Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 "Il était une fois" (libre) (fermé)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Ven 18 Mar - 23:24

__Les veines pulsaient. Sur la lame, cela semblait être comme de l'énergie. Comme un animal vivant, elle semblait vivre comme un monstre désirant sa revanche. La rancune d'une espèce, d'une famille. Une haine éternelle. Des regrets inacceptables. Comme une flamme noire qui la dévorait, elle refermait sa poigne. Allait-elle tuer l'hydre ? Allait-elle seulement arriver à la contenir ? Ou ... allait-elle faire détourner ces regards intrusifs, insistants, voyeurs, d'elle-même ? A un moment où l'hésitation n'avait pas sa place, elle pensait. Ailleurs.

__Un autre monde. Un moment d'absence, entre parenthèses ... atténuée comme l'onde que provoque une plume sur l'eau.

__" Wyncrier "

__Qu'est ce donc ... ? Ce mot qui semblait tiré de l'ennui ? Tiré du néant. Alors que les pierres tombaient en se brisant. L'hydre hurlait. Le sang pleuvait. Et les têtes repoussaient. Une lutte acharnée commençait et poursuivait. Le feu embrasait l'atmosphère comme dans une explosion où le feu montait en une spirale infernale vers le ciel. Dans le tumulte du combat, elle fut soudain figée. Sa lame à demie sortie de son fourreau y retourna. Au loin, des cris de rage, de courage dans le vent. Et plus loin encore, un frisson. Ce fut voir sans voir que l'hydre tomba, ses quelques têtes tombant au sol, a peine animées de vie. Souffrantes. Agonisantes. Agonisantes. Agonisantes ...
__Alors que le maire récompensait au loin, félicitait les héros : dragon, dragonne et ange, les enfants riaient et criaient au spectacle et aux compliments. A côté de quelque chose que tout le monde ignorait. La vie reprenait son cours dans la joie et la bonne humeur.

__Mais au loin. Une chose se mourrait.

__Linfa descendit une marche et frôla la seconde du bout des pieds. Ses ailes bleues nuit l'aidaient à planer au dessus des décombres vers cette bestiole agonisante. L'hydre qui quittait se monde. Qui n'avait plus même un geste pour se défendre. Lorsqu'elle se posa devant la dernière tête a peu près en vie, les yeux noirs de la bestiole bougèrent en sa direction, et avec ses maigres forces grogna pour sa défense. L'ange l'ignora et s'assit sur un rocher en face. Les yeux à peine ouverts, on aurai pu se demander ce qu'elle faisait là. Ici, résonnait un air. Quelques sons, un hymne en une quinzaine de son, d'un ton comme religieux. Mais mortuaire. Cependant pas sombre, juste triste.
__L'animal, sans ses derniers instants ferma les yeux d'elle même. Était-ce une coulée de sang qui coulait ou bien une larme rougie ? Qui pouvait savoir ... qui pouvait savoir si un animal, comme une hydre possédait un esprit ? Une question, par mis tant d'autres ...

__Linfa tourna le regard vers la population. En ce jour de la saint valentin, tout avait bien fini. Enfin. Tout dépendait du point de vue. L'hydre arrachée à son lieu de vie, sûrement maltraitée pour qu'elle attaque avait tout perdu. Y compris la vie. La vie, si précieuse que l'ange n'osait ôter que dans des circonstances exceptionnelles.
L'épée malveillante était à son côté. Elle lui accorda un regard, puis prit la direction de l'auberge, délaissant les héros à leur gloire. Une grande et étrange hirondelle venait se poser sur son épaule, unique compagnon témoin de ses journée et de ses pensées

[ dsl de cette réponse TRÈS tardive pas très super bien " ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Sam 19 Mar - 21:16

Mes yeux se balladaient de visages en visages, d'une mine réjouie à une autre tout aussi resplendissante. Une foule nous entouraient, surtout moi et Taomi. Des acclamations, des applaudissements saluaient leurs sauveurs, la population était reconnaissante de notre geste. Les enfant joyeux, sautillaient tout autour de nous, les hommes s'amusaient à nous soulever par la taille, les femmes nous offraient des fleurs, les musiciens chantaient à notre gloire, etc.... Au début, je ne me sentais pas vraiment à l'aise dans ce bain de foule, n'ayant jamais été acclamée de toute ma vie par qui que ce soit, l'étonnement fut de mise. Je les regardais, surprise par autant de marques d'affetions instantanées, aussi, je me retournais fréquemment vers Taomi pour observer son comportement. Ma parole! Elle sait y faire avec les gens! Assurée, à l'aise parmi ses admirateurs, elle venait tout juste de laisser partir une petite fille aux cheveux lisses et dorés. Regardant désormais en face de moi, je vis une masse compact de sourires étincelants. Je tentais de faire de même, obtenant un vague succés de la part de mes lèvres. Un jeune homme d'environ 18ans vint m'approcher, l'oeil aux reflets mielleux le cheveux chataîn, il me demande d'une voix admirative:

-Vous êtes un dragon non? dit il en fixant mes ailes derrière mon dos.
-Euh.....Oui oui. Effectivement. dis je en faisant disparaître mes ailes blanche de dragon.
-Est ce que vous pourriez...nous montrer...comment cracher du feu?
-Ah non!

J'étais catégorique là dessus, jamais je me transformerais pour faire office d'animal de foire! Il ne manquerait plus que ça! Jamais, jamais, jamais de la vie! Je vis alors le regard déçu du jeune homme, m'attendrissant quelque peu. Non non non! Jamais de la vie! Mais, peut être que...exceptionellement pour l'occasion. Et puis, je ne serai pas un animal de foire puisqu'ils sont simplement curieux de ma forme de dragon. Mon ego se gonfla d'un seul coup, j'allais le faire pour le plaisir des gens et non pour les amuser. D'une main douce, je relève la tête du jeune homme aux doux yeux de miel:

-Je vais faire bien mieux que ça. Regarde bien mais éloigne toi de quelques mètres d'accord?

Il hocha la tête et recule avec la foule de curieux admirateurs. Je fais comme d'habitude: je m'envellope dans un vortex de flamme faîte de lumière blanche. Je sens mon corps se transformer, je m'aggrandis pour atteindre mes 28m de haut. La flamme se dissipe ensuite, laissant appraître la dragonne blanche que je suis aux yeux de la foule médusée. Apparement, ils n'avaient jamais vus de dragons dans leur forme originelle dans le coin, forcément c'est le choc. Mon ouïe développée entends des murmures d'admiration, qui s'amplifièrent sous l'action du temps. Pour faire plaisir au jeune homme je crache du feu en direction du ciel, je forme autour de moi une légère aura de flamme inoffesive et je me retransforme en humaine.

-Merci beaucoup! Vraiment merci beaucoup!
-De rien petit.

Le maire vient finalement faire son apparition, nous félicitant d'avoir sauvé la vie du village. Ils nous offre des bourses pleines d'or en récompense, une à moi et une autre à Taomi. J'accepte évidemment avec joie cette petite récompense, quand je vis au loin la silouhette du jeune dragon accompagné par ses fidèles amis. Taomi part les rejoindre, je fis de même après quelques minutes d'obsevation autour de moi. Je cherchais l'ange bleue qui nous était venue nous porter son aide contre la bestiole. Où était elle? Elle méritait sa part tout autant que nous après tout! Rien, aucune trace de l'ange aux ailes bleues...dommage....
Dépitée de ne l'avoir retrouvée, je me dirige vers notre étrange petit quatuor composé de deux humains, un dragon et d'un ange. Taomi était radieuse, elle venait tout juste de s'excuser aurprès du jeune dragon pour la gifle, ce que je ne risquai pas de reproduire. Non non non! Je ne m'excuse jamais, t j'avais avant tout une bonne raison de le gifler. Reprenant pourtant une voix plus douce que celles d'avant, je m'adresse auprès du petit groupe:

-Allons parler dans un coin plus tranquille non? Nous n'avons qu'a retourner à cette auberge qu'en dites vous?

Marchant près du dragon, la tension semblait être retombée pour quelques temps. Je sentais en ce dragon, un sentiment étrange, une sorte de haine contre son espèce. A son aura j'avais deviné que le dragon n'était pas tout à fait comme moi...
La tension était tombée, je riais sans aucunes raisons apparentes:

-Dit moi, pourquoi tu n'est pas comme moi, et que tu ne seras JAMAIS comme moi? dis je en souriant, sur un ton leger.
Revenir en haut Aller en bas
 
"Il était une fois" (libre) (fermé)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois... La petite souris
» Il était une fois.... [[Libre]]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Les Terres Franches :: Aratanye, la Comté du Nord :: Les Côtes du nord-
Sauter vers: