Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 "Il était une fois" (libre) (fermé)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Jeu 17 Fév - 21:07

Pour les suites des fêtes de la saint valentin, une petite pièce de théatre avait été ouverte dans un petit village du Comité du Nord où logeait multiples races dont la majorité sont des humains. Les tensions se font rares en ce moment, alors on en profite pour se détendre, surtout dans ce petit village assez fréquenté et connus pour son coté festif.

Un jeune homme reconnaissable à sa cheveulure platine était scène en compagnie d'autres comédens. Il était déguisé en un mandiant, un autre comédien, lui, était déguisé en aubergiste. Un second, déguisé en voleur, brigant. La pièce tournait depuis une petite demie-heure sur la place de la ville en pleine air sur une petite pièce de théatre en bois. L'aubergiste se faisait agressé par le voleur :


[(voleur)] (air sournois) : "Donne nous tes biens, et tu aurasla vie sauve !"

[(aubergiste)] (air appeuré) : "Non pitier, ne me faite pas de mal, vous aurez tout ce que vous voudrez"

Thannos déguisé était assis non loins, dans la pièce, masqu'un d'un capuchon. Il se lève et se précipite discrètement derrière le voleur et fit semblant de poignarder le comédien déguisé en voleur :

[Thannos (mandiant)] : "Il est làche de s'attaquer aux faibles !"

[(Voleur)] (agonisant) : "Ouh ! Ah ! Je meurs !"

un petit instant après :

[(Voleur)] : "Je me vengerai !"

Thannos redonne un "coup de poignard" :

[(Voleur)] : "Arf ! Je meurs !"

[(Aubergiste)] : "Justice est faite ! Que puis-je pour vous noble sauveur ?"

[Thannos (mandiant)] : "Votre sympathie me suffira"

[(Voleur)] (se redresse légèrement, regardant le publique) : "FIN !"

Le publique applaudit en gloussant par moment par l'attitude grotesque du comédien déguisé en voleur. Thannos et les autres comédiens s'allignèrent devant la pièce sous le regard et l'applaudissement du publique et se courbèrent en guise de salut.

Quelques minutes s'écoulèrent... Thannos et les autres comédiens partirent se changer à la normal derrière la scène...


[Thannos] (à un des comédiens) : "On était pas trop mal hein ? ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Jeu 17 Fév - 22:14

on m'avais dit qu'une pièce était jouée dans le compté du nord, une petite pièce de village pour le suites de la saint Valentin, voulant toujours satisfaire ma grande curiosité je décidai d'aller y faire un tour, voire un peu tout le beau monde qu'il l'entourai, je sortis donc mes ailes et me dirigea vers l'endroit indiqué par la personne: en face de moi ce dressait une petite foule amassée autour de trois charmant personnage, il y avais un mendiant et deux autres dont je n'arrivait pas à déterminer le métier, puis je compris qu'il s'agissait d'un voleur et d'un aubergiste, je m'approchai quelque peut de la "scène" les homme me laissant volontiers passer, les femmes elle me regardant de haut en bas les yeux emplis de jalousies... un aire las je leur demandais pardon
*est-ce de ma faute si ma mère était plus que magnifique et si j'ai héritée de sa beauté?? parfois ce physique ressemble plus a une malédiction qu'à une bénédiction...*
j'avançais toujours vers la scène me frayant un chemin entre les mains baladeuses et les regards jaloux, je fut enfin près de la scène, à côté de moi une jeune femme me dévisageai l'aire hautain, puis regardais le jeune homme de l'autre côté qui lui aussi me dévisageai mais comme si j'étais une friandise... je soupirais...

"ah... ces humains..."

je me mis alors de l'autre côté du jeune homme pour que la charmante donzelle puisse le charmer comme elle le désirai à nouveau mais encore il regardais en me direction...
Je me mis alors face a lui, mes lèvre a quelque centimètre des siennes puis un sourire narquois au visage lui dit

attention tu a un filet de bave juste là

gêné le jeune homme fit demis tour et s'intéressa de nouveau à la demoiselle, me boudant sérieusement, je pouvais alors me replonger dans la pièce, à mon grand plaisir même si les acteur étaient débutant j'aimai beaucoup cette pièce, elle me faisait sourire, ce qui est très rare en se moment...
Le mendiant attira plus mon attention, une mèche de cheveux argentée apparaissait sous sa capuche, elle brillat beaucoup trop et le mendiant était beaucoup trop rapide pour être un vieillard

"tien peu commun pour un humain"

mon zéphyr me héla d'une voie douce

"c'est un dragon Taomi..."

une fois la pièce finie tout les acteurs partirent en coulisse je souriais tout en me demandant ce qu'un jeune homme si mystérieux faisait dans une telle pièce et dans un tel endroits... de plus si il peut se changer en humain... il est un haut dragon... je devrais aller tirer tout sa au claire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Jeu 17 Fév - 23:28

Cela faisait bien longtemps que je ne m'étais aventurée dans un village du Comté du Nord, pourtant les environs étaient charmant. Le village que j'avais vu 100ans auparavant n'avait pas changé d'un poil, hormis quelques maisons et quelques commerces en plus mais son aspect principal n'en n'était pas affecté. Un village pittoresque qui plus est, cela me changeais des grandes bâtisses de la capitale.
En marchant vers la place centrale du village, vis quelques affichettes d'annonces. Une pièce de théâtre était jouée dans le village, une pièce pour les suites de la Saint Valentin d'après les nombreuses affiches. Ah la Saint Valentin! Comme si on avait besoin d'un jour spcécifique pour montrer son amour! Mais ma curiosité pour cette pièce s'éveilla.

Intriguée, je me rapprochais de la scène, les regards se tournaient de temps à autre sur moi comme si j'était différente. Bon d'accord c'est la cas par ma nature de dragon, mais aux yeux de ces simples humains je n'étais qu'une jeune elfe ordinaire. Alors, pourquoi me regardaient ils ainsi? Quelques compliments entendus au passage me renseignaient sur la nature de ces regards, ainsi donc les hommes me trouvaient belle? Leurs compagnes ne semblaient pas du même avis. Désolée mesdames d'être plus belle que vous!
Oubliant ces regard incessants, je fonçais vers la scène et vis la curieuse pièce. D'après ce que j'ai compris, il s'agissait d'un voleur braquant un aubergiste sauvé par un mendiant, simple mais efficace! A la révérence des acteurs, l'ovation décrivait l'avis du public entoushiaste. Je faisais comme les autres, j'applaudissais pour la prestation amatrice mais plutôt réussie de ces jeunes acteurs débutant. L'un d'eux me semblai curieux parmi les autres, ce jeune homme ayant le rôle du mendiant héroïque avait des cheuveux d'argent malgré sa jeunesse. Je remarquai dans ses oreilles très légérement pointues dans sa cheveulure platine, un autre dragon.

Ce dragon avait piqué ma curiosité, que faisait un dragon dans le coin? Acteur d'une pièce de théâtre villageois? Je le vis disparaître dans les coulisses en compagnie des autres acteurs. Ne quittant des yeux ma cible, je bousculais quelques humains au passage, entraînant quelques réactions suivit rapidement par un cortège de mots issus d'un vocabulaire très "élégants" que je ne préfère pas nommer. En entendant ces insultes, je souriais légèrement en coin, les insultes humaines sont tellement amusante. Heureusement pour eux que je ne me vexais pas le moins du monde.
Atteignant enfin les coulisses, je cherchais des yeux ce jeune homme aux cheveux d'argent et le vis en train de discuter avec les autres comédiens. M'appuiyant contre un mur les bras croisée, e préférais attendre qu'il ait finit de discuter avec eux pour lui parler...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Ven 18 Fév - 13:27

Après s'être rhabillé, Thannos avait soigneusement laissé son équipement un peu plus loins, notament sa grande épée large qui, étrangement, n'était plus à sa place. Il regarde à tour de rôle ses amis d'un air interrogateur. Celui qui jouait l'aubergiste s'averrait être une personne assez robuste et grande, peau mate et moustache élégante. L'autre qui était déguisé en voleur était un adolescent humain chauve au yeux bleus resplandissants, mince et de petite taille. Thannos s'adresse à l'homme robuste :

[Thannos] (inquiet) : "Dit Enzo, j'aurais juré avoir laissé mon glaive ici..."

[Enzo] : "Ma foi je n'y ai pas touché ! Elle n'a pas pu être bien loins large comme elle est ! hu hu hu"

[Thannos] : "Ce n'était pas drôle ! Si elle se trouve entre de mauvaises mains, je vais avoir des ennuis... Les autres aussi d'ailleurs..."

[Enzo] : "Et bien allons chercher ton jouet ! J'ai bien envie de faire mumuse avec ma hache qui n'a pas gouté de sang depuis lnogtemps !"

[Thannos] : "Nan, pas de violence, si ça se trouve ce n'est qu'un inconscient, n'oublions pas que..."

[?????] : "J'ai vu celui qui t'a dérobé ton glaive durant la pièce"

Prononça le jeune garçon chauve ayant joué le role du voleur :

[Thannos] : "Qu'as-tu vu Ulrik ?"

[Ulrik] : "Il avait un masque et une tenue violette. Il s'est dirigé vers l'arène de combat. Je l'ai vu à travers une ouverture du décors de la pièce lorsque je me trouvais en face d'Enzo"

[Thannos] : "Allons-y !"

En commençant à sortir des coulisse, il bouscule légèrement un elfe au passage de manière précipité :

[Thannos] : "Pardon m'damoiselle"

Ensuite sortirent Enzo puis Ulrik, bousculant aussi légèrement la même elfe :

[Enzo] : "Pas le temps pour les othographes ! Nous sommes pressés"

[Ulrik] : "Milles excuses noble demoiselle, le devoir nous appel"

Thannos, Enzo et Ulrik avait des petites armures en cuire, des plastrons. Ils semblaient être à la base un petit groupe d'aventuriers... Enzo semblait être le plus agé d'entre eux, et Ulrik le plus jeune. Ils commencèrent à se diriger vers l'arène du village étant l'endroit le plus impressionnant du village, il s'agissait d'un immense colissé se trouvant au centre du village.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Ven 18 Fév - 22:16

Juste devant moi, à l'endroit même ou étaient rangées soigneusement les affaire du jeune homme au cheveux platines, se trouvais un gros glaive, je n'en n'avais jamais vu de si gros,
*si cette chose tombe en de mauvaises mains, et qu'en plus il sait pas s'en servir...*
Justement, un homme se dirigeai vers la dague à grands pas, faisant attention que personne ne le voie, je fit mine de ne pas le remarquer et lui tourna le dos
*sa me fera une bonne excuse pour parler au charmant dragon, hihihi**
Le voleur se mis à courir, me donnant un coup d'épaule au passage, je l'attrapais par la col de sa chemise...

"hop hop hop par ici sale voleur, on t'as jamais appris à ne pas voler le bien des autres??"

je récupérais le glaive avec un grand sourire charmeur adresser au voleur qui faillit en tomber à la renverse, ce qui me fit rire, les humains étaient si facile à faire baver, encore, les anges et les elfes qui ont pour habitude de voir de jolie filles, les dragonnes qui sont elles aussi très jolie... mais chez les humains le femme étaient fades...
Je balançais alors le glaive sur mon épaule et avançais en direction de coulisses, mais le jeune homme avais déjà remarqué que son glaive avais disparu et partis en courant à la recherche du voleur, mais dans la mauvaise direction...

"J'ai ce qu'il te manque"

Les trois hommes étaient tellement perdus dans leur recherches qu'ils ne m'entendirent pas crier, je les suivaient donc de loin, les regardant amusée
*encore un qui fonce droit devant sans faire attention à ce qu'il y a autour de lui... ha ha ha ha ha ha ha *

Je pu enfin les rejoindre à l'arène du village j'avançais en marchant vers les trois jeune homme
*avec tout ses hommes surexcité si je voulais arrivée discrètement c'est raté... entre les sifflement les gifles des femmes jalouse et les cris de gorilles...*
J'arrivais enfin à taper sur l'épaule du jeune homme

"excuse moi c'est pas ça que tu cherche? un homme te l'avais voler, cela fait depuis la place du village que je vous suit, de plus le voleur allais dans la direction opposé"

apparemment me tenue plaisait beaucoup au deux amis du jeune dragon
*eux c'est sur ce sont des humains...*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Ven 18 Fév - 23:26

J'attendais tranquillement quand je pris le risque de m'avancer de seulement quelques pas, histoire de regarder en détail les coulisses. Une panique derrière moi, celle du dragon et de ses deux amis qui couraient dans ma direction mais, à peine m'étais je retournée que le premier des trois hommes me bousculait, bientôt suivi de ses deux comparses. Au moins ils connaissent un minimum de politesse en présentant leurs excuses, je n'allait donc pas me mettre en colère. Ils m'avaient l'air légèrement pressés, un rendez vous? Mais quand je voulus suivre les trois compagnons, ils avaient tout trois disparuts dans la foule. Dommage, je me demandais pourquoi ils couraient ainsi. Je pouvais toujours les retrouver par la voie aérienne, il me fallait juste un coin pour me transformer partiellement. Oui, ces humains sont choqués pour un rien, une précédente expérience me l'avait démontré, et cela me faisait perdre un temps fou.
Je me précipite dans l'un des rares coin des coulisses à l'abri des regards indiscrets et fais apparaître mes vives ailes de dragon. Je m'envole aussitôt pour retrouver le dragon et ses deux compagnons. Enfin je les retrouves ceux là! Les cheveux platine du dragon ne passaient pas inaperçus même en vue aérienne et surtout parce que j'ai une excellente vue.

Je voyais derrière eux une fine silhouette angélique. Un ange, un dragon, quoi d'autre après? Un drow? Un nain? Peut être, tout est possible. Mais...cette silhouette ne m'étais pas inconnue! Le corps fin et élancée, ce visage aux traits si doux, cette ange que j'avais rencontrée il y quelques mois déjà au lac des petites rocheuse, cet ange guérièrre qui avait perdue l'amour de sa vie, l'ange Taomi. Je souriais à sa vue, comme le monde est petit parfois! Elle courrait avec une drôle d'arme sur le l'épaule et poursuivait le groupe. Je ne comprenais rien du tout! Les quatre s'arrêtent devant une sorte d'arène, une petite arène de village en somme. Ils s'arrêtent, Taomi s'adresse aux trois hommes. Profitant de ce petit arrêt pour descendre rapidement en pique vers le groupe, j'atteris non loin d'eux pour eviter une fois de plus de les perdre de vue. Apparement, je n'avais pas attirée l'attention de la foule pressante qui sortait de l'arène, parfait!

Me dirigeant vers Taomi, je lui tapotais l'épaule avec un petit sourire en coin de ma spécialité, me demandant si elle se rapellait de moi.

-Taomi. dis je doucement, vous souvenez vous de moi?

Je regardais ensuite le groupe des trois hommes, les deux hommes me regardaient d'une drôle de façon, tout comme Taomi j'ai remarquée. Ah les homme et leur nature perverse! C'est plus fort qu'eux apparement! Je m'adressais au dragon en disant directement:

-Vous, vous n'êtes pas un simle humain? Je me trompe?


Dernière édition par Mÿneria le Mar 22 Fév - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Sam 19 Fév - 8:06

[Enzo] : "Tu crois qu'il est là dedans ?"

Répondit Enzo alors que le groupe se trouvèrent à présent au seuil de l'arène. A cet instant, une jeune demoiselle vétue de blanc... assez "court" vint rejoindre le groupe munie de l'arme dérobée. Le petit groupe se retourne en adaptant un air différent. Ulrik le jeune garçon prit un air chaleureux et respectueux, peut être un peu trop d'ailleurs. Enzo quant à lui prit un air abassourdi, complètement troublé par la beautée de la charmante et séduisante demoiselle. Pour finir, Thannos lui prit un air admiratif devant la silouhette de cette personne paraissant inhabituelle :

[Thannos] (pense) : *C'est curieux... Ses ailes lui vont bien, je me demande ce que c'est comme créature*

[Taomi] : "excuse moi c'est pas ça que tu cherche? un homme te l'avais voler, cela fait depuis la place du village que je vous suit, de plus le voleur allais dans la direction opposé"

[Enzo] (tapotte l'épaule de Thannos, chuchotte) : "Psss ! Regarde comment on fait"

Enzo s'avance devant Taomi reprenant le glaive, essayant de le mettre sur son épaule avec difficulté du fait de son poid. Thannos regarde d'un air géné, se retient de rire :

[Thannos] : " ^^'' "

[Enzo] (air du grand séducteur) : "Nous vous remercions madamoiselle ! Pour ce geste une charmante damoiselle comme vous est digne de recevoir ce qu'elle désir de notre part en guise de remerciement"

[Enzo] (clin d'oeil à Taomi) : "Demandez moi et je le ferai pour vous"

A ce même moment, une nouvelle entitée apparut "en scène" devant l'entrée de l'arène. Ulrik adoptait le même comportement pour accueillir cette personne, de même pour Enzo qui s'approche d'elle. Cette nouvelle demoiselle semblait juste se préoccuper de Thannos :

[Mÿneria] : "Vous, vous n'êtes pas un simple humain ? je me trompe ?"

[Thannos] (air abassourdit) : " ... "

[Thannos] (à Enzo et Ulrik) : "Allons nous-en"

[Thannos] (regarde son glaive porté par Enzo, pense) : *Il manque encore quelque chose...*

[Enzo] : "Hey ! Ces charmantes poulet... heu damoiselles pourraient nous accompagner, non ?"

[Thannos] (Chuchotte à Enzo) : "Tu es tombé sur la tête ? C'est hors de question"

Quelque chose semblait faire paniquer Thannos à la vue des deux "femelles" notament celle qui semblait l'avoir dévisagé... Mais quoi...

Pendant ce temps, le voleur qui a sut regagner l'arène dans un petit vestibule luxueux loins du groupe, il vint voir le maître de l'arène :


[Voleur] : "J'ai ce que vous m'avez demandé maître"

Dit-il lui tendant une sorte de gemme se trouvant à la base sur le glaive.

[(Homme au capuchon noir)] : "A présent que j'ai en ma possession les quatres reliques dragons... je vais enfin pouvoir l'invoquer ! Et ce misérable monde sera à moi !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Lun 21 Fév - 14:55

Une des humains voulant jouer les gros bras me pris le glève des mains puis je posa difficilemet sur son épaule, à ce moment, je me retin de rire, on voyais parfaitement qu'il n'avais jamais porter cette chose, puis un sourire charmeur aux lèvres me proposa de faire tout ce que je voulais, je lui déposais un baiser su r la joue...

"arrete de frimer tu seras mignon"

Puis on vin me tapper sur l'épaule, en me retournant je vis que c'étais Mÿneria, elle me demandais si je me souvenais d'elle...
*comment l'oublier, si douce et si gentille, s'étant presque sacrifier pour sauver une vampire*Je souriais

"non je ne t'ai pas oublier Mÿneria! je voi que comme moi ce jeune homme t'as intrigué..."

je regardais le deux humains baver devant Mÿneria et moi, il est vrais que sous sa forme umaine Mÿneria est très jolie elle aussi, je repris le glaive des mains du frimeure et le tedis sans difficulté à son propriétaire...

"c'est à toi n'est-ce pas? et si je ne m'abuse tu n'est pas totalement humain... que fait tu ici?"

voyant que le jeun homme partais...$

"non! reste! allons à la taverne du coin pour boir un cou et parler un peu e toi jeun dragon... je suis un ange et Mÿneria est comme toi, je m'appelle Taomi, tu n'as rien a craindre de nous..."

je me mis au côté du jene homme et le pris amicalement par la taille

"allon un peu parler de toi... quel est ton nom déjà???"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Lun 21 Fév - 15:37

__La saint-valentin éveillait chez elle une curiosité mordante.

__Quelques soient les peuples, tous fêtaient ce jour d'une manière différente ; certains ne le fêtaient point du tout, mais chez d'autres l’événement soulevait les foules pour entrer dans la préparation de stands, d'activités et de danses … elle avais déjà visité des villes en ce jour, mais il ne lui tardait de découvrir ce que celle ci, située dans les Contrées du Nord, vers les Côtes, organisait en ce jour. Pourtant, une nostalgie la dévorait de l'autre côté, remuant dans une plaie invisible mais saignante, une lance de jalousie et d'envie.
__Lorsque ses pieds touchèrent le sol, dans une ruelle pas très fréquentée, elle garda un moment un instant de silence et d'immobilité, avant que ses mains gantées vinrent camoufler son visage d'un capuchon noir, ne laissant entrevoir que quelques de ses mèches mèches, et le contraste de ses lèvres rouges avec sa peau pâle. Elle sortit de la ruelle tout en vérifiant que sous sa cape se trouvait son épée avec lequel elle se battait. Quelque soit le jour, il était toujours une bonne chose d'être armé.
__Son regard fut attiré par une affiche et un attroupement qui commençait à se disloquer. Ne souhaitant pas attirer les regards des hommes, des femmes toutes races confondues, elle lu en premier les quelques informations que disaient ce maigre bout de papier. Une pièce de théâtre comique se déroulerai ici par quelques amateurs souhaitant apporter bonne humeur et joie. Elle était venue un peu tard, la représentation était déjà terminée. Pestant quelque peu contre son inattention qu'elle avait faire en ne venant pas la veille, elle chercha des yeux d'autres affiches indiquant d'éventuelles festivités pour les jours à venir. Il en resterai quelques unes, et il resteraient quelques commerces qu'elle pourrait visiter.

__Elle choisit une auberge, si étrangement nommée « Étranges peuples ». Poussant la porte de l'auberge, elle saisit immédiatement son capuchon pour le rabaisser sur son visage aux traits trop fins. Malgré cela, il y eut des murmures. Mais qu'importe, il y en avait toujours. Elle se présenta à l'aubergiste qui pencha la tête sur le côté pour essayer de voir plus amplement ce visage si bien caché. Il était en train de sécher un verre, avec un torchon que des années d'utilisation avait usé formant des trous béants. Il lui parla d'un ton trop désagréable pour elle, qu'elle ne répondit pas immédiatement, le laissant poireauter. Que les humains étaient prompts à la tentation …

___ Bien le bonjour Mam'zelle … que puis-je faire pour vous, en humble et sobre aubergiste ?

__Ces mots accompagnés d'un nouveau essai pour apercevoir son visage ;ce fut en vain car elle détourna la tête suffisamment pour que l'aubergiste gras au visage sale des cheveux à la barbe abandonne sa contorsion. Plus petit qu'elle, il n'aurai sûrement jamais que le bout de son menton nacré. Cependant, il n'abandonna pas la partie non plus … posant son verre propre, il répéta sa formule de bienvenue, quelque peu abrégée, moins sûr de lui.

___ Hmm, que puis-je faire pour vous ?

__Elle entrouvrit la bouche et murmura d'une voix claire et pourtant douce.

___ Une chambre pour la nuit, un seul lit d'une seule personne.

__En insistant sur le caractère « unique » elle espérait ne pas avoir à se réveiller la nuit pour envoyer un jeune homme ou un gros porc la queue entre les jambes de manière … brutale. L'aubergiste et elle échangèrent argent, clef et numéro de chambre qu'il lui indiqua l'emplacement du doigt. Elle allait partir lorsqu'il lui demanda son nom, au cas si on la cherchait. Mais elle ne lui dit rien et monta poser ses affaires. La haut, elle déposa un tissu rouge sur sa table de nuit et ouvrit la fenêtre. Yuurai la trouverai.
__Silencieuse et mystérieuse encore, elle descendit dans l'auberge et demanda un thé lorsqu'elle vit un groupe de personnes entrer.
__Trois n'étaient pas humains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Mar 22 Fév - 21:46

Elle se souvenait de moi, cela me suffisais. Elle n'avait pas changée du tout cette petite ange, je découvrai enfin son visage à la lumière pleine du jour, et cette beauté radiueuses...Comment la qualifier d'autre qu'angélique? Cette beauté que je voyais pour la première fois sans ces traits de tristesse déformant. Jettant un oeil vers le jeune dragon, je vis que celui ci voulait nous fausser compagnie. Il m'avais l'air bien sympathique celui là!
Taomi ne semblait pas être de cet avis, et le retient par la taille en proposant d'aller à la taverne du coin. Bonne idée, il y avait longtemps que je n'avais pas bu d'alcohol moi. Rare sont les personnes à savoir que les dragons ont la descente facile. Je crois que c'est pour le prestige de la race que les dragons ne s'en vantent pas en général. Dommage, c'est pourtant très utile pour gagner les paris...

Les deux gorilles nous reluquaient encore, moi et Taomi, en dissimulant des éclairs dans leur regard portés sur c'était leur ami dragon qui attirait notre attention. Désolée les gars! Ce n'est pas moi qui vais aller vous réconforter. Notre petit groupe se dirigea vers une petite taverve non loin de l'arène, portant le curieux nom d'"Etranges Peuples". Bien nommée vu les différentes races présentes sous ce même toit, je voyais dans un coin quelques lycans (A cause de leur pilosité impressionante), des elfes accompagnés de fées, de simples humains, quelques anges de passage mais rares étaient les dragons présent dans cette petite taverne. En fait, je crois que le jeune homme et moi en étions les deux seuls représentants dans cette bâtisse. Cela ne m'étonne pas des Hauts Dragons, après je ne connaît pas les dragons des Terres Franches.

Une fois assis autour d'une table discrète, je jetais un regard vif aux alentours, méfiante. Je voyais assise une silhouette capuchaunée sirotant un thé. Elle avait un air de déjà vu...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Mer 23 Fév - 10:07

[Thannos] : " ... "

Qu'est-ce qu'il y avait d'autre à faire à part les suivre tout en restant borné ? Pas grand chose pour l'instant. Ainsi, Thannos et le reste du groupe vinrent entrer à la fameuse auberge "Etranges peuples". La seule qui était bien étrange dans tout ça c'était tout particulièrement l'intéret que portaient les deux demoiselles envers le dragon. Quoi ? Elles étaient amoureuses ? Qu'importe... Thannos se préoccupait surtout de la gemme qui lui a été dérobé à son glaive runique.

Le groupe s'assit autour d'une table, Thannos quant à lui s'était adossé contre un mur pas loins, restant debout, bras croisés, un pied fléchit collé au mur, fronçant les sourcils à l'égard des demoiselles posiblement trop curieuses. Thannos se souvient avoir entendu Taomi supposer prétendre que Thannos était comme Mÿneria :


[Thannos] (pense) : * Détrompe-toi, je suis pas comme elle, et je serai jamais comme elle ! *

Alors qu'il se préoccupait un moment de la curiosité des demoiselles, il eut comme un flash dans sa tête, comme une prédiction d'un poche avenir... plutôt un sombre présage, un grâve danger plane au dessus de nos protagonistes, et ils devront probablement faire face bientôt à un mal très puissant...
Cela devait expliquer l'air tendu que prenait soudainnement Thannos en regardant le groupe à tour de rôle.


[Thannos] (pense) : * Il faut que j'aille récupérer ma gemme au plus vite *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Mer 23 Fév - 15:48

j'entrais dans la taverne avec mes nouveaux amis, il y avais baucoup de monde, beaucoup de regards se tournaient vers Mÿneria et moi, puis nous nous assîmes à une table discèrte, je voyais que le jeune homme avais l'aire ailleur, comme si il avais perdu quelque chose d'important, remarquant vite sont malaitre je tirais l'un de ses amis avec moi

"Ton ami m'a l'aire soucieu... qu lui arive t'il il donne l'inmpression d'avoir perdu quelque chose tu saurais me dire quoi?"

le jeune homme me repondis

"désolé mamzelle je sait absolument pas de quoi vous parlez"

je décidais de ne pas lui en demander plus, je vin me rassoire à la table avec tout le monde, regardant attentivement le jeune dragon toujours pensif pui, serieuse je me levais entrainant le jeune homme avec moi, l'asseillant tout près d'une table où une ange au cheveux bleu sirotais un thé.

"je repose ma quésion... qui est tu? et pourquoi est tu si soucieux? quelque chose te taracasse... dis moi ce qui se passe, je pourrais surment t'aider! quelqu'en soit la misson... je suis ârticulièrement têtue on cs'il te plaît dis moi ce qu'il se passe... je sent bien que tu es different tu es un dragon et ton aura est particulièrement puissante..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Dim 27 Fév - 0:04

__Autour, tout le monde parlait, riait. Juste les nouveaux arrivaient semblaient un tout petit peu plus calme ... quoique les humains les accompagnant semblaient bien plus soucieux de draguer les filles du coin qu'autre chose !

__L'autre ange ... car il y avait un ange dont sa beauté était à faire rosir de jalousie les comparses de sa race, elle-même y compris si elle était narcissique, tira l'un de ces humains à l'écart et sembla lui demander quelque chose. Sans surprise pour elle, elle le vit hausser les épaules et repartir d'où il venait, essayer d'attraper la serveuse pour lui parler. L'ange aux cheveux bruns en attrapa un autre, lui n'était pas humain. Récemment, elle avait croisé un de son espèce ... un dragon, pour être précis, et il portait le même genre d'aura. Il semblait assez pensif, et finalement la femme l'emmena à une table proche pour lui parler. Du coup, elle reprit correctement sa capuche sur son visage, et fit mine de boire son thé. Il n'en restait, à vrai dire qu'une gorgée.
__Elle pouvait entendre presque leur conversation, mais souvent leurs voix étaient englouties par le brouhaha autour. Ne pouvant rien entendre correctement, elle se concentra sur les personnes étrangères autour. Son regard croisa celui de la femme qui semblait avoir le même ressentiment qu'elle. Un déjà-vu. Son statut, cette cascade de cheveux blonds et ces yeux saisissant d'une belle couleur bleue ... c'était la dragonne des ruines elfiques. Elle lui fit un signe de tête pour lui dire bonjour, ne sachant, à vrai dire, que faire. Engager une conversation, si une conversation pouvait être possible, dans cet endroit trop occupé ne lui paraissait pas très adéquat. Aussi, prises dans ses pensées, elle fut prise un peu au dépourvu lorsque surgissant, presque de nulle part, le garçon humain des deux dragons et de l'ange.

___ Hoy toi ! Qui est-tu pour traîner dans un lieu pareil, ma belle ?

__A vrai dire, elle ne savait que répondre, n'avant pas pensé qu'on viendrait la déranger dans ses pensées. Puis elle se dit qu'il fallait mieux répondre pour couper net et court à toute autre tentative.

___ Excusez-moi, mais je ne suis pas ici pour ce genre de rencontres inintéressantes.

__Linfa finit son thé et se leva dignement. Puis soudain, la nausée la prit, et elle porta rapidement sa main à la tête. Une voix désagréable entra dans sa tête. Elle savait d'où cela venait.

__" A sa situation d'origine cela doit être ramené "

__Reprenant ses esprit après quelques secondes où elle avait chancelé, incertaine. Prenant appui sur la table, elle se dit que la technique était pour le moment utile ... mais d'un désavantage certain. Plus l'information à communiquer était longue, plus elle avait de mal à rester concentrée sur le monde réel, et elle pouvait même perdre tout équilibre ou conscience si elle ne prêtait pas grande attention.
__Pour le moment, elle préférait ignorer l'humain qui l'avait vu, comme quelques autres, chanceler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Mar 1 Mar - 9:03

Ainsi Taomi estimait être bornée et tétue ? Thannos s'approche d'elle accompagné d'un regard moqueur en lui annonçant, posant sa main sur son épaule :

[Thannos] (sourrir moqueur) : "... hum... bienvenue au club alors... hm hm hm"

Il sort son épée large et faisant signe de sortir de l'auberge, comme si une mission périeuse les attendait. De cette réaction stupéfiante, les deux humains à table se levèrent mais prirent un air pour le moins abassourdit :

[Enzo] : "Quoi déja ? Mais on vient juste de faire connaissance avec c..."

[Thannos] : "... Pas le temps pour les présentations, tu te souviens ce que représente la gemme qui était sur mon glaive ?"

[Enzo] : "Oui je prend ça pour une très grave situation si elle se retrouve entre de mauvaises m... OULA QUE SE PASSE T'IL ?"

Soudainnement le sol se mit à trembler, de plus on entendait des cris de peur et de folie dehors. Thannos sorti de l'auberge, le sol toujours aussi tremblant. On entendit un puissant rugissement de monstre. Il rétorque :

[Thannos] : "ça vient de l'arêne ! Allons-y !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Dim 6 Mar - 19:44

je discutais avec le jeune homme qui lui aussi était très têtu, quand il se leva et indiqua à ses deux amis de sortir, ils se mirent alors a parler d'une "gemme" qui avais l'aire dangereuse peut être pour cela qu'il n'en avais pas parler, soudainement il y eu un tremblement de terre, un cri effroyable suivi de cri d'effroi des humains je me précipitai dehors alors que les secousses furent plus fortes tout le monde paniquai, c'était le chaos dehors tout le monde criait et couraient dans tout les sens c'était la panique j'attrapais alors le jeune dragon par le bras le tournais vers moi et le gifla

"bon maintenant tu vas me dire ce qui se passe ou alors je te promet que tu auras des morts sur le conscience et moi j'aurais TA mort sur la conscience"

La rage se faisait entendre dans ma voie, mon regard était un brasier ardent qui brulais le jeune homme, sa joue était rougie par ma gifle j'attendais un réponse de sa part, déterminée, je ne le lâcherai pas tant qu'il ne m'aurai pas donner de réponses
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Lun 7 Mar - 21:39

Je jetais un œil sur la jeune femme à la capuche, elle se leva, marcha sur une courte distance qui me fis automatiquement penser à cette jeune ange dans les ruines. Comme le hasard est étrange parfois, il n'y avait pas énormément de chance que je la retrouve ici, dans cette auberge. Je me dirigeai vers elle, l'aidant à rester debout quand j'entendis de nombreux cris venant de dehors. Mais que se passait il donc à l'extérieur? Je laisser la jeune femme seule, m'excusant au passage de ne pouvoir rester plus longtemps. Je me retourne, voyant au passage la magnifique gifle de Taomi sur ce dragon aussi pressé qu'inconnu. Elle me plaît bien cette petite ange! Elle a du caractère! Un esprit aussi vivace que celui du vent, aussi libre que le zéphyr d'après ce que j'avais constatée. La preuve, loin des pensées méprisante des ange envers les autres races (Comme nous autres dragon), elle était plus sociable. Mais laissons ça de côté...

Un tremblement de terre, un rugissement monstrueux complétant les cris des humains. J'attrapais le jeune dragon au vol, l'attrapant fermement par le col de son armure. Je lui collait à mon tour une grosse baffe comme Taomi:

-Assez de mystère! Dis nous tous rapidement!


J'allais dehors, cherchant le monstre des yeux. Un nouveau rugissement retentit, des passants fuyant de tout les côtés rendant la circulation difficile. Soit! J'y vais par la voie aérienne! Je fais apparaître mes ailes dans un nouvel éclat de flamme blanche, mes ailes étaient de nouveau à ma disposition. Je vole en direction des cris pour voir ce monstre près de l'arène et...

[HRPG: WHAA! Désolée du retard! >.


Dernière édition par Mÿneria le Mar 8 Mar - 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Mar 8 Mar - 16:46

Après la surprenante prise qu'avait effectué Myneria sur Thannos, Thannos revint pour commencer voir Taomi. Il avait un regard neutre, il posait ses mains sur ses épaules en lui annonçant d'une voix calme :

[Thannos] : "Rentrez chez vous"

A dire vrai, Thannos n'avait pas très bien saisit pourquoi chacunes d'elles l'avaient giflé, mais il s'agissait de ce que Thannos estimait être le plus humiliant à ses yeux. Etre giflé par une fille était une chose qui le remplissait de tristesse. En revanche pour ce qui était de Mynéria, il se contre-fichait d'elle. Mais la haine qu'il avait pour elle devait avoir une raison précise.
Il sortit son épée large runique et se mit à se diriger vers le centre de l'arène, là où provenait distinctement la provenance du rugissement monstreux. On commençait à voir plusieurs tête de monstres en l'air :


[Enzo] : "Un hydre !?"

[Thannos] : "Je sais vraiment pas ce qu'il s'est passé, mais je pense que l'auteur de cette invocation s'est servis de ma gemme"

Alors que le groupe initial des trois aventuriers se trouvait en face de l'entré de l'arène, celui-ci fut baricadé par un éboulement, les empèchant de passer. Lorsque Thannos revit Myneria à porté d'écoute, c'est alors qu'il vint lever les yeux. Il prit un regard plein d'ardeur et de dégout, lui annonçant :

[Thannos] (fureur, à Myneria) : "Contrairement à ce que tu peux bien penser... je suis pas comme toi ! Et je ne serais JAMAIS comme toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Mar 8 Mar - 22:21

je voyais que me gifle avais vraiment humiliée le jeune homme, je ne voulais pas en arriver là, mais l'enjeu était de taille, quelque chose, ou plutôt une créature hurlait près des ruines, le jeune homme m'expliqua que quelqu'un avais sa gemme, je ne savait pas vraiment les conséquence que cela pouvait imposer je pris mon envole pour voir ce qu'il se passait, mais avec tout les mouvements des humains je ne voyais rien, dans le hurlement je n'entendais pas ce que me disait mon zéphyr, Mÿneria arriva à sont tours en gifla elle aussi le jeune homme, mais il eu une autre réaction qu'avec moi, il la regarda avec un rage noir et lui répondis simplement qu'il ne serai jamais comme elle... il avais l'air de ne pas l'apprécier, dommage pour lui car cette jeune file au caractère de feux est une personne très gentille toujours prête à aider comme cette foi au rocheuse, avec Misao... j'espérai revoir Misao!

le grondement continuai, je vis sortir l'ange à capuche de l'auberge, sans vraiment savoir où elle allais puis je pris le jeune dragon par la mains, ma mains était beaucoup plus douce que celle qui lui avais coller une gifle, mais elle était juste assez dur pour lui montrer que je le suivrai

"nous ne seront pas trop de 4 pour tuer cette chose, ça m'a l'aire gros, très gros même, et même si tu a l'aire de ne pas beaucoup l'apprécier, Mÿneria peu peut-être venir avec nous, elle est très forte"

à ce moment je vis alors Mÿneria prendre son envole vers l'arène, donc le jeune homme n'aurait pas le choix, il devra se battre au côté de la dragonne, il finirai bien par l'apprécier un jours ou l'autre, je couru le tira alors avec moi, prenant la direction de l'arène puis le regardais en souriant

"dis bel inconnu, tu ne m'as toujours pas dit ce qu'un dragon comme toi fait ici, ni comment tu t'appelle!! puis-je savoir?"

ses deux amis nous suivaient de près...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Jeu 10 Mar - 18:11

__Sa tête semblait ne pas vouloir coopérer. Elle était sourde à ses soupirs répétés. Le sol commençait à se stabiliser devant ses yeux. Mais à peine avait-elle cru que son malaise finit que quelque chose reprit le contrôle du sol. Il tremblait comme secoué par un monstre du sol, secoué comme des gerbes de blé se pliant contre le vent trop fort. Elle sentit à peine l'aide qu'on lui apportait, entendit à peine les mots qu'on lui disait.

__Un véritable tremblement de terre. Dans la taverne en folie, elle entendit vaguement le dragon parler, mais elle ne l'écouta pas. Elle se précipita dehors, abandonnant sa tisane renversée. Sa cape de voyage claqua lorsqu'elle glissa par le pas de la porte, son épée émit un tintement cristallin qui la fit frisonner. Vrai, pour le moment elle n'utilisait pas celle dont elle avait l'habitude. Elle portait sur elle une épée qu'un ange aurait injure de porter, pour la bonne et simple raison qu'une fois tirée, quelqu'un d'intelligent saura qu'elle est comme paria. A force d'errer, rencontrant diverses personnes sans se soucier de leur race, elle avait finit par ne plus vraiment être " blanche ".

__Elle devait éviter de la tirer sous les yeux des autres.

__Sur elle, elle portait également des poignards, ils faisaient moins de dégâts, mais étaient d'une origine normale. Elle se doutait par contre qu'avoir une épée sur le côté, ne pas s'en servir même en cas d'urgence serait louche. Linfa entreprit de faire demi-tour pour aller poser son épée, Yuurai n'étant pas présent pour accomplir cette tâche. Mais soudain, le sol se déroba sous ses pieds, et elle du s'accrocher au rebord du vide qui se profilait sous ses pieds. L'ange écarquilla en voyant un énorme monstre détruire le Colisée, et créer des fentes dans le sol. Que faisait-il donc ici ? Bigre ! Une hydre, en plus ... une véritable plaie difficile à vaincre ... Avait-elle le choix de ne pas tirer son épée ? Peut être ... mais dans le situation présente, pas vraiment.

__L'ange se remit sur ses yeux, et regarda au loin, le groupe des deux dragons et de l'ange. Elle allait devoir faire équipe avec, à moins de prendre la fuite.

__Mais pourquoi se compliquer la vie ? Cela n'importait pas que tout le monde sache que cette épée, c'était un démon qui l'avait eue en main. C'était un démon qui lui avait fabriquée. Et encore, bien d'autres choses qu'elle cachait ne venaient pas du camp des anges ... elle n'était plus blanche, depuis longtemps. Elle ne l'avait jamais été. Sautant sur les pierres de l'arène qui tombait en morceaux, n'utilisant par la voie aérienne, contrairement à ce que faisait à un ange le plus souvent, elle se préparait au combat. Elle ne maitrisait pas l'élément du feu. Mais peut être que les autres le savaient. Les lames du vent pourraient couper les têtes, c'était déjà quelque chose.

__Sa main s'enroula autour du pommeau en os nacré de son épée, et la tira. Des veines bleues pulsaient. Et la lame, noire laissait échapper une fumée noire qui commençait à remonter le long du fil de l'arme.

__" Wyncrier "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Jeu 10 Mar - 19:51

J'atterris face aux dernières foules paniquées, elles me bousculents dans leur terreur. A ce moment là, les choix délicats ne sont plus de la partie, je devais alors repousser les assauts de la population effrayée à coup de pattes. Heureusement que j'avais en moi la force légendaire des dragons, sinon, j'aurais été plaquée contre le sol écrasée par une horde de pieds. Je les regardais sans aucune colère, leur réaction était naturelle après Dire qu'ils étaient simplement venus pour apprécier un spectacle...
J'arrive enfin à atteindre l'entrée, malheureusement obstruée par un éboulement de gravats. Alors que faisais face à ces amas de roches éclatées, j'entends derrière moi une voix pleine de fureur. La voix du jeune dragon aux cheveux de platines. Il disait dans sa rage envers moi qu'il ne serai jamais comme moi en soulignant le mot "jamais". Une légère colère eu l'emprise de mon corps, l'aura enflammée qui m'entourait en était la preuve matérielle. J'entend soudainement dans ma tête la voix du Grand Prêtre me conseillant de garder à tout prix la tête froide. Ne surtout pas ceder aux pulsions enflammées. Facile à dire, plus dur à appliquer! Le pouvoir de Gardien m'avait accentué cet aspect colérique de ma personnalité au détriment de toute une éducation faîte de froideur. Me contrôler était parfois une tâche ardue.
Je me tourne vers lui l'air serein, l'aura de flamme avait disparut. Je l'attrape une nouvelle fois par le col de l'armure malgré le fait qu'il était un peu plus grand que moi. Je murmurais doucement à son oreille:

-Et alors?

Je le lâchai juste après, d'une manière ni trop violente, ni trop douce. Puis, continuant sur ma lancée je lui disais d'une voix calme malgré mes pulsions.

-Sa te dérange tant que ça? Ecoute mon grand, je sais bien que nous sommes différent. Sache que tu n'es pas le premier qui m'ai dit ça et sans doute pas le dernier. "Petit" dragon des terres franches, calme tes ardeurs pour plus tard et on verra après.

Sur cette fin de phrase, je le laisse avec ses amis et avec cette chère Taomi. Il n'était pas entre de mauvaises mains au moins! Souriant en coin, je préparais ma lame, l'enflammant selon mes enseignements, pour le face à face avec la gentille petite hydre qui nous attendait bien sagement dans l'arène. Quel meilleur lieu pour un combat? Pour cette rencontre qui s'annonceait bien enflammée, je ne pensais pas faire ma transformation complète pour combattre le monstre. Seulement en cas de dernier, et pas avant. Une fois ma lame bien enflammée comme il le fallait, je me retourne vers le dragon, une lueur de défi mêlai à de l'amusement dans les yeux. Je dirige ensuite mon regard vers ses amis et sur la belle Taomi.

-Est ce que savez, par hasard, si l'hydre brûlée a bon goût? Bon, on y va?

Je voyais en cette hydre un bon moyen de m'entraîner à mes pouvoirs. Le Grand Prêtre ne m'avait interdit l'entraînement sur les Terres Franches apèrs tout, il m'y avait même encouragé!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Sam 12 Mar - 14:10

[Enzo] : "Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? On fonce dessus ?"

[Thannos] : "Non, nous allons chercher la gemme que nous a dérobé le maître de l'arène, laissons la dragonne se charger de l'hydre, elle parrait tellement sûre d'elle..."

[Ulrik] : "D'accord on te suit !"

Thannos et les deux autres humains qui l'accompagnaient vinrent suivre le "guerrier dragon" se dirigeant vers la salle du maître de l'arène. Il devait probablement y être. En se trouvant devant la porte, Thannos gardait son épée large en main, enfonçant la porte, et voyant ainsi le fameux homme au capuchon noir et ses acolytes :

[Homme au capuchon noir] : "Bien... alors voici le valeureux guerrier qui vient récupérer ses biens. Vient ! Approche et passe au travers de mes hommes si tu peux !"

[Enzo] (s'arme de sa hache) : "Si ce n'est que cela on peut s'arranger !"

Le petit groupe héroïque vinrent violement charger les hommes du maître de l'arène cachant derrière lui sur son bureau plusieurs objets mystiques dont sa gemme. Au cours du combat, les hommes du maître de l'arène vinrent tomber les uns après les autres aux pieds de nos aventuriers jusqu'à ce qu'il ne reste plus que l'homme au capuchon noir :

[Jack of Blades] : "Mesdames et messieurs, nous avons les grands gagnant du tournois qui ont réussi à faire face à mes plus valeureux hommes ! Parfait... Vous êtes moins incompétents que je ne l'aurai imaginé, mais il est encore trop tôt pour me faire face. N'oubliez pas mon nom ! Jack Blades !"

C'est alors qu'il disparut dans une lumière qui le "télétransportait", où ? On l'ignorait, mais il avait réussi à s'échapper. Thannos s'approche du bureau, reprenant sa gemme :

[Thannos] : "C'est curieux, regardez ça, on dirait que Jack of Blades a réuni plusieurs artefacts provenant de la race des dragons pour invoquer son monstre. Je me demande pour quelle raison il l'a invoqué, je pense que c'était pour faire diversion mais si ça se trouve c'était pour autrechose... Retournons voir Taomi, elle en sait peut être quelque chose"

[Enzo] : "Pourquoi pas Myneria ? C'est peut être la mieu placée puisqu'elle est une dragonne, non ?"

[Thannos] : " ... "

[Ulrik] : "Je pense que nous devrions lui en parler nous même lorsqu'elle aura terrassé l'hydre. Allons-y !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Mar 15 Mar - 21:34

La réaction de Mÿneria face au jeune dragon avait peut être été trop sec, d'abord sa gifle qui était le double de la mienne, puis la façon dont elle parlais au jeune homme elle était certes gardienne du feux, mais cela ne la dispensait pas d'être un peut plus agréable, mais cela m'étonnais de la voire ainsi, elle qui avait été si douce et généreuse, je la regardais en deux fois étonnée, je me posait devant elle

« tu sais Mÿn laisse lui le temps, je pense qu'il est un peut perdu, je suis sur que calme c'est un garçon très charmant, je suis gardienne aussi et... il ne faut pas que cela te monte à la tête... bon! Et si on allais se griller cette bêbette, je lui coupe la tête et tu brûle? »

je suivait la dragonne jusqu'à l'hydre, je me souvenais avoir appris à me servir d'une lame de vent, j'espérais y arriver et surtout que ça marche, arriver à la hauteur de l'hydre, j'esquivais de justesse un coup de dents magnifique, j'envoyais aussitôt une petite lame pour ne pas trop me fatiguer, mais une autre tête repoussa immédiatement essayant encore une foi de me croquer

« écoute moi bien la bestiole, je ne suis pas comestible, et même si je l'étais je ne te servirait pas de quatre heure, alors soit gentille et vas t'en! »

je coupais chacune de têtes sur mon passage faisant attention aux autres tête qui voulaient toutes me croquer...

"à ton avis Mÿn tu crois qu'on pourra prendre des moreaux de cette chose pour notre diné? je la voie bien en plat de résistance!!"

comme pour montrer sont désaccord la créature me redonna un coup de dent qui me fit chuter cette foi, mon corps s'écrasa durement au sol, je me relevai, fatiguée de cette lutte acharnée mais j'étais aussi énervée, alors je m'élevais dans les aires et tentais le coup que j'avais appris durant mon entrainement, une lame immense mais qui me fatiguais beaucoup mais qui elle au moins était efficace, ce n'est pas pour rien que seul les gardiens la faisait à la perfection... bon je n'étais pas encore à la perfection mais presque, de plus j'étais énervée donc, elle serai déjà mieux faite que si n'importe quel ange le faisait

Je me mis alors en position, les yeux rivés sur mon objectif, tout en me concentrant je fit tourner le vent autour de moi, une fois qu'il eut pris assez de puissance je le lançais à toute vitesse sur les têtes de l'hydre qui se coupèrent l'une après l'autre, je retombais lourdement au sol, laissant le soin à Mÿneria de brûler les cou amputés pour qu'aucune tête ne repousse...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Mer 16 Mar - 14:34

Je volais entre les têtes de l'hydre, m'amusant au passage de sa rage envers moi malgré notre récente rencontre. Colérique la bestiole! Elle espérais m'attraper au vol avec ses dents démesurées mais sa grande force n'avait d'égal que sa maladresse. Ainsi je passais mon temps à voler dans cette forêt de crocs aiguisés, passant après Taomi pour brûler après son passage et coupant quelques têtes au passage de ma lame enflammée. Je faisais d'une pierre, deux coup! Résultat, la gentille hydre était encore plus furieuse envers moi, je m'amusais à compter les têtes coupés sur le ton d'une chansonnette guillerette. Une tête, deux têtes, trois têtes,....vingts têtes.....,trente têtes...., mais combien de gueules avait cette hydre? C'est que j'allais m'épuiser à ce rythme effréné! Je percute une gueule souriante de plein fouet, je chutai dans dans le vide à moitié assommée par le choc. La bestiole m'attrape au vol dans la paume de sa patte. Quelle ne fut pas ma surprise en me réveillant face aux crocs de trois gueules souriantes! Elle s'amusait me serrer dans sa patte, comme un vulgaire citron. Je dois avouer que que la gentille bestiole avait une sacrée poigne! Elle resserre ses griffes sur moi, jouant avec ma souffrance et cela m'énervais. Bientôt, une légère et curieuse odeur de viande cuite allait parfumer l'air d'un doux fumet....

-Si tu ne veux pas me lâcher, tu pourrais au moins tourner la tête! Ton haleine m'empêche de respirer.

L'aura de flamme revenait en force se reformer autour de moi, l'hydre semble retenir sa douleur pour ne pas me laisser partir. Je vois les trois visages devant moi grimacer, c'est toi qui l'a chercher petite hydre! Tu devrais savoir qu'il ne faut pas jouer avec le feu pourtant! La douleur devient trop forte pour ses petites mimines, elle se décide enfin à me le lancer contre un pan de l'arène encore debout. Je me rattrape juste à temps, seulement quelques secondes avant de faire connaissance avec le mur. De nouveau libre, je vis la technique impressionnante de Taomi s'effectuer sous mes yeux. Oui, j'avais sentit ce changement d'aura chez elle mais n'y avait pas spécialement accordée mon attention. Elle était devenue gardienne elle aussi, du vent pour être précise. Elle devait suivre un entraînement intensif comme moi, et cette technique en était le résultat. A mon tour d'utiliser une technique tirée de mon enseignement mais que je n'avais pas encore réussi totalement à maîtriser. Cela consistait a créer une sorte de torrent de flamme intense, quelque chose d'assez difficile à bien contrôler et surtout épuisant. Mais si je ne me lance pas, comment pourrais je m'améliorer? Je me positionne, concentre mon énergie vers mes mains pour viser l'hydre. Toutes les têtes coupées ne repousserons jamais ainsi! L'énergie s'accumule, s'accumule encore et encore quand la bonne quantité fut atteinte. Le torrent de flamme s'abat sur la pauvre hydre. Le mélange de la lame d'air avec le torrent enflammé est efficace!

Je regarde vers Taomi, un air épuisé sur le visage. Le grand prêtre avait raison: j'ai encore des difficultés pour contrôler mon énergie. Puis un oeil sur notre victime, l'hydre était à terre et ne bougeais plus. Il ne lui restait que quelques têtes seulement, quasiment toutes étaient décapitées.

-Elle à son compte non? Qu'en pense tu?

Je regardais vers elle, le sourire au visage mais une autre pensée en tête. Mon rôle, m'était il monté à la tête? Non, mes sautes d'humeur sont devenues plus nombreuses c'est tout. Mais hors de question que je m'excuse auprès de celui là. Dans un murmure lancé dans le vent:

-J'ai encore du mal à me contrôler...il me reste encore beaucoup de travail...

Jetant un dernier regard sur l'hydre, je retournai voir les garçons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Jeu 17 Mar - 18:40

A dire vrai, pour une dragonne, cette "femelle" ne s'en tirait plutôt pas mal dans ce combat assez périeux. Elle s'en était presque occupée à elle seule ! C'était plutôt impressionnant. Des citoyens de la ville vinrent entourer le petit groupe notament autour de Taomi et de la valeureuse guerrière dragon. On entendait des hurlements de joie, des acclamations, applaudissements... Quelqu'un parraissant plus "puissant" dans le sens économique mais toutefois modeste vint s'approcher des deux demoiselles qui firent assez vite rejoind par Ulrik et Enzo, les amis de Thannos. Cette personne devait être quelqu'un d'important, on le reconnaissait à "son beau linge" :

[Mr. Le maire] : "Je vous félicite ! Je vous remerci infiniement de nous avoir débarassé de ce monstre qui est venu de nul part ! Acceptez mon présent pour vous montrer ma gratitude, je vous en prie acceptez le"

L'homme tendit une bourse de pièce d'or de taille moyenne. Thannos qui était à l'écart du groupe se mit à penser :

[Thannos] (pense) : *Oh... avec cet or je devrai pouvoir payer l'opération de ma soeur gravement malade. Mais je n'ai pas contribué au combat, cet or ne me revient pas. Je vais devoir trouver un moyen de m'en faire, mais l'arène n'est plus disponible pour l'instant*

[Enzo] (s'approche de Thannos) : "Hey mec ! Vient avec nous pour la récompense ! Regarde !"

[Mr. Le maire] : "Qui est-ce ?"

[Thannos] : "Je... n'étais que de passage"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    Jeu 17 Mar - 21:01

La foule s'agglutinait autour de Mÿneria et moi, bon d'accord les hommes s'agglutinaient autour de nous, certains nous attrapaient par la taille nous faisant valser dans leurs bras, les femmes elles étaient à l'arrière, mais nous remerciaient quand même heureuses de voir leurs enfants sain et sauf, les joyeux bambins courraient autour de nous, l'un d'entre eux me sautai dans les bras me regardant les yeux plains d'étoiles, c'était une petite fille au cheveux blond doré

« tu es un ange?! Comme ceux qu'on trouve dans les nuages?! Ma maman me dis souvent que les anges son beaux et elle a raison!! »

je souriais à cette charmante gamine au sourire charmant et au regard pétillant

« oui je suis une ange, mais je ne vis pas dans le nuage, et toi aussi tu es jolie, tu dois surement être une princesse!! »

la petite souriait à pleine dents,

je la reposais au sol puis elle courut dans les bras de sa mère qui vint m'offrir des fleures, le maire vin nous offrir de l'or pour nous remercier, je lui serrai la mains et le remerciait, puis je me dirigeais en vitesse vers Thannos qui semblais vouloir partir, et embrassais la joue que j'avais frappée doucement, puis d'une voie douce lui dit...

« pour me faire pardonner de t'avoir giflé, j'y suis allez fort je suis désolée, mais l'hydre ma vraiment inquiétée j'espère que tu ne m'en veux pas et que tu saura me pardonner ou tu veux un autre baisé, et maintenant tu vas peut être pouvoir te présenter et me dire ce que fait un haut dragon ici! »

Puis je fit de même avec ces deux amis et retourna vers Thannos avec un grand sourire afficher au visage
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Il était une fois" (libre) (fermé)    

Revenir en haut Aller en bas
 
"Il était une fois" (libre) (fermé)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Les Terres Franches :: Aratanye, la Comté du Nord :: Les Côtes du nord-
Sauter vers: