Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )

Aller en bas 
AuteurMessage
Tullia Estrama Von Raijer
Fonda Suprême ( adorée )
Fonda Suprême ( adorée )
avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 28
Localisation : En pleine sieste ....

Feuille de personnage
Race: hybride Haut Dragon/humain
Classe / Rang: Duchesse humaine, Conseillère Diplomatique Royale
Camps: Equilibre

MessageSujet: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Mar 22 Nov - 21:25

Cela faisait à présent un bon mois que la bataille au barrage des Anouatis s'était terminée. Et pour moi, d'un seul coup, beaucoup de travail. On me quémanda pour gérer les relations avec les elfes et les animae, tous les autres diplomates ayant eu des "accidents", et pour cela je devais me rendre directement sur la frontière proche des Anouatis. Il se trouvait que je passais près de mon domaine, et j'en profitais pour visiter un peu les gens sur mon fief et surtout voir les dégâts.
Ce poste était légèrement avancé par rapport au barrage des Anouatis, mais suffisamment en retrait en même temps pour n'avoir eut des attaques que sur ses lointains abords. Une fois dans la ville principale, là où mon château était, je vis que beaucoup d'Animae s'y étaient réfugiés. Il y avait beaucoup de femmes et d'enfants, mais je pouvais voir aussi la présence de certains guerrier. Ceux ci étaient en retrait, et une sorte de tension régnait dans la ville. Les habitants semblaient avoir du mal à supporter la présence de ces réfugiés, malgré une obligation par édit de ma part.

J'étais en escorte simple, en habits de voyage sur mon cheval et entouré d'une petite garde royale de 5 soldats. Le voyage avait été fait avec rapidité, et cela faisait à peine quelques jours que j'étais sur mes terres. Je faisais plusieurs inspections, voyant les dégâts matériels, en vies et niveau commerce. Je me chargeais aussi de remettre un peu d'énergie dans mes soldats et les petits bourgeois qui étaient sous ma tutelle, voyant d'un très mauvais oeil la manière dont ils profitaient de cette crise. Surtout pour ce qui est du comportement envers les Animae.
En effet, je m'étais rendue compte qu'ils augmentaient les prix de manière exorbitante pour eux, même pour les produits de première nécessité. Je rassemblais tous les chefs de commerce et les sermonnais durement, faisant même à la menace de taxes. Ils bougonnaient, me voyant d'un mauvais oeil , mais ils ne pouvaient qu'obéir. Après tout, j'étais Châtelaine de ce domaine et Diplomate Royale. Il n'y avait plus de roi, mais la régence était organisée par un conseil, le temps que l'on trouve un successeur.

C'était un début d'après midi, et j'avais décidé de visiter le camps des Animae. Il était un peu à l'extérieur de la ville, et on disait que certains chefs de Tribu y étaient, notamment le chef de la tribu des Corbeaux, qui était un ami de mon père adoptif et aussi le mien. J'espérais le rencontrer, me permettant ainsi de communiquer plus facilement avec eux. Je voulais connaitre leur situation et ce dont ils avaient besoin.
Je me présentais à cheval, entouré de deux gardes royaux, et arrivais tranquillement au campement. Quelques guerriers Ours, de ce que je reconnaissais par leurs tatouages, gardaient l'entrée et vinrent à ma rencontre. Ils n'avaient vraiment pas l'air sympathique, ce qui ne fit que rendre la tension encore plus palpable du coté de mes gardes du corps. Je tentais de les rassurer, en leur promettant que tout allait bien se passer s'ils faisaient comme moi et qu'ils se taisent. Ils me regardèrent avec étonnement, comme si une jeune femme d'apparence frêle comme moi pouvait tenir tête et se faire respecter par des guerriers Ours.
Je descendis de mon cheval et continuais les derniers mètres à pieds vers les guerriers Ours. Les soldats me regardèrent avec crédulités, mais firent tout de même comme moi. Je souriais aux deux guerriers, faisant un cours salut de la main en laissant mes doigts se poser sur mon front, mes lèvres et mon coeur. C'était l'une des manières de se saluer dans ces tribus là, et les guerriers semblèrent surpris de me voir agir ainsi.
Je me mis à parler, d'une voix claire mais en les regardant bien dans les yeux avec franchise.

" Je vous salus, guerrier Ours. Je suis Tullia Estrama Von Raijer, Châtelaine de ce domaine et Diplomate Royale du Royaume des Humains. Je viens en paix, pour m'enquérir des problèmes de votre peuple sur mes terres. J'aimerais vous aidez, vous qui avez le plus souffert de cette guerre. J'ai vu quelques membres de la tribu des Corbeaux, est ce que je pourrais voir le chef Tsuran'La ? C'est un ami de mon défunt père, et l'une de mes connaissances... "

Le deux guerriers Ours me rendirent le salut de la même manière, jetant pourtant un regard noir aux soldats armés. Puis, s'exprimant d'une voix douce et amicale, ils m'annoncèrent d'un air sincèrement désolé quelque chose qui me perça le coeur.

" Tullia Estrama Von Raijer .... Nous sommes désolés de vous l'apprendre, mais le chef de la Tribu des Corbeaux est mort lors de la Bataille contre l'Alliance Démoniaque. Un nouveau chef est en train d'être élu... "

Je ne réussis pas à cacher ma peine dans mes yeux, mais je me retins de pleurer. Je fronçais légèrement mes sourcils, serrant légèrement mes poings.

" Ha ... Paix à son âme. Je suis vraiment navrée de l'apprendre, c'était quelqu'un d'honorable ... Bon, puis je alors parler à un autre chef de clan ? "

Les deux ours se mirent à parler ensemble dans leur dialecte, comme s'ils débattaient d'une chose. Je ne connaissais pas leur langue qui était propre à leur tribu, Mais vu leurs gestes j'arrivais à en comprendre le sens global. Ils finirent par se mettre d'accord, et nous invitèrent à les suivre. Sans rechigner je les suivais, mes deux soldats gardant une de leur main sur le fourreau de leur épée. Je les savais obéissant, mais leur actions pouvaient mener à une mésentente. Enfin, je comptais surtout sur mes talents de diplomate pour éviter toute bavure.
Nous traversions le campement, dépassant quelques tentes. Les gens nous regardaient comme des animaux de cirque, et certains fuyaient devant nous. D'autres au contraire sortaient de leur tente et nous regardaient passer fixement, leurs regard perçant se posant sur nous. Je ne leur accordais pas le moindre regards, continuant d'avancer. soudain, les Animae Ours s'arrêtèrent devant une tente qui avait l'air plus grande que les autres, et nous firent signes d'attendre. Ils y entrèrent, nous laissant seuls avec le petit attroupement qui se formait.

Je profitais de ce moment pour regarder un peu autour de moi. Il y avait un mélange de plusieurs tribus, et beaucoup de femmes et d'enfants. Ils arboraient tous un regard méfiant, et beaucoup commencèrent à parler entre eux. Je parlais un peu de mon coté aux deux soldats, leur rappelant qu'ils ne devaient surtout pas sortir leurs armes et rester calme. Je leur parlais ainsi pendant une petite minute, quand j'entendis une voix familière dans la foule.

" Tullia ? "

Je me retournais, surprise, et vis arriver de la foule une petite fille de 12 ans, aux longs cheveux noirs ébènes et aux tatouages de la tribu des Corbeaux. Quand je la vis arriver , je fis rapidement signe aux soldats de ne pas bouger, et écartais mes bras pour la laisser m'enlacer de ses petits bras.

" Lianha, que les dieux soient remerciés, tu es en vie ! "

Je la serrais dans mes bras, vraiment heureuse de la revoir. C'était la petite fille adoptive de l'ancien chef de tribu des Corbeaux, et j'avais souvent joué avec elle quand j'étais resté à leur campement pour une visite commerciale avec mon père adoptif. Je l'appréciais beaucoup, sa vive intelligence et sa candeur étant tout pour moi. Ses petites mains me serrèrent, et quand elle releva son regard vers moi, je vis ses yeux embués de larmes.

"
Tullia, tu m'as manqué ! Les gens ici sont pas gentils, ils nous laissent pas acheter à manger ni rester dans la ville. Et puis ... et puis ... Papy est plus là ! "

Elle se remit à sangloter, enfouissant son visage dans ma robe. Je m'accroupissais pour être à sa hauteur, et la pris dans mes bras. Je tentais de la rassurer, caressant ses cheveux et lui parlant avec douceur.

" Je sais Lianha, je sais. Mais ne t'en fais pas, les choses vont s'arranger à présent. Je vais faire en sorte que les gens soient plus gentils avec vous. Et je suis triste aussi pour ton grand père, je l'appréciais beaucoup... "

Elle continuait de pleurer, quand soudain le pan de tissu couvrant l'entrée de la tente se souleva, laissant passer une personne que je n'aurais pas crû voir en ces lieux....

_________________

-Fonda Suprême (adorée), pour vous servir ~.....

Dragon form :
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shrikan.deviantart.com/
Handoar
Grand Shaman
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 24
Localisation : La ou je suis ....

Feuille de personnage
Race: Anima-Vampire
Classe / Rang: Maître Chaman
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Jeu 24 Nov - 19:42

Deuils,pleurs,cris des blesses...Voila en quoi consister mes jours depuis la bataille...Certes nous avions gagne la bataille mais cela ne se fit pas sans sacrifices...Shrikan...Hato...les nouvelles de leurs morts me firent un chocs quand je le sut...comment la Shrikan des légendes de mon enfance,celle qui combat les Dieux déchus a put-elle mourir?!De plus en comptant le génocide par l'alliance démoniaque et la bataille du barrage,le nombre des Animas a chuter de presque un tiers,de nombreux chefs sont morts laissant le doute sur le futur de mes frères....

Mes frères....Depuis ma transformation,ce mot me donnait l'impression d'une trahison,comme si je fut mort,sans âme,juste un être de l'au-delà....Des cauchemars me hantaient la nuit et la voix suave de l'ancienne Reine me chuchotait des actes immondes,ne me laissant point de répit...Je ne sais pas comment Misao peut vivre cette enfer.Peut être que je suis différent,car dans ce corps froid comme la glace,je sens encore un flamme certes faible mais une flamme qui résiste aux blizzards les plus puissants.

Je soupira,et me regarda encore une fois dans le miroir installe sous la tente de fortune que m'avait préparée le clan de l'ours....Ces yeux rouges comme le rubis me semblaient étrangers et me donnaient envie parfois dans les heures les plus sombres de les crever tellement ils m’exaspéraient mais l'image de Misao m'en empêchait chaque fois...C'est grâce a elle que je peut vivre dans ce brouillard perpétuelle.

Je respira un bon coup et je me rafraîchis avec l'eau du vase devant moi,faisant un récapitulatif de mon voyage...Depuis la fin de la bataille,je parcourais les différents clans pour essayais de rassembler au moins un lien d’unité.Il ne fallait pas que nous retournions vers du particularisme.Pour le moment je n'ai pas eu encore de mal a me faire respecter et ce fut parfois que grâce a Nydrassil et mes tatouages de Maîtres Shamans que je put me faire respecter parfois ....Si il savait que je suis souille par la magie du sang ,je serais déjà mort....


**Cela Hando,je peut te l'accorder mais tout de même pour le moment tout va bien non,les Animas te connaissent assez pour savoir que c'est pas une peau d’ivoire ,deux crocs de chats et et deux yeux rouge pinard qui vont les faire fuir...**

**Franchement ta poésie me touche,tu veut pas te reconvertir en Muse de la Musique plutôt que Esprit de la nature?**

**Je suis emprunt de ton caractère donc c'est pas ma faute si tu es ironique et que parfois tu te comportes comme un paysan!**

-Maudit Nydrassil.

Je lui lançais des piques mais sa présence me rassurait,cela montrait que je n'avais pas perdu tout mon sang Anima...Je fut en pleine méditation quand je fut interrompu par les murmures de la foule et les pas d'un jeune guerrier qui me prévenait de l'arriver de la diplomate...La diplomate...Ce fut elle,la cause de ma présence,en effet,une guerre avec les humains ne serait que fatale pour les Animas...

Je mit ma tunique en cuir et mes bracelets chamaniques,respira un coup et sortis sur le palier.Ce que je vis me perturba,devant moi se tenait une femme qui en rien ne laissait apparaître de son rang vu les habits de voyages qu'elle portait cependant les gardes anxieux autour d'elle montrait bien qu'elle n'est pas une simple voyageuse.Elle enlaçait de ces bras une jeune fille que je put identifier comme l'apprenti shaman d’après ces tatouage et la force qui émanait de son corps...Elle sera quelqu'un de important cette petite...

Je fit un geste de salut au shaman qui dirigeait le clan pendant l’élection d'un nouveau chef puis m'approcha de cette jeune femme qui m’émut mais me laisser un sentiment de respects aussi par sa sensibilité,les humains que je connaissais préféraient tuer les enfants que les consoler.


-Bonjour Duchesse,je ne sais quelles sont les protocoles chez les humains,mais avec la shaman du clan de l'Ours présent ici même nous aimerons vous présenter nos plus humbles remerciements de nous avoir accueillis sur ces terres.Et j’espère personnellement que des liens vont naître entre nos deux peuples mais venez plutôt dans la tente central,le nouveau chef des Ours va bientôt être élu et je sais votre amitié pour l'ancien chef,paix a son âme,et peut être aimerait vous lui donner un dernier adieu?

Je tourna ma tête vers la lisière de la foret dans l'ombre, espérant voir celle que mon coeur attend....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 24
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Jeu 24 Nov - 20:11

L’air était doux. Le soleil pointait à l’horizon, éclairant les toits des habitations. Quelques rayons lumineux passaient au travers des feuillages encore verts des arbres alentours.
J’étais perchée sur une branche de l’un d’eux, au dessus de la tente des dirigeants Animas.
La vie était calme, paisible, dans un paysage des plus magnifique.
Tout ce décor était normal, comme que rien n’avait eu lieu un mois auparavant…
Pourtant, tout avait changé.

Depuis quatre semaines, j’étais traquée par les miens, telle une proie ou un intrus. Car c’est ce que j’étais à présent. Un intrus à détruire au plus vite.
Durant les deux premières semaines, j’avais voulu vivre seule, parcourant les Terres Franches de long en large pour échapper aux vampires. Mais mon odeur était connue de tous à présent et trop repérable. De même que Minuit dont tout le monde connaissait la frimousse.
Je n’avais pas eu l’occasion de me nourrir, préférant éviter le risque de me faire attraper où pire, tuer sur le champ.
Cette vie, cachée dans entre les feuillages et dans le grottes de pierres, n’avait pas été des plus facile. La peur constante d’être suivie me hantait et j’avais commencé à perdre les pédales.
J’avais renoncé et m’étais mise à la recherche de la seule personne qui puisse m’aider. C’est ainsi que je m’étais rendue à la rencontre d’Handoar pour qu’il me trouve un endroit sûr où me cacher.

Cela faisait a présent deux semaines que je vivais avec les Animas dans ce village improvisé.
J’avais eu du mal à me faire accepter et il y avait encore une partie des individus présents ici qui n’approuvaient pas ma présence en ces lieux. C’était légitime. J’étais un vampire après tout et non pas l’un des leurs.
Je tentais donc de me faire la plus discrète possible afin d’éviter un quelconque conflit entre animas au sujet de ma présence avec eux.
Je sentais leur peur et leur crainte lorsque je les croisais. Ils doutaient du lien que j’entretenais avec leur Maître Shaman, pensant que je mentais.
Je ne pouvais pas leur reprocher cela. Un vampire aidant les Animas, les Elfes et les Humains dans une bataille importante avait de quoi rendre perplexe…
Cependant, la situation n’était pas facile… Le campement avait été établit à l’écart de la ville la plus proche sous ordre du maître des terres. Mais les habitants n’appréciaient guère la présence des Animas dans les environs et la tension était plus que palpable.
De plus, depuis sa transformation en vampire, Handoar semblait vivre un enfer... Je tentais de l'aider de mon mieux pour arranger son moral mais je ne pouvais pas lutter contre ses cojitations internes... Le voir ainsi me pinçait le coeur car je ne pouvais rien faire, hormais l'aider à supporter cette nouvelle condition de vie. Etant un nouveau vampire, il avait besoin de plus de sang que nécéssaire donc je partais en reperage dans les alentours, prenant garde de ne pas trop m'éloigner du camp, afin de trouver un village ou quelques habitations humaines...

Le vent agita légèrement les feuillages et des tâches lumineuses se dessinèrent sur mon corps. La lumière n’était pas dangereuse dans ce cas de figure, picotant légèrement ma peau blanche.
C’est alors que je me rendis compte du silence qui régnait dans les alentours. Les habitants semblaient avoir disparus, pourtant, je sentais leur présence sur la place principale, dans les maisons… Les éclats de voix avaient cessés. Même le vent semblait retenir son souffle.
Curieuse, je m’accroupis sur ma branche, tentant de distinguer un quelconque mouvement à travers les amas de feuilles vertes. Rien.
Je sentais les auras des dirigeants Animas s’immobiliser, en dessous de moi dans la tente.
Etrange…
Qu’est ce qui pouvait bien interrompre aussi brusquement leurs réflexions… ?

Que se passe-t-il ? murmura Minuit en montant prudemment sur mon épaule droite.

Je ne répondis pas, plissant les yeux sous ma tentative de concentration. Je percevais quelque chose. Un amas d’aura un peu plus loin. Il approchait. Ils étaient quatre. Trois individus et un cheval. C’était forcément la cause du calme qui emplissait les lieux.

Je sautais à terre, me réceptionnant parfaitement sur mes pieds.
C’est alors que je vis les nouveaux venus.
Droite, la bride de son cheval à la main, la cavalière, accompagnée dedeux hommes, dégageait l’aura la plus puissante du groupe. Elle était belle mais en fixant son visage, je compris aussitôt qu’elle pouvait être impartiale et exercer une autorité importante. Elle avait une prestance des plus gracieuse et je remarquais le respect que lui portaient les animas.
Les deux humains qui l’accompagnaient étaient habillés de la même façon. Une escorte.
Ce n’est qu’après que je remarquais les deux gardes Animas qui l’accompagnaient solennellement.

L’un des deux gardes stoppa leur progression et entra dans une tente un peu plus éloignée que celle que je surplombais. après s’être adressés à la jeune femme. Cette dernière hocha la tête et n’esquissa plus un geste, se contentant d’observer les alentours. Aucun doutes, elle était quelqu’un de haut placé.
Puis, une petite fille de s’avança, courant se blottir dans les bras de la jeune femme qui avait ouvert ses bras en signe d’invitation.
Je perçu leur échange et en conclu que la jeune femme n’était pas malfaisante ainsi qu’elle n’était pas là pour déclencher des hostilités.
Je restais néanmoins sur mes gardes, comme j’avais l’habitude de le faire dans ce genre de situation.

Le tissu de la tente éloignée bruissa lentement, comme un murmure et une chaleur agréable se répandit dans mon corps gelé.
Je souris en voyant Handoar s’avancer, le regard rivé sur la jeune femme.
Je m’avançais vers vers sa propre habitation et me plaçais dans l’ombre de la tente, une main posée sur celle-ci.
Je l’observais saluer la jeune femme et l’inviter à le suivre dans la tente pour assister à l’élection d’un nouveau chef d’une des tribues animas. Je ne pus retenir un sourire.
Je les avais entendu discuter de cette élection depuis mon arrivée. Tous semblaient excités mais… inquiets par cette perspective.
La venue d’un nouveau dirigeant n’était pas quelque chose qui détendait.

Il tourna alors son regard vers la forêt sombre, dans ma direction. De nouveau la chaleur agréable se répandit dans mes membres. Je n’aurai pas été étonnée que je rougisse malgré le fait que j’en sois incapable.
Il avait sûrement sentit ma présence.
Je m’avançais donc, timidement, et vint me placer près de Handoar, effleurant sa main gauche de la mienne.
Je ne savais pas quoi ire à cette nouvelle venue très importante. Son aura imposante m’intimidait quelque peut. Mais il fallait que je me ressaisisse. Relevant mon regard, je fixais la Duchesse, lui adressant un sourire.

Bonjour, réussis-je à dire d’une voix claire et assurée. Je suis enchantée de vous rencontrer. Je me présente : je me nomme Misao.

Je relevais mon regard vers Handoar en serrant sa main tandis que la présence de Minuit approchait de nous. Avais-je fait ce qu’il fallait ? Je ne connaissais pas les protocoles, n’en ayant jamais fait. J’espérais seulement que je n’avais pas fait un pas de travers…

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tullia Estrama Von Raijer
Fonda Suprême ( adorée )
Fonda Suprême ( adorée )
avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 28
Localisation : En pleine sieste ....

Feuille de personnage
Race: hybride Haut Dragon/humain
Classe / Rang: Duchesse humaine, Conseillère Diplomatique Royale
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Sam 26 Nov - 16:23

Une personne sortit de la tente. Et cette personne là, je n'aurais jamais crû la croiser aussi tôt. Je n'avais croisé Handoar que lors des prémices du génocide de leur peuple par les humains, ayant été obligée d'intervenir sous ma forme dragon pour leur donner un petite leçon. Il avait grandi, et semblait aussi avoir gagné de la prestance et le respect de ses pairs. Pourtant, quelque chose dans son odeur et ses pupilles me perturbèrent.
Je me relevais, gardant toujours une main sur la tête de la petite fille et fixais le regard d'Handoar. Ces pupilles rouges comme le sang .... Cette odeur ...

*Comment ? Est ce lors de la bataille ? *


Qu'Handoar soit devenu un vampire, je ne m'y serais jamais attendue. J'avais du mal à comprendre aussi comment les autres Animae continuaient à lui faire confiance. Personnellement je n'ai aucun doute sur sa personne, mais beaucoup de gens pensent que dès que l'on est vampirisé on devient une autre personne. Et surtout, comment faisait il pour contrôler sa soif ?
Un autre chaman venait de faire son apparition, et je reconnus celui du clan des Corbeaux. Handoar s'était approché de moi, et je ne reculais pas. Instinctivement j'étais sur mes gardes, mais rapidement je me calmais. Je ne voyais pas dans son regard la moindre "soif", et tout dans son attitude tendait à me montrer qu'il me respectait. Il me salua, me remerciant au nom de tous de les avoirs accueilli sur mes terres. Je souriais, hochant légèrement ma tête pour lui faire comprendre que j'acceptais ses remerciements. Il m'invita aussi à faire mes derniers adieux à l'ancien chef des Corbeaux, mais je dus refuser.

" Je suis très touchée par votre proposition, Grand Shaman Handoar, mais je dois la refuser. Je souhaite garder comme dernier souvenir de lui quelqu'un de vivant et pour qui j'ai le plus grand respect. De plus, l'élection du nouveau chef ne me concerne pas, je ne suis même pas de votre peuple. En revanche, je dois m'entretenir avec vous et tous les chefs de clans présent en regard de la situation actuelle.... "


Je sentis quelqu'un arriver près de nous, et cette aura était de la même nature que celle d'Handoar. Une jeune femme à la peau très blanche et aux pupilles rouges s'était avancée vers Handoar, et son style vestimentaire dénotait bien le fait qu'elle n'était pas une Anima. Les regards de cette jeune femme et du grand shaman se croisèrent, et je crus y voir une demande de soutient de la part de la jeune femme. Sa main effleurant celle de l'anima n'échappa pas non plus à mon regard observateur, et je fis vite le lien avec la vampirisation d'Handoar et la présence de cette jeune femme.
Je retenais un sourire. Ainsi, le gamin avait grandi.
La jeune femme semblait vouloir me parler, mais elle n'osa pas affronter mon regard. Ce n'est qu'au bout de quelques longues secondes qu'elle me regarda enfin dans les yeux, me saluant et se présentant. De suite après ces mots, elle chercha de nouveau le soutient de son aimé, ses yeux cherchant les siens et sa main serrant celle d'Handoar.
Cette fois ci, je ne pus réprimer un sourire plein de douceur.

" Enchantée de faire votre connaissance, Misao.... "

Mon regard resta fixé sur ces deux personnes, alors que je réfléchissais. Puis, soudainement, je hélais mes deux gardes.

" Allez chercher les chevaux, nous partons.... Grand Shaman Handoar, en tant que Duchesse de ces lieux, j'aimerais vous montrer quelque chose. Si vous voulez bien me faire l'honneur de me suivre pendant quelques petites heures, avec quelques guerriers comme vos gardes, j'en serais ravie.... "

Les deux gardes étaient déjà parti chercher les chevaux. Je fixais mon regard de nouveau sur Misao , lui souriant avec douceur .

"Ha ... Et Mlle Misao, Vous devez venir vous aussi . Sans ça, ce que j'ai à montrer à votre ami n'aurait aucun sens ~ .... "


Je me mis à sourire, pleine de malice. Lianha attira de nouveau mon attention en tirant légèrement sur mon habit, et en se collant un peu plus à moi.

" Tu parts déjà ? Et pourquoi le Grand Shaman doit venir avec toi ? Pourquoi tu ne restes pas ? "


Je souriais avec douceur, regardant la petite fille s'inquiéter. Je lui caressais les cheveux, la rassurant d'une voix douce.

" Ne t'en fais pas, je vais revenir très vite. Et ce que je dois montrer au Grand Shaman est un secret ! Mais je vais les ramener avant qu'il ne fasse nuit, sains et sauf. Tu as ma parole Lianha ... "

Et me regarda avec ses yeux d'enfant, comme si elle voyait au travers de moi, puis finit par sourire.
Mais mes deux gardes étaient déjà là avec les chevaux, et je m'approchais du mien pour monter avec rapidité. une fois en selle, je reprenais les rênes et attendis que le Grand Shaman se décide à venir.

_________________

-Fonda Suprême (adorée), pour vous servir ~.....

Dragon form :
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shrikan.deviantart.com/
Handoar
Grand Shaman
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 24
Localisation : La ou je suis ....

Feuille de personnage
Race: Anima-Vampire
Classe / Rang: Maître Chaman
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Sam 26 Nov - 20:45

**Grand Shaman.....Tu n'abuses pas sur les titres toi!**

**C'est pas moi qui ai choisi le protocole non plus!Donc arrête de faire le fou du roi,tes blagues tu les gardes pour plus tard!**

**Rho,on peut plus s'amuser maintenant!J'aurais du m'allier avec un matelot ou une fille de joie,cela aurais été plus amusant ,tu est aussi sombre que un moine du temple de l'eau!**

Je laissa passer sa dernière remarque cinglante,avec Nydrassil soit je l'ignore soit je passerais ma vie a me disputer avec lui,je ne pus laisser échapper un sourire,on a l'air de deux vieux sur le banc du village...

Mais je repris mon sérieux pour éviter une crise diplomatique.....Ce n’étais pas le moment de me faire passer pour un fou!
Je laissa divaguer mon regard vers la foret quand je sentis tout un coup un contact qui pourrait paraître froid pour les autres mais pour moi était aussi doux que de la soie.Je laisser passer un soupir de soulagement,chaque fois qu'elle partait chasser pour nous deux j'avais toujours la crainte qu'elle se fasse poursuivre par des paysans humains.En effet,les vampire ne sont pas très accueillis depuis la fin du conflits,le terme de tueurs de gardiens revenait souvent mais si ils savaient....
Heureusement pour moi et pour mon entourage surtout je m’étais "désaltéré" avant de sortir,je ne voulait pas faire l’inévitable...Je sentais cogner contre ma cuisse,la fiole qui ne me séparait plus depuis la transformation...La couleur rouge comme le rubis ne laissait point de doute sur la contenance de la fiole.En effet,je gardais toujours sur moi un peu de sang pour éviter les "coups durs" comme disait Misao parfois...

Soudain gêné par ce moment de complicité discrète devant tout le monde ,mon attention se redirigea vers Tullia la diplomate,elle refusa mon invitation voulant garder un souvenir intact de son ami,je secoua la tête d'un air compatissant,moi aussi j'avais refuse de voir le corps de mes amis a la fin de la bataille du barrage...Elle me demanda si je voulais bien l’accompagner,elle voulait me montrer quelque chose.
Intrigue,je dit deux mots au shaman des Corbeaux et lui demanda de me prêter un de ces chevaux montagnards dont les clans de l'est sont les propriétaires. Aussitôt je vis un guerrier nous amener un de ces petits chevaux aux poils longs tresses de perles mais dont le galop rivalise avec celui des plus grands pur-sang....

Je fit un geste timide de la main a Misao pour lui demander de me rejoindre,je fus un peu gènes quand Tullia nous faisait implicitement savoir qu'elle avait deviner notre relation mais je tira aussi paradoxalement une bouffée de fierté,je l'aimais et je suis fier.
Cependant quelques choses clochait avec Tullia un sentiment profond animal voulait me dire que quelque chose n'etais pas normal,en effet je remarqua que sa réaction fut étrange quand elle me vit,elle n'eu pas la réaction d'horreur ou de curiosités que j'ai souvent eu en face de moi.Mais plus de la surprise comme si elle m'avait déjà connu avant.Nydrassil restait sourds a mes questions a ce sujet comme muet.Puis je laissa cette remarque sur Tullia dans un coin de mon esprit, après tout elle a du me voir une fois a une rencontre entre les Animas et les Humains depuis la fin de la guerre....Cela n'avait rien de surprenant alors et de plus pendant cette période j’étais encore dans le floue de la post-transformations et je ne me souvint pas de grands choses.

Ce fut donc avec un sourire sincère que je monta sur le cheval,en désignant du regard les trois gardes que m'avait désigné le shaman des corbeaux comme loyales et braves.


-Bien,sur ce coup,je vous suis,un peu de changement me fera du bien.

Je mourais de curiosité de savoir ce qu'elle voulait me montrer mais je me calma quand je vis la scène touchant entre elle et Lianha.On sentais qu'elle aimait les gens et qu'elle pouvait faire le bien.De plus un enfant comme Lianha,n'aurait pu se tromper,je donna un petite tape affectueuse quand Lianha passa près de moi et je vis dans ces yeux un regard pur...Non elle ne pouvait se tromper...

Le coeur pour une fois joyeux comme une étincelle dans un brouillard sombre comme la nuit,je me tourna vers Misao et lui chuchota a l'oreille:


-Viens, ces chevaux sont fait pour porter deux personnes,je prends les rênes car je me vois mal cohabiter avec Minuit....

En effet la chatte m’appréciait mais elle restait un chat donc un animal assez centrer sur lui-même.Je laissa frôler ma main sur son visage aussi blancs que le mien avant de jeter un regard vers le ciel....Je me sentais vieux même pour ma vingtaine d’années...Le temps passe vite

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 24
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Dim 27 Nov - 14:30

La jeune femme m'observait, silencieuse. Un sourire étira ses lèvres et ses prunelles se posèrent un court instant su ma main agrippée à celle d'Handoar.
Elle avait comprit.
Cependant, elle me rendit mon salut avec bienveillance puis se détourna, ordonnant à ses gardes d'aller chercher leurs chevaux. Elle pria Handoar de la suivre. Immédiatement, mes prunelles se posèrent sur ce dernier tandis qu'une sensation d'inquiétude parcourait mes veines.
Que lui voulait-elle ? Combien de temps allait-il s'absenter ? Réussirai-t-il a tenir le coup, malgré la fiole de sang humain qui portait quotidiennement autour de son cou comme je le lui avait conseillé ? Pourrai-t-il résister à la fragrance irrésistible qui émanait de la jeune femme ?
Et par dessus tout, lui voulait-elle du mal... ?
Je m'inquiétait pour tout ça. Il n'était pas encore près à se fondre dans la masse humaine comme j'avais coutume de le faire. Mais peut être s'en sentait-il capable ?
Dans les deux cas, je lui faisait confiance et j'étais certaine qu'il saurait y arriver.

Mon ami demanda une monture à l'un des gardes animas qui se tenait à proximité. Son exigence fut immédiatement exécutée.
Je m'apprêtais à me retirer dans les bois lorsque la jeune femme posa de nouveau son regard sur moi, me conviant également à me joindre à elle.
Ma curiosité s'éveilla quand elle précisa que ce qu'elle avait à montrer à Handoar n'aurait aucun sens sans ma présence.
Qu'est ce que cela pouvait bien signifier ?
J'étais un simple vampire et non pas une personne importante comme mon compagnon l'était. Ma présence parmi eux deux n'avait donc aucun sens à mes yeux étant donné que que je n'y connaissais rien à la politique, aux étiquettes ou aux protocoles tandis qu'eux devaient baigner dans ce milieu depuis leu enfance.
J'hésitais, à demie tournée vers la forêt.
Mais un seul geste suffit à me décider. Handoar tendit une main dans ma direction et une demie seconde plus tard je l'avais rejoint.
Mais je le sentais soucieux, Quelque que chose le gênait lorsqu'il regardait la jeune femme. Cette dernière, après un dernier échange avec la petite fille, monta en selle.

Montant à son tour sur le cheval qu'on lui avait apporté, Handoar répondit à la jeune femme en précisant qu'une peu de changement lui ferai du bien.
Je réprimais un sourire à l'entende de ses paroles.
Les nouveaux vampires n'étaient jamais vraiment enchantés par leur nouvelle condition, ne voyant pas qu'ils avaient l'éternité pour faire tout ce qu'ils voulaient sans que je temps n'ai d'emprise sur leur corps à la beauté presque irréelle. Et Handoar n'échappait pas à la règle. Malgré mon aide, il ne voyait pas encore les avantages qu'offraient l'immortalité.
J'avais utilisé mes heures perdues jusqu'à il y a quelques semaines à lire et découvrir les espaces de Mondes. Depuis que je vivais ici, j'avais abandonné mes livres et mes cartes pour rester avec celui que j'aimais.
Mais dans quelques années, il comprendrait que l'existence d'un vampire n'était pas si morose que ça en avait l'air.

La petite fille regardait la jeune Duchesse de ses yeux emplis de larmes. Elles devaient sûrement entretenir un lien fort et j'avais l'impression qu'elle étaient comme une grande sœur protégeant sa cadette.
L'enfant n'allait pas oublier la oublier la promesse de la jeune femme et j'étais certaine qu'elle se tiendrait également au même endroit que maintenant lors de notre retour.

Je souris et reportais mon attention sur Handoar et la Duchesse qui se tenaient sur leur monture. J'allais donc courir. Je réprimais un sourire en me rappelant la sensation que la vitesse procurait. C'était presque enivrant de se déplacer plus vite que le vent, sans presque toucher la terre ferme.
Je me plaçais donc près du cheval de mon ami, prête à partir plus vite qu'une flèche. L'animal semblait tendu, effrayé par ma proximité.
Un murmure contre mon oreille me souffla que le cheval était capable de supporter le poids de deux passagers.
La sensation de chaleur reprit lorsque je sentis le contact de sa mains aussi douce qu'une plume sur ma joue. Je sentais Minuit approcher tandis qu'il me disait qu'il se voyait mal cohabiter avec elle...

Je baissais les yeux sur la boule de poils noire qui venait d'arriver à ma hauteur. Minuit me fixait sans rien dire, ayant entendu les paroles de Handoar. Elle cligna des yeux un bref instant, approuvant ses dires. Je soupirai et désignais les bois d'un signe discret du menton. Minuit hocha la tête et s'y précipita sans se retourner.

Sois prudente, murmurai-je à son intention

Même si elle ne fit aucun geste, je savais qu'elle avait entendu mes paroles.
Je la vis diapraître entre les arbres. Elle allait nous suivre, à l'écart. Je la laissais rarement seule. Je savais qu'en la laissant vernir avec nous à travers les bois je prenais un risque mais elle aurait tenté par tous les moyens de me rejoindre même si je lui avais ordonné de rester au camp.
Cependant, je n'avais pas à m'en faire. Elle était débrouillarde et je pouvais sentir sa présence.

Je me tournais vers le cheval de mon ami. Il avait peur. Je comprit qu'il n'avait qu'une seule envie : s'éloigner loin possible. C'était compréhensible. Bien qu'Handoar soit devenu un vampire, l'animal ne le craignait pas car il avait encore des caractéristiques animas. C'était de moi qu'il avait peur.
Je n'étais jamais montée à cheval de ma vie. Lors de mes seize ans d'existence en tant qu'humaine, j'en avais côtoyé mais sans les chevaucher. Et depuis plus d'un siècle les animaux me fuyaient...
Faisant abstraction de l'appréhension de ces pensées, je me glissais sur le garrot du cheval, dans l'espace qui séparait Handoar de la tête de l'animal. Mes jambes pendaient dans le vide le long du flan droit du cheval et les bras de mon ami m'entouraient, tenant fermement les rênes. Je le regardait, l'interrogeant du regard. Est ce que ça le gênait que je me sois installée ici ? Après tout, il m'avait dit que l'animal pouvait transporter deux personnes...
Je voulais voir les paysages défiler sous mes yeux différemment que lorsque je courrai. Je dirigeais dons mes prunelles bleu cyan vers la jeune Duchesse.
Où comptait-elle nous emmener ?...

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tullia Estrama Von Raijer
Fonda Suprême ( adorée )
Fonda Suprême ( adorée )
avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 28
Localisation : En pleine sieste ....

Feuille de personnage
Race: hybride Haut Dragon/humain
Classe / Rang: Duchesse humaine, Conseillère Diplomatique Royale
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Mar 29 Nov - 19:05

Tout le monde fut en selle rapidement. Handoar avait accepté, et la dénommée Misao vint aussi. Il y avait quelques guerriers avec le Grand Shaman, aussi nous étions une petite dizaine à partir.

" Allons y . Je vais devant... "

Je tirais sur les rênes de ma monture et donnais quelques petits coups de talons pour qu'il parte au pas, le faisant marcher vite. A la base, je n'aime pas vraiment être à cheval. sauf si c'est pour aller vite. Cela me rappelait un peu la sensation de vol , que j'appréciais tant et que je n'avais pas ressentis depuis très longtemps. Mais nous étions dans le campement, je devais faire attention.
Une fois les dernières tentes dépassées, je talonnais franchement mon cheval pour partir au galop.

" Duchesse, attendez !! "


C'était l'un des gardes qui avait appelé, mais en vint. J'étais déjà au galop, furieusement emportée par le vent. Un train de sénateur n'existait pas pour moi. Je ne me souciais guère de savoir si les gens derrière moi suivaient, c'était là l'un des seuls aspects qui faisaient de moi quelqu'un de peu diplomate. Ma monture était un étalon endurant, qui lui aussi aimait courir. En temps normal il n'est pas du tout sanguin et assez posé, mais lorsque les grandes étendues se dévoilent devant nous et que je lui demande d'aller à la même allure que le vent, il se laisse pousser des ailes.

Derrière, les deux gardes pestaient. Ce n'était pas la première fois, déjà pour l'aller je leur avait fait le coup. De plus leurs montures n'étaient pas aussi endurantes, et elles avaient du mal à garder le même rythme que pour l'aller.Comment pouvaient ils assurer ma sécurité si je partais ainsi loin devant sans les attendre ? En plus, les laisser avec ces animaes... Ha ! Ils ne servaient pas à grand chose au final, étant aussi tête de mule. Et cela les enrageaient et les stressaient.
Mais moi, même si j'étais plus faible qu'avant, je n'en restais pas moins puissante pour une humaine, et rien ne me faisait peur pour moi même. Mon passé de guerrière était toujours ancré dans mon âme et dans mon coeur, mon corps le savait aussi, instinctivement. Le paysage défilait, alors que nous entrions enfin dans la région agricole. Certains paysans me virent passer et me firent un signe, reconnaissant ma chevelure blanche comme la Lune. Mais je ne les voyais pas, concentrée sur le vent et les muscles de ma monture roulant entre mes jambes. Il était couvert de mousse, mais comme moi voulait continuer, c'était si vivifiant.

Ce ne fut qu'à la vue d'un village à un kilomètre que je commandais à ma monture de ralentir, prenant un galop plus petit puis un grand trot. Il rechignait au début, mais quelques paroles douces et une pression au niveau du mord le ramenèrent à la raison. Ce ne fut que lorsque mon cheval fut au petit trot que les autres me rejoignirent. Les gardes me jetaient un regard courroucé, alors que je leur souriais de toutes mes dents et rigolais.

" N'était ce pas vivifiant, Capitaine ? Une bonne petite galopade fait toujours du bien, ha ha ha ! "

Je donnais quelques bonnes tapes sur l'encolure de ma monture, qui respirait fort mais avait l'oeil brillant. Les Animaes nous avaient rejoins, et je menais la marche, restant devant. Le village que nous traversions bordait le domaine de mon château, et les quelques habitants qui y résidaient nous regardèrent au début avec curiosité, puis avec méfiance en voyant les guerrier animae. Beaucoup se mirent à parler entre eux, ne souriant et saluant que lorsque je croisais leur regard. Je souriais toujours, de bonne humeur après cette petite course. Nous croisions l'entrée du parc du château, mais nous n'y entrions pas.Je continuais ma route, alors que même mes gardes me regardèrent avec un air étonné ? Qu'avais je donc en tête ?
Ce ne fut que quelques minutes plus tard que j'arrêtais le convois, juste devant.... les grilles d'un cimetière. Je descendis de cheval, donnant une bonne caresse à mon étalon et lui parlant avec douceur pour le féliciter. Je tendis les rênes à l'un de mes gardes, me dirigeant vers Misao et Handoar.

" C'est ici que nous nous arrêtons. Si vous voulez bien, Grand Shaman, nos gardes du corps respectifs vont rester à l'entrée. Je dois vous parlez en privé, à tous les trois... "

Par "trois", je voulais bien sûr faire référence à Misao. L'un de mes gardes se mit à protester, jetant un regard méfiant vers Handoar. Je le réprimandais aussi sec, dardant un regard bien sombre sur lui. Je ne tolérais pas que l'on défie un de mes ordres direct, surtout quand la personne concerné ne pouvait même pas comprendre la quart des enjeux. Le garde se tût, puis finit par s'excuser en s'inclinant légèrement. Il savait qu'il pourrait être punis pour avoir ainsi reconsidéré l'un de mes ordres directs. On me disait bien prompt à punir moi même mes troupes, et toujours avec sévérité. Mais aussi avec raison.
J'ouvris la grille noire en fer, invitant d'un sourire les deux autres personnes à me suivre.

" Allons y... "


Je marchais ensuite d'un pas décidé dans le cimetière, me faisant un chemin entre les pierres tombales et me dirigeant vers un grand mausolée sur lequel était écrit " Famille Estrama Von Raijer ". Je marchais vite de manière à ne pas avoir à parler à mes deux hôtes. Il faut dire, la course au galop était aussi faite pour cela. Une fois devant le mausolée, j'ouvris la petite porte en bois qui menait au caveau familial. Un escalier s'enfonçait dans le ventre de la terre, une odeur humide et légèrement fétide ressortant de là. Je marchais sur la première marche puis me stoppais, comme si je me rappelais de quelque chose. Je me retournais pour faire face à Handoar et à Misao, leur souriant avec douceur alors que mes yeux pétillaient de malice.

" N'ayez pas peur. Les morts ne reviennent que rarement à la vie, et ici cela ne risque pas d'arriver. Faites juste attention aux marches... "

Et je descendis dans la pénombre, disparaissant peu à peu dans le noir.




_________________

-Fonda Suprême (adorée), pour vous servir ~.....

Dragon form :
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shrikan.deviantart.com/
Handoar
Grand Shaman
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 24
Localisation : La ou je suis ....

Feuille de personnage
Race: Anima-Vampire
Classe / Rang: Maître Chaman
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Mer 30 Nov - 14:03

** Décidément c'est assez bizarre cette affaire**

** Ça tu peut le dire mon ptit Hando**

** Arrête de m'appeler comme cela je ne suis pas ton fils non plus!**

**Encore heureux**

Je laissa encore une fois le derniers mots a Nydrassil,et je profita du moment...Peu de fois je me déplaçais a cheval préférant courir sous ma forme de renard...
Je sentis un pincement au coeur chaque fois que je pensais a cela...
Sentis sous mes pieds la terre riche d'odeurs,chassais le gibier,le poursuivre et sentir sous mes crocs blancs le cuir de l'animal.
Cela pouvait paraître bestiale mais je sentais chaque fois une bouffe de nostalgie m'envahir.Depuis ma transformation j'avais perdu cette capacité au profit d'autres....La transformation est une partie de l’être de l'Anima et la perdre fut la partie la plus dur a accepter,plus que les dents ou la peau blanche comme un mort...
Misao ne le savait pas et je ne savais si elle le comprendrait,je gardais donc cela dans un coin de mon coeur.

Je secoua la tête pour évacuer ces pensées déprimantes et profiter du voyage.Je voyais au fils du voyage Tullia prendre de la distance au grand damne des gardes humains qui essayaient en vain de la suivre...Misao et moi avançons a notre rythme,j'avais senti la peur du cheval mais celle-ci diminua,je savais que Misao ne voyageait pas souvent a cheval et je voulais lui faire sentis ce sentiment de voler, d’être libre quand le cheval est au galop.
Les arbres,les villages filaient rapidement et même si chaque fois nous devions subir les regards méfiants des paysans.

Puis nous virent que le nuage que dégageaient les gardes et Tullia se dissout signifiant la fin du voyage.
La fin du voyage,un cimetière,sur le coup je me demanda si ce ne fut pas une blague et qu'elle allais nous offrir deux cercueils comme lits ,ce qui est absolument faux.
Mais ce sentiment se dissipa quand je sentis que l’atmosphère fut grave et solennelle,nous descendîmes du cheval et après avoir aider Misao a descendre je me tourna vers Tullia,celle0ci était en train de demander a ces gardes de rester aussi et cela n'avait pas l'air d’être enchantes de rester devant un cimetières avec des gardes animas pendant que leur duchesse se baladait dans un cimetière avec un anima louche et une vampire.

Elle me demanda aussi,si cela fut possible que je laisse mes gardes ici,je leurs jeta un regard et ils me firent signe que cela ne posait pas de problèmes mais qu'ils étaient inquiets tout de même.En effet si cela était un piège?Une prise d'otage?Cela pourrait changer la donne et donner un poids aux Humains.Mais quand je vis le visage de Tullia,je compris qu'elle ne bluffait pas.Et je jeta un regard a Misao lui pris la main et suivit la diplomate dans le caveau qui devait être celui de la famille.

Le noir qui avant me hantais ne me faisait plus peur et même la blague légèrement noir de Tullia ne me fit plus frissonner comme avant décidément je devenais insensible parfois.Apres avoir descendu quelques marches,nous arrivâmes dans un salle spacieuses ,qui montrait que elle était pas néglige.
Des flambeaux étaient installes entre chaque tombe de marbres ou brillaient sous la lumière le nom des ancêtre de Tullia.

Je me sentais comme un étranger,et je ne pus que m'exprimer de façons nerveuse:


-Soit Tullia maintenant que nous vous avons suivi pouvez vous me dire ce qui se passe ?

Je crus entendre du bruit comme des cliquètements mais je me sentais tellement mal a l'aise que je constata que ce fut mes dents qui claquaient ainsi,je repris le contrôle de moi,ne sachant pas d'ou venait cette peur si soudaine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 24
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Mer 30 Nov - 18:01

Nous avancions, tranquillement. Hormis la jeune Duchesse qui avait filé comme une flèche en un battement de cil. Je ne distinguais d'elle plus qu'un minuscule point noir a l'horizon, suivit par un nuage de poussière. J'avais envie de la suivre, de rivaliser avec le galop de son cheval. Je savais que je l'emporterai.
Cependant, je restais à ma place bien que chaque particule de mon corps enviait la vitesse enivrante dans laquelle la jeune femme s'était plongée.
Je posais ma main sur l'encolure de notre propre monture, sentant le picotement de sa chaleur corporelle contre la mienne, gelée. Cependant, je sentis l'animal trembler légèrement et son anxiété grandir à ce contact. Ayant peur de l'affoler plus qu'il ne l'étais déjà par ma présence, je retirai immédiatement ma main, la ramenant contre moi.

Je décidais d'observer plus amplement la faune qui nous entourait lorsque les muscles du cheval se tendirent soudainement. Un quart de secondes plus tard, mes cheveux volaient dans le vent et les paysages défilaient sous mes yeux ahuris. Relevant mon regard vers Handoar, je remarquais qu'un léger sourire étirait ses lèvres. Je me serrai un instant contre lui, mais je compris que je pouvais supporter la vitesse.
Je passais une main dans mes cheveux, les retenant fermement entre mes doigts. Certes la vitesse n'était pas aussi importante que lors de mes déplacements, mais c'était une autre sensation... La crinière de l'animal s'affolait, je percevais les battements saccadés de son cœur, sa respiration heurtée, le mouvements des muscles... C'était..étrange et différent. Toute mon attention était focalisée sur l'horizon. J'avais l'impression de ne rien voir d'autre.
Mais soudain, le cheval ralentit. Je retrouvais mes esprit et regardait autour de moi. Nous nous trouvions dans une ville, sûrement la plus proche du camp provisoire anima. La Duchesse était réapparue devant nous, comme si elle avait toujours été là et qu'elle ne nous avait pas distancé durant le trajet.
Nous la suivions, sans mots dire, mon regard vagabondant sur les humains qui nous observaient, saluant la jeune femme qui nous guidait. Les fragrances provenant du sang des humains se mêlaient, piquant légèrement ma gorge. Je me concentrais sur autre chose, faisant abstraction de cette douleur qui s'emparait de moi lorsque je me baladais dans les foules d'humains... C'était la seule chose à faire et j'avais eu des années pour réussir à faire abstraction de ma soif.

C'est alors que la monture de la Duchesse s'immobilisa ; nous fîmes de même. Je ne mis pas longtemps à reconnaître le lieu où nous nous trouvions à présent. Un cimetière. Ce n'était l'endroit où il fallait se promener, même de jour. Certains de mes semblables aimaient l'ambiance morbide et mystérieuse qui s'y dégageait. En alerte suite à cette pensée, je fermais les yeux, me concentrant sur les lieux. Ils n'y avait que nous. Je n'avais donc aucune raison de m'en faire. Je ne serait pas tuée ce soir. Quel soulagement !

La jeune Duchesse mit pieds a terre et nous pria de la suivre, annonçant qu'elle devait nous parler en privé. Je ne comprenais toujours pas ce que ma présence parmi eux pouvait changer... Mais je décidais de ne pas m'en préoccuper... Handoar descendit puis s'empara de ma main pour m'aider à mettre pieds à terre à mon tour. Les gardes restèrent près du portail en fer forgé plein de toiles d'araignée qui semblaient tissées de fils d'argent tandis que nous avançâmes entre les tombes grises et froides. Etrangement, je n'avais pas peur. J'avais l'impression de connaître depuis toujours la sensation que provoquait les cimetières...
Nous marchâmes longtemps, la luminosité baissant au fils de nos pas. Quand nous nous arrêtâmes je regardais les noms qui gravaient la tombe en granit gris devant laquelle nous nous trouvions alors. « Famille Estrama Von Raijer ». Qui était cette famille ? Des personnes importantes dans la région ? J'ouvris la bouche pour demander à Handoar de me répondre mais je m'en abstint. Mes yeux passèrent tour à tour de la Duchesse au caveau. C'était évident.
La jeune femme fit une sorte e blague sur les morts qui ne revenaient pas à la vie. Je levais les yeux au ciel, me passant de commentaires.
Tout le monde savait que cette règle ne s'appliquait pas toujours.

Handoar me regarda et prit ma main dans la sienne alors que la Duchesse avait entreprit de descendre en premier dans son caveau familial. Je commençais à douter. Nous emmener ici était pour le moins étrange... Hochant la tête, je lui signifiait qu'il était temps pour nous de la suivre, même si je n'avais pas une confiance entière en cette Duchesse...
Nous n'avions pas besoin de torches pour nos éclairer. Nous yeux étaient faits pour voir dans le noir. Je distinguais tous les détails qu'un humain ne pouvait certainement pas voir à l'oeil nu.
Les tombes familiales étaient disposées les unes à côté des autres, leurs noms éclairés par des flambeaux. L'air était humide et froid. Comme les défunts.
Je sentais la main de Handoar se resserer autour de la mienne lorsqu'il découvra cette salle en même temps que moi. Le ton de sa voix était légèrement tremblant et nerveux quand il demanda à la jeune Duchesse de lui expliquer notre présence ici.
Je ne pouvais qu'approuver ses paroles. Je ne comprenais rien...
Tournant mon regard vers la jeune femme à mon tour je fixais ses prunelles.

Et pourquoi m'avoir demandé de vous accompagner ? m'enquis-je en plissant les yeux de curiosité. Je ne comprend pas la raison de ma présence ici...

Voilà qui faisait beaucoup de choses a expliquer...

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tullia Estrama Von Raijer
Fonda Suprême ( adorée )
Fonda Suprême ( adorée )
avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 28
Localisation : En pleine sieste ....

Feuille de personnage
Race: hybride Haut Dragon/humain
Classe / Rang: Duchesse humaine, Conseillère Diplomatique Royale
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Mer 30 Nov - 18:44

Ils me suivirent, bien que je sentis une sorte d'anxiété monter. Je descendais les marches, un léger sourire sur mes lèvres. Cela faisait longtemps que je n'étais pas venue ici. Deux ans peut être ... Etrangement cela me paraissait long, alors que je ne devrais pas ressentir cela vu ma vie passée. La dernière fois, c'était lors de l'enterrement de mon père adoptif. J'étais venue déposer ici son corps, et avais fait sur sa tombe deux promesses.

* En fait, plutôt une promesse 1/2 ... La deuxième elle compte pas ! *


Nous arrivions sur la salle des cercueils. La salle était grande, et éclairée par des flambeaux. Pourquoi ? Je ne le sais pas vraiment. Mais bon, personne n'était ici, qu'il soit vivant ou semi vivant. Des cercueils entouraient toute la salle circulaire, s'inscrivant dans les murs dans les compartiments associés. Un seul cercueil trônait au milieu de la salle, sur une grande table en marbre blanc. Je me rapprochais de celle ci, caressant d'une main l'ébène et les lettres dorées formant le nom " Julan Estrama Von Raijer".
Je me retournais pour faire face à mes invités, qui étaient bien perplexes. Handoar était anxieux, sa voix s'élevant en tremblant légèrement. Je ne l'aurais pas crû aussi sensible, surtout maintenant qu'il était vampire et qu'il n'avait plus vraiment à avoir peur de la mort. Misao me regardait avec suspicion, appuyant les paroles de son aimé en demandant pourquoi sa présence était nécessaire.
Je me mis à sourire de nouveau, riant légèrement.

" Hé hé hé, ne vous en faites pas, chaque chose en son temps. Si je vous ais amené ici, c'est pour deux grandes raisons... "

Je m'écartais légèrement du cercueil pour qu'ils puissent bien le voir, mais gardais toujours une main dessus. Ma voix s'éleva, pleine de douceur, alors que mes yeux fixaient les deux jeunes gens avec mélancolie.

" La première raison, c'est que j'ai promis une chose à mon vieux paternel, qui comme vous pouvez le voir est trépassé et dans ce cercueil. Je lui ais promis, il y a de ça quelques années, de réaliser son vieux rêve... "

Mon regard se porta sur le cercueil, ma main la caressant doucement. Je m'adressais à présent à cette boîte en bois précieux comme à une personne vivante, souriant légèrement.

" Hé hé ! Tu vois Julan, j'avais raison. Il n'y a pas que les humains et les Animae qui peuvent s'entendre entre eux. Ne sont ils pas une merveilleuse preuve de ce que j'avance ? Ce que je te montre là, c'est que c'est possible, et je compte bien mener notre projet jusqu'au bout ! Je vais te prouver, vieillard sénile, que je peux faire en sorte que tout le monde s'entendent sur les Terres Franches. Je suis Duchesse à présent, et Diplomate Royale. Même si je sais que tu n'approuves pas autant de pouvoirs, je vais te montrer que je peux les utiliser à bon escient. J'ai échoué par le passé, mais maintenant je suis certaine que je peux réussir. Cette promesse, je vais la tenir, de même que ta mort que j'ai vengé. Maintenant, tu peux reposer en paix, et je n'aurais plus à revenir ici devant de longues, très longues années.... "


Quelques larmes coulèrent discrètement sur mes joues, et quand je réalisais qu'elles étaient là, je les essuyais rapidement du dos de ma main. Je lâchais le cercueil, puis singulièrement montais dessus pour m'y asseoir. Bha, après tout ça reste un corps mort, et j'ai respecté cette promesse. Alors il pouvait bien supporter mes fesses pour quelques minutes non ?

" Bien ... Une bonne chose de faite... A présent, venons en aux vrais fait. La deuxième raison pour laquelle je vous ais amené ici, c'est que c'est l'endroit le plus sûr que je connaisse, et personne ne peut écouter ce que nous allons dire ici... "

Mon regard changea, devenant plus perçant. Je fixais Handoar, cette fois ci avec les yeux de la diplomate implacable. Ma voix devint elle aussi plus sérieuse, appuyant bien sur les faits importants que je voulais soulever.

" Dites moi ... Ne trouvez vous pas que c'est étrange ce qu'il s'est passé pour cette guerre ? Comment une telle alliance démoniaque a put naitre, et surtout comment les humains ont mis tant de temps à réagir ? "

A ces questions, j'avais déjà les réponses. Ou plutôt, j'en avais le sentiment presque certains, sans pour autant avoir de preuves réelles et tangibles. Mais eux, allaient ils deviner ce que j'avais soulevé comme problème dans les Terres Franches ?

_________________

-Fonda Suprême (adorée), pour vous servir ~.....

Dragon form :
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shrikan.deviantart.com/
Handoar
Grand Shaman
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 24
Localisation : La ou je suis ....

Feuille de personnage
Race: Anima-Vampire
Classe / Rang: Maître Chaman
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Jeu 1 Déc - 8:41

D'ou venait cette peur ? Peut être que c'est juste une peur primaire,un instinct animale.En effet je ne n'ai jamais su pourquoi mais j'ai toujours eu une peur des endroits telle les morgues,les cimetières.Peut être cela est juste culturel a la base.
En effet les Animas ne comprennent pas en générale la coutume de enterrer les morts.Nous sommes qu'un peuple nomade et même après la mort nous voulons que notre esprit communie avec la nature et ne reste pas dans notre corps lui même emprisonnes dans une boite en bois pour finir grouillant de vers...
C'est pour cela que nous préférions la crémation et que nos cendres soit disperses aux quatre vents,je n'avais pas pu me garder de aversion qu'on les Animas pour les lieux de morts et j'avais toujours l'impression qu'un cadavre fraîchement enterre va sortir sa tête pour nous indiquer gentiment la place que nous avions dans son repas.

Je secoua la tête et passa une main dans mes cheveux...Il fallait que je me concentre,ce n'est pas le moment de montrer sa faiblesse.Je respira lentement et reprit pleinement conscience de mes pensées.Je regardais Misao qui était a ma droite,et je crus voir dans ces yeux cette soif qui me hantait aussi dans mes moments les plus...."vampiriques".Je le lui prit la main et commença a dévisageait avec curiosité,la diplomate qui avait l'air de cacher bien des secrets.

En effet, a la question que Misao lui avait poser,faisant écho a la mienne.Elle répondit avec un sourire que c'est ici que gisait son père et que elle voulait qu'il soit en gros témoin de cette alliance entre Anima et Humains...Puis elle commença a parler avec affection et nostalgie parfois de leurs projets communs.
Au début ,je fis un pas en arrière croyant avoir en face une folle mais je vis qu'elle parlait avec une telle sincérité mais aussi avec une distance respectueuse qui montrait bien qu'elle était saine d'esprit.
Je crus voir même brillaient des larmes au coins de ses yeux mais ne voulant pas être indiscret,je me tus,la laissant dans cette bulle d’intimité.

Cette ferveurs,cette douceur me rappelait maintenant la mort de mon maître,comment j’étais rester de nombreux jours sur sa tombe,ignorant la faim,la fatigue,le froid priant juste tous les dieux et esprit possible et inimaginable pour le faire revivre,comme j’étais si sot a cette époque,cela devait faire plus d'une dizaine d’années maintenant que j'avais quitter mon clan pour errer dans les Terres franches et je me disais bien a ce moment que je reviendrais sur sa tombe pour me recueillir et lui raconter mes aventures...Si il savait..Je pense qu'il mourra une seconde fois.

Je revint au réel quand je vis Tullia montait sur le cercueil de son père, décidément sa humaine est la plus paradoxale que je connaisse mais je ne dit point de commentaires car ce n'est pas la même femme que j'avais devant moi.
En effet la jeune femme qui enlaçait les jeunes enfants et se recueillait sur le tombe de son père avait disparu pour laisser place a la diplomate dur et montrant sa volonté implacable.
Je soupira,la partie d’échec allait commencer...Si j'aurais su que je jouerais au jeu sombre de la Diplomatie avec une humaine dans le tombeau de son père,je me serais pris pour un fou....

Elle me dit qu'elle voulait en savoir plus sur la guerre et l'alliance démoniaque en particulier,je jeta un regard vers Misao en ce moment,en effet on parlait de ces confrères puis je me rendis compte que je parlais aussi d'un cote des miens...Je me massa la nuque tout en réfléchissant a chaque mots que j'allais dire puis m'exprima d'une voix qui connotait ni la peur ni l’hésitation.

-Chère Tullia,je comprends votre besoin de sûreté et je le respecte et sachez que rien ne sortira de nos bouches des que nous serons sortis de la.Cette réunion restera secrète.Pour le moment....Sinon vous me demandez donc si cette guerre n'est pas étrange,je trouve que non.En effet depuis toujours certains races comme celle des Démons on toujours voulu agrandir leurs territoires et imposer leurs volontés.Cela a déjà arriver,l'histoire nous le montre bien.Cependant ce qui me perturbe dans cette histoire,c'est le rôle des Dieux et des Gardiens,leurs rôles n'est pas de protéger les mondes du chaos?Sinon qui pourrait les adores?Mais bon personne ne peut y répondre dans les Terres Franches je pense.Hum...Sinon pour ce qui de la tardive arrive des Humains,sans vouloir manquer de respects je pense que les Humains croyaient pouvoir ce débrouiller tout seul et ils n'ont pas une très bonne estime des autres races comme les Animas et les Elfes si vous voyait ce que je veut dire....

En effet le génocide Anima par les Humains avant la guerre n'a pas aider a la bonne organisation de celle-ci.Mais je préféra garder cela sous silence,il ne faut pas commencer a sortir les vieux mal-entendus.Cependant je me tourna vers Misao,elle était déjà un vampire avant la guerre et même si nous en avons jamais parler je pense qu'elle pouvait savoir quelques choses dessus mais bon ....
Je m'approcha d'elle et lui dit :


-Misao,sais-tu quelque chose sur l'Alliance démoniaque?L.a reine des Vampires enfin l'ex....Hum t'avait traiter de traîtresse pendant le combat,je sais que c'est douloureux mais sais tu quelques choses ou pas?

Je lui pris la main,voulant la rassurer....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 24
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Jeu 1 Déc - 19:22

Assise sur le cercueil de son père adoptif, la jeune Duchesse, nous observait, ayant troqué son masque malicieux contre un plus sérieux et solennel. En effet, après avoir parlé à un mort elle ' assise sur la tombe de ce dernier comme si de rien était. Il était vrai que ça ne lui faisait plus rien à présent mais tout de même... J'étais bien heureuse d'être devenue vampire. J'avais un regard extérieur sur la race humaine dont j'avais fait partie il y a plus d'un siècle.

Je savais qu'elle allait s'adresser à Handoar. Je n'étais pas diplomate, les sujets politiques ne me concernaient pas directement. Je me pris soudainement de concentration pour la salle dans laquelle nous nous trouvions, la détaillant de fond en comble. Je distinguais chaque cailloux gisant sur le sol et même l'infime goutelette d'eau qui glissait sur les toiles d'araignées. C'était fascinant. Les vampires pouvaient se passionner pour n'importe quoi, j'en était l'exemple à l'instant précis.
Cependant, mon exploration ne dura que deux secondes.
Tout se brisa quand la jeune femme prononça ces mots, ceux que j'avais voulu oublier pour tenter d'effacer mes agissements passés.
« L'Alliance Démoniaque »

Je me figeais, fixant mon regard sur la Duchesse. Si mon cœur avait encore battu, il aurait trahis la panique qui m'assaillait. Je tentais de penser à autre chose, à effacer ses paroles ; mais rien à faire. Les mots tournaient dans mon esprit, ramenant à la surface une quantité de souvenirs et d'agissements.
Je serrai les poings sous mon effort pour lutter contre ce débat interne qui débutait. Du coin de l'oeil, je vis Handoar tourner son regard dans ma direction. Bien entendu, il savait que je devais être liée à cette Alliance. J'étais un vampire depuis plus de cent ans, j'avais forcément entendu parlé des intentions démoniaque.
Je tentais de faire comme si de rien était, comme si ces mots n'avaient pas provoqués un excès de panique en moi. Cependant, je ne devais pas être très convaincante, j'avais toujours eu du mal à cacher mes émotions, Handoar le savait très bien. C'est pour ça qu'il s'approcha, me demandant si je savais quelque chose.
Bien sûr que je savais. J'avais fait partit de cette Alliance avant que je ne le rencontre, j'aurai dû y participer et me battre aux côtés de mon clan, des Démons et des Drows.
Mais pourtant j'avais fait autrement.

Je levais les yeux sur mon compagnon. C'était pour lui que j'avais quitté l'Alliance afin de le protéger, que j'avais renié mon clan et ma race, et que je vivais désormais avec les Animas.
Quand il prononça le mot « traitresse », je me raidis, les yeux perdus dans le vide. Le visage de la reine se mit à flotter devant mes prunelles bleues, un sourire ensanglanté étirant ses lèvres pâles. Le mot se remit à cogner dans mon esprit, exactement comme quelques semaines auparavant.
Je revis les visages peint de haine de mes semblables lorsqu'ils m'avaient découverte aux côté des Animas, des Elfes et des Humains. J'entendais de nouveaux leurs paroles, leurs insultes à mon encontre et surtout leur menace de mort qu'ils faisaient peser quotidiennement au dessus de moi, comme une épée de Damoclès.

Je n'avais jamais parlé de tout ça à Handoar. Il l'ignorait mais peut être avait-il deviné. Je ne lui avais jamais confié mes craintes et mes peurs... Il avait déjà assez à faire avec les siennes depuis sa transformation. Même si je ne laissais rien paraître, gardant mon optimisme constant, tout ça se bousculait dans mon esprit, me laissant rarement en paix.
Malgré sa main serrant la mienne de façon rassurante, je ne parvenais pas à totalement repousser les pensées qui tournaient dans mon esprit. Certes, ça m'aidait un peu, me sentant soutenue mais je devais me battre contre mes propres fantômes, seule.

Mes lèvres tremblaient mais il fallait me résoudre à répondre. Je fixais Handoar puis la Duchesse, me mordant les lèvres.

Oui, répondis-je d'une voix peu assurée que je ne connaissais pas. Je sais quelque chose.


Je baissais les yeux sur mes pieds. Une vieille habitude humaine que j'avais gardée de mon existence humaine. Je me sentais mal à l'aise, honteuse d'avoir participé à cette Alliance durant les mois qui avaient précédés la bataille.

Je...j'ai été impliquée dans cette Alliance Démoniaque. C'est pour ça que l'on m'a traitée de traîtresse, dis-je en regardant Handoar. J'ai changé de camp quand j'ai appris ce qu'ils voulaient faire pour gagner la bataille...Les vampires devaient attaquer les Animas en premier, étant l'un des peuples le plus faible... J'ai refusé, pour toi.

Je lâchais la main de Handoar, ma main retombant lourdement le long de mon corps. Je soupirai n fermant les yeux. Je me mis à fouiller dans ma mémoire, le plus loin possible.

J'étais alliée avec les Démons depuis longtemps. A cette époque, je ne te connaissais pas, ajoutai-je à l'intention de mon ami. J'ai accepté de rejoindre l'Alliance avec mon clan suite à une défaite contre un Grénéral des Hauts Démons. Et puis les Drows et l'ensemble des vampires nous ont rejoints.
Ils ne reculaient devant rien pour forcer les gens à venir se battre avec eux,
ajoutai-je avec dégoût. Je ne regrètte pas d'avoir quitté cette Alliance et ce que j'ai fait suite à ça, même si j'en paye les conséquences...

J'enroulais mes bras autour de moi. Je n'en revenais pas. Jamais je n'en avais autant dit sur mon compte. Je m'en sentie plus honteuse. Comment Handoar et la Duchesse allaient-ils réagir face à mes paroles...

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tullia Estrama Von Raijer
Fonda Suprême ( adorée )
Fonda Suprême ( adorée )
avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 28
Localisation : En pleine sieste ....

Feuille de personnage
Race: hybride Haut Dragon/humain
Classe / Rang: Duchesse humaine, Conseillère Diplomatique Royale
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Sam 3 Déc - 21:32

Handoar semblait réfléchir à mes paroles, et je crus discerner dans la pénombre que Misao était tendue. Je continuais de les fixer, mon regard implacable attendant des réponses. Le Grand Shaman finit par répondre, aucune trace de peur ni d'hésitation ne transparaissait dans sa voix.
Il m'assura que je n'avais pas à craindre d'eux la moindre indiscrétion sur cette réunion, mais il semblait oublier qu'en général on s'isole ainsi pour ne pas être dérangée par d'autres. Et qu'avec ce qui allait être dit ici, il ne risquait pas d'ouvrir sa bouche s'il tenait à sa vie. Il me donna son avis, trouvant que cette guerre n'était pas étonnante, surtout vu le génocide opéré par les humains et le caractère des démons et vampires. Il fit même allusion au rôle des Gardiens, et je fronçais légèrement mes sourcils. Je ne répondis rien, mais n'en pensais pas moins. Les Gardiens avaient les pieds et poings liés, les mortels ne semblaient pas comprendre cela. Ma mort ne leur avait elle pas ouvert les yeux ? C'est un peu frustrant de savoir que cet acte n'avait pas donné toutes les leçons escomptées. Enfin ....

Je l'écoutais avec attention, n'apprenant rien de plus et n'ayant que la confirmation que ce qui avait été organisé avait été fait sans la moindre influence sur les Animae. Mais pour moi, ce n'était plus qu'une question de temps. Suite à son discours, Handoar se tourna vers Misao pour avoir plus d'information.
J'avais eu vent du fait qu'une vampire avait été bannie de son clan de vampire pour trahison, et ce que j'avais devant les yeux confirmait les dires. Mieux, je savais à présent pourquoi cette vampiresse, Misao, avait fait cela. Et quelque chose me disait qu'elle n'allait pas nous trahir. Son regard ne mentait pas, et mon instinct avait souvent raison. Misao .... Elle était clairement mal à l'aise, son regard se posant alternativement sur moi ou sur son aimé. Mais elle répondit en tremblant qu'elle savait quelque chose.
Mon regard s'illumina d'une nouvelle flamme. Allais je enfin avoir la confirmation de ma théorie ? Mes yeux ne la quittaient plus, suivant le moindre de ses mouvements, et mes oreilles buvaient la moindre de ses paroles.

Elle raconta qu'elle avait bien fait partie de cette alliance, mais qu'à présent elle était traitresse à celle ci. Elle raconta aussi à partir de quand elle avait décidé de quitter cette alliance, mais aussi depuis quand elle avait elle était en contact avec les démons. J'écarquillais les yeux quand j'entendis que c'était un général haut démon qu avait rassemblé au moins un clan vampire. Je ne disais rien, me mettant tout de suite dans une réflexion des plus intenses. Ainsi, j'avais raison. Ainsi, nous étions vraiment dans une situation des plus critiques....
J'écoutais par la suite d'une oreille plus distraire le discours de Misao, ne parlant même pas quand elle eu finit de parler. Je restais silencieuse quelques petites secondes, mon regard fixé sur la vampiresse sans pour autant la voir.

" Un général Haut Démon, dis tu .... "

J'avais murmuré ces paroles doucement, continuant de réfléchir. C'était donc bien la source de tous ces malheurs, et cela ne m'aurais pas trop étonné que ce même haut démon ait influencé les diplomates humains. Je continuais de parler à voix haute, descendant du cercueil pour me mettre à marcher doucement en rond. Les bras croisés, le regard rivé sur le sol, je faisais un récapitulatif des questions qui me taraudaient.

" Mhh... Ma théorie s'avère donc juste... Mais pourquoi les Anges et les Haut Dragons n'ont rien vu venir ? Et pourquoi nous non plus .... "

Quand je parlais de "nous", je faisais bien entendu référence aux Gardiens. Pourquoi quand je l'étais je n'avais pas réussi à prédire cela ? Ou si, je m'en doutais, mais pourquoi rien n'a été découvert par les autres Gardiens... Manque d'expérience, ou tout était très bien calculé ? La probabilité qu'un nouvel adversaire puissant non seulement au niveau pouvoir mais aussi au niveau stratégique me faisait froid dans le dos. Je m'arrêtais soudainement, ouvrant de grands yeux alors qu'une sueur froide glissait le long de mon dos.

"La situation est vraiment.... des plus critiques... "

Je me tournais pour faire face à la vampiresse et à l'anima. Je les regardais droit dans les yeux, et leur expliquait tout. Car mon comportement devait leur sembler bien étrange.

" Ce que tu viens de dire, Misao, est de la plus grande importance, et confirme quelque chose que j'avais soupçonné depuis longtemps. Mon père, Julan Estrama, est mort empoisonné. Et ceux qui ont perpétré cet acte ne sont autres que les "anciens" diplomates royaux de la Comté des humains. Au début je pensais que c'était uniquement du au fait qu'il avait protégé des Animae lors du massacre d'il y a quelques années, mais dans son testament j'ai reçu une lettre m'informant que c'était une raison bien plus large et terrible. "

J'arrêtais quelques secondes mon discours, pendant soudainement à quelque chose. Se pourrait il que ....
Je continuais, gardant mon autre hypothèse pour plus tard. Autant ne pas les alarmer pour le moment, et leur révéler uniquement ce qui est nécessaire. Tant que je n'ai pas de confirmation, je ne peux rien dire ni avancer.

" Le retard pour la réaction des humains , n'est du qu'aux actions de ces diplomates qui ont tout fait pour que cette guerre arrive. Et il semblerait que quelqu'un d'autres était dans l'ombre en train de tirer les ficelles de ces pantins. Si ce que tu me dis sur ce général haut démon est vrai, alors il n'y a aucun doute pour que ce soit aussi son action. Cette guerre a été bien organisée dans l'ombre, chacun tirant les ficelles au bon moment. A l'Est, pour rassembler les Démons drows et vampires.... Et dans la Comté pour provoquer cette guerre. Même le massacre des Animae par les humains pourrait être l'un des premiers coups permettant à cette plus grande guerre de se déclencher. Mais pourquoi n'ont ils rien vu cette bande de sous-doués ! Rhaaa , j'enrage !! "

J'avais explosé de colère, pendant à ces Gardiens morts que j'avais formés, et qui avaient failli à leur tâche. Il me semblait leur avoir bien dit de chercher la moindre trace d'action des haut démons. S'ils avaient trouvé cette preuve , ils auraient put utiliser leurs pouvoirs de gardiens et, et ...

* Et ils ne seraient pas mort ...*

Je m'étais remise à marcher, pensant à toute allure. Oui, si les gardiens n'étaient pas au courant , c'est que le haut démon joue très bien son jeu et est organisé. Et quelque chose me dit que cette guerre n'est que le prémice d'une invasion à plus grande échelle....
Je m'arrêtais de nouveau, les regardant.

" Si ce que je pense est vrai, nous ne sommes absolument pas en sécurité. Cette guerre ne peut être que le début d'une autre, n'ayant eut pour but que de déstabiliser les peuples des Terres Franches. La disparition des nombreux Gardiens pourraient leur donner une excuse pour frapper à découvert, mais aucun autre membre de la Triade ne va réagir de suite. Les Haut Dragons sont trop lents, et les Anges ont trop peur des représailles des Dieux. Il faut absolument faire en sorte que nos frontières de l'Est avec les démons et les vampires soient sécurisé, par un moyen bien dissuasif. Il ne faut pas que les négociations pour les traités de paix et d'alliance échouent. J'ai peur que les haut démons tentent de nouveaux de nous influencer. Je peux me porter garante sur mon intégrité, mais pas sur celle du gouvernement et du nouveau roi. Quand à ton peuple, il est bien faible et vulnérable en ce moment, donc influençable plus facilement par leurs langues de vipère... Il faut trouver un moyen pour gagner du temps, car j'ai un plan qui pourrait nous être utile à tous s'il se met en place.....

Qu'en pensez vous ? "


Je venais de me rendre compte de mon monologue, et avais presque oublié que je n'étais pas seule.

_________________

-Fonda Suprême (adorée), pour vous servir ~.....

Dragon form :
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shrikan.deviantart.com/
Handoar
Grand Shaman
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 24
Localisation : La ou je suis ....

Feuille de personnage
Race: Anima-Vampire
Classe / Rang: Maître Chaman
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Dim 4 Déc - 8:38

Une poupée de chiffon....Voila ce que j'avais l'impression d’être,tout semblait se dérouler telle un mécanisme ancien et impossible a changer...J'avais l’impression d’être juste le témoin de l'histoire, d’être sur la marge,ne répondant que par des tirades déjà préparé.
C'est donc cela que les Humains appellent le destin?Franchement cela me donnait l'impression d’être l'esclave d'une volonté divine,ce qui me horripilait.

Les révélations de Misao me touchèrent au plus haut point,je fut trouble par autant de sincérité et de bien,si il n'y avait pas eu Tullia je pense que je lui aurait déjà remonter le morale en la câlinant et l'embrassant mais bon je ne pouvait pas laisser apparaître mes sentiments maintenant.Toutefois,je luis prit la main et la serrant d'une manière qui pouvait paraître timide et maladroite mais qui voulait lui montrer tout le soutien que je lui pouvait.

Tullia avait l'air parfois de désapprouver mes paroles en particulier quand je parlais de l’inactivité des Gardiens,elle ne semblait pas partager mon point de vue.... Mais bon qui le partage ici sur cette terre d'adorateur de Dieux inactifs et puérile croyant que nous sommes leurs bacs a sables pour qu'ils s'amusent telle des Bambins.
Je respecte les gardiens telle Shrikan et Hato et leurs morts m'ont beaucoup marque, comme beaucoup de gens.Mais c'est avec difficulté que je considérais cette élitisme que sont les Gardiens,bien sur seuls les Trois Grandes races peuvent développer des Gardiens....Les autres ne sont que des pions mineures...
Je laissa évacuer ma colère, ne voulant pas exprimer mon aversion pour les Dieux,en effet c'est une chose avec quoi on ne joue pas avec les Humains en général.

Je fus autant troubler que Tullia par les révélations de Misao,une voix perfide me disait que je devrais la mépriser de m'avoir cacher cette information de taille,mais son attitude et mon amour pour elle ne me le permettait pas.Je lui adressa un sourire avant de me concentre sur les interrogations et explications de Tullia,au début elle semblait marmonner des choses peu compréhensibles et j'avais du mal a suivre.
En effet elle parlait de "nous",quels est ce nous?Les humains?Son air ne me faisait penser que non,et sur le moment je regrettais bien mon pouvoir d'empathie,pour savoir quels sont ses vrais sentiments sur cette affaire.

Puis ce fut avec étonnement que je reçus cette explication sur la manipulation de tout ce beau monde par un général Démon... Décidément les Démons sont partout et sont aussi sournois que disent leurs réputations... Aussitôt me vint l'image de ce démon et ces mouches pendant la bataille,nous invitant a le rejoindre et nous proposant de nombreux avantages...Plaguas....
Je leva la tête pour reprendre le fil des explications de Tullia,selon elle il faudrait que la sécurité revienne sur les Terres Franches et éviter de nouveaux que les Démons sèment le chaos.
Je fut d'accord avec elle jusqu’à elle affirme que les Démons sont aussi les auteurs indirects du massacre Anima..
Sur ce, je devint rouge mais préféra ne rien dire....
Les humains seraient donc les pauvres victimes de ce massacre.Or ce ne sont pas les démons qui ont chasser et exterminer mon peuple pendant des siècles.Ces visages pleins de haines et de violences qui m'ont terroriser pendant mon enfance sont bien humains,les viols,les meurtres ne sont rien autres alors que les conséquences de la manipulation des pauvres humains...Les humains en général depuis leurs arrivées sur cette Terre n'ont jamais supporter la présence d'autres peuple,les elfes aussi sont bien situes pour le savoir et les atroces tortures que on connu mes ancêtres ne sont rien!

**Calmes toi Handoar!!!Certes je ne suis pas aussi d'accord avec elle mais cela est le passe et il nous faut être nobles et calmes,crois-tu vraiment que c'est en nous énervant que les Animas vont être respectes !**

Je respira un bon coup puis me leva du banc en pierre ou je me suis assis,marchant dans la salle pour me concentrer sur ce que venait de dire Tullia.Sur le coup,je laissa tomber la remarque ,certes amicale et objectif, sur la faiblesse de notre peuple...Mais ma résolution fut prise.Marre de nous considérer faible et éparse,les Animas vont se montrer forts mais pour cela je garde mon plan avec Nydrassil pour plus tard,ils verront bien sur le moment...

Ce fut donc avec un sourire mi-figue mi-raisin que je me tourna vers Tullia:


-Certes je suis d'accord avec vous Tullia et donc pouvez vous nous dire votre plan si vous plait que Misao et moi en savent un peu plus sur ce que vous nous proposez .

**Oui Handoar, sois sage pour le moment,on aura tout le temps plus tard,le temps que j'en parle aux Autres.**

**Devrais-je en parler a Misao selon toi ?**

**Peut être c'est a toi de voir **

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 24
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Dim 4 Déc - 16:50

Je tentais de reprendre ma respiration, une main appuyée sur la poitrine en un geste inutile afin d'essayer de ralentir les battements de mon cœur mort.
Mes agissements passés s'étaient envolés de mon esprit depuis longtemps et voilà que deux mots avaient réduits à néan tous ces efforts.
Depuis quand étais-je devenue si vulnérable ?
Je pensais m'être endurcie durant la bataille étant donné que j'y avais tué mes semblables sans éprouver de compassion pour leurs souffrances. Mais je réalisais à présent que c'était faux. Des fantômes et des pensées noires me hantaient chaque jours...
Je les avais ignorés, refusant de croire à une quelconque faiblesse de ma part. J'avais vu tellement de choses horribles en un siècle d'existence que j'avais fais l'erreur de croire que plus rien ne pouvait m'atteindre.
Or je me trompais.

Je fixais le sol, incapable de les regarder dans les yeux. Comment en serai-je capable ? J'avais un tel dégoût envers moi même par rapport à mes agissements passés...
Pourquoi m'étais je rendue sur les îles des Renégats ? Ma soif de découverte m'y avait poussé et j'avais rencontré ce Général des Hauts Démons contre lequel j'avais essuyé une défaite irrévocable... J'étais encore inexpérimentée à ce moment là et sa puissance m'avait désarmée. Il prouvait ainsi que les Démons étaient beaucoup forts que les vampires et qu'ils nous écraseraient d'une simple poigne si nous ne les rejoignons pas pour la Bataille. Mais j'avais dû prendre cette décision seule. C'est ainsi que j'avais rallié mon clan à leurs cause, promettant d'influencer les autres vampires des Mondes. Le chef de notre clan s'en était chargé.
Je n'avais été qu'un pion parmi tant d'autres dans le jeu des Démons. Ce que j'avais réalisé une semaine avant le début officiel des hostilités sur le terrain.

Je relevais les yeux sur la Duchesse quand je l'entendis marmonner pour elle même. Son expression laissait clairement comprendre que ce que j'avais dit l'intéressait tout particulièrement. N'étant pas une personne politique, je ne voyais pas en quoi mais quoi qu'il en soit, cela confirma certaines des théories qu'elle avait mis en place. Cependant, je n'en fus pas soulagée.
Elle se mit à parler au sujet de ce Général que j'avais rencontré, comme s'il était encore là. Sauf qu'il avait disparut. Sa non présence à la bataille avait prouvé le fait qu'il s'était volatilisé comme de la fumée. Je n'en ai plus jamais entendu parlé et c'était beaucoup mieux ainsi.
Je gardais mon regard fixé sur la Duchesse, la regardant tourner en rond, perdue dans ses pensées. Je n'osais pas jeter un coup d'oeil à Handoar, ayant trop peur de voir sa réaction...
Ce n'est que quand je sentis le contact de sa main sur la mienne que je me sentis beaucoup mieux. Mes pensées obscures sur moi même, ma race et mes agissements de dissipèrent.
J'esquissais un sourire, me concentrant alors sur la jeune de femme qui s'était alors tournée vers nous afin de nous divulguer le fruit de ses cogitations internes.

A ce que j'en compris, elle voulait assurer les frontières de l'Est. D'après elle, nous n'étions pas à l'abri d'une quelconque représaille. Les Démons n'étaient pas enchantés d'avoir perdus la bataille. Il n'était pas exclu qu'ils tentent quelque chose pour se venger... J'étais d'accord avec elle sur ce point. Mes semblables et les Démons voudraient se venger de leur défaite.
Si cela s'averrai nécessaire, je prendrai le risque de faire face aux vampires pour protéger cette frontière. Du moment que je pouvais aider Handoar et son peuple, je me portai volontaire. J'étais tellement différente de mes congénères qu'il m'arrivait de me considérer comme une humaine. Je ne me voyais pas comme un monstre sanguinaire, hormis lorsque je chassais quelques villageois dans les environs.
La différence que j'entretenais avec mes semblables était que la transformation n'avait pas modifié ma façon d'être. J'étais restée moi même, maître de mon esprit et de mes décisions. Je n'étais pas un pion dans un jeu qui ne pensait qu'à la soif de sang humain.
Je parvenais à oublier que j'avais des crocs, hormis lorsque je me mordais les lèvres pas inadvertance...
C'était parce que je n'avais pas changé que je m'étais rendus compte des agissements de l'Alliance Démoniaque et que je m'étais retourné contre celle ci sans éprouver aucun remord.
Donc si mon aide était requise pour protéger la frontière de l'Est, je m'y rendrai.

Cependant, lorsque je tournais mon regard vers Handoar pour lui en faire part, je remarquais cette expression de désapprobation qui traversa son visage durant à peine une seconde.
L'humaine ne semblait pas s'en être aperçue, plongée dans son monologue. Je décidais donc de ne rien dire. Je lui en parlerai plus tard, à l'écart de la jeune femme.
Quand il partagea ses pensées à la Duchesse je compris que je ne m'étais pas trompée. Quelque chose se gênait. Cependant, je ne dis rien, fixant à mon tour la jeune femme de mes prunelles bleues cyan. Je ne lui ferai pas part de mon volontaria pour protéger la frontière de l'Est. Je ne voulais pas m'avancer...

En ce qui concerne le Général des Hauts Démons dont je vous ai parlé, dis-je en croisant les bras, vous n'avez plus rien à craindre de lui. Il s'est volatilisé. Je ne l'ai pas vu lors des affrontements.

Je m'interrompis et réprimais un soupir en pensant aux vampires.

Pour ce qui est de mes semblables, ils veulent ma peau à cause de ma traîtrise, continuai-je en secouant lentement la tête. Ils sont donc plus sanguinaires et enragés que d'habitude. La traque de l'un des leurs les rend ainsi. Il faudra donc poster à la frontière de l'Est les soldats les plus expérimentés et les plus puissants pour les repousser...

Cependant, elle semblait avoir un plan. Restait à savoir en quoi il consistait....

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tullia Estrama Von Raijer
Fonda Suprême ( adorée )
Fonda Suprême ( adorée )
avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 28
Localisation : En pleine sieste ....

Feuille de personnage
Race: hybride Haut Dragon/humain
Classe / Rang: Duchesse humaine, Conseillère Diplomatique Royale
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Lun 5 Déc - 19:41

Handoar m'écouta avec attention, quoi qu'à certains moment je cru sentir de la colère et de la désapprobation naitre en lui. Je ne savais pas vraiment quelles parties avaient put le contrarier, vu que pour moi j'avais une vision des choses assez objective. Handoar s'était levé, et répondit à ma tirade en demande des explications sur le projet que j'avais en tête. Misao quand à elle, suggéra le fait qu'il n'y avait plus rien à craindre du démon vu qu'il s'était volatilisé. Je fronçais des sourcils, me demandant pendant un moment si elle était sérieuse.

" Vous pensez sincèrement que parce que l'on n'a ni vu ni entendu parlé de ce démon, il ne faut plus s'en inquiéter ? Erreur, jeune vampire, grave erreur.... Un démon, tout comme un vampire ou un drow d'ailleurs, est d'autant plus dangereux qu'on ne sait pas où il est. Si on ne voit pas son corps vidé de son sang et bien mort, cela veut dire qu'il est vivant. On ne peux prendre de risque à ce sujet, il faut rester sur nos gardes, quoi qu'il arrive... "

Je secouais la tête de droite à gauche, montrant ma désapprobation en ce qui concernait cette mise à l'écart. Je m'étais remise à marcher vers le cercueil , me posant cette fois ci sur le support en marbre. Je fixais de nouveau mes deux interlocuteurs, et leur expliquais mon plan.

" Ce que j'ai à proposer peut paraitre fou, mais c'est la meilleure idée qui m'est venue à l'esprit. Pour éviter tout problèmes avec la frontière Est, j'ai l'intention de monter une guilde de .... Chevaliers Dragons... "

Je n'attendais pas d'avoir les premiers commentaires de ceux ci que j'enchainais, voulant leur expliquer le fond de ma pensé.

" C'est très simple. Cette guilde a pour but d'associer dragon et mortels en partenariat afin de maintenir nous même l'équilibre sur les Terres Franches. Les Gardiens ne peuvent pas intervenir si ce n'est pas évident que l'attaque provient de l'un des peuples de la Triade, et la seule chose qui puisse être assez persuasif et puissant sont les dragons. Bien entendu il faut les convaincre et recruter les bons dragonniers, mais je suis certaine que cela peut marcher. Surtout que grâce à cela, nous craindrons beaucoup moins les wyrms et les Renégats.
Cette guilde doit être indépendante des politiques des différents peuples, afin d'avoir une certaine crédibilité. La mixité est essentielle, mais bon nous n'en sommes pas encore là.... "


Je leur souriais d'un coup, très contente de ce que je venais de dire .

" Alors, qu'en pensez vous de ce plan génial ~ ? "

_________________

-Fonda Suprême (adorée), pour vous servir ~.....

Dragon form :
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shrikan.deviantart.com/
Handoar
Grand Shaman
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 24
Localisation : La ou je suis ....

Feuille de personnage
Race: Anima-Vampire
Classe / Rang: Maître Chaman
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Sam 17 Déc - 11:38

Je soupira....Décidément Tullia est pleine de ressources...Des chevaliers dragons?!Au début j'ai crus qu'elle plaisantait mais dès que je vis qu'elle parlait sérieusement,je fut troublé.
En effet les seuls chevaliers dragons dont j'en ai entendu parler sont ceux des légendes.Selon celles-ci cette ordre a disparu il y a plusieurs millénaires à la suite d'un abus de pouvoir de certains de ces membres.On peut dire que la volonté de créer un empire draconique n'a pas plus aux différents chefs de l'ordre!

Je lança un regard vers Misao pour savoir ce qu'elle en pensée mais je ne put voir sa réaction.Décidément le pouvoir d'empathie m'aurait bien aidé depuis un moment mais bon on fait avec les moyens du bords...


**Je suis considéré comme un moyen du bords?**

**Commence pas si te plait Nydrassil,il faut que je réfléchisse...Tu en penses quoi toi?**

**Je pense que l'idée est intéressante,elle sait ce qu'elle veut Tullia, mais bon fait attention ça peut être un bon moyen pour avoir une plus grande importance dans l'ordre mondiale mais attention aux dérapages.**

Je commença à me masser les tempes doucement,cela me permettait de garder mon attention sur le conversation,je fronça les sourcils quand elle expliqua que en gros un bon démon ou vampire est un vampire ou démon mort.Pour une diplomate je trouvais cela un peu maladroit. Surtout quand elle avait deux vampires en face d'elle.
Enfin si je suis considéré comme un vampire à part entière...
Décidément je ne sais jamais dans quels catégorie,je dois me placer,suis-je un vampire?Un anima? Ou un mélange de deux races différentes?J'aurais plutôt envie de me classer dans cette dernière partie mais bon je laisse tomber...
Les discours ethnologiques se sera pour plus tard.


-Eh bien on peut dire que vous n'y allez pas par quatre chemins!Votre idée d'alliance entre les dragons et d'autres races est très intéressantes mais ce n'est pas un peu utopique?Je vois mal un elfe coopérer avec un dragon voir coopérer tout court!Et aussi arriver a persuader les dragons de bien vouloir faire alliance avec d'autres races risque d'être assez ardu voir un peu impossible,les dragons ,sans vouloir les insulter,on toujours donner une image de race vivant presque en autarcie.
Sinon si le projet est en marche je serais le premier à le soutenir! Malheureusement je n'ai pas de liens avec les dragons mais dans les différents clans Animas et chez les elfes je suis sur que je peut trouver les meilleurs dragonniers qui soient.Cependant je ne demande qu'une chose en échange...
Que je puisse faire partie de la tête de cette organisation,je n'ais pas de clan à ma charge et les différents clans commencent déjà à se reconstruire lentement.J'ai tout le temps devant moi...


Je jeta un regard vers Misao puis m'accouda à une des tombes...J'attendais avec curiosités les réponses des membres de cette étrange réunion.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 24
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Jeu 22 Déc - 9:32

Je fixais la Duchesse de mes prunelles bleues, sans rien dire, les bras croisés sur ma poirtrine.
Des Dragonniers. C'était ça l'idée ? Etait elle folle ? Avait elle conscience des risques que ça pouvait engendrer ? Certes, je devais concéder que cette Guilde d'hommes chevauchant ces magnifiques et puissantes créatures serait un bon moyen de faire reculer les démons et mes semblables à la frontière de l'Est.
Cependant, nous n'étions en aucun cas assurés qu'une rebéllion n'éclaterai pas entre les rangs de cette armée aérienne... Un Chevalier Dragon pouvait se retourner contre ses compagnons ou les entraîner vers une mentalité de puissance. Car c'est ce qu'ils seraient. Puissants et aptes a exercer une autorité.

La jeune femme avait précisé un mélange des races pour faire régner l'égalité. Je voyais cette perspective de deux façons.
La mixité était bien, pouvant rappocher des peuples et créer des liens d'amitié entre eux. Mais ce qui me faisait douter était la présence forcée des humains au sein de la Guilde...
Depuis plus d'un siècle, je les avais observés, avais étudié et analysé leur mentalité ainsi que leurs multiples comportements face à ce que leur offrait la nature.
Les humains étaient assoiffés. Assoiffés d'or et de puisance. Leur offrir le pouvoir d'autorité au sein de cette Guilde était dangereux. D'après moi, ils étaient les plus éclins à céder à la tentation de cette autorité pour en abuser.
Malgré les avantages qu'elle présentait, je n'approuvais pas l'idée de la Duchesse. J'avais de moins en moins confiance en elle. Après tout, elle était également humaine...

Handoar me regarda, sûrement à l'affut d'une quelconque réaction de ma part face à la proposition de la jeune femme. Cependant, je tentais de ne rien montrer de ce que ça m'inspirait.
Croisant mes mains dans mon dos, je le laissais parler en premier. Il trouvait celà intéresant. Je souris.
Puis, une fois qu'il eu exposé ses impresions consernant ce pojet, il me fixa de nouveau, m'invitant à faire de même cette fois.
Inspirant un bon coup, je m'avançais.

"Votre idée, Duchesse, n'est pas mauvaise, dis-je en regardant l'intéressée. Cette Guilde pourrait en effet assurer la protection de la frontière. Cependant, je ne l'approuve pas, même si elle présente de bons avantages... C'est trop dangereux de placer des hommes en tête d'une autorité dont ils pourraient abuser. Surtout les humains... Pardonnez moi, mais je ne suis pas d'accord avec vous sur ce point. C'est la seule chose qui m'empêche d'y consentir. Cependant, si vous prenez la décision de créer cette armée de Chevaliers, je vous apporterai également mon aide. Mon avis n'étant pas important, je pourrai en faire abstraction."


Je baissais les yeux, fixant le sol de pierre. Depuis quand parlai-je de cette façon ? C'était sûrement dû à mes lectures... Je vint me placer à côté de Handoar, silencieuse, attendant la réaction de la Duchesse. Mon avis ne compterai sûrement pas dans le poids de la balance. Celui de Handoar serait plus important en vertu de son rang supérieur. Ce serait sûrement suite à son avis personnel que la décision d'avenir sur cette Guilde de Chevaliers dragon serait prise...

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tullia Estrama Von Raijer
Fonda Suprême ( adorée )
Fonda Suprême ( adorée )
avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 28
Localisation : En pleine sieste ....

Feuille de personnage
Race: hybride Haut Dragon/humain
Classe / Rang: Duchesse humaine, Conseillère Diplomatique Royale
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Mar 3 Jan - 15:03

Ma proposition en semblait pas faire l'unanimité. Handoar poussa un profond soupir, et la vampiresse resta de marbre. Le shaman jeta un regard vers sa bien aimée, puis se mit à se masser les tempes, comme plongé dans une profonde réflexion. C'est là qu'il allait falloir prouver que je n'étais pas une diplomate douée pour rien. Moi je savais que ça pouvait marcher, car j'ai déjà observé ce phénomène dans d'autres mondes. De plus j'étais moi même à moitié dragon, et j'avais de ce fait des connaissances que eux n'avaient pas. Mais ça, ils ne le savaient pas, et ne devaient pas le savoir, jamais. C'est là que les convaincre devient difficile.
Handoar me répondit en premier, avouant que j'étais du genre directe. Je souriais, trouvant ce compliment fort à mon gout. Mais il traita mon idée d'utopique, de part le fait que l'entente entre les différentes races allait être difficile. Cependant sous cette apparente réserve, il montra qu'il soutiendrait ce projet, sous certaines conditions. enfin, surtout une seule apparemment. J'étais personnellement étonnée de ça, arquant un sourcil. Il voulait être à la tête de cette organisation, n'ayant plus vraiment de tribu à soutenir et ayant de nombreux liens avec les elfes et les animae. Je souriais de toutes mes dents, très heureuse de cette proposition.

Mais je n'eus pas le temps de répondre, car la vampiresse donna aussi son avis suite à un regard d'Handoar. Et cet avis était beaucoup moins en faveur de mon plan. Elle avait peur des humains, de leur soif de pouvoir et de la dérive possible de cette nouvelle guilde. Je soupirais légèrement, comprenant l'inquiétude ce celle ci. Mais mon regard pétillait vivement, et un sourire malicieux s'étalait largement sur mon visage. Je me mis même à rire, haussant les épaules de manière nonchalante et fixant Misao avec intensité.

" Voyons dans la vie, il faut savoir être sport ! Hé hé hé ~... Et il faut savoir prendre des risques et faire quelques paris un peu fous. Sans ça on n'avance pas beaucoup. Mais je comprends cette réticence, et c'est pourquoi je ne compte pas avoir comme dragonnier juste des humains, ni n'importe quelle personne. La sélection se fera dès le début sur les motivations, le coeur de ceux qui veulent entrer dans cette confrérie. Le but est de se battre pour protéger, et uniquement pour protéger. Ceux qui ne penseront pas ainsi seront rejetés. De plus, la guilde ne sera pas dirigée par un seul, mais par un conseil réunissant des représentants de chaque race dragonnier, et des représentants des dragons. Avec cela, nous devrions éviter des problèmes tels que la soif de pouvoir. "


Je rivais ensuite mon regard vers Handoar, reprenant un peu plus mon sérieux.

" Pour ce qui est de faire partie de la tête de cette organisation Handoar, je n'y vois pas d'inconvénient. Mais ce n'est pas moi qu'il faudra convaincre, loin de là. Comme tu l'as souligné, les dragons sont extrêmement méfiants, et le fait que tu sois devenus un vampire risque de les rebuter. Mais ne t'en fais pas, j'ai dans mes manches de nombreuses cartes qui nous seront utiles pour pallier ce problème. "

Je m'époussetais un peu, sentant que le petit conseil allait se terminer.

" Très bien, si vous êtes d'accord ou non avec ça, de toute manière je compte mettre en place cette guilde. Votre aide me serait précieuse, mais je ne vous oblige aucunement. Je sais que vous êtes des gens de parole, alors je ne me soucie pas trop du fait que vous allez en parler. De toute manière, si vous le faites, vous risquez surtout de vous faire tuer par des gens de l'Alliance et mener les Terres Franches à leur perte ~ ... Je vais aller voir les haut dragons pour leur demander de l'aide, aussi bien pour contacter le roi des dragons que pour qu'il envoie un émissaire dans la Cour des Humains. Je pense que c'est pour le moment un bon moyen dissuasif pour empêcher des démons de manipuler la Cour comme auparavant. Du moins je préfère l'influence des haut dragons à celle des haut démons... "

Je prenais l'une des torches allumées et claquait des doigts, ce qui eut pour effet d'éteindre toutes les torches restantes de la pièce. Celle ci fut plongée dans le noir, ne laissant qu'un petit halo de lumière autour de moi. Les morts pouvaient de nouveau dormir en paix. Je me dirigeais vers la sortie, m'arrêtant un simple instant sur la première marche pour jeter un coup d'oeil vers Handoar et Misao.

" Mais si vous acceptez mon offre, je compte sur vous pour contacter discrètement les elfes et les animae. Il faut que cela reste secret, jusqu'au dernier moment. Je m'occupe des dragons et des humains. Pour vous Misao ... Si vous comptez toujours défendre ce qui vous tient à coeur, alors vous serez toujours la bienvenue en ma demeure et en mon duché. Je pense pouvoir parler à la Cour des Humains pour que votre savoir et vos talents soient reconnus et ne se perdent pas. Pour le reste, c'est à vous de montrer ce que vous savez faire et que vous avez l'intention de survivre même parmi les mortels que nous sommes. Je vous donnent des outils, rien de plus ....
"

Je commençais à gravir les marches, ayant finis de parler. Maintenant, les choses intéressantes allaient pouvoir commencer.

_________________

-Fonda Suprême (adorée), pour vous servir ~.....

Dragon form :
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shrikan.deviantart.com/
Handoar
Grand Shaman
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 24
Localisation : La ou je suis ....

Feuille de personnage
Race: Anima-Vampire
Classe / Rang: Maître Chaman
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Mer 4 Jan - 14:22

Je devais passer pour l'arrogant de service mais bon si je pouvais faire croître la part des Animas dans les affaires du monde,je le ferais!
Je regardais avec curiosités Misao ,je fus un peu surprise de sa réponse mais je la partageais aussi.
Les humains...Dès qu'ils ont du pouvoir ou de l'or entre les mains ils perdent toutes valeurs morales et sont prêt à tout les actes possibles pour le garder.... Meurtres,viols,empoisonnement,corruption...Ah que le monde est beaux!
Cependant j'eu un pincement au coeur quand Misao dit implicitement que sa voix comptés pas.Je lui pris la main et voulu lui jeter un regard lui disant le contraire.
Que pour moi sa voix comptés plus que la mienne...

Cependant je ne pus,car je fus intrigué par la réaction de Tullia,elle semblait surprise de ma condition,puis je compris qu'elle croyait que je voulais être le seul chef de la guilde,enfin je crois.
Non,je réfléchis de cette opportunité et la rejeta facilement.Un seul homme à la tête d'une organisation aussi importante ne peut pas rester humble et suivre avec respect les valeurs d'un chef,il tomberais dans la mégalomanie et l'ivresse du pouvoir.
Avec un peu de réflexion j'ai rejoins l’idée de Tullia: que chaque races présentes dans la guilde aurait un chef membre d'un conseil qui lui dirigerais la guilde,au moins il n'y aura pas de risque de tyrannie,enfin j’espérais.

Mon cerveau ne put que faire *tilt* quand Tullia nous dit qu'elle alla chez les dragons demandait un émissaire pour la cour des Hommes mais aussi parler de notre organisation.Comment une humaine,même duchesse peut avoir des relations avec des dragons.Ceux-là repoussait jusqu'à maintenant toutes les convocations des Animas et de mes homologues elfes et nains.Enfin bon j'avais entendu dire qu'ils avait réouverts leurs frontières et leurs portails il y a peu.

**Tais toi mon petit ,il y a des choses que ne saura que plus tard mais bon réjouis toi au moins le projet des Dragonniers est en marche!Et puis tu est en vie alors pas de baisse de morale d'accord?**

**Certes et j'imagine que tu me diras rien ?**

**Bah non ce ne serais plus drôle sinon**

Maudis Nydrassil...Il me le paiera un jour...Je fus coupé dans mes pensées quand je vis le noir envahir ma vision...Enfin le noir ...PLus maintenant,grâce à la vision nocturne des vampires...Ah la joie de nuit!Enfin je ne broncha pas et lança un regard vers Misao puis suivis Tullia qui montait déjà les marches...

Je ne pus laisser échapper un sourire..Une nouvelle période allait commencer ...

_________________


Dernière édition par Handoar le Mer 4 Jan - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misao
Vagabonde
Vagabonde
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 24
Localisation : Au milieu de ses livres

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe / Rang: Traître à sa race - bannie
Camps:

MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   Mer 4 Jan - 14:55

Je soupirai à l'entente des paroles de la jeune femme. Qand elle assura qu'un n'y aurait pas un seul dirigeant à la tête de cette organisation, je ressentis une vague de soulagement. Elle avait tout prévu. Son plan était donc bien pensé et soigneusement ériger. Soudainement, les doutes que j'éprouvais à son égard se volatilisère. Je lui faisait confiance sur ce projet. J'étais certaine qu'elle aprviendrai à protéger les frontières de l'Est.

Décroisant les bras, je la fixais, écoutant ses paroles avec intérêt, un sourire s'affichant sur mon visage.
Cependant, quand elle s'adressa à Handoar consernant son envie de faire partie de la Guilde des Chevaliers Dragons, mon sourire se figea. Je l'observait du coin de l'oeil. Il semblait heureux que sa proposition soit acceptée. Il n'avait pas été comme ça depuis...sa transformation. J'en fus contente, au moins peut être trouverait-il son existence éternelle moins monotone avec ça.
Je souris de nouveau puis la lumière disparu. L'ombre était le royaume des vampires, je ne pouvais donc qu'être contente de retrouver cette pénombre rassurante.

Un torche à la main, la jeune femme se retourna, les flammes illuminant pas endroit son visage, le rendant quelque peu sinistre. Mais j'avais vu pire. Elle s'adressa à nous pour une dernière fois, me disant que si je continuais à défendre ceux qui m'étaient chers, sa porte serai alors toujours ouverte pour moi.
Souriant de nouveau, je pris la main de Handoar. Bien sûr que je resterai. Le mode de vie qu'entretenaient les vampires et leur haine à mon égard renforçaient le fait que je préférais rester ici, avec les animas.
Certes, ma vie étaient complètement changée mais j'étais certaine que je m'y habituerai. Je commençais à me faire à leurs odeurs corporelles et à me contrôler. Alors oui, elle n'avait aucune crainte à avoir.

Je montais une marche, puis une deuxième... Dehors, je savais que Minuit m'attendait. Bien que je puisse pas encore détecter sa présence, j'en avais la certitude. Je la voyais déjà me poser des tas de questions. Mais je ne dirai rien. Je détestais à avoir lui cacher des choses mais si c'était pour son bien ou parce que j'y étais contrainte, alors je ne disais rien. Elle oublierai peu à peu.
Je regardais devant moi, vers ce qui nous attendait

_________________


Minuit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Redressement de situation ( PV Handoar + Misao )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti à l'heure d'un renouveau :situation socio-économique
» REPORTAGE PHOTOGRAHIQUE SUR LA SITUATION DES BRACEROS HAITIENS EN DOMINICANIE
» Misao Makimachi
» La situation en Bolivie tourne à la crise régionale.
» UNE SITUATION DE BON MATIN ✰ 17/05/2012, 09:17

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Les Terres Franches :: Aratanye, la Comté du Nord :: Le Grand Plateau des Hopalus-
Sauter vers: