Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 Pour la couronne

Aller en bas 
AuteurMessage
Herkhael
Le nomade des ombres
Le nomade des ombres
avatar

Messages : 359
Date d'inscription : 09/10/2010
Age : 24
Localisation : Pas très loin, dans la lumière et les ténèbres...

Feuille de personnage
Race: Elfe noir
Classe / Rang: Génréal drow/Mercenaire
Camps:

MessageSujet: Pour la couronne   Lun 26 Déc - 22:23

Un mausolée avait été construit dans un quartier religieux d'Eldulaméa, un peu à l'extérieur de la ville elle-même. Herkhael s'y rendit, à une heure de peu de fréquentation. Un mois et demi environ après la bataille des Anouatis, la fréquentation était un peu retombée. Le nécromancien ouvrit les portes blanches, passa à côté du petit creux rempli de sang (les sacrifices, nottamment humanoîdes sont très en vogue chez les drows), tout en y déversant une fiole de sang humain (sang prelevé sur un cadavre coalisé après la bataille). Il ressentit une vive brulure au bras, il grimacea, s'appuyant sur le sceptre d'argent qu'il avait reçu, qui faisait parfois office de canne pour s'appuyer quand il souffrait trop. Les douleurs et les traces de brulures avaient presque disparus, mais le combat à mort contre Hato et Karasu Tajuujinkaku, gardiens de la foudre avait laissé des traces, nottament l'éclair final. Epuisé par sa transformation et par les nombreuses blessures reçus, le gardien avait finit par succomber aux attaques de la wyrm qu'Herkhael avait reanimé en urgence avant de sombrer dans l'inconscience. Il s'en était fallu de peu que lui aussi ne repasse de l'autre côté. Il ressentait encore quelques douleurs, parfois des vertiges. Il ne souffrait pas de pertes de mémoire mais il faisait plus de cauchemars que d'habitude. En outre, certains de ses sujets s'étaient pleins qu'il délivrait de temps en temps de l'electricité statique.

*Je n'ai pas retrouvé mon ancien niveau, mais je suis suffisamment fort pour avoir résister à ce combat. C'est deja ça...*

Il se dirigea vers le centre de la pièce. Il était seul, tant mieux.
Trois tombes de pierre noire s'y trouvaient, gravés d'inscriptions, eclaboussées de quelques gouttes de sang. Des fleurs ou autres présents avaient été deposés au sol, bien sur il était interdit de se les approprier pour le moment, les prêtresses qui controlaient les entrées et les sorties y veillaient. A droite du guerrier de la mort se tenait la tombe de l'ancienne reine, compagne de longue date de Kalannar Naerth, assassinée froidement par son époux qui ne la supportait plus, et sa nouvelle reine ambitieuse. Au centre, la tombe de l'ancien roi, avec près de 2 millénaires de règne. Assassiné par sa nouvelle épouse Olorae Ren'ai qui l'offrit en sacrifice à Lolth, fatiguée de devoir subir des sévices quotidiens et désireuse de ne pas partager le pouvoir, aidée en cela par un de ses amants qui finit géneral, celui qui se trouvait devant les tombes. Herkhael se rappela. Le cadavre du roi avait été juché sur son lézard de bataille, paré de son armure et de ses armes. Dès le début, Herkhael manipulait le cadavre pour le faire agir naturellement, puis charger avec la première charge de cavalerie. Une fois rendu dans la melée, de sorte qu'on ne pouvait voir le cadavre, Herkhael avait fait cessé son contrôle et avait chargé à son tour, se concentrant sur le combat, le cadavre avait dut tomber comme une poupée de chiffon et des elfes noirs au courant ou tout simplement des ennemis avaient dut se charger de le mutiler pour rendre ça crédible.
Enfin, la tombe à sa gauche était celle de la dernière reine en date, qui poussa le peuple a entrer en guerre. Un règne très court mais très actif. Elle avait été tuée pendant les combats on ne sait trop par qui.

Herkhael s'arreta rapidement devant les deux premières tombes, avant de s'arrêter plus longtemps devant la troisième. Il sortit une rose mauve, en huma le parfum, puis un collier d'argent et les déposa respectueusement sur le cercueil. S'assurant que personne ne le regardait, il soupira et s'assit dos contre la tombe.


"Olorae ma belle, tu auras causée bien de l'agitation dans les Terres Franches...Je ne sais pas si ton peuple te regrettera, mais une chose est sûr tu as changé les choses pour les drows, en mieux? Ca je l'ignore, vu que l'on a perdu je crois que non (sourit et secout la tête). Tu n'as même pas eu le temps d'honorer toutes les promesses que tu m'avaient faites c'est dommage. Tu me manqueras tu sais, je ne peux ressusciter ici, si d'autres mystiques le veule qu'il le fasse. Cela dit je n'aurais plus à me demander si tu comptais te débarasser de moi lorsque je serais devenu inutile. Tu manipules bien pas vrai? Mais bon..."

Il se releva, s'époussetant et se retourna.
"J'ai réussi à me faire élir régent, je tiens à te remercier pour tout ce que tu as fais pour moi, entre autres me donner l'influence nécessaire. Je ne pense pas rester sur le trône pendant des siècles, mais assez pour apporter 2 ou 3 changements et en profiter. Je pense que certains vont te plaire, d'autres nettement moins, mais dans ton état tu ne peux pas vraiment protester pas vrai? Repose en paix dame Ren'ai, à une prochaine fois peut-être?"

Le drow s'éloigna, et avant de repasser la porte, entama une prière aux dieux drows de Shibai. Il s'arreta en plein milieu...Manque de conviction.
*Vu mon passé, c'est un peu paradoxal de prier les dieux.*
Il improvisa alors une prière en les deux seuls dieux en qui il avait encore un peu de confiance. Elenrhel, qui guide les morts vers les flammes éternelles; Leragorn, ainé des 4 dieux frères, premiers créateurs d'Ilshenar. Enfin, il se retira

------------

Dans la salle du trône, chef d'oeuvre de l'architecture drow. Peu après avoir pris du bon temps avec une courtisane (une des rares, comparé aux courtisans et esclaves males), Herkhael était en train de se repasser en revue les lois écrites drows d'Eldulamea, allongé sur un banc en pierre sur un côté de la salle du trône (il en avait assez de rester assis sur le trône), dans une "robe", plus indiquée pour se reposer que son armure legère, qu'il avait a présent un peu de mal a supporter longtemps, les plaques quoique couvertes de tissus à l'intérieur, appuyait sur les restes de brulures. Non loin se trouvait une cage sur une table, où se trouvait des rongeurs (au cas où il aurait besoin de se soigner en absorbant des âmes, mais pour le moment il était en "bonne conservation"). Non loin de lui, Bestiole dormait dans un coin de la pièce. Herkhael était fier de cette chimère nécromancienne, qui combinait à la fois les avantages du cameleon et de la chauve-souris. Bestiole donc, se tenait soit à deux ou quatres pattes, mesurait la taille d'un chaton de quelques mois, avait des griffes assez longues, une tête de cameleon, avec les yeux tournants qui vont avec, d'amples oreilles de chuaves-souris, un peu à la gobelin, une queue et une langue de cameleon, des écailles dont les couleurs s'adaptent a l'environnement, tout comme ses ailes membraneuses capable de supporter son poids. On aperçevait bien sur quelques trous, coutures et autres os apparents. Il avait en gros l'intelligence d'un animal de compagnie classique mais en plus développé, capable de répondre à des ordres pas trop compliqués de son maitre qui de surcroit pouvait lire dans les pensées de l'animal.

Un garde entra dans la pièce, s'inclinant rapidement mais avec respect devant le régent. Un Epée Blanche, Herkhael aimait s'entourer de ses propres hommes, en qui il avait davantage confiance.

-Votre altesse, Felyn'Diira Helviiryn, dirigeante de la maison Helviiryn souhaite vous voir de suite.

Herkhael fit un signe de la main à Bestiole. La créature regarda son maitre, puis obéissant a ses ordres, alla se percher au plafond où elle disparut. Elle n'était pas devenu entièrement invisible, mais le camouflage étant assez perfectionné, il fallait observer attentivement l'endroit, où on pouvait deviner une geometrie imparfaite. Herkhael parla au garde, qui fit entrer la pretresse et sa garde rapprochée. Le régent se redressa et sourit:

"Felyn'Diira Helviiryn, que puis-je pour vous? Il me semblait bien que vous n'aviez que peu exprimer votre opinion à la réunion exceptionnel du Grand Conseil...(qui décida qu'Herkhael Teliir devenait souverain du royaume drow)

_________________

Spoiler:
 

Double-compte de Plaguas Winrod Legion
Herkhael 3rd theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pour la couronne   Mar 3 Jan - 11:10

Apres la guerre et grâce à Lolth j'eu le droit de vie mais en échange, je dois l'aider à devenir plus forte, tâche qui ne me déplais guerre, dorénavant je suis Felyn'Diira matrone de la 1ère maison d'eldaüméa, et d'après ce que m'avais dit mes soeurs, Herkhael Tellir était régent, je me souvenais de son élection j'avais fait prendre ma place à une de mes soeurs et j'étais restée en retrait à les regarder, le sourire au lèvre quand j'appris quie était le nouveau régent, celui la, je n'aurais pas besoin de le tuer.
Je portais une grande cape noire ré haussée d'une grande capuche qui cachais mon visage, puis, je m'avançais vers le palais drow.

Emeté ma servante me regardais avec de grand yeux

"si il est bien Herkhael Tellir, il va vous reconnaître maîtresse"

je souriais face à cette réplique, tant de naïveté dans un si petit corps, je caressait la brûlure qui avait laisser une cicatrice recouvrant toute la parti droit de son visage

"c'est le but ma jolie, j'ai fais en sorte qu'il soit élut, il aura surement besoin d'une conseillère non?"

Avant de me rendre auprès du nouveau régent, je me rendis sur ma tombe, je fis couler mon propre sang dans l'urne, le sang même de Lolth, puis je m'approchais de ma tombe et des deux autres.

"tu sais Emeté, c'est moi même qui ai tuée cette reine, j'ai manipulé le roi, je lui ai donné ce qu'il voulait, et voila ce qu'il est devenu"

"mais maîtresse, le roi est mort au combat"

Je souriais, si seulement elle savait ce que javais réellement fait, je ramassait les présent sur ma tombe puis je parti rejoindre ce cher Herkhael, le sourire au lèvre, une des prêtresse m’arrêta, v'étais une prêtresse de la maison ren'ai, je lui souriait avec fierté et enlevais ma capuche, elle fut choquée et s'agenouilla face à moi, puis m’accompagnât jusqu'au palais.

Une fois au portes de la salle du trône on prévint de mon arrivée Herkhael était assis sur ce qui était MON trône, je me demande bien quelle serais sa réaction quand il me découvrira.
Il parla du fait que je n'avais rien dit l'ors de son élection, j'hotais donc ma capuche et dévoilait mon vrais visage

"peut être parce que ce n'étais pas moi sir"

je guêtais avec impatience la réponse de Herkhael


Revenir en haut Aller en bas
 
Pour la couronne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Moments difficiles pour nos vieillards!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Les Terres Franches :: La Cordillère des Annars :: Eldalüméa , Cité Souterraine des Drows-
Sauter vers: