Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 Le début de l'histoire (Privé Yslan)

Aller en bas 
AuteurMessage
Raevahr Norheim
Marchombre
Marchombre
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Trois-Rivières, Québec, Canada

Feuille de personnage
Race: Animae
Classe / Rang: Marchombre
Camps: Neutre

MessageSujet: Le début de l'histoire (Privé Yslan)   Dim 9 Oct - 22:54

Lentement, les oreilles basses, la queue entre les jambes, le museau à ras le sol, les pattes fléchies et les ailes rasant la terre pour être plus discret, Sylver passa lentement d’un buisson à un autre, s’assurant de rester à couvert derrière les branches basses des arbres. Il avait faim, et ne laisserait pas sa proie lui échapper. Le lièvre qu’il visait, d’ailleurs, était en train de s’abreuver gentiment à l’eau du lac, à une dizaine de mètres à peine. S’il était assez discret et rapide, il pourrait l’avoir.

Il se mit en mouvement, sortant du couvert des fourrés pour s’approcher lentement sur la plage. Le lapin sauvage, malheureusement, le remarqua, alors que le loup était à mi-chemin. Ce dernier bondit en avant et commença à courir. Le lièvre n’eut que le temps de faire un bon de côté, que le prédateur avait prévu, avant de sentir les crocs se planter dans son corps. Encore vivant, il se mit à couiner. Au cas où, Silver se concentra sur ses paroles et essaya de les déchiffrer.

« Je prie vous, loup seigneur! Mangez pas moi, moi laissez vivre! »

Des suppliques inutiles. Autant demander au vent d’arrêter de souffler. D’un coup ferme de la mâchoire, le loup brisa net le coup, et la colonne vertébrale, de la pauvre créature.

« Ta place est dans mon estomac, et pas ailleurs. »

Il le traîna ensuite près des fourrés, et s’allongea à l’ombre, histoire de manger en paix. En même temps qu’il se nourrissait, il se perdit dans ses pensées. Cela faisait un an qu’il était au service du dieu Lakhrann et qu’il avait laissé sa meute. Toutefois, il n’avait pas eu de vision à interpréter depuis un mois entier. Il s’ennuyait un peu, et se sentait seul parfois…


Dernière édition par Sylver le Ven 4 Nov - 1:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.furaffinity.net/user/maeya/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le début de l'histoire (Privé Yslan)   Mar 11 Oct - 19:25

Il passe. Rapide comme l'éclair, une ombre traversait les bois avec ce mystère, cette curiosité de la race inconnue. Plus proche, plus perceptible à l'oeil nue d'un voyageur, se baladait plus aisément un loup aux couleurs grises de l'argent pur. Ce duo étrange, dont l'un était une créature définie et l'autre inconnu, parcouraient les Terres Franches depuis un moment déjà. Et cette hâte si particulière, si distinctive à celle du retour au foyer, animait les deux êtres avec un coeur unique. De quelle nature était composé l'autre coeur, l'autre pulsion? C'était un lycan au bonheur si grand, si empressé de retrouver ses lacs et sa forêt. Cet empressement fit même oublier à l'un, comme à l'autre, le soucis de la nourriture et ce n'est qu'une fois arrivés aux Grands lacs que le grondement sourd d'un estomac en famine, fit résonner dans les oreilles mais surtout dans les têtes, la pensée commune du déjeuner. Tout d'abord, il fallait aux deux compères le repos nécessaire pour la chasse, du moins, pour le moins imposant d'entre les deux fauves. Tandis que Laers se souciait de sa position de sieste, le jeune Yslan fut chargé de cette mission délicate qu'est le ravitaillement. Il s'en retourna alors dans les bois, comme si la fatigue n'avait d'emprise sur son entrain naturel de jeune Alpha, capturant tout ce qui se présentait sous ses griffes, sous ses crocs acérés: daim, sangliers et autres mammifères de toute taille...

Il traîna ses prises les plus importantes avec ses bras musclés. Malgré les poids des cadavres, il les transportaient, ma foi, comme si il avait traîné derrière lui, deux sacs emplis de laine. La comparaison n'est pas exagérer, car, tout voyageur le voyant ainsi, aurait put pensé à la même chose.
La fierté se lisait dans le regard du jeune alpha, il montra son gibier au seul être, pensait il du moins, capable d'apprécier ses qualités de chasseur. Et alors qu'il s'attendait à une quelconque félicitation, il ne reçut du loup, qu'un regard bref avec une reconnaissance, s'il y en avait une, furtive. Yslan mordit de tout ses crocs le sanglier qu'il avait attrapé, la réaction de Laers ne l'avait point désarçonné car il était ainsi: silencieux et méprisant comme un vieux maître imbu de sa personne. Tout de suite après le déjeuné, l'alpha entreprit une petite visite dans ce qu'il considérait comme ses terres, son territoire. C'était d'ailleurs ce qu'il l'avait ramené ici d'ailleurs, il voulait protéger ses terres de la guerre. Il voulait que cette forêt de soit pas une victime de plus à déclarer, que tout une biodiversité soit détruite à cause de la folie des autres races. Il s'indignait intérieurement, de voir un pareil constat: il trouvait que ls races dîtes "civilisés" se montraient bien plus cruelles, bien plus ignobles que lui. Lui qui était considéré comme un sauvage, un sans coeur. Oh du coeur il en avait, mais pas pour les dénaturés... Et c'était plongé dans ses pensées qu'il sentit une odeur particulière. Décidément! Il en croisait beaucoup en ce moment des chimères. Un croisement de loup avec....avec du dragon on aurait dit et selon la forte odeur que la créature dégageait, c'était bel et bien un mâle! Un loup mâle! Sur ses terres?! Peut être était il venu tenir tête à l'alpha? Peut être voulait il conquérir ses terres? Non! Cela ne se devait, cela ne se pouvait! Poussé par l’instinct sauvage, bien plus que par la raison, il se hâta à la rencontre de cet inconnu.

Il le vit, ce mécréant au repos à l'ombre près des fourrés. C'était bel et bien un loup à la robe d'argent qui ressemblait à s'y méprendre, à Laers son compagnon. Peut être en plus jeune et plus étrange aussi, quel ne fut pas son étonnement en découvrant cette paire d'ailes sur son dos! Des ailes de dragons même, en version miniature évidement mais, ce n'était pas cela qui allait le décourager dans sa démarche. Tout d'abord, il voulut connaître les intentions de l'individu:

-Qui es tu jeune loup? Et bien oui! Il sait parler correctement de temps à autre! Toi être venu pour conquérir ce territoire?
Revenir en haut Aller en bas
Raevahr Norheim
Marchombre
Marchombre
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Trois-Rivières, Québec, Canada

Feuille de personnage
Race: Animae
Classe / Rang: Marchombre
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Le début de l'histoire (Privé Yslan)   Mar 11 Oct - 19:56

Sylver releva la tête alors qu’il sentait quelqu’un approcher. Quoique quelque chose être plus approprié, quand on regardait. Il se releva et attendit que la bête, étrangement ressemblante à un loup, mais ayant une forme vaguement humanoïde, et plus grand, et monstrueux, arrive à sa hauteur.

- Qui es-tu jeune loup? Toi être venu pour conquérir ce territoire?

Il avait du mal un peu à s’exprimer, mais ce n’est pas ce qui accrocha le loup ailé. Il y avait autre chose, dans sa voix. Visiblement, il n’était pas le bienvenu. Bienvenu… alors ce territoire devait appartenir à ce… loup, si c’en était un. Sylver avait tellement voyagé qu’il en avait oublié la notion de territoire. Normalement il était d’usage, lorsqu’on entrait sur un territoire ne nous appartenant pas, de rencontrer l’Alpha de ce dernier et de le prévenir de nos bonnes intentions. Il ne l’avait pas fait, il n’y avait pas pensé.

« Il n’en est nullement mon intention… »

Dans quelle catégorie pouvait-il classer la créature sans l’insulter en se trompant? Mieux valait prendre une chance que de ne rien dire.

« … Akuma-sama*, je n’ai tout simplement pas pensé à me présenter à l’Alpha de la région pour lui signaler mes intentions pacifiques. »

Le jeune loup poussa du bout du museau le peu de lapin qui restait. Il était hautement irrespectueux de ne pas laisser un loup de rang supérieur se servir avant nous. À défaut de pouvoir le laisser se servir avant, il pouvait le laisser lui prendre ce qui restait. Et il était sûr que ce loup avait un rang plus grand que le sien, car Sylver n’avait aucun rang, il était au plus bas de l’échelle, il était un étranger.

« Servez-vous… »

Il se sentait mal. C’était un oubli grave, et il ne savait pas comment son interlocuteur allait réagir. Il ne pourrait le blâmer si ce dernier l’attaquait et le chassait, ou même tentait de l’exécuter, mais il ne pourrait pas se laisser faire si cette dernière option s’avérait la bonne.

*Akuma : monstre
-sama : Marque de respect donnée à un être jugée supérieur


Dernière édition par Sylver le Ven 4 Nov - 1:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.furaffinity.net/user/maeya/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le début de l'histoire (Privé Yslan)   Jeu 13 Oct - 19:03

Le jeune lycan prit une mine satisfaite, voir cette marque de respect de la part d'un autre mâle renforça sa position d'aplha en ces bois. D'un air supérieur, il jaugea la portée du cadeau présenté: c'était un lapin à moitié dévoré. Comment un loup puisse se repaître d'une pareille nourriture? C'était si maigre, si petit pour un loup de son envergure! Cependant, l'intention était là, il n'allait pas le nier. Tout hommage, aussi faible soit il était bon à prendre aussi, il fit à son invité une courbure de bienvenue. Puis, il jaugea l'animal d'une tout autre manière, bien plus physique qu'auparavant. En effet, la vie avait inculqué à Yslan quelques leçons de vie, parfois d'une cruelle manière d'ailleurs, l'une d'entre elle avait pour sujet la confiance à autrui. Ne jamais croire l'inconnu, garder la méfiance à l'esprit en toutes circonstances tant que le doute n'est pas éclaircit. Et pour éclaircir l'ombre, il n'y a qu'un seul moyen. De l'instinct animal, de l'instinct de loup en l’occurrence. Cette faculté qu'ont ces carnivores a vous deviner sans avoir de facultés psychiques en a étonné plus d'un! Sans montrer un seul geste agressif, il se mis à quatre pattes devant le demi loup afin de pouvoir le renifler intensément, pour une durée d'environ 5min et lorsqu'enfin il comprit que les dires étaient vrai, il dégagea tout autour de lui une aura plus amicale.

-Bien! Moi connaître toi mieux. Reste ici tant que toi vouloir! Toi devoir expliquer pourquoi toi ici. Il s'exprimait mal, c'est vrai, mais l'usage de la parole chez un lycan n'est pas une chose très courante. Pour cause, ils ne parlent que rarement! Dans ce domaine, Yslan faisait même figure d'exception pour formuler des phrases compréhensive! La réussite d'un tel prodige? Le dialogue quotidien entre lui et son maître. Plus il restait sous la forme de lycan, plus l'étendue de son vocabulaire devenait restreint. Et oui! L'instinct animal prend tant de place qu'il élimine petit à petit ce qui est d'usage humain! S'il voulait converser avec le loup chimère, il devait redevenir humain.
Si moi, il cherchait ses mots, pouvoir parler toi. Moi devoir transformation... Pour qui n'est pas initier, la phrase n'est pas très claire.

Ses pattes massives percutèrent violemment sur la litière végétale, faisant voler les quelques feuilles mortes qui jusque là, avaient reposées en paix. Les poils tombaient par milliers, sa peau se mettait à nue devant l'animal. Il lui restait juste assez de poil pour cacher les parties intimes du jeune homme, comme la nature est bien faîte parfois! Enfin, sur l'instant, ce n'est pas très important au vue de la démographie des environs. Qui pourrait il choquer en tenue d'Adam si il n'y a personne pour lui faire des remarques? Ses dents se rétractèrent douloureusement, sa musculature fondit à vue d'oeil et il ne resta de l'imposante bête, que sa partie humaine. Une fois que les changements furent finit, il se leva avec lenteur devant les crocs du loup.Puis, il remarqua dans les yeux de l'animal un éclat étrange. Des yeux dignes d'une constellation céleste! Le jeune homme aurait put plonger son regard dans le sien s'il n'y avait pas eu les crocs devant lui. Il ne put s'empêcher de déglutir à la vue des deux canines dépassant de sa gueule, quelles étaient impressionnante! Quelles étaient grande!

-Bien loup! Maintenant que je peux penser correctement et m'exprimer davantage, explique moi les raisons de ta présence. Je me devais de connaître tes intentions, excuse moi si j'ai pus être brusque envers toi noble animal mais c'était nécessaire. Cette forêt, c'est chez moi! Elle m'a toujours protégé et je dois faire de même envers elle, surtout en ces de guerre. C'est mon devoir...m'enfin...tu dois me comprendre sans doute par ce que j'entend par là. Tout cela c'est pour te dire que, malgré tes attribut particuliers, tu es le bienvenu ici loup! Je suis moi aussi un hybride en quelque sorte, un lycan. Je sais mieux que personne que notre différence est parfois dure à porter, hein mon grand? On se fait chasser, courser jusqu'à ce que mort s'ensuive pour leur soulagement. -

Il avança vers le loup étrange, sans craintes ni terreur contrairement à un humain. Oui, en face d'un humain, il fuirait sans doute mais face d'un animal, il se sentait plus en confiance.

-Bon, je te fais "visiter" les lieux? Je vois que ta prise est maigre, la bonne viande devient rare pour qui ne sait pas où chercher. Enfin, c'est comme tu veux!
Revenir en haut Aller en bas
Raevahr Norheim
Marchombre
Marchombre
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 24
Localisation : Trois-Rivières, Québec, Canada

Feuille de personnage
Race: Animae
Classe / Rang: Marchombre
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Le début de l'histoire (Privé Yslan)   Ven 14 Oct - 0:25

Sylver resta calme alors que le… la bête… le reniflait. Puis il se détendit alors que ce dernier parlait. Il l’acceptait. Mais alors… ça voulait dire qu’il était l’Alpha! Le loup s’en sentit insécure. Avoir l’Alpha devant soi alors qu’on ne s’y attendait pas, c’était un peu effrayant. Mais il avait bien réagit, alors pourquoi s’inquiéter? Sylver sursauta. Il avait été surpris par le bruit des pattes avant de son interlocuteur frappant le sol. Il vit, avec stupéfaction, le loup devenir un humain. Un lycan! Et donc, en utilisant le terme monstre, le loup ailé l’avait insulté sans le vouloir! Enfin… L’autre ne semblait pas l’avoir remarqué. Ou alors il n’avait pas relevé, différence… Sylver fut surpris de constater que le jeune lycan semblait se sentir intimidé par lui. Pourquoi? Ses yeux sans doute. D’ailleurs, il se dépêcha de les river au sol. Regarder quelqu’un dans les yeux, s’était se considérer comme son égal. Sylver n’était pas du tout l’égal de l’homme-animal… quoi qu’il semblait plus animal qu’homme. Et il semblait aussi comprendre l’avatar de Lerkhan. Oui, c’était difficile, déjà d’être un loup, mais alors en plus d’avoir des ailes et de pouvoir guérir… ce n’était pas tout le monde qui le prenait bien. Puis le Lycan lui proposa de lui faire visiter les lieux. Le loup ne s’était même pas rendu compte que ce dernier c’était approché! Sans relever le regard, il répondit.

« Gomen, Shinji-sama,* Maintenant qu’il savait dans quelle catégorie le classer… mais je ne puis répondre à votre première question. En fait, je suis ici car je n’ai nulle part ailleurs où aller. J’erre depuis que j’ai dû quitter ma meute… Je survie du mieux que je peux. Quand à visiter les lieux, ce pourrait bien être utile, je vous le concède. »

Sylver prit un instant pour réfléchir. Il lui restait des éléments à éclaircir encore. Le lycan avait parlé de temps de guerre et de brusquerie. Le loup n’avait pas le droit de ne pas répondre à ne serait-ce qu’une partie des propos de l’homme, ceux-ci étant prononcés en question.

« Arigatô, Shinji-sama,* mais vos excuses sont inutiles. Je comprends parfaitement qu’en temps de guerre, des mesures de méfiance s’imposent. Il faut faire attention, car si on tombe sur les mauvaises personnes… »

*Et que ces personnes voient nos yeux, c’est Lakhrann qui en souffrira!!* Mais il ne le dit pas. La situation allant assez bien pour l’instant, il préférait se passer de ce genre de commentaire. Surtout qu’il ne voulait pas trahir le dieu! Son ventre gargouilla. Il avait faim…

*Gomen : Désolé
Shinji : Esprit
-sama : Marque de respect donnée à un être jugé supérieur
Arigatô : Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.furaffinity.net/user/maeya/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le début de l'histoire (Privé Yslan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le début de l'histoire (Privé Yslan)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours privé d'histoire ou petit flirt avec le prof? (a) [Benjamin ft Evy]
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Les Terres Franches :: Les Contrées Féériques de l'Ouest :: Les Grands Lacs-
Sauter vers: