce serait vraiment dommage qu’il ne vous arrive quoi que ce soit. Même si je crois avoir été un peu excessif cette nuit, et que vous n’étiez pas en danger, mieux vaut prévenir j’imagine… Si jamais j’ai du temps, j’essaierai de venir vous voir… »

Oui… revenir la voir… le ferait-il? Le pourrait-il? Qu’est-ce qui lui interdisait? Rien… tant qu’il n’avait pas de vision, il pouvait faire ce qu’il voulait? Mais… s’il s’attachait plus à la vampire, cela ne ferait-il pas du mal, à la fin? Il y penserait plus tard. En attendant, il regarda Misao s’éloigner. Et sachant qu’elle ne l’entendrait pas, il murmura, avant de se détourner et de partir :

« Sachiare, Tomodachi-sama*. »

*Sachiare (se prononce satchiaré) : Bonne chance
Tomodachi (se prononce tomodaki) : ami
-sama (se prononce sama) : marque de respect donné au personne jugée plus importante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.furaffinity.net/user/maeya/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Lac aux Lucioles (pv Sylver)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Lac aux Lucioles (pv Sylver)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi est-ce que les lucioles meurent tellement vite ? - Tombeau de Lucioles
» Burning Doll [Sylver & Tabata]
» Partenaire avec Silver Wood ?
» ~Patate Fluo & Luciole en Frite ♥ ~
» Au coeur d'Evanya... [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Les Terres Franches :: Les Contrées Féériques de l'Ouest :: Les Grands Lacs-
Sauter vers: