Les Mondes de Shibai

Haut Dragon , Ange , Démon ....saurez vous imposer votre race et contrôler les Terres Franches ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 Colère (Libre) (terminé)

Aller en bas 
AuteurMessage
Kalec
Golden Boy ( connu sous Jorah)
Golden Boy ( connu sous Jorah)
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Race: Haut dragon/Renégat
Classe / Rang:
Camps: Neutre

MessageSujet: Colère (Libre) (terminé)   Jeu 2 Déc - 18:20

Des jours s'étaient écoulés depuis que j'avais commis mon méfait au temple de la Terre et que j'avais fais la rencontre de l'empereur des Hauts-Démons. Des journées entières où rien de spécial ne s'y était produit, pas d'action, pas de combat, pas d'adrénaline. C'est fou comment on peut devenir dépendant d'une substance que notre corps produit naturellement dans des situations particulières, c'est la subtilité de l'adrénaline. Alors que les autres drogues, il suffit de s'en procurer et de la consommer, l'adrénaline est toujours en nous, mais son assimilation est beaucoup plus complexe, car elle nécessite des situations bien définis. La peur est une de ses situations, cependant au fil de ma vie, j'ai appris à ne plus ressentir ce sentiment face à certains dangers. Courageux? Inconscient, je dirais. Les autres moyens de produire de l'adrénaline sont la douleur et se retrouver dans un combat. N'étant pas particulièrement masochiste, le moyen de secréter de l'adrénaline restait le combat. Tout cela pour dire, que je provoquerais celui-ci pour un rien, que ma colère allait rapidement m'emporter.

N'ayant pas réellement d'objectif à l'heure actuelle, si ce n'est que de combler mon manque d'adrénaline, je m'étais aventuré dans les Terres Franches et plus précisément du côté des humains. Cela faisait un moment que je n'étais plus retourné dans une de leur cité, mais j'espérais bien trouver ceux que je chercherais là-bas.

Je survolais donc les grandes plaines planes à très basse altitude. Je pouvais observer mon ombre défilant à toute vitesse sur les hautes herbes des grands plateaux. Je scrutais l'horizon, il n'y avait rien, juste une très grande étendu plane, il n'y avait même pas un arbre. Derrière moi, en arrière plan, s'érigeaient les montagnes verdoyantes de la Comté du Nord. Je cherchais la trace d'une ville humaine, j'avais le souvenir qu'une cité se trouvait en bordure de mer.

Bientôt, l'horizon prit une autre allure, ce n'était plus un terrain plat à perte de vue, à présent, je pouvais apercevoir l'océan qui se perdait à l'infini. J'étais donc proche de la côté. Je décidais de prendre plus d'altitude, je couvrirais une plus grande zone du regard de cette façon. Je n'aimais pas trop m'élever dans les airs alors que le terrain permettait de me voir très facilement. C'est beaucoup plus facile de rester discret quand il y a énormément de relief pour quelqu'un qui voyage en volant.

Des fumées s'élevaient à plusieurs kilomètres à ma gauche, surement la cité que je recherchais. Ayant enfin une direction précise, je redescendis pour raser le sol, j'aimais garder l'effet de surprise. Quand je fus assez prêt, je me posais et prenais ma forme humaine. Je marchais jusqu'au porte de la ville portuaire, le chemin menant aux portes avait un fort dénivelé, on était plus haut que la ville à ce moment, ainsi on pouvait apercevoir la cité par dessus les remparts et tout particulièrement son port. . De nombreux bateaux avaient jeté leur ancre dans la baie, les quais de chargement fourmillaient de marins et d'ouvrier en tout genre.

L'entrée dans la ville se déroula sans problème, mise à part le coup d'œil suspicieux d'un des gardes. Les rues étaient bondées, on y trouvait tout en tas de marchand, mais principalement des vendeurs de poissons, une odeur atroce envahissait la ville. Les habitants de cette cité étaient surement habitué à cela, mais je comprends pourquoi peu de visiteur viennent faire une halte ici.

C'était bien beau de se promener dans les rues, mais je devais trouver le cœur de la ville...la taverne. Pourvu qu'il en ai une, sinon je fais un malheur. Enfin, une ville sans taverne se transforme vite en ville fantôme.

Le bâtiment tant recherché apparut enfin au coin d'une rue. J'y rentrais rapidement, espérant que l'odeur de l'alcool remplace celle du poisson. Évidement, elle était bondée, heureusement, dans quel endroit de fou serais-je atterris si la taverne était vide?. Sans plus attendre, j'allais m'appuyer contre le comptoir et appelais le tavernier. Celui-ci se retourna, il était gros ( rempli de bière sans doute) et avait une moustache et barbe avec...des miettes de son repas de la vielle dans les poils....

Oubliant ce détail plutôt dégoutant, je m'adressais à lui:


" Une...non deux bouteille de votre alcool le plus fort ....et le meilleur il va de soit"

Il se retourna, l'air surpris de voir quelqu'un commander deux bouteilles pour lui tout seul et fouilla dans une étagère. Mais, étant commerçant, tant qu'il vend, cela ne lui pose pas de problème. Il me tendit ensuite deux bouteille et me dit:

" Voilà, c'est les meilleurs bouteilles de la région"

" Il y a intérêt " répondis-je sur un ton aussi direct que froid après lui avoir lancé l'argent que je lui devais.

J'allais m'asseoir à une table et je commençais à boire sans modération. Le problème quand on est un dragon, c'est qu'il est difficile de se souler, de plus les alcools ne sont même pas fort dans ma bouche. Pas étonnant, étant donné que je crache du feu, on va dire que plus fort que cela, on trouve difficilement.

Je venais de finir en quelques secondes une bouteille sous les yeux étonnés de plusieurs clients. Je scrutais chacun ne cherchant qu'une petite excuse pour déclencher une bagarre.

Après plusieurs minutes où il ne se passait rien, deux humains vinrent me voir à ma table. Je les regardais droit dans les yeux, espérant que c'est ce que je recherchais. Ils étaient assez baraque, surement des marins ou employés du port, l’un d’eux me dit :


« Mes potes et moi, on aime ta tronche, étranger, tu nous es louche et on veut que tu quittes notre taverne »

Son halène puait l’alcool, mais je ne réagissais pas face à cette odeur, car c’est exactement ce que je voulais, des hommes souls.

Voyant que je me moquais de ce qu’il disait et que je les regardais droit dans les yeux, l’un des hommes commit enfin un acte qui attisa ma colère. Oui, c’était de la colère que je voulais ressentir, car une fois qu’elle m’a emporté, il ne valait mieux pas être sur ma route ou me chercher un tant soi peu. Et rien de mieux pour attiser mon courroux que de briser la bouteille qu’il me restait.

L’homme souriait content de son geste, son collègue se mit à rire, ils étaient complètement souls. Je fixais la main, d’un des hommes, qui était posée sur la table. D’un geste rapide, je brisais la bouteille vide et je venais transpercer sa main avec la bouteille brisée.

Hurlant de douleur, l’homme se tenait la main et tentait de retirer la moitié de bouteille qui la lui transperçait. Je me levais rapidement et j’envoyais une violente droite dans la mâchoire de l’autre homme qui alla s’écraser sur une table voisine. Plusieurs hommes se levèrent au loin, surement les « potes » de ces deux ivrognes. Alors que certains clients sortaient en courant pour aller chercher la garde, mes adversaires se mirent en position, ils étaient tous armés alors que je ne l’étais pas, ca promet d’être intéressant.


_________________
Tout ce que nous sommes n'est qu'une étape vers ce que nous pouvons devenir

Forme de dragon

Spoiler:
 


Dernière édition par Kalec le Dim 22 Mai - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Handoar
Grand Shaman
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 23
Localisation : La ou je suis ....

Feuille de personnage
Race: Anima-Vampire
Classe / Rang: Maître Chaman
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   Jeu 2 Déc - 19:53

Le temps,c'est de l'argent comme on dit, après avoir quitter Hato j'avais errer dans les ruines des environs,cherchant des artéfacts,assez intéressant pour être vendu a un bon prix.La récolte était pauvre hormis un ou deux parchemins datant d'environs quelques centaines d’années,selon moi.Ensuite je m’étais dirige vers la ville la plus proche,tout en évitant certaines villes ou j'avais mauvaise réputation quand j'arriva dans cette ville côtière puant le truite et les sardines,je vendit ma récolte a un noble se croyant érudit et avec beaucoup de parole,je réussis a recevoir une rémunération assez satisfaisante.

Content de moi,je me dirigea vers une des tavernes les plus populaires du coin,selon les marins qui m'ont conseiller,effectivement on peut dire qu'il y avait du monde.La salle empestes l'alcool et ne devait pas servir de salon de thé,entre les putains a l’entrée et les hommes louches qui discutaient en échangeant des bourses qui devaient contenir quelques herbes euphoriques....Je soupira,les hommes sont vraiment pervertis.Au moins les animas ne sont pas victimes de ces vices même si l’alcool commence a faire sombrer une partie de la population.

Je fut sortis de mes sombres pensées par une intercation entre une bande d'ignare et un mystérieux jeune homme. C’était une scène banale dans une taverne,quoi que il m'intriguait.Il paraissait avoir tout vue et contrairement a la normal,il n’ émettait pas de la peur comme on peut en avoir dans cet situations mais une colère froide d'un prédateur sachant que ils ne valaient pas le poids contre lui.Puis avec une rapidité déconcertante il transperça la main d'un de ces agresseurs avec un tesson de bouteille puis donna une gifle a son compère. Aussitôt d'autres hommes se levèrent pour venir a leurs secours,l'homme risquait de finir ces jours dans quelques minutes et suivant un instinct primaire je me jeta sur l'un deux avec ma dague et d'un coup net,lui trancha la gorge.

Surpris,il amena ces mains a sa gorge,avant de s'effondrer en se convulsant sur le sol, aussitôt la panique régna dans la salle,la moitie des hommes présents sortis des couteaux rouilles en s'approchant de nous tandis que le reste s'enfuyait en criant a l'aide.Puis je me tourna enfin vers la cible de leurs attaques et dit :


-Handoar pour te servir.... même si ça va peut être pas durer longtemps.

Je devais passer pour un fou mais l'ironie est un remède assez efficace pour ne pas péter un câble...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   Ven 3 Déc - 11:34

Je me réveillé, dans une mystérieuse citée, qui sentais... le poisson, pourquoi suis-je arrivé ici ? Seul les dieux le savent.
Cela faisait deux mois que je n'avais pas goutté au plaisir de la chaire de mes ennemis... Je me sentais faible, je me sentais trop faible, Adaleweth bourdonnait dans ma tête, elle voulait se déchainer.
Moi aussi. Me promenant dans la ville, je sentais l'odeur de poisson, quelle idée d'avoir une capacité d'odorat aussi développée... Cela me mettais en Boule! Sa y est je suis d'humeur à tuer, il faut que je trouve quelque chose à tué.

Arrivant dans les bas quartiers de quelques gueux, je crus sentir les relents d'alcool, tout prés d'ici.
Qui dit alcool, dit soulard, qui dit soulard dit bagarre, qui dit bagarre... Mon lot de viande fraiche. Je sortis Ada. Je sentais quelle jubilais, il faut dire, moi aussi.

J'ouvris la porte, et ce que je vis me fis sauté de joie, des personnes, des tas et des tas de personnes saoul. Je m'approchais du comptoir pour demander un verre.
Je le vis sourire. Des dents marrons et vertes cariés et mal entretenu, je crois que mêmes les asticots ne voudrais pas de sa, puis le sourire du barman grandis et il se mis à rigoler.
]De l'eau pour la petite dame! Je vous apporte sa, avec une paille rose a pail....
Il n'eus pas le temps de finir sa phrase, que je le pris par le col, et que tout bas, dans le creux de l'oreille:
Oui de l'eau... mais sans glaçon, n'y paille.
Je reposais le gentil gros. Puis tranquillement je regardais la salle. Aucune violence, aucun mauvais gestes, pas une insulte.

La porte claqua. Un individu entra calmement, il avais une bonne tête je trouve.
" Une...non deux bouteille de votre alcool le plus fort ....et le meilleur il va de soit"
Le gros monsieur le regarda, stupéfait d'entendre sa, dans ses yeux il y avait une pointe de respect, je ne compris pas pourquoi, c'est de l'alcool.
" Voilà, c'est les meilleurs bouteilles de la région"
" Il y a intérêt "
La, je vis le jeune homme, qui faut bien le dire me faisait peur avec son regard glaciale, j'avais l'impression que le temps ne bougeait plus. Je sentais que cet homme avait quelque chose de pas "humain".

Il engloutit sa bouteille en quelque gorgé, oui il n'est pas humain ! Où alors, il viens souvent pour boire, et il baisse dans mon estime, puis je le vis qui regardé un peux partout, détournant le regard, je commandé un deuxième verre d'eau.
Puis, je me suis mis à regarder un groupe d'homme, qui ne tenait plus beaucoup debout, montrer du doigts l'inconnu.
Sa allait être marrant, Ada. , elle restée sage, bizarres.
« Mes potes et moi, on aime ta tronche, étranger, tu nous es louche et on veut que tu quittes notre taverne »

l'étrange personne ne bougeait pas, puis d'un superbe coup il casse le cul de la bouteille et transperça la main de l'homme.
Je mourrais de rire quand plusieurs personne commencèrent à devenir violente. Puis dans la précipitations, je ne le vis pas tout de suite, mais je l'entendis.
Handoar pour te servir.... même si ça va peut être pas durer longtemps.[code]

Sa y est... Je sortit Ada, et tira une flèche dans la tête du deuxième "agresseur" ivre.
Kanis, mais vous pouvez m'apellez Loup, sa va saigner

Je sentais que mes nouveaux compagnon allaient me plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   Ven 3 Déc - 12:23

Après avoir quitter Handoar, je me dirigeais donc dans la ville la plus proche, pour chercher de quoi manger... Arrivé à destination, je me posa derrière une maison pour ne pas que l'on me vois. Je commença à marcher, et me dirigea donc vers la taverne la plus proche... Je repensais a l'aventure que j'avais vécu avec Handoar, comment en quelque heures ont peut devenir ami avec une personne, si c'était aussi facile a chaque fois, cela serrait bien...
Quel fus ma surprise en voyant des hommes sautaient par la porte à battant.

-Moui... Jolie façon de s'amuser que le lancer d'hommes...
-Délire, je veux participé !!!
-Non !
-Tu n'est vraiment pas drôle...


La curiosité fit que je voulais voir ce qu'il se passait dans cette taverne quelque peu agité... J'esquivais donc un des hommes volant pour entrer, et quel fus ma surprise en y voyant Handoar accompagnait de deux autres personnes plutôt bien battit...

-Et bien, il y a de l'ambiance...
-Libert moi !! Je veux participé !!
-J'ai dit non ...


Je les regarda timidement...
Revenir en haut Aller en bas
Kalec
Golden Boy ( connu sous Jorah)
Golden Boy ( connu sous Jorah)
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Race: Haut dragon/Renégat
Classe / Rang:
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   Sam 4 Déc - 11:40

J'analysais la situation, ils étaient cinq, cinq hommes face à moi, tous armé tandis que je ne l'étais pas. Mais au vue de mes adversaires, cela risquait d'être un combat plus que minable, avec tout ce que j'ai affronté depuis, ces ivrognes ne seraient même pas capable de remplir le rôle d'amuse bouche.

Au vue de ces pathétiques adversaires, je n'allais pas utiliser mes pouvoirs, je n'allais tout de même pas gâcher de l'énergie pour ça. De plus, l'auberge risquait de ne pas apprécier mes détonations, la facture des réparations pourrait être salé pour le propriétaire, mais c'est le dernier de mes soucis. IL est vrai que démolir un bâtiment devrait être une chose amusante.

Au final, j'utiliserais simplement le combat physique, mes sorts seraient en atout supplémentaire en cas d'urgence ou si un bataillon de garde surgit dans la taverne après avoir été alerté par les clients.

Concentrons-nous, ce que je devais faire dans un premier temps c'est de trouver quelque chose qui puisse me servir d'arme. La chaise, sur laquelle j'étais assis, pourrait me servir pour parer leur attaque, quoiqu'au vue de leur état, la rapidité de leur coup pourrait être semblable à la rapidité d'un mollusque. En gros, je pourrais esquiver leur offensive sans problème.

C'est à ce moment qu'un gamin, pour résumer rapidement son allure physique, se rua sur l'un des hommes et lui trancha la gorge au moyen d'une dague. Alors que ce dernier s'écroula au sol, le mystérieux jeune homme se présenta. Il se nommait Handoar et il se mettait à mon service, il ne pouvait pas être plus dans le vrai quand il mentionna le fait que notre collaboration risquait de tourner court, je n'aimais pas faire équipe et surement pas avec des inconnus.

Une flèche siffla dans l'air avant de traverser la tête d'un de mes adversaires. Un autre homme venait de se joindre à nous, il se nommait Kanis de son surnom Loup.

ON était à présent trois pour affronter trois malheureux ivrognes, ce qui n'était au départ que de simple amuse bouche, ne serait même plus bon pour un simple échauffement. Quel toupet de débarquer dans ma bagarre, on ne peux même plus se taper dessus tranquillement. Oui, je n'aimais décidément pas faire équipe, on finit par s'attacher à nos compagnons et quand on les perds, on souffre. Alors autant la jouer solo, c'est ma logique.

Je les regardait brièvement à tour de rôle sans dire un mot, je me contentais de soupirer. Je me baissais pour ramasser la patte de la table qui s'était briser sous le poids de l'homme que j'avais frappé. Bien que certain soit déconcerté en voyant quelqu'un se battre avec un vulgaire bout de bois, ce dernier se montrait très efficace.

Je me ruais vers l'un des hommes dont je n'eus aucun mal à esquiver l'attaque, d'un coup de bâton rapide, je le frappais au niveau du visage, lui ouvrant la joue. Je voyais mes deux "compagnons" de fortune s'attaquer au suivant et l'envoyer voler par la porte d'entrée.

Un autre homme venait d'esquiver ce dernier pour entrer dans la taverne, il me regardait timidement. Je lui échangeais un bref regard avant de sortir dans la rue. Ce que je vis ne pouvait me faire plus plaisir...

Des groupes d'environs cinq gardes bloquaient chaque rue. Ils étaient au moins une vingtaine, là ca devenait enfin intéressant.

_________________
Tout ce que nous sommes n'est qu'une étape vers ce que nous pouvons devenir

Forme de dragon

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Handoar
Grand Shaman
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 23
Localisation : La ou je suis ....

Feuille de personnage
Race: Anima-Vampire
Classe / Rang: Maître Chaman
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   Sam 4 Déc - 13:10

Tout ce passa en quelques minutes,les hommes commençaient a s'approcher quand une flèche s'abattit sur un des ivrognes.Je remarquais que c’était un carreau et voyant qu'il était en plein front,je ne put que admirer le tire.Mais je ne voyais toujours pas qui avait tire quand je me tourna vers mon "coéquipier".

Il avait l'air assez agace de notre présence,comme si il n'avait jamais voulut d'aide,j'examina ces émotions et je remarqua avec une pointe d'amertume qu'il semblait en colère contre nous.Je soupira:

-C'est pas la reconnaissance qui t’étouffe...

Je ne pensais qu'il ne l'entendrait pas mais bon,au moins sa me permettais de relâcher la tension.Ma tête commencer a tourna et mes tatouages commencèrent a briller de plus en plus fort sous l'effet de la tension et du sang présent dans la salle,mais il fallait que je résiste.

Soudain je reconnut une voix familière,je me retourna et remarqua avec soulagement que c’était Hato qui se tenait devant l’entrée de l'auberge.Je voulais lui faire un signe mais je fut bouscule par Lui qui partit par la porte d'entre soudain je sentis un changement dans ces émotions,on aurait dit qu'il ressentait de la joie.Surpris par ce changement,je sortis a mon tour dehors pour voir ce qui se tramait.

Une vingtaine de garde entouraient l'auberge, n’hésitant pas a donner des coups au passage aux malheureux qui se sont fait piétiné par la foule.Ils avait un sourire sadique et je remarqua que mon étrange compagnons avait le même.Il y a avait en tout cinq groupes mais je remarqua que l'un avait des chiens de guerres.Soudain j'eu une idée....

Je commença a tracer les runes requis pour mon affaires,sous les yeux éberlués de mes camarades,ils avaient déjà lâcher les chiens et ils s'approchaient de manière dangereuse de nous mais il fallait que je reste concentre puis j'eu finit quand ils n’étaient que a quelques mètres de moi.Les runes au sol commencèrent a briller puis les chiens s’arrêtèrent comme si ils avaient reçus des ordres mentaux puis je dis d'une voix glaciale:

-A l'attaque.

Ils se retournèrent pour se jeter a la gorge de leurs maîtres surpris.je m'effondra a genoux,ankylose mais satisfait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   Sam 4 Déc - 13:29

Et bien, je ne pensais vraiment pas retrouver Handoar aussi rapidement et surment pas dans ce genre de situation, il était accompagner de deux hommes... Puis ils sortirent tous précipitement, je les regardais, surtout Handoar qui commença à trancer des runes sur le sol. Puis tout à coup, les gardes lachèrent des chiens de guerre qui en un instant s'arrèterent, se retournèrent et attaquèrent leur maitres. Je suposa que c'était le pouvoir d'Handoar qui mit genoux à terre. Puis, d'autres gardes étaient armer d'arcs et d'arbalètes. Ils bandèrent leurs armes et nous visaient.

-Je te jure, il y à des jours... Eveil Angélique !!

Les auréoles de lumières apparaiçaient par deux sur chacun de mes membres, une aurèole apparut au dessus de ma tète, des ailes de lumières poussèrent dans mon dos et un arc de lumière apparut dans ma main gauche.
Puis ils tirrèrent, les flèches atteignèrent une vitesse fulgurante, j'eu juste le temps de crée un mur de lumière qui nous protèga tous.


-Juste à temps. J'esquissa un sourire.

Les autres "camarades" ne semblaient pas rèelement heureux, de mon geste.

-Quoi? Vous auriez prèfèrer mourir transpércé?
-Bandes d'ingras....
Dit Karasu

Le mur de lumière ne dura que quelque secondes, je banda moi aussi mon arc, si je tirrais une flèche, sa puissance serrait énorme, puisqu'on est en plein jours. je resta immobile.


Dernière édition par Hato/Karasu le Dim 5 Déc - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kalec
Golden Boy ( connu sous Jorah)
Golden Boy ( connu sous Jorah)
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Race: Haut dragon/Renégat
Classe / Rang:
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   Sam 4 Déc - 14:46

(merci de conserver l'ordre pour poster les réponses, sinon on s'en sortira pas)

_________________
Tout ce que nous sommes n'est qu'une étape vers ce que nous pouvons devenir

Forme de dragon

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   Lun 6 Déc - 8:32

Mon carreau avait eu sa cible, je fis en sorte qu'Ada. devienne mes "griffes". Puis voyant que l'homme n'était pas très heureux de notre aide, je commençais à vouloir sauter dans la bataille. Une autre personne venait de rentrer, il n'avait pas l'air très puissant... Mais de l'aide ne manque jamais.

Je pris une gorgé d'eau, et intensifiant mes sens je put entendre des pas, beaucoup de pas. Jubilant par ce son, je poussa un hurlement et me changea en Homme-loup puis je me mis à courir vers la porte, vers ces soldats maladroits vit le claquement des armures.

Arrivant devant eux, je voulut leurs sauter à la gorge, quand je vis un papillon... Il était beau, mais je ne devait pas me dégager de mon but, me rassasier de viande fraiche et avoir mon lot de violence. Regardant mes compagnons, pour certains déjà sur le coup, pour d'autre finissant ces pauvres ivrognes...

Je poussa un autre hurlement et je sauta à la gorge du premier soldat attaquant... Mes griffes d'argents me faisaient mal, mais c'était le prix à payer pour acquérir la puissance. Je sauta au cou de l'homme et j'enfonçais mes crocs dans sa cuirasse, elle était dure, mais je la sentais se briser, quand le soldat poussa un cris, je venais d'atteindre la peau, je sentais les fibres se déchirer et le sang commencer à sortir. Mes griffes quand à elle caressaient son ventre, son foie, venait de tomber , puis je pris ces intestins, je les sortit et je pus entendre le râle du soldat et le "sporcl" des intestins s'écrasant par terre. Puis je relâcha mes crocs le gout salé et amer du sang sur mes dents, je regarda le soldat, il était blanc, il avait peur.

" Repose en paix et soit pardonné par tes pères" lui dis-je tout bas dans le creux de l'oreille, puis je le regarda et je planta mes crocs dans son visage. Il hurla et j'enfonçai encore plus jusqu'à temps que j' entende sa boite crâniennes se fissurer, puis son cerveau commencé à couler... Immondément jubilant. Puis je ferma ma gueule et le crâne succomba à mes crocs.

"Mes amis ! Le bal est lancé !!"
Je regardé mes nouveaux compagnons, puis les soldats... et je chargea....
Revenir en haut Aller en bas
Kalec
Golden Boy ( connu sous Jorah)
Golden Boy ( connu sous Jorah)
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Race: Haut dragon/Renégat
Classe / Rang:
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   Lun 6 Déc - 15:46

[ Pour qu'il n'y est pas d'embrouille, l'ordre des réponses sera le même que celui des premières apparitions. A savoir

Kalec>Handoar>Kanis>Hato/Karasu

Merci de bien vouloir conserver cet ordre pour que chacun puisse Rp et qu'on ne s'y perde pas. Bien entendu, vous pouvez vous arranger entre vous pour intervertir l'ordre de réponse.

Celui qui postera après moi sera donc Handoar. ]

J'observais les gardes de la ville se mettre en position, un sourire malsain se dessina sur mes lèvres, en voilà un beau moyen de se défouler.

Les gardes avaient pris une formation défensive, ils formaient une ligne de bouclier et les archers étaient ainsi protéger derrière ce mur défensif. Un garde à cheval, surement le capitaine, nous hurla haut et fort:


" Rendez vous, vous êtes cernés. N'aggravez pas votre cas, de toute manière, justice sera faite. "

Ce que me disait le capitaine me faisait encore plus sourire, il croyait vraiment que j'allais me rendre. Mes "compagnons" pouvaient bien le faire, mais moi, il en était hors de question. Visiblement personne n'était disposé à jeter les armes et le capitaine, au vue de notre no coopération ordonna qu'on lâche les chiens.

Je regardais les chiens enragés courir vers nous en aboyant, je souriais toujours autant et commençais à charger mon sorts, le chien, qui allait me sauter dessus, recevrait une bien mauvaise surprise. Mais avant qu'ils nous atteignent, ils s'arrêtèrent et attaquèrent leur maitre. Ne comprenant pas ce brusque changement de comportement, je me retournais et vis l'un des jeunes humains agenouillé au milieu de runes. Au vue de son sourire, je le soupçonnais responsable du comportement des chiens.

Le capitaine, voyant que les chiens n'avaient été d'aucune utilité, ordonna aux archers de nous envoyé une volée. Tous les arcs se brandirent en même temps et leur flèches partirent à l'unisson dans un bruit de sifflement. J'avais déjà l'idée de comment j'allais esquiver les flèches. Mon impulsions repousserait les flèches en les envoyant un peu partout, les quelques humains qui m'accompagnaient, risquaient de se prendre ses fameuses flèches, mais je n'en avais cure, ils n'avaient qu'a pas être là. Seulement, avant que les flèches n'arrivent, elles furent stoppé par un mur de lumière. J'imaginais que c'était encore une fois le coup d'un des mes camarade...

L'un d'eux fonça ensuite dans le tas, après s'être transformé en un homme loup, une sorte de Lycan quoi. Il allait déchiqueter l'un des gardes.

Quand à moi, je préparais le terrain. Une journée ensoleillé comme cela, c'était bien joli, mais je préférais me battre dans mes conditions. Je me concentrais pour faire appel à mon sort Sombre présage. Soudainement, de gros nuages noires envahirent le ciel, plongeant le quartier dans le noir. Un vent violent se leva suivi d'une pluie diluvienne, voilà une météo convenable.

Toujours armé de mon bout de bois, j'engageais les gardes. Je me dirigeais, dans un premier temps, sur un garde qui avait eu l'imprudence de se détacher de son groupe. Je me ruais sur lui, esquivais son attaque et lui assénais un coup de bâton qui l'envoyé au tapis. Je ramassais son épée et son bouclier, je levais se dernier pour stopper de justesse deux-trois flèches qui avaient été tiré sur moi.

Une fois convenablement armé, je commençais à me battre à coup d'épée et de bouclier, restons dans le standard pour le moment, autant ne pas user de toute ces cartes maintenant. Les gardes étaient des adversaires convenables, quoique en dessous de mes espérances, enfin c'est toujours mieux que des ivrognes.

Je me battais dos à une maison, comme cela, pas de risque de coup en traitre. En pleine mêlée, je déposais la main sur le bouclier d'un garde. j'envoyais ensuite une puissante décharge, son bouclier, son armure, tout était conducteur, sans compter la pluie qui venait amplifier le phénomène.

Une fois débarrassé de ce soldat, je m'occupais des autres, parant et bloquant leur coups d'épée. Je m'étais un peu éloigné des autres, préférant la jouer solo.

_________________
Tout ce que nous sommes n'est qu'une étape vers ce que nous pouvons devenir

Forme de dragon

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Handoar
Grand Shaman
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 23
Localisation : La ou je suis ....

Feuille de personnage
Race: Anima-Vampire
Classe / Rang: Maître Chaman
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   Sam 11 Déc - 16:32

J'avais la tête en compote,comme ci une dizaine de vache m'étaient passées sur le corps.Bref.au moins cela avait marché mais malheureusement les chiens furent vite abattus par les archers postés sur les toits.J'eu une petite peine au coeur sur leurs morts.Ils ne l'avaient mérités mais je me reprit vite,c'était pas le moment pour s’émouvoir.Je fut sortit de mes pensés par un flash blanc qui illuminait la place.

Hato avait placé une sorte de barrière entre nous et eux ce qui nous protégea des flèches.Je fut surprit de la puissance que pouvait avoir Hato,c'est donc si puissant la magie des anges...Je me mit a réfléchir.Si il avait la magie des démons,il pourrait être invincible.Dommage qu'ils sont rarement d'accord Karasu et lui,ils pourraient faire de grands choses.

Puis Kanis ,celui qui était venue a son tour aider ,enfin je pensais,vu que a la place il y avait un homme loup qui se déchaînait sur les hommes,je l'entendis murmurer pardon ce qui releva ma curiosité mais je verrais plus tard.

Les Gardes commençaient a nous encercler mais notre mystérieux coéquipier ne semblait nullement gênée par tout cela mais même satisfait.

*Je commence a croire que il lui manque une case ou c'est un sadique alors au choix*

Il maniait les différents arts de combats que je ne put que l'admirer mais l'admiration fut que de courtes durée, déjà des hommes avançaient vers nous. Instinctivement nous avons formv un cerlce ormis l'autre qui s'amusait dans son coin.

Je ne pourrait pas combattre au corps a corps longtemps après le pacte avec l'arbre du savoir,je devais utilisé les runes.Mais déjà une autre magie était a l'oeuvre vu les nuages noires parsemés d’éclair au dessus de nous.J'eu alors une autre idée,je veut utiliser sa magie avec la mienne pour les combattre.Bon c'est pas très fair-play mais on est pas la pour faire de la dînette.

Je prit une lance sur un des cadavres de chiens.Elle fit un bruit qui me fit grimacer quand je l'enleva du cadavre,pauvre chien......Je commença a tracer les runes adéquates avec son sang puis me concentra.

Je sentais l’énergie magique des environs mais en particulier des nuages aussi discret qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine.Puis je sentis l’énergie d'un éclair dans le nuage et l'attira vers moi telle un aimant.En bon conducteur,la lance en fer fut frapper par l’éclair.Je sentais mes muscles pétrifiés et pendant quelques secondes je ne bougea pas faisant un spectacle assez spéciale aux gardes a mes compagnons puis les runes de la lance, s’activèrent et je ne sentais plus Electricité dans mon corps.Puis sentant l’énergie de la lance je la tendis vers des gardes. Aussitôt l’éclair jaillit du bâton pour les touchers.Ils firent quelques bonds puis s'effondrant par terre surement victime d'une crise cardiaque.

Mais ce fut a mon tour de m'effondrer. L’éclair même si il était resté que peu de temps dans mon corps ,tous mes muscles souffraient le martyre et ce fut que au prix de quelques efforts que je put rejoindre un mur ou m'appuyer,laissant mes camarades faire le reste même si il ne restait que une dizaine de gardes maintenant vu la vitesse avec laquelle allé l'autre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   Lun 13 Déc - 8:51

"TOUS EN COEUR !!! Je me mis à chanter une chanson sur la camaraderie et la gloire.
Je sentais une bouffée d'euphorie m'atteindre, tuer n'était pas mon passe temps, mais il fallait bien dire ce qui est à dire.
Tuer ça fait du bien. Pendant ma ballade avec les os et les veines des ennemis, je voyais que notre compagnon prenait du recule, fallait bien qu'il s'amuse. Puis le mignon aile blanche nous aidé bien, éviter que les flèches nous transperce, c'était classe comme pouvoir.
Le dernier, lui faisait des dessins. Mais quand l'éclair partit de "son" bâton, je fus choqué de voir que tout nos ennemi étaient à terre, pour la plupart.... Mort.

Finissant mon soldat que j'avais dans la bouche, je vis un cheval noir de jais, où un homme, assez grand, dans une armure en platine presque, hurlé des ordres à ses soldats. *Le capitaine*.

Je pris une bouffé d'air fraiche, puis je me mis sur mes quatre pattes et je "bondissais" de soldat en soldat, je voyais les épées passer à coter de moi, rasant quelques poils par la même occasion. Mais ma victime était de plus en plus proche, je crois qu'il n'avait pas compris que je m'attaquais à lui, car quand je mordis son cheval sur le jarret, son canasson ne pus retenir un hennissement et tomba.

Je me recula, le capitaine lui, se releva et sortis son épée à deux mains. Mon père m'avais appris le maniement de cette arme. La moindre erreur pourra me tuer. M'étendant de toute ma hauteur, j'essayais de me montrer le plus imposant possible. "Tu ne me fais pas peur ! Chien ! Je t'abattrais comme une vulgaire puce !"
Ce qu'il me dit me fit rire, moi, un chien ? Je le regardais puis d'un ton violent et mauvais.
" Tu le prends comme sa ? Alors, on va jouer... Je lui sautais dessus.

Il avait de l'expérience, sa se sentais, à chaque fois que je me décidais à le mordre à un endroit, il esquivait. Mais son épée était trop lente pour pouvoir me toucher, je pouvais faire de lui ce que je voulais. Il coura vers moi, et leva son arme. Il allait me faire un coup en parallèle, je me préparais à sauter quand, au dernier moment, cette enfoiré me fis un coup d'estoc. Imparable. Je me le pris en plein dans le bras, le sang se mit à gicler, la douleur venait progressivement.
Il était intelligent, beaucoup trop intelligent. Il voulait ruser, j'allais ruser. Je fis un bond en arrière, même si mon épaule me faisait mal. Puis je me suis mis ventre contre terre, attendant sa venue.

NAÏF ! Il me fonça dessus l'épée derrière lui, pour un coup final. Mais au moment ou il l'abattu, je fis un saut sur la droite, toujours ventre contre terre et puis, étant derrière lui, je lui sauta dessus, il ne vis rien et lâcha son arme quand sa tête frappa le sol. Je commencer à Exploser son armure en donnant des coup de crocs et de griffes, je l'entendait râler de douleur. Puis en continuant, je sentis un liquide chaud qui venait, touché... Je voyais, mais trop tard qu'il avait pris quelque chose derrière lui. Il me planta sa dague au niveau du cou, une violente douleur m'envahit, j'avais la tête qui tourné. De l'argent !! Il m'avait planté une dague en argent...

Il rigolait, il était content de lui le salopard... Puis délicatement, respirant bien, je retira la dague de mon cou et lui dit calmement:
"L'argent ne me fais rien mon bon ami... On raconte sa que pour les enfants... Je lui pris la tête, il avait peur... ses yeux reflétaient la peur... d'une patte je lui tenais fermement la tête et de l'autre, sortant ma griffe, je l'enfonçais Doucement dans un œil de ma pauvre victime, il hurlait... c'était jouissif ! Retirant mon instrument de torture, l'oeil de se pauvre homme était resté sur mon doigt... je le mis dans ma bouche... et croqua, c'était immonde et pourtant... Je voulais le deuxième. Je le regardais, et lui dit doucement...
"Ne t'inquiète pas, je vais te tuer très vite.

Je leva ma patte valide et l'abattit en lui déchirant le visage, le sang giclait... son deuxième oeil vola en l'air, son nez tomba et sa chair finit en lambeau. Je me retourné, et vit que le petit dessinateur n'allait pas très bien, et que les gardes commencé à s'attrouper... Je courais, pour le sauver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   Lun 13 Déc - 12:19

(Hato)
Le spectacle n'était vraiment pas beau à voir, les giclures de sang et morceaux de membres sectionnés, me donnais envis de vomir. Le Lycan s'en donnait à coeur-joie, le capitaine ne dura pas lomptemps face à lui, la bête prit son temps, il le faisait souffrir, et le pire c'est qu'il aimait ça. Puis, l'un de mes "compagnons" s'éloigna du groupe, il préparait quelque chose, et ce quelque chose ne tarda pas à arrivé. Des nuages noirs, ils commencèrent à cachaient le soleil, et par la même occasion, la lumière... Et donc mon pouvoir disparût, me laissant comme "nu" devant les gardes qui avaient un sourire sadique, laissant exprimé leur envis de me tuer. Je vis Handoar, à terre...

-Hum... Karasu... Prend le dessus et protège le !
-Ok, relache ton emprise, je vais faire un massacre !!
-...


Je ferma les yeux, et relacha mon emprise sur notre corps et laissa Karasu prendre le dessus, en espérant qu'il ne fasse pas de massacre...

(Karasu)
Lorsque j'ouvrit les yeux, je vis une vingtaine de gardes devant moi, ils semblaient sourire, un sourire sadique. Je souris à mon tour, leur visages changérent du tout au tout, ils passèrent de sadique à peur, marant. «Eveil Démoniaque», et c'est partit, deux cornes symétrique poussèrent sur mon front, deux ailes noirs apparaisèrent dans mon dos, une queue poussa en bas de mon dos, et enfin, une faux des ombres ce matérialisa dans mes mains. Je dégaina ma faux, ils me regardèrent avec effroi, ils allaient comprendre leurs douleurs. Puis, des gardes s'approchèrent de plus en plus de l'Anima, mais quel boulet ce mec, même pas capable de ce défendre tout seul...

-Karasu !! Va le protégé !
-Fait chier...


Je pris mon envol, les gardes devant moi exprimèrent un soupir de soulagement, mais ils ne savaient pas que je reviendrais après. «C'est juste partit remise les gas !» , je plana vers l'autre boulet, et eu juste le temps de parré un coup d'épée d'un des gardes, «Et oui, dommage, je sais que j'aurais mieux fait de te laisser crevé, mais Hato n'est pas d'accords donc de rien "monsieur je sert a rien"», ma faux ne fit qu'une bouché de la minable épée du garde, et trancha tout le reste qui allait avec, je voulais dire par là, le garde. Coupait en deux, ses organes jaissèrent de sa partit basse avec le sang qui allait avec... Jouissant ! Les autres me regardèrent, ils n'allaient pas me regardais pendant lomptemps. Je vus un Lycan s'avancait à grand pas, je n'y fis même pas attention. Les membres et le sang coulaient à flot, et j'aimais cela, c'était comme une drogue, une fois que l'on commence, on en veux toujours plus ! J'esquivais et je parrais tous les coups, les un après les autres, puis j'eu envis de jouer, j'utilisa le pouvoir de mon bracelet démoniaque qu'ont avaient trouver avec l'Anima, je le déclancha, et me dissipa en ombre sur le sol, c'était vraiment très hillarant, j'apparaissais derière eux, dans leurs ombre, et d'un coup, je les trancha net, hop coupé en deux. Le jeux me plaisais...
Revenir en haut Aller en bas
Kalec
Golden Boy ( connu sous Jorah)
Golden Boy ( connu sous Jorah)
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Race: Haut dragon/Renégat
Classe / Rang:
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   Lun 20 Déc - 18:20

C'était une violente bataille, un combat qui ne pouvait pas me faire plus plaisir. Il y avait des adversaires en masse et qui n'étaient pas des manches au moins. Les plus expérimentés me donnaient même du fil à retordre, une sorte de grosse brute m'avait même laisser une entaille sur l'avant bras droit, mais il l'avait payé bien chère au final.

Alors que je continuais à me battre avec frénésie, une lumière aveuglante suivie d'un bruit assourdissant me fit détourner du regard, les gardes que je combattais, avaient fait de même. C'était un éclair qui venait de partir depuis l'un des mes compagnons de fortune. Il maitrisait lui aussi la foudre? Il était également sans gêne, il avait utilisé l'énergie de mes nuages pour lancer son sort.

On verra ceci plus tard, je profitais de la distraction, dû à l'éclair, de mon actuel adversaire pour le transpercer. J'avais à présent trois gardes qui me combattaient ensemble. J'utilisais mon bouclier et mon épée pour parer les attaques qui venaient de toute part, le combat devenait tendue.

C'est à ce moment que je me servis de mon bouclier pour donner un violent coup dans la tête de mon adversaire de gauche. Le choc fit gicler du sang de part sa bouche et le garde s'effondra KO. J'esquivais de justesse un coup d'épée, portée au niveau de mon cou, en m'abaissant. L'arme alla se planter dans le pilier qui soutenait un balcon d'une des maisons. Son propriétaire n'arrivait plus à la dégager et d'une rapide élongation de la jambe, je lui donnais un coup du plat du pied dans le torse. Il fut éjecté en arrière et se releva pour prendre la fuite, n'ayant pu d'arme pour me combattre.

Le dernier maniait l'épée et le bouclier comme un professionnelle. Il me donnait des coups d'épée rapide qui m'obliger à me concentrer uniquement sur ma défense sans avoir le moyen et le temps de riposter. Du coin de l'œil, j'aperçus quatre archers qui étaient montés sur le toit d'une des maisons pour nous canarder. Je ne savais pas comment gérer mes camarades face à cette grosse bataille, mais ces archers pourraient se montrer dangereux.

Deux d'entre eux me visèrent alors que je continuais à repousser les attaques de la brutes. En un éclair, je réussis à pousser violemment mon adversaire pour qu'il se retrouve sur la trajectoire des flèches et ainsi me couvrir. L'homme s'effondra alors, abattu de deux flèches dans le dos, tirées par ses propres hommes.

Je me planquais rapidement derrière le pilier, où l'épée était toujours planté d'ailleurs, pour me mettre à l'abri de la nouvelle volée. Les flèches se plantèrent à l'unisson dans le bois alors que je me concentrais. Ces archers devenaient dangereux pour moi et pour les autres, mais cela c'est un détail...

J'utilisais donc cette brève accalmie dans mon combat pour m'occuper de ses archers. Toujours à couvert derrière le pilier, je penchais la tête pour fixer du regard l'endroit où je désirais frapper...le toit de la maison. Mon pouvoir se chargeait rapidement et les nuages commencèrent à former une sorte de petit siphon au dessus de la maison et donc des archers. C'est à ce moment qu'un éclair déchira le ciel et frappa le toit de l'habitation. Le haut de celui-ci vola en éclat sous l'impact et les archers se tuèrent soient dans leur chute, soient en étant écrabouillé par les débris. Des gros morceaux de charpente et de la toiture écrasèrent deux gardes qui se trouvaient au mauvais endroit, au mauvais moment.

Les gardes semblaient se disperser par endroit, signe de la fin ou alors d'une regroupement. Ne sachant pas quoi faire, je mettais assis, adossé contre le pilier. Je reprenais des forces, le combat avait été assez rude et mon sort m'avait demandé pas mal d'énergie...

_________________
Tout ce que nous sommes n'est qu'une étape vers ce que nous pouvons devenir

Forme de dragon

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Handoar
Grand Shaman
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 23
Localisation : La ou je suis ....

Feuille de personnage
Race: Anima-Vampire
Classe / Rang: Maître Chaman
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   Dim 16 Jan - 10:31

Mon corps........Tout passait devant mes yeux en accélérés comme si le temps s’était plie comme si j’étais en dehors de cela....On avait donc vraiment cet sensation quand on est si proche de la mort puis je sentis une ombre sur moi et aussitôt je reprit le contrôle,luttant contre cette mort insaisissable tel un filet d'encre.Mais je me battais contre cela,voyant bien que se n’était pas le moment.Puis aussi rapidement qu'elle est apparut et disparut.Me laissant mes pleines fonctions de mon corps.


Enfin...Mon estomac est prêt a relâcher son contenu et ma tête me faisait souffrir atrocement comme si j'avais bu trop d'alcool.Ce qui m'est pas arriver depuis longtemps.Je remarquai que un filet de sang coulait sur mes lèvres.Ce que instinctivement j'avala croyant que c’était le mien or je sentis petit a petit mon sang bouillonnait en moi et des idees sanguinaires me vinrent a l'esprit.Je compris avec horreur que ce n’était pas le mien mais un des gardes que Hato ou Karasu...bref un des deux avait tue et qui gisait a cote de moi.Je sent la bestialité des Animas montait en moi,j'essayait de résister mais cela devint plus fort.Des larmes d'impuissance me monte aux yeux.Non,il ne faut pas que je montre a l'autre que je suis faible.Puis la transformation commença.

Tout d'abord la douleur commença doucement a se dissiper,laissant place a une nouvelle force que je n'avais jamais connu avant.Elle me brûlait de l’intérieur et j'eu une envie de soudaine d'action,de combattre....de tuer.Je me leva et m'essuya la bouche avec mon bras.Et je remarqua avec horreur qu'une fourrure bleu nuit était apparut ,puis je me pencha vers la fontaine ou je m’étais appuyé et je vit non un Anima mais une sorte de bête entre le renard et l'homme.J'avais la tête pointus des renards et deux oreilles s'agitaient dans tous les sens, prêt au moindre bruit.De Longs crocs brillant,sortaient de ma mâchoire.Seul mes yeux n'avaient pas change,toujours vert,toujours humain.....

Puis je sentis tous mes muscles se bandaient, prêt a égorger le moindre individus,amis ou ennemis.Puis je m’élança vers un garde dont je voyais déjà que il ne lui restait que peu de temps avant de mourir.Je voulu lui dire de se décaler mais je ne pouvait parler,seul une sorte de grondement sortait de ma gueule.Et je fut témoin de sa mort,mes griffes le transpercèrent de parts en parts et je vis avec horreur la stupéfaction s'affichait sur son visage avant qu'il s'effondre.Je compris que j’étais incapable de contrôler mon corps.Les instincts sauvage reprenaient le dessus.

Je savais que cela n’était définitif ayant déjà vu des cas dans le même genre.Souvent des animas vivant près des champs de batailles et qui avaient bu l'eau des rivières,ou le sang des cadavres s’était mélanges. Mais pendant ces moments,ils étaient incontrôlables et tue leurs proches sans pouvoir rien faire.C'est pourquoi les Animas évitaient de tous les moyens la guerre....enfin en général

Je vis que je pouvais rien faire et j'implorais du regard mes partenaires de m'aider, espérant qu'ils me tuent pas,croyant que j'avais perdu la tête..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   Mar 22 Fév - 20:41

(Karasu)
Hahaha !! C'etait hilarant, la façons qu'avaient les hommes de ce tordre de douleur sous ma faux, leurs yeux annonçaient la mort à chaque fois, c'etait magnifique ! Puis, je tournis la tête, et quel fut ma surprise en y voyant Handoar, qui etait censé être à terre, ce lever et tuer un garde à main nu... C'etait sauvage, bestiale, d'un beauté sans égale... Puis, il me regarda, sa gueule ensanglanté, ses yeux semblais exprimé un autre sentiment, la peur?

-Quesqu'il lui arrive encore...
*-Hum, il a pas l'air bien dutout là... regarde, il a des poils bleu !*
-Mouais... Il commence à me faire chier lui t'imagine même pas a quel point !
*-Aide le au lieu de ronchonné !*
-Putain ! hé ho, je suis pas une baby siter ! et je suis pas le seul y'a aussi l'autre là haut !
*-Karasu ! dépéche toi !*
-Tu me gave !


J'allais donc de l'avant, je le regarda, droit dans les yeux, matérialisa un marteau et lui tappa violement sur la tête, j'avais envie de le tuer, mais bon... Hato n'etait pas du même avis encore... Je ne fis même pas attention si il etait sonné ou non, je repartit dans la bataille, tranchant tout ceux qui osé s'approcher de moi, ou si je m'approcher un peut trop d'eux... Hahaha !!

[Désolé sa fait lomptemps, je ne suis plus vraiment dans le bain Ghaaa ]
Revenir en haut Aller en bas
Kalec
Golden Boy ( connu sous Jorah)
Golden Boy ( connu sous Jorah)
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Race: Haut dragon/Renégat
Classe / Rang:
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   Mar 8 Mar - 11:58

Je reprenais peu à peu mes forces, caché derrière la poutre en bois. L’utilisation de mon sort m’avait demandé plus d’énergie que j’avais imaginé, c’était surement dû au fait que je ne maitrisais pas totalement ce sortilège.

Je regardais les gardes se repliaient dans la panique, ils nous avaient sous-estimé. Je dis bien nous, car je constatais que mes camarades de fortune ne s’en sortait pas trop mal, bien que j’ai perdu de vue celui qui ressemblait à un lycan. Il était sans doute partie à travers une rue annexe pour prendre les soldats à revers, qui sait.

Les deux autres se battaient côté à côté à l’autre bout de la place. Ils arrivaient avec facilité à repousser les assauts des gardes, gardes à présent en déroute.

A cet instant, je ne savais pas si je devais me réjouir de cette retraite ou m’en inquiétait. Les gardes allaient sans doute se regrouper, mettre au point des nouvelles stratégies maintenant qu’ils avait vu comment on s’organisé. Ou alors, ils attendaient tout simplement du renfort. Dans tout les cas, je devais me sortir de là, je ne pouvais combattre indéfiniment, la force finirait par me manquer.

Je sortais de mon abri, maintenant que la place était vide et que les combats avaient cessé. Le sol était couvert de corps et le sang venait former des flaques entre les pavés. Je ramassais une épée et un bouclier qui allait surement me servir pour me sauver. Je n’avais pas encore assez d’énergie pour prendre ma forme de dragon et me tirer facilement de cet endroit, je devais récupérer encore un peu. Cependant, il serait suicidaire de rester ici, si on ne bouge pas, les gardes pourraient facilement nous encercler avec un nombre important de renfort. Je devais donc bouger et vite, avant que les gardes ne se réorganisent.
Tout en restant assez loin de mes compagnons, je leur dis :[i]

« Je ne sais pas qui vous êtes et ce que vous attendez de cette bataille, mais pour ma part, je me replis sur le port avant d’être totalement encerclé. »

[i] Le port, c’était un endroit idéal pour m’enfuir. Il y aurait suffisamment de place pour que je me transforme et m’envol sans encombre. Mes camarades pourraient quand à eux utiliser un navire pour s’enfuir, mais ca c’est leur problème. En plus, le port nous donnait l’avantage de ne pas pouvoir se faire encercler, à moins qu’un navire de guerre arrive par la mer, mais c’est peu probable. Cependant, la position du port était à double tranchant, car il n’y aurait pas énormément d’endroit pour se mettre à couvert, on sera donc plus facilement à la merci des archers. C’est face à ce problème que mon bouclier se montrera utile.

N’attendant même pas une réponse de leur part, j’empruntais une petite ruelle qui menait vers le port. J’avançais avec prudence pour anticiper une éventuelle embuscade. Mes yeux sillonnaient aussi les toits, à la recherche d’éventuel archers. Les rares habitants, que je croisais encore dans les rues, se précipitèrent dans leur maison pour se barricader par peur des combats. Leurs cris de paniques allaient avertir des gardes de ma position, c’est pour cette raison que je pressais le pas.

Fort heureusement, le voyage vers le port se fit sans accroche. Les pontons étaient vides de toute présence, comme si les citoyens savaient vers où nous allions. Cela ne signifiait rien de bon, car les gardes avaient surement fait la même conclusion. Il ne fallut pas longtemps avant que je n’aperçois un détachement de garde qui s’avançait avec prudence vers moi.

Engagé, sur le ponton, les gardes pensaient m’avoir piégé, les sots. Une volée de flèche me força à me mettre à couvert derrière mon bouclier. Alors que les gardes se trouvaient de plus en plus proche, je sentais assez de force en moi pour me transformer.

Un sourire aux lèvres, je laissais tomber mon épée et mon bouclier. Immédiatement après, je me transformais dans une lueur aveuglante qui força les gardes à détourner du regard. Quand ils regardèrent une nouvelle fois dans ma direction, un sentiment de terreur se dessina sur leur visage en voyant un dragon noir devant eux.

Ils se mirent à s’enfuir en criant aux renégats. Les arches au loin tirèrent une nouvelle série de flèches. Je me protégeais sans problème avec mon aile avant de m’envoler d’un bond. En passant au dessus des gardes en fuite, je donnais un coup de queue puissant qui vint exploser une partie du ponton. Des gardes furent projetés à l’eau, les malheureux allaient du mal à flotter avec leur épaisse armure, par chance, certains arrivèrent à s’accrocher aux débris du ponton qui flottaient à la surface.

Une petite pensée pour mes compagnons dont je me demandais par quel moyen ils allaient s’en sortir. Je pris rapidement de la vitesse et de l’altitude avant de disparaitre dans les nuages. Voila une ville où j’avais acquis une mauvaise réputation.


[Donc voilà, je quitte le rp. Il n’allait finir par tourner en rond.
A vous de vous sortir de là à présent. ]

Eh oui mon perso est égoiste et ne pense qu'à lui


_________________
Tout ce que nous sommes n'est qu'une étape vers ce que nous pouvons devenir

Forme de dragon

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Handoar
Grand Shaman
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 23
Localisation : La ou je suis ....

Feuille de personnage
Race: Anima-Vampire
Classe / Rang: Maître Chaman
Camps: Equilibre

MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   Dim 20 Mar - 17:07

Defois je me demande si je devrais taper Hato contre un mur.Certes il m'avait permit de ne pas tout détruire mais il n'avais pas besoin de m’assommer non plus!Quand je repris mes esprits,je remarqua avec bonheur que je contrôlais de nouveaux mon corps,et que j'avais prit forme humaine et non celle d'une créature mi-homme mi-renard.Le coup de marteaux que m'avait donne Hato m'avait donne une migraine d'enfer comme si j'avais bu tout le vin des Terres Franches. Décidément c’était peut être le moment que je m’éclipse.Et comme si il répondait a mes pensées notre mystérieux partenaire décida de nous quitter, suivi bien par une bon groupe de garde qui ,j'en suis sur,aurait aime faire plus connaissance avec lui.

Voyant que la plupart des gardes était soit mort,soit au train de suivre l'autre.Je préféra me diriger vers les écuries de l'auberge ou j'avais garder ma précieuse monture, heureusement il était intacte hormis le sang du garde ,que je dus tuer pour reprendre mon cheval.Je le prépara avec hâte puis monta dessus le dirigeant par la crinière comme je l'ai toujours apprit.Je passa devant Hato,lui lançant un bref signe de salut puis monta vers les hauteurs de la ville,voulant éviter le chahut.Une fois les portes de la ville passes je me retourna et fut surpris de voir un dragon volait dans le ciel nuageux.Mais vu le caractère de notre partenaire je devina que nous avons combattus au cote d'un haut dragon.Je fis une révérence ironique et partis vers les terres paysannes,sachant que j'aurais mauvaise réputation ici.Enfin cela fera une ville de plus ou les Animas ne sont que peu apprécié.



(Voila pour moi , meme si la j'ai un trou d'inspiration studieux )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Colère (Libre) (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Colère (Libre) (terminé)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Shibai :: Les Terres Franches :: Aratanye, la Comté du Nord :: Les Côtes du nord-
Sauter vers: